SHANGHAÏ - guide touristique du Petit Futé

Bienvenue à Shanghai ! 上海欢迎您 !

Bienvenue à Shanghai, vitrine de la Chine, ville monde entre terre et mer ! Véritable anomalie dans une Chine profondément rurale, Shanghai incarne plus que jamais le symbole d'une Chine nouvelle, d'une société en pleine mutation. Les entreprises s'y bousculent, les touristes affluent. Et chaque jour, sur la plate-forme de la gare centrale, débarquent des centaines d'ouvriers migrants venus des quatre coins du pays pour renflouer la masse des travailleurs qui construisent Shanghai, jour après jour.
Ainsi, la ville se développe très vite sous l'impulsion de projets pharaoniques tels que l'Exposition Universelle (2010) et ses 73 millions de visiteurs qui a vu naître un nouveau quartier de 5 km² et une quantité de nouvelles infrastructures. Aujourd'hui encore, pour le visiteur habitué ou pour le nouveau venu, Shanghai n'en finit plus de nous surprendre, de nous étonner.
Car, Shanghai est une ville à multiples facettes, un véritable laboratoire architectural dans un musée à ciel ouvert. Entre les immeubles ultramodernes sont lovées des maisons centenaires ; parmi les hommes d'affaires pressés déambulent de vieux Chinois promenant paisiblement leur oiseau en cage ; à côté des restaurants huppés se pressent les petites gargotes populaires ; et dans ce monde apparemment dédié à l'argent se concentrent les plus beaux musées du pays et une scène artistique contemporaine en plein essor. Sage le jour, le Shanghai des affaires se change en un Shanghai by night plus extraverti. Et aujourd'hui comme demain, les lignes futuristes de Pudong font face au Shanghai fantasmé des années 1930, celui du jazz, des cabarets et des fumeries d'opium.

Un séjour à Shanghai ressemble de ce fait à une plongée en apnée dans un monde mouvementé, qui peut faire penser à Hong Kong, Tokyo ou New York. Porte d'entrée du monde vers la Chine, Shanghai est probablement la ville chinoise dont l'accès est le plus facile pour les étrangers. Son caractère international et son ouverture atténuent le choc culturel, et permettent une entrée en douceur dans ce monde chinois si fascinant.

L'équipe de rédaction

SHANGHAÏ : les adresses futées

SHANGHAÏ : Idées de séjour

Shanghai en un week-end

Jour 1. Si le contraste entre passé et futur se retrouve dans toute la ville, le meilleur endroit pour juger du grand écart architectural de Shanghai, c'est le Bund. Promenade incontournable, bordée d'élégantes bâtisses de style colonial, le Bund fait face au modernisme du quartier d'affaires, Pudong, de l'autre côté du fleuve. Selon un proverbe local : " Toutes les routes de Shanghai mènent au Bund. " Chaque jour, des milliers de touristes étrangers et locaux arpentent la promenade et profitent de l'une des plus belles vues de Shanghai. Remontez le Bund du sud vers le nord, en commençant au croisement de la Guangdong Lu et de Zhongshan Dong Yi Lu. De là, il est possible de monter sur un bateau pour une excursion sur le Huang Pu. Depuis votre embarcation, vous aurez une vue plus globale du front de rivière. Sur le Bund, les bâtiments anciens méritent autant votre attention que les tours futuristes de Pudong. Certains ont été construits au tournant du XXe siècle, avec souvent des finitions en marbre italien. Vous pouvez pénétrer dans certaines de ces demeures princières, qui ont été ou sont en train d'être rénovées. Ambassades, restaurants chic et clubs y ont élu domicile. Revenez le soir et Pudong s'illumine alors sur plus d'un kilomètre de berge. Le panorama de nuit mérite de s'y attarder autour d'un verre ou d'un dîner. Le Bund est aussi très pittoresque au lever du soleil, lorsque les Shanghaiens viennent faire leur tai-chi.

La visite se poursuit par la rue de Nankin (Nanjing Dong Lu) qui s'éloigne du Bund au niveau du mythique Peace Hotel. Bienvenue au paradis du shopping : des centaines de magasins en tout genre s'alignent sur ce tronçon pédestre d'un kilomètre de long et qui draine chaque jour quelque 800 000 visiteurs chinois et étrangers. C'est dans la rue de Nankin que l'on trouve les plus vieux grands magasins de la ville. Parmi les vétérans, on compte la bijouterie Laofengxiang, fondée en 1852 et qui vend de l'or, des diamants et des bijoux en jade et la pharmacie Leiyunshang et Cai Tong, en activité depuis 1861. La Nanjing Dong Lu finit sa course à la place du Peuple (Renming Guangchang), l'ancien hippodrome et le coeur de Shanghai. C'est ici que se concentrent des espaces verts, d'importants bureaux administratifs et un grand nombre de destinations touristiques, telles que le musée de l'Urbanisme et surtout le musée de Shanghai (Shanghai Bowuguan). Le musée de Shanghai est un haut lieu de la culture chinoise et n'a pour concurrents sérieux que les musées de Pékin et Taipei. Il est possible de continuer sa route à travers le parc pour finalement tomber sur le musée d'Art de Shanghai, qui change régulièrement ses expositions. Suivez la Nanjing Xi Lu en direction du Bund. Vous découvrirez le célèbre Park Hotel, érigé en 1933 et qui resta longtemps le plus haut gratte-ciel de Shanghai.

Jour 2. Si vous ne disposez plus de beaucoup de temps à Shanghai, privilégiez la visite de la vieille ville et de l'ancienne concession française. C'est le Shanghai des petites ruelles, où l'on va de surprise en surprise, témoin d'une multitude de scènes de vie.

La visite de la vieille ville (Nan Shi) occupera la matinée. Si vous arrivez de la Renmin Lu, la vieille ville vous montrera un visage qui n'est pas vraiment le sien. Les constructions, rénovation après rénovation, ont perdu de leur authenticité et ne sont devenues que de simples répliques du passé. Au nord de la vieille ville, l'intérêt principal réside dans la visite du Yuyuan. Au XVIe siècle, le gouverneur du Sichuan, Pan Yunduan, fit aménager ce " jardin de la joie " (Yuyuan). Et comme dans la ville de Suzhou, réputée pour ses fantastiques " jardins de lettrés ", vous retrouverez tous les éléments d'un paysage harmonieux à la chinoise : bonzaïs, rochers aux formes fantastiques évoquant des montagnes, étangs rappelant lacs et mers...

En face du Yuyuan, se trouve le Chenghuang Miao, le temple du dieu de la ville. Celui-ci, construit en 1403, est la demeure de Huo Guang, général local devenu " Dieu de Shanghai ". Il est particulièrement visité les premier et quinzième jours des mois lunaires, lorsque la lune est pleine ou noire. Au centre de la cour trône une large pierre où les fidèles viennent prier et brûler de l'encens. Sur le toit du temple, deux dragons sculptés offrent leur protection aux visiteurs. Contrairement à la mythologie occidentale, le dragon chinois ne crache pas de feu mais de l'eau, éteignant ainsi le feu qui menaçait si souvent les fondations en bois de la ville et du temple.

Après avoir quitté le temple Chenhuang, tournez à droite en direction de Fangbang Zhong Lu, plus connue sous le nom de " Vieille rue de Shanghai ". On y trouve toutes les " chinoiseries " imaginables : de vraies fausses antiquités, Le Petit Livre rouge, du thé, des posters qui reprennent la propagande de l'époque maoïste, de belles boîtes laquées, des briquets et des jeux de carte à l'effigie de Mao, de vieux appareils photo...

En quittant Fangbang Lu tout en vous éloignant du Yuyuan, vous laissez derrière vous la partie restaurée de la vieille ville. Les ruelles deviennent plus étroites, les façades des maisons sont un peu délabrées, l'intérieur des cours laisse entrevoir des vélos, des vêtements qui sèchent et au détour d'un passage, vous tomberez sur un groupe de vieux Chinois très concentrés sur leur partie de ma-jong... La vieille ville dans son ensemble a survécu aux profondes mutations de Shanghai, et s'y balader est une véritable remontée dans le temps.

L'après-midi peut être consacrée à une promenade dans la concession française. Avec comme point de départ le quartier de Xintiandi, partez visiter le site du premier congrès du Parti communiste chinois, sur Huang Pi Lu. Puis prenez la Xingya Lu en direction du parc Fuxing. Flânez dans cet ancien " parc français " très actif et qui n'a pour ainsi dire pas changé. Traversez le parc et vous arriverez, au croisement entre la Sinan Lu et la Xiangshan Lu, à la résidence de Sun Yat-sen, le père de la " Chine moderne ". L'ancienne concession française abrite d'autres résidences historiques, comme celle de Zhou Enlai ou de Song Qingling, l'épouse de Sun Yat-sen. Ces maisons donnent à la fois une leçon d'histoire et permettent de découvrir l'architecture intérieure de ces très belles maisons de la concession française.

Vous pouvez ensuite remonter vers la Huaihai Zhong Lu et bifurquer sur la gauche : vous avez devant vous les Champs-Elysées de Shanghai, avec ses enseignes prestigieuses. Descendez l'avenue jusqu'à Shanxi Nan Lu, puis remontez vers le nord. Avec ses rues bordées de platanes, ses vieilles maisons de style européen nichées au coeur de somptueux jardins et ses magasins fréquentés par les Shanghaiennes à la mode, cette partie du quartier est vivante et agréable à visiter. A quelques pas de là se trouvent les anciens quartiers d'ouvriers, véritables " banlieues rouges ", de petits immeubles en brique qui semblent tout droit sortis de la France du XIXe siècle. Dans un pays où le bulldozer est roi, la préservation de quartiers entiers relève du miracle. Et pour rester dans l'ambiance années 1930, on terminera la soirée par un verre dans le parc Ruijin.

Shanghai et ses environs en une dizaine de jours

Jours 1 et 2. Reprenez le programme de la visite courte.

Jour 3. Après cette visite du Shanghai historique, traversez le fleuve Huang Pu et évoluez dans un tout autre univers. Sorti de terre en à peine vingt ans, Pudong est devenu le quartier de tous les records, la fierté de toute une nation.

L'Oriental Pearl Tower, l'emblème de Shanghai avec ses perles kaléidoscopiques, est la troisième plus haute tour de télévision du monde. Pour jouir d'une vue sur tout Shanghai, vous pouvez monter au sommet. Profitez-en pour visiter le musée d'Histoire de Shanghai, situé au pied de la tour. Il s'agit probablement du meilleur endroit pour avoir un bon aperçu de l'évolution de Shanghai à travers les âges. La période des concessions est particulièrement bien documentée. En face du musée, vous pouvez également visiter l'Ocean Aquarium de Shanghai. Plus de 350 espèces, des cinq continents, y sont représentées. Le long tunnel subaquatique de 155 mètres, divisé en plusieurs sections, est impressionnant. La section la plus spectaculaire restant celle des requins... Puis remontez la Century Avenue en direction de la tour Jinmao. Au 88e étage, le Cloud 9 de l'hôtel Grand Hyatt navigue au-dessus des nuages. Ce lounge-bar offre un panorama différent sur la ville, et surtout un à-pic impressionnant sur l'intérieur de la tour elle-même. Pour ceux qui ne sont pas encore victime de vertiges, vous pouvez poursuivre votre visite des hauteurs de Shanghai en montant dans la toute nouvelle tour du Shanghai World Financial Centre. Cette dernière, en forme de décapsuleur, ne passe pas inaperçue. Une petite pause verte dans le parc du Siècle, et l'on regagnera Puxi en prenant le tunnel panoramique, sommet du kitsch shanghaien. Pour changer un peu d'ambiance, on peut consacrer la soirée à un spectacle d'acrobaties au cirque de Shanghai.

Jour 4. Après trois jours de marathon shanghaien, préparez une petite excursion à Suzhou, pour une bouffée d'oxygène et de tranquillité. Si vous choisissez de visiter la ville en une journée, mieux vaut partir tôt dans la matinée. Le voyage peut se faire en bus ou en train, mais privilégiez le train. La mise en place d'une ligne express a considérablement réduit le temps de trajet et il faut seulement 40 minutes pour relier Shanghai à Suzhou. Une fois sur place, ne manquez pas de visiter les fantastiques jardins qui font la renommée de Suzhou (les jardins du Maître des Filets, du Modeste Administrateur, de la Flânerie), de vous perdre dans les petites ruelles du centre-ville et pourquoi pas, d'embarquer sur un bateau pour découvrir enfin la Venise de l'Orient qui fascina tant Marco Polo. Outre Suzhou, les environs de Shanghai recèlent de nombreuses petites et charmantes villes de canaux. On peut ainsi consacrer une autre journée à explorer le district de Qingpu, avec pique-nique au bord du lac et découverte des villes de Qingpu et Zhujiazui. Si l'on a encore le temps, on peut s'arrêter à Sheshan pour visiter la cathédrale qui est l'une des plus grandes d'Asie et un important lieu de pèlerinage pour les catholiques chinois. Retour à Shanghai en début de soirée, pour un dîner dans un jardin calme de la concession française. Un bon moyen de couper un peu avec le rythme frénétique de Shanghai.

Jour 5. Retour à Shanghai. La ville n'est pas vraiment considérée comme férue de religion, mais l'histoire a néanmoins laissé des traces qui méritent d'être explorées si l'on s'intéresse à la question. On pourra donc visiter les différents temples bouddhistes de la ville, mais également le joli temple de Confucius dans la vieille ville chinoise, et le temple taoïste de Baiyun. Une autre page historique peut être ensuite parcourue : celle des juifs de Shanghai. Réfugiés dans la ville aux débuts de la Seconde Guerre mondiale, les juifs étaient regroupés dans un quartier qui porte encore leur marque, aussi ténue soit-elle aujourd'hui : quartiers résidentiels, synagogues et cimetière juifs peuvent être découverts dans la ville.

Jour 6. Le sud de Shanghai n'est pas la destination favorite des touristes, mais si l'on a un peu de temps sur place, une petite expédition dans le sud peut se justifier. Dans le district de Xujiahui, on pourra ainsi visiter la pagode et le temple Longhua, puis enchaîner sur le tombeau de Song Qingling. En poussant encore plus au sud, on pourra passer un après-midi tranquille dans le jardin botanique de Shanghai. Et si l'on est en quête de contraste, la journée pourra se clore par quelques descentes sur la piste de ski couverte de Yinqixing. Le plaisir de la glisse n'est pas forcément garanti sur cette petite piste avant tout conçue pour l'initiation, mais quelques descentes sur la neige alors qu'on est en plein été laissent assurément un souvenir marquant.

Jour 7. Dans les environs de Shanghai, une autre destination mérite le détour. Hangzhou, avec son lac de l'Ouest, est de toute beauté. L'ancienne capitale des Song du Sud, que l'on a toujours célébrée pour sa beauté, possède un riche patrimoine architectural. Louez un pédalo ou un petit bateau à moteur pour profiter de la fraîcheur du lac, visitez la pagode de Leifang, avant de poursuivre par une petite randonnée dans les champs de thé de la campagne avoisinante. Comme pour Suzhou, pensez à partir tôt si vous souhaitez visiter la ville en une journée.

Jour 8. Découverte du nord de la ville et le quartier de Suzhou Creek. Le parc Luxun le matin mérite que l'on s'y attarde un peu, pour écouter les chorales révolutionnaires ou regarder les Chinois en train de danser et pratiquer le tai-chi. On continuera par une promenade dans Duolun Jie, jolie rue piétonne de la concession japonaise, où l'on pourra s'asseoir en terrasse pour boire un café avant de visiter le petit musée d'Art contemporain. La journée se poursuivra dans le quartier de Moganshan, où se trouvent les ateliers d'artistes et une grande partie des galeries d'art contemporain de la ville. Pour clore cette journée artistique, on peut choisir de dîner dans un restaurant thaï faisant galerie de peinture en même temps, puis d'aller prendre un verre dans l'un des nombreux clubs de jazz de la ville.

Jour 9. Le dernier jour à Shanghai peut être consacré au shopping : Huaihai Lu pour les vêtements et objets de luxe, le marché aux antiquités de Dongtai pour les souvenirs et les babioles anciennes, le marché de Qipulu qui vend de tout, bon marché. Méfiez-vous néanmoins des contrefaçons. Derniers achats avant le départ et dernières impressions et derniers au revoir avant de quitter Shanghai.

Séjours thématiques
Le Shanghai des religions

Jour 1. Si Shanghai a toujours été plus réputé pour ses lieux de pèlerinage païens que religieux, la visite des temples de la région n'est pas dénudée d'intérêt. Nombreux sont les Chinois qui se réclament à la fois du bouddhisme, du taoïsme et de confucianisme. Vous pouvez débuter votre visite par le temple du Bouddha de Jade, au nord-ouest de la ville (le Yu Fo Si, sur la Anyuan Lu). Ce temple, l'un des rares à Shanghai qui soit encore habité par des bonzes, est célèbre pour ses deux bouddhas, ramenés de Birmanie au XIXe siècle et sculptés dans une seule pièce de jade blanc. Redescendez ensuite vers le sud de la ville en direction du temple de Jing'an. Il s'agit du plus vieil autel bouddhiste de la ville, remontant aussi loin que 247 apr. J.-C. Aujourd'hui, le temple Jing'an, dont le nom signifie " paix et tranquillité " est situé au coeur d'une des artères les plus affairées de Shanghai.

Jour 2. Après avoir visité les principaux temples bouddhistes de Shanghai, tournez-vous vers la voie et la vertu : le taoïsme. Le Bai Yun Guan (le temple du nuage blanc) est le siège de l'association taoïste de Shanghai et il s'agit pour les fidèles, d'un haut lieu d'enseignement et de rituels.

Le temple construit en 1863 et complètement détruit pendant la révolution culturelle, a été reconstruit en 2004. Avec le Baiyun Guan de Beijing, c'est le seul temple qui détient encore des manuscrits taoïstes datant de la dynastie des Ming. Bien d'autres trésors sont conservés dans ce temple.

Jour 3. Vous aurez une vision plus juste du syncrétisme chinois en terminant votre pèlerinage par la visite d'un temple confucianiste. Le plus représentatif de Shanghai est bien évidemment le temple de Confucius, situé dans la vieille ville. Egalement détruit pendant la révolution culturelle, il a été l'objet de tous les soins lors de sa restauration dans les années 1990. Au coeur des ruelles agitées de la vieille ville, le temple de Confucius est une oasis de tranquillité. Architecture traditionnelle, pagodes, des ponts miniatures sous lesquelles coulent des cours d'eau tout aussi miniatures...

Shanghai by night

De toutes les villes de Chine, c'est à Shanghai que réside la plus importante faune nocturne. Il y en a pour tout le monde et pour tous les porte-monnaie. Il est tout à fait normal que vous éprouviez quelques difficultés à combiner les visites (de jour) et " Shanghai by night " (la nuit). Si c'est le cas, faites une pause et partez vous reposer à Suzhou. Ou dites-vous que votre séjour à Shanghai ne durera pas éternellement.

Nuit 1 : Shanghai tendance. Pour ceux qui aiment ce qui brille, Shanghai regorge de bars, clubs, lounges, plus design les uns que les autres. Débutez votre soirée par un apéritif au Glamour Bar, puis descendez d'un étage pour dîner au M by the Bund. Ensuite, le choix s'offre à vous. Le Bar Rouge, l'Attica et le Muse sont réputés parmi les meilleurs clubs du Shanghai Glam.

Nuit 2 : Shanghai théâtre et jazz. Débutez votre soirée au Cotton's Bar. Nichée dans l'ancienne concession française, la terrasse de cette ancienne demeure coloniale est idéale pour prendre un apéritif. Pour ceux qui ont passé l'âge de danser jusqu'à la nuit tombée, Shanghai offre des spectacles et des concerts de qualité. Il faut absolument voir, au moins une fois dans sa vie, un opéra chinois... A noter que pour les Européens, l'opéra chinois avec ses voix féminines haut perchées et ses percussions à répétition, est plus un plaisir pour les yeux que pour les oreilles. Une fois l'opéra terminé, filez dans un des nombreux clubs de jazz de la ville. Le JZ Club, le Coton Club ou encore " the House of blues and Jazz ", sont tous les trois situés dans l'ancienne concession française. S'il n'est pas trop tard, vous pouvez conclure la soirée au Face Bar, dans le parc Ruijin.

Nuit 3 : Shanghai Underground. Les quartiers de l'ancienne concession française et de Jing'an, plus au nord, concentrent une quantité de bars destinés à un public averti. Vous y croiserez la jeunesse shanghaienne insouciante et un gros contingent d'expatriés. Moins cher que sur le Bund et moins " tenue correcte exigée " nombre de ces endroits ouvrent grand leurs portes aux groupes locaux (plutôt rock) ou aux sessions musicales improvisées d'un soir.

Nuit 4 : Shanghai en chantant. Le karaoké est une invention japonaise. Et c'est justement dans un restaurant japonais que débute la soirée. Donghu lu, dans l'ancienne concession française, est la rue des Teppanyaki, restaurants de grillades. Si vous êtes nombreux, réservez une grande tablée. Un chef viendra faire la cuisine devant vous sur une large plaque chauffante. Ces restaurants fonctionnent très généralement par forfait. Payez de 150 à 200 RMB pour manger et boire à volonté. Un dicton (généralement cité à la fin du repas) précise : " Pas de teppanyaki sans karaoké. " Le karaoké est pratiquement devenu un sport national en Chine qui, chaque week-end, fait des adeptes de plus parmi les expatriés. Les soirées se passent entre amis, dans un salon privé. Tant pis pour ceux qui n'ont pas l'oreille musicale, c'est aussi un incontournable de Shanghai.

Voir plus d'idées de séjours

Chine : Les villes remarquables

ÎLE DE HONG-KONG
LHASSA
SHANGHAI

SHANGHAÏ : Galerie photo

SHANGHAI : Actualité et reportage

Les incontournables de Shanghai

Shanghai ou la folie des grandeurs ! " Perle " commerciale de l'Est ou " putain de l'Orient ", la tumultueuse ville portuaire n'a pas échappé aux fantasmes occidentaux du temps des concessions avant d'être laissée à l'abandon une fois les années Mao arrivées. Dans la Chine profondément rurale, elle incarne plus que jamais le symbole...

Les 10 stations de métros qui ressemblent plus à des musées souterrains

Métro, boulot, dodo et parfois c'est beau ! Les usagers des transports parisiens n'ont que très peu l'occasion de s'extasier pendant leur trajet quotidien (si l'on excepte la station d'Arts et Métiers sur la ligne 11) et pourtant bien des pays ont fait de leurs souterrains, un lieu d'émerveillement. Artistes, architectes et designers de renom ont...
Ailleurs sur le web

Sélection Visites - Points d'intérêt SHANGHAI

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses SHANGHAI

Liens utiles SHANGHAI