Soroca est une ville de province de 40 000 habitants, située dans une vallée rocheuse sur le Dniestr. Selon les données historiques la ville est mentionnée dès 1420. A cette époque, il y avait ici un poste de douane entre la Moldavie et l'Ukraine et les percepteurs de taxes de passage de la frontière habitaient de petites maisons de bois. En réalité, la ville se développe dès la construction de la forteresse ordonnée par Stefan cel Mare et deviendra une cité prospère et une forte place commerciale. Aujourd'hui, au-delà de la beauté des paysages naturels environnants comme le ravin de Bechir, les collines récifales, les rives du Dniestr et Cosauti à 7 km, c'est aussi et surtout un des centres historiques et culturels les plus remarquables de Moldavie.

Au niveau industriel, Soroca se développe surtout pendant la période soviétique et devient le centre administratif de la région. Les Russes comparaient la ville de Soroca à celle de Yalta en Crimée, tandis que les Roumains l'appelaient "la Sinaia bessarabienne".

Dans la ville, à part la forteresse, notons quelques constructions remarquables comme l'église Saint-Teodor Stratilat du début du XXe siècle et celle de Saint-Dimitru (début XIXe), quelques petites maisons de ville typiques de l'architecture moldave (bureau de poste, ou ancienne pharmacie) et quelques bâtiments administratifs d'architecture néoclassique.

Soroca est aussi nommée la capitale des Roms, avec son quartier excentrique, particulier et coloré sur les hauteurs de la ville, la colline des Tziganes... Bref, Soroca est bien différente des autres villes de Moldavie ; son atmosphère agréablement provinciale, ses rues chaotiques bordées d'arbres, sa richesse historique et culturelle engagent à prendre son temps et méritent qu'on s'y attarde.

À voir / À faire à SOROCA

Comment partir à SOROCA ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à SOROCA

Photos de SOROCA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

15.95 €
2016-05-04
288 pages
Ailleurs sur le web
Avis