À 70 km au nord-est de Dambulla, 142 km au nord de Kandy et 200 km au nord de Colombo. Fondée au Ve siècle av. J.-C., Anuradhapura fut la capitale de l'île pendant quatorze siècles. Placée sous le patronage de trois grands monastères bouddhiques, elle grandit autour d'immenses édifices reliquaires, les dagobas (ou stupas), construits en mémoire de Bouddha : Thuparama, le plus ancien dagoba de l'île, Ruvanveliseya immaculé, le plus vénéré, et les deux gigantesques Jetavanarama et Abhayagiriya.

L'histoire d'Anuradhapura commence en 380 av. J.-C., avec le monarque Pandukabhaya, mais la ville sainte connaît son apogée avec l'arrivée du bouddhisme sur l'île sous le règne de Devanampiyatissa presque deux siècles plus tard. Tombée plus tard aux mains des envahisseurs venus du sud de l'Inde, Anuradhapura fut reconquise par le roi Dutugemunu. On doit à ce dernier la plupart des édifices encore visibles aujourd'hui. Les rois poursuivirent l'expansion de la ville jusqu'à ce qu'on lui préférât, bien plus tard au Xe siècle, sa concurrente Polannaruwa. Trois réservoirs sont indissociables de l'histoire de la ville : le Nuwara Wewa, qui est le plus grand (1 200 hectares) et date de l'an 20 av. J.-C., le Basawakkulama (120 hectares) probablement construit au IVe siècle av. J.-C. et le Tissa Wewa (160 hectares) qui date du IIIe siècle av. J.-C. Anuradhapura est inscrite depuis 1982 sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Les lieux incontournables d'ANURADHAPURA

Organiser son voyage à ANURADHAPURA

Photos d'ANURADHAPURA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

SRI LANKA

Guide SRI LANKA

SRI LANKA 2017/2018

13.95 €
2017-05-31
432 pages
Avis