PALAIS DES SHAHS SHIRVAN

Musée
  Bakou
Azerbaïdjan

Voir sur la carte

L'avis du Petit Futé sur PALAIS DES SHAHS SHIRVAN

Plaque millesim 2018

La construction du palais a commencé à la fin du XIIe siècle, lorsque les shahs Shirvan ont déplacé leur capitale de Shamakhi à Bakou. Les fondations datent du XIIIe siècle, mais la plupart des bâtiments encore debout sont du XVe.

Ils sont construits avec des blocs de pierre dont la couleur varie entre le gris et l’ocre. Le palais a été très endommagé par un bombardement naval russe au XVIIIe siècle, qui a dévasté les parties supérieures. Une première restauration a eu lieu dès le XVIIIe siècle, puis une seconde en 1920. De nombreux travaux ont également été effectués très récemment. A la demande du gouvernement, les impacts de balles tirées par les soldats russes sur les murs du palais n'ont pas été dissimulés lors de la restauration.

Les trésors du palais ne sont plus exposés à Bakou : ils ont été emportés très tôt à Tabriz où ils ont suivi les shahs, puis à Istanbul où ils se trouvent encore actuellement.

L’ensemble est structuré autour de cinq cours, étagées sur trois niveaux.

Le niveau supérieur comprend le Divankhana (lieu des réunions d’Etat et des réceptions) et le harem, construit au XVsiècle sous le règne du shah Farrul Yessar. Sa structure, comportant une crypte, et une inscription du Coran sur la partie haute du Divankhana semblent accréditer la thèse selon laquelle cette partie aurait d’abord été conçue pour accueillir une tombe, celle du fils de Shirvan Shah, mort à Shemekhi. Toujours au niveau supérieur se trouve le palais proprement dit, dont la construction a débuté en 1411, sous l’impulsion du cheik Ibrahim Ier. Cette immense résidence comporte deux étages, abritant chacun 25 pièces. Le bâtiment a été restauré récemment, et il faut reconnaître que la présence de faux plafonds et de prises électriques casse un peu l’atmosphère originelle du lieu. La cour située devant le palais, avec sa fontaine octogonale, ses grands arbres et sa belle vue sur la vieille ville, reste en revanche un endroit très agréable. Dernier élément du niveau supérieur (bien que situé quelques marches en contrebas des deux parties précédentes) : la cour accueillant le mausolée de l’astronome des shahs, Seyyid Yahya Bakuvi, et sa mosquée. Egalement appelé mausolée du derviche, cet édifice octogonal doté d’un toit pyramidal est adossé aux ruines d’une mosquée qui était la plus ancienne structure de l’ensemble du palais. On n’en distingue plus aujourd’hui que la base carrée et les fondations de quatre piliers qui soutenaient un dôme. La cour abrite désormais des pierres sculptées, vestiges du fort de Sabail, récupérées en 1951. Certaines d’entre elles portent des représentations de visages humains (aux traits ressemblant fort à ceux des Mongols), une rareté dans une terre d’islam (où la religion interdit la représentation des hommes).

Le niveau intermédiaire accueille la mosquée et les tombes royales. La première d’entre elles se compose d’une pièce principale et d’un petit hall de prière destiné aux femmes. Son minaret rond de 20 m de hauteur date de 1441. Le mausolée royal a été construit entre 1435 et 1436 par le shah Khalilulla Ier, pour sa mère et ses fils. Mis au jour en 1945-1946, il abritait sept tombes accompagnées de nombreux objets funéraires, aujourd’hui conservés au musée d’Histoire. Les deux édifices sont entourés d’une cour ombragée par une gracieuse tonnelle.

Enfin, le niveau inférieur abrite le hammam, dont les vestiges ont été mis au jour lors des fouilles archéologiques en 1939 (les bains étaient en effet enfoncés dans le sol pour permettre une meilleure conservation de la chaleur ; ce sont donc eux qui ont été le moins bien préservés au cours du temps). Le hammam royal était divisé en deux parties, une pour les hommes, l’autre pour les femmes, puis en petites pièces dont on peut encore apercevoir les céramiques colorées. On suppose que l’ensemble était recouvert de dômes, mais ceux-ci ont entièrement disparu.

Je gagne 100 foxies
Partagez ce bon plan

Informations et horaires sur PALAIS DES SHAHS SHIRVAN

Ouvert de 10h à 19h. Entrée 2 AZN. Appareils photo 2 AZN. Possibilité de suivre une visite guidée par un guide anglophone pour 6 AZN.

Avis des membres sur PALAIS DES SHAHS SHIRVAN

Note générale : 4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
1 avis
4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en mai 2019
Très bien mais prix d'accès discutables
incontournable. Le palais monumental a été partiellement réaménagé en musée d'histoire local très riche et très didactique.
Un peu cher et pratiquant des prix d'entrées selon les nationalités. En mai dernier , le prix d'accès était de 2 AZN pour les Azerbaïdjanais et de 15 AZN pour les étrangers.
Avis déposé le 27/02/2020 
Je gagne 100 foxies

En savoir plus sur Bakou

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !
    Jeu concours

    Les jeux concours du moment

    Remportez un séjour exceptionnel pour 6 personnes à Pornichet !

    Direction Pornichet ! Hoomy vous offre un séjour à Pornichet dans une super maison de 6 personnes