Celle que l'on surnomme parfois la plus belle ville du Pacifique est assurément la plus agréable ville de Papouasie. Les Papouasiens eux-mêmes aiment y venir prendre quelques jours de repos au bord de la mer. Car cette ville de 30 000 habitants est sans doute la seule du pays à s'orienter véritablement vers le tourisme, en proposant un choix d'hôtels à tous les tarifs. Entièrement reconstruite après la guerre, ce n'est pas son architecture qui la rend agréable mais son urbanisme. L'océan apparaît à chaque coin de rue, le bord de mer offre de belles promenades et la ville est parsemée de parcs magnifiques avec de beaux étangs et de grands et vénérables ficus. L'autre particularité de Madang sont ses nombreuses roussettes, immenses chauves-souris qui peuplent tous les arbres de la ville et font un bruit assourdissant quand elles s'envolent chaque soir. Enfin, ou surtout, la sécurité n'y est pas un problème. La ville devrait changer très rapidement, un énorme projet d'extraction de nickel ayant vu le jour ces dernières années non loin de là. Cela signifie beaucoup de main-d'oeuvre et de nouvelles constructions, ainsi qu'une forte arrivée de " migrants " venus d'autres provinces pour chercher du travail. Les calmes habitants de Madang redoutent aujourd'hui de subir le sort de Port Moresby ou de Lae...

Histoire

Avant l'arrivée des Occidentaux, les échanges commerciaux ponctuaient la vie des habitants de la région de Madang. Les marins troquaient leurs produits - poteries, coquillages, sel - à l'est et dans les montagnes, via la région de Bundi, contre des haches de pierre, des plumes et des femmes. Après la visite de l'aventurier et anthropologue russe Nikolaï Mikloukho-Maklaï, arrivèrent rapidement les Allemands, soucieux d'établir leurs nouvelles colonies. En 1884, les explorateurs Otto Finsch et Eduard Dallmann, tous les deux au service du chancelier Bismarck touchent les côtes de Madang. Ils nommèrent alors la petite anse Friedrich Wilhelmshafen, et fondèrent la German New Guinea Kompanie. Avec l'arrivée des premières missions luthériennes, les colons allemands s'installaient donc définitivement pour cultiver café, coton et tabac. Entre 1890 et 1904, de nombreux missionnaires se sont joints à l'effort de conversion massive au christianisme. La vie fut très dure : la malaria faisait des ravages, près de 300 marins allemands périrent en moins d'une année. En 1899, la capitale de Nouvelle-Guinée allemande fut transférée sur l'île de Nouvelle Poméranie (aujourd'hui Nouvelle-Bretagne). Les Allemands furent chassés dès 1914 par les Australiens, mais les missions religieuses sont toujours là, bien présentes.

Le 1er mai 1942, Madang fut envahie par les Japonais. Elle devint par la suite le théâtre de nombreux combats très intenses, provoquant beaucoup de morts de chaque côté, dans ce qui fut appelé par les historiens la Campagne...

Les lieux incontournables de MADANG

Organiser son voyage à MADANG

Photos de MADANG

PAPOUASIE - NOUVELLE GUINÉE

Guide PAPOUASIE - NOUVELLE GUINÉE

PAPOUASIE - NOUVELLE GUINÉE 2019

16.95 €
2019-01-09
216 pages
Avis