CATHÉDRALE DE WAWEL (KATEDRA WAWELSKA)

Plaque millesim 2018

Dressée au sommet de la colline du Wawel, dans l'enceinte du château, la cathédrale est l'église la plus importante de Pologne. A partir du XVIe siècle les monarques et leurs familles sont ensevelis dans la crypte et, au XIXe siècle, elle devient panthéon national. Cette perle gothique fut érigée au début du XIVe siècle sur l'emplacement d'une église romane construite par Boleslaw le Vaillant vers 1020 et de l'église qui lui succéda au tournant du XIe siècle. De cette dernière, détruite par un incendie en 1305, ne restent aujourd'hui que la crypte Saint-Léonard et la tour des Cloches d'Argent. La construction de l'église actuelle, qui se déroula sous les règnes de Ladislas le Bref et Casimir le Grand, dura de 1320 à 1364, époque à laquelle elle fut consacrée aux saints Stanislas et Venceslas. Avant d'entrer dans la cathédrale, on remarquera sur la gauche d'énormes os d'animaux préhistoriques suspendus à des chaînes de fer. La légende veut qu'il s'agisse des os du dragon qui hantait jadis la colline. On leur attribue également le pouvoir d'écarter les forces maléfiques et d'assurer l'existence de la cathédrale et de la Pologne entière. Si l'église a été préservée telle qu'elle était en 1364, son apparence extérieure est loin d'être uniforme dans sa composition architecturale. Les rois qui se succédèrent au cours de l'histoire ont chacun fait des embellissements à l'édifice, notamment sous la forme de chapelles qui illustrent l'histoire de la cathédrale et les changements de style de l'architecture. Le mausolée de Saint-Stanislas et la chapelle Sigismond sont sans doute les deux chefs-d'oeuvre de la cathédrale.

Au milieu de la nef centrale se trouve le mausolée de Saint-Stanislas (mauzoleum Św. Stanisława), principal saint patron de la Pologne. Ses reliques sont contenues dans un sarcophage construit à Gdańsk en 1669-1671 et décoré de scènes illustrant la vie du saint, tué par le roi Boleslas le Hardi en 1079 pour s'être opposé à lui. Abrité sous un baldaquin baroque en marbre rose et noir et décoré de feuilles d'argent, le sarcophage est un objet de culte depuis son transfert à Wawel en 1254. Considéré comme autel de la patrie, les rois déposaient ici leurs trophées de guerre. Derrière le sarcophage, sur la droite, se trouve le monument funéraire à Ladislas Jagellon, ancien grand-duc de Lituanie et vainqueur des chevaliers Teutoniques, devenu roi de Pologne.

La chapelle Sigismond (Kaplica Zygmuntowska) est le chef-d'oeuvre de l'architecture Renaissance en Pologne. Construite entre 1519 et 1533 par l'architecte Bartolomeo Berecci et somptueusement décorée par des artistes italiens, elle est surmontée par un dôme divisé en caissons décorés de rosaces et recouvert d'écailles dorées. A l'intérieur se trouvent les monuments funéraires de la reine Anna Jagellon, de la reine Hedwige, du roi Sigismond Ier le Vieux et de son fils Sigismond Auguste. L'autel est composé d'un polyptyque dont les douze panneaux d'argent représentent des épisodes de la vie de la Vierge, accompagnés, aux côtés par des représentations des saints Adalbert et Stanislas. Une création artistique à ne pas rater lors de votre visite !

La chapelle de la Sainte-Croix (kaplica Świętokrzyska) conserve le sarcophage du roi Casimir Jagellon, réalisé en 1492 par Veit Stoss. De style gothique, cette chapelle conserve ses fresques originelles d'inspiration byzantine, réalisées en 1470 par des artistes de l'école russe de Pskov.

Dans la chapelle d'Olbracht (kaplica Jana Olbrachta), sous une voûte gothique, se trouve le sarcophage en marbre rouge du roi Jan Olbracht. Un exemple magnifique de monument funéraire Renaissance qui par la suite sera largement imité en Pologne.

Sur l'autel du Seigneur-Jésus-Crucifié (Ołtarz z Czarnym Chrystusem) la reine Hedwige aurait eu une vision mystique. Disposé sur une plaque d'argent, son crucifix est composé d'un christ " noir ", en bois sombre, intégré à un autel baroque en marbre noir.

Les cryptes royales (Groby Królewskie) permettent de visiter l'endroit où reposent les monarques et les héros nationaux depuis le XVIIe siècle, tels Tadeusz Kosćiuszko, leader de l'insurrection contre les Russes en 1793, ou le maréchal Józef Piłsudski. La crypte de Saint-Léonard, vestige de l'église romane du XIIe siècle, présente le plus de sépultures. La visite des cryptes se termine par le caveau de Lech Kaczynski, le défunt président, ainsi que de son épouse, tous deux décédés dans la catastrophe aérienne du 10 avril 2010 à Smolensk. Reliées aux cryptes royales, les cryptes des Grands Poètes Nationaux (Krypta Wieszczów Narodowych) conservent les sarcophages des deux grands poètes romantiques Adam Mickiewicz et Julius Słowacki dont les dépouilles furent transférées de France où ils avaient vécu exilés. À cela il faut ajouter, depuis 2001, une urne de bronze contenant la terre de la fosse commune où a été enterré, en France, près de Paris, l'écrivain, poète et peintre polonais Cyprian Kamil Norwid. Enfin, depuis le 28 février 2010, ne manquez pas le médaillon de marbre blanc réalisé à l'occasion de 200e anniversaire de la naissance de Frédéric Chopin. Il s'agit d'une copie du médaillon présent sur la tombe du compositeur, au coeur du cimetière du Père-Lachaise, à Paris.

Érigée au XIVe siècle, la tour de Sigismond (Wieża Zygmuntowska) est accessible par un escalier au départ de la sacristie et offre une vue spectaculaire sur la ville. Elle conduit aux cinq cloches de la cathédrale parmi lesquelles figure la cloche Sigismond (1521). Avec ses 2,60 mètres de diamètre et ses 11 tonnes elle est la plus grande de Pologne et la deuxième au monde en taille. Pour actionner son marteau de 350 kg, au moins 8 hommes sont nécessaires. Et, lorsqu'elle sonne, c'est-à-dire lors d'événements festifs et des fêtes nationales, on peut l'entendre résonner à 30 km à la ronde. Selon la superstition populaire, toucher la cloche permet à ses rêves de se réaliser. Attention toutefois car on peut regarder la cloche à de nombreuses reprises, mais on ne peut la toucher qu'une fois dans sa vie. Et le plus important repose sur la main avec laquelle vous le ferez : si c'est la main droite, vous aurez l'amour. Si c'est la gauche, vous serez chanceux en matière d'argent. Ainsi, le visiteur est invité à choisir entre l'amour et l'argent dans sa vie. Par contre, si vous la touchez avec les deux mains, vous n'aurez rien ! Réfléchissez donc bien avant d'agir...

Le musée de la cathédrale (ouvert de 9h à 17h, et de 9h à 16h d'octobre à mars, fermé le dimanche) expose différents objets religieux faisant partie de l'histoire de la cathédrale : habits liturgiques, vaisselle et pièces historiques qui ont survécu aux pillages successifs des différents envahisseurs. Parmi les objets exposés : la lance de saint Maurice, commandant de la légion romaine qui avait refusé de massacrer les chrétiens, une couronne du XIVe siècle qui aurait appartenu à Kasimir le Grand, le manteau porté par Stanislas Auguste Poniatowski, dernier roi de Pologne, au moment de son couronnement en 1764...

Je gagne 100 foxies
Partagez cette adresse

Adresse et contacts :
CATHÉDRALE DE WAWEL (KATEDRA WAWELSKA)

Katedra Wawelska
Colline du Wawel

Cracovie
Pologne
Voir sur la carte

Avis des membres sur CATHÉDRALE DE WAWEL (KATEDRA WAWELSKA)

Note générale : 4.1/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
7 avis d'internautes
4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en mars 2019
Situé dans l'enceinte du château de Cracovie cet endroit vaut le déplacement. L'intérieur et les extérieurs sont incroyables. Non loin, on peut même y croiser le dragon de Cracovie...
Avis déposé le 29/03/2019
4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en octobre 2018
Très belle église.
Rappelle le pape né à Cracovie.
Vaut le détour
Avis déposé le 30/10/2018
5/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en août 2018
Belle visite avec un audio-guide et montée dans le clocher (construction et escalier en bois) pour y découvrir la cloche Sigismond datant du 16° siècle. La crypte sert de Nécropole royale et de Panthéon national. Impressionnant.
Avis déposé le 31/08/2018
4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en août 2017
A l'intérieur de l'enceinte du château du Wawel, une grande église, à voir surtout pour la crypte et le clocher.
Permet aussi de prendre un peu de fraicheur lors des fortes chaleurs du mopis d'août ;-)
Avis déposé le 27/04/2018
5/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en février 2017
ce lieu est vraiment très beau et chargé d'histoire et de religions. A voir !
Avis déposé le 01/05/2017
3/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en août 2016
Malgré sa petite taille, la cathédrale du Wawel n'en demeure pas loin fort jolie et très intéressante. Des audioguides sont disponibles au tickets-office en échange d'une caution de 100 Zlotys. Pendant la visite, vous explorerez la crypte, admirez les différentes chapelles et approcherez les sommets en grimpant en haut de la tour du clocher.
Avis déposé le 26/08/2016
4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Un lieu à ne pas manquer si l'on est à Cracovie. LA crypte et le clocher sont aussi très intéressants.
Avis déposé le 28/08/2015
Je gagne 100 foxies

En savoir plus sur Cracovie

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !