MUSÉE DES BEAUX-ARTS

+998 71 236 74 36
Afficher le numéro
Plaque millesim 2018

Certainement le musée le plus intéressant de la capitale pour ceux qui souhaitent se plonger dans l'univers de l'art ouzbek, centrasiatique et russe. Le fonds du musée comprend en particulier la riche collection du grand-duc Nicolas Constantinovitch Romanov qui vivait à Tachkent au début du siècle dernier. Exilé en raison de sa conduite peu exemplaire, le cousin cleptomane du tsar aurait " emprunté " quelques pièces de la collection de son illustre cousin, dont des joyaux de la couronne. C'est l'un des cinq plus grands musées d'art de la CIS.

Les premières salles se consacrent à la Sogdiane, à l'art gréco-bactrien et à l'influence du bouddhisme. On pourra ainsi voir une réplique de la peinture murale de Varaksha représentant une scène de chasse au léopard, ainsi qu'une tête de Bouddha retrouvée sur le site de Khuva, en vallée de Ferghana.

Suit une large présentation thématique des différentes traditions ouzbeks : céramiques (salle 3), ventaux de bois (salle 5), miniatures et instruments de musique (salle 7), suzanis et gulkurpas (salle 11), habits traditionnels de Boukhara (salle 12), soieries (salle 13), tapis (salle 14).

La salle 18 assure la transition avec les peintures de l'étage supérieur. On pourra s'attarder sur des toiles de Benkov (1879-1949) représentant des scènes de la vie quotidienne en Ouzbékistan, en particulier à Boukhara.

Au second étage, on découvre une grande collection de toiles de peintres russes du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle : Makovsky, Volkov, Platinov, Kandinsky...

À partir de la salle 20, on s'attarde sur les peintres ouzbeks plus proches de nous. On y verra en particulier trois tableaux d'Ahmarov (1912-1995) illustrant les trois danses traditionnelles d'Ouzbékistan (Ferghana, Boukhara et Khorezm). Entre les salles 23 et 24, malheureusement mal éclairée, une toile de Melnikov (1928-2010) représente une superbe scène d'oulak dans laquelle cinq cavaliers se disputent une dépouille de chèvre.

Les salles 25 et 26 sont consacrées aux peintres contemporains (Umarbekov, Masharipov, Rahmonov...). L'influence russe y est encore très évidente.

Le deuxième étage s'achève sur une petite collection d'icônes religieuses orthodoxes (salle 28).

Au troisième étage, l'art coréen est à l'honneur en salles 50 et 51, mais on ne retrouve aucune pièce particulièrement ancienne. En salle 35, notez une intéressante collection de peintures et céramiques d'Angleterre. Les Pays-Bas avec quelques toiles de Rubens se retrouvent en salle 38, les sculptures italiennes en salle 43, la Chine en salle 47 (mobilier et porcelaine)..

Plus intéressantes sont les salles 45 et 46 où l'on retrouve de nombreuses toiles de Volkov (1886-1957) illustrant des scènes de vie en Ouzbékistan. Un style très soviétique, notamment avec La construction du canal de Ferghana ou encore Kolkhoziens au travail dans les champs où l'on peut voir des dizaines d'Ouzbeks, tout sourire, oeuvrer pour la récolte du coton.

MUSÉE DES BEAUX-ARTS
Je gagne 100 foxies
Partagez cette adresse

Adresse et contacts :
MUSÉE DES BEAUX-ARTS

16, rue Movarounahr
Tachkent
Ouzbékistan
Voir sur la carte
  • Afficher le numéro

Informations et horaires sur MUSÉE DES BEAUX-ARTS

Ouvert tous les jours sauf lundi de 10h à 17h. 10 000 soums, photos et vidéos payantes.

En savoir plus sur Ouzbékistan

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !