BOCQ (DU)

L'avis du Petit Futé sur BOCQ (DU)

Plaque millesim 2018

Blanche de Namur, Gauloise, Redbocq, Triple Moine, Deugniet, Saison 1858, Blanche de Namur Rosée, Blanche de Namur Apple

Fondée en 1858 par Martin Belot, la brasserie du Bocq développait alors, comme beaucoup d'autres, une activité agricole. Les générations de Belot se sont succédé à la tête de l'entreprise mais en 2003, il a fallu recentrer le capital, les actionnaires familiaux étant devenus trop nombreux. Francis Deraedt, un manager gantois connaissant bien la Wallonie, a fait son entrée dans le capital et dirige la brasserie. Il a cédé sa place en 2016 à Dimitri Delcourt, un régional de l'étape comme disent les cyclistes. Par ailleurs, la famille Keersmaekers, propriétaire de la marque Corsendonk, est désormais actionnaire majoritaire. La brasserie du Bocq mise aussi sur les bières " à façon " ; deux tiers de la production sont brassés pour d'autres commanditaires (la Corsendonk, évidemment mais aussi d'autres brasseries qui préfèrent parfois rester discrètes). Rare brasserie belge d'importance à être toujours indépendante, le Bocq présente une capacité de production d'environ cent mille hectolitres annuels et exporte dans la plupart des pays voisins, mais aussi en Russie, où la Blanche de Namur, souvent médaillée dans les concours internationaux, est particulièrement appréciée au fût.

Si la gamme de base reste quasi immuable, la Blanche représente aujourd'hui la moitié du volume de production des bières maison. Grand classique du Bocq, la Triple Moine injustement méconnue cherche toujours un deuxième souffle ; elle compte pour ce faire sur la Flandre ou les Pays-Bas, où elle s'appelle Deugniet. Un autre classique de Purnode, la Saison Regal, s'est forgé depuis quelques années une nouvelle identité, sous le nom de Saison 1858. Sa recette aussi a changé : cette blonde non filtrée est aujourd'hui marquée par une amertume prononcée, avec une finale fruitée.

La plupart des bières produites à Purnode peuvent être dégustées au Café de la Place, un bistrot de village typique, tout proche de la brasserie.

Blanche de Namur

On dit que les Namurois sont lents... mais cette réputation est parfois tout à fait injustifiée. Une preuve ? La Blanche de Namur (4,5% alc. vol.) est née en 1990, c'est-à-dire deux ans à peine après l'avènement de la Hoegaarden qui déclencha le retour et la nouvelle mode des bières blanches. Légèrement blonde et trouble, elle utilise l'écorce d'orange comme épice au brassage. C'est l'un des produits phares de la brasserie du Bocq ; elle est régulièrement utilisée dans la cuisine régionale. Marquée par les agrumes, la Blanche de Namur s'accorde d'ailleurs parfaitement avec les poissons et viandes blanches. Elle est disponible aussi bien en bouteilles classiques qu'en flacons bouchés de 75 cl. et au fût. Elle connaît trois variantes : la Blanche de Namur Apple fruitée et rafraîchissante (3,1% alc. vol.), la Blanche de Namur Rosée (arômes naturels et jus de framboise) et la Redbocq (aux quatre fruits rouges).

Gauloise

La Gauloise a construit la réputation de la brasserie du Bocq, connue pour produire bon nombre de bières à caractère régional ou artisanal. Celle qui fut la plus grande brasserie familiale de Wallonie demeure le sous-traitant attitré d'autres brasseries et pourrait même revendiquer le titre de brasseur à façon numéro un de Wallonie. Si la Gauloise est aujourd'hui disponible en 7versions, la brune est la plus ancienne de la famille et de la brasserie elle-même. Ses origines remontent à la période suivant la fin de la Première Guerre mondiale. Si la Brune et la Christmas se dégustent plutôt au coin du feu, l'ambrée est marquée par l'amertume, à l'image de certaines bières rousses d'Outre-Manche. La Brune se prête bien à des essais de vieillissement en cave. Longtemps cheval de bataille des Belot, la Gauloise brune est née un beau matin dans la paix retrouvée après la Première Guerre Mondiale. En 1994, de nouvelles versions sont apparues : une blonde et une ambrée. Trouvailles plus récentes du brasseur de Purnode : une Gauloise Fruits Rouges (8,2% alc. vol.), une Triple Blonde flirtant avec les 10% alc. vol. sans oublier la "Double" affichant 6,5% vol. alc. Quant à la Gauloise Christmas, elle succède aujourd'hui à la quasi légendaire Christmas Regal.

Triple Moine

Bien qu'étiquetée d'une appellation à connotation ecclésiastique, la Triple Moine (7,3% alc. vol.) est pourtant une pure création de la brasserie du Bocq, sans accroche historique ou même légendaire. Quelque peu étouffée par les Gauloises et la Blanche de Namur, elle n'en demeure pas moins une bière intéressante. Principalement destinée au marché néerlandophone (Belgique et Pays-Bas), la Deugniet (fripon, garnement) n'est autre que la Triple Moine servie à la sauce flamande. Comme plusieurs autres créations de " du Bocq ", elle développe une mousse abondante et une certaine rondeur.

Informations et horaires sur BOCQ (DU)

Visites de la brasserie : jours fériés, congés scolaires belges et week-ends de Pâques à la Toussaint. (durée 40 min ; départs à 14h et 17h). Visites de groupes sur réservation.

Carte pour BOCQ (DU)

Participez
à la communauté
Avis