Depuis un décret de 1882, Suva est la capitale des îles Fidji, un rôle qu'elle vola à sa voisine insulaire Levuka (Ovalau). Suva est également la plus grande ville de toutes les nations du Pacifique Sud. Si elle ne fut pas toujours capitale, Suva fut toujours pluvieuse, nuageuse et grise, d'où son surnom de " Rainy City ", la ville où il pleut. C'est encore le cas aujourd'hui et il n'y a pas de raison que ça change... Dans son architecture, Suva garde l'empreinte de l'invasion britannique qu'elle a subie il y a près de 150 ans.

En témoignent de nombreux bâtiments au style colonial très marqué, comme la librairie (Suva City Library) ou l'Elysée fidjien (Governement House). En ce temps-là, l'entente entre les Anglais et les autochtones n'était pas parfaite et un couvre-feu pour les Fidjiens fut même instauré qui ne prit fin qu'en 1926. Suva est une vraie ville, très bien développée.

En marchant le long de Victoria Parade, le visiteur n'a nullement l'impression d'être sur un tout petit point de la mappemonde, perdu au milieu de l'océan Pacifique. Loin d'être essentielle lors d'un court séjour aux Fidji, la ville est toutefois un point de chute permettant de profiter des attractions dans les environs. On pourra bien sûr prendre une journée pour visiter Suva, mais guère plus. Suva est pourtant la ville la plus animée des Fidji et aussi d'une bonne partie du Pacifique. Son animation et ses centres d'intérêt se concentrent sur un tout petit périmètre comprenant les rues Victoria Parade et Thomson, et quelques-unes des rues qui leur sont perpendiculaires.

Histoire

Avant d'avoir obtenu le statut de capitale des Fidji, Suva n'était qu'un tout petit coin d'urbanisation, longtemps restreint à un seul village fidjien situé à l'emplacement actuel de l'Albert Park et de Thurston Garden.

En 1879, Suva ne comptait que 200 habitants, contre près de 80 000 aujourd'hui. La ville était encore couverte de forêts tropicales quand les Européens y ont débarqué. L'expansion de Suva a commencé en juillet 1848, lorsque la maison d'un entrepreneur américain, Williams, fut brûlée et par la même occasion pillée par quelques villageois. Entendant faire réparer le mal dont il venait d'être victime, Williams se tourna vers celui qui était alors le roi des Fidji, le chef suprême Ratu Seru Cakobau, lui demandant d'honorer la dette des siens. Dette que l'entrepreneur estimait, selon ses propres critères, à 10 000 £. Contraint de s'y plier, le chef Cakobau passa un marché avec Williams, en créant la Polynesia Company, qui devait bientôt éponger sa dette en vendant une partie des terres de Fidji. En 1878, plusieurs Australiens débarquaient à Suva pour cultiver ces terres qu'ils venaient d'acquérir (575 km²). Champs de coton et de canne à sucre furent ainsi cultivés à cette époque. Mais on ne peut aller contre les propriétés organiques d'un sol et celui de Suva n'était pas propice à ce type de culture, si bien que les nouveaux agriculteurs firent bientôt faillite. Au moment où Levuka fut jugée géographiquement trop isolée pour y permettre une expansion économique, il ne restait plus qu'une solution : faire de Suva un centre des affaires pour sauver la mise de cette petite ville déjà bien occupée. Il fallait donc qu'elle ne soit rien de moins que la nouvelle capitale des Fidji. Voeu qui allait être exaucé en 1882.

Les lieux incontournables de SUVA

Organiser son voyage à SUVA

Photos de SUVA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

17.95 €
2019-03-20
240 pages
Avis