Guide de Macédoine : Sécurité et accessibilité

Dangers potentiels et conseils

Globalement, la République de Macédoine est un pays sûr. Mis à part, bien sûr, la conduite et les conditions de circulation qui peuvent donner de sueurs froides à l'automobiliste habitué au strict respect du code de la route. Cependant certaines parties du pays peuvent se révéler plus dangereuses que d'autres, ce sont les régions frontalières avec le Kosovo et la Serbie. Il est de toute façon très fortement recommandé de prendre contact avec votre ambassade à Skopje si l'on envisage un séjour prolongé dans ces régions. Pour cette raison, mieux vaut éviter les (rares) altercations et ne pas hésiter à filer à l'anglaise ! De même, éviter les bandes de jeunes mendiants qui opèrent principalement à Skopje.

Risques sismiques. La République de Macédoine est située dans la plus importante zone d'activité sismique en Europe, qui s'étend de la Grèce à la côte croate. Depuis le grand tremblement de terre date de 1963 qui avait causé la mort de plus de 1 000 personnes et détruit Skopje à 75 %, le pays enregistre régulièrement de fortes secousses (entre 4 et 6 sur l'échelle de Richter), le plus souvent sans causer de dégâts importants.

Femme seule en voyage

La voyageuse solitaire n'a pas grand-chose à craindre en se déplaçant dans le pays, mis à part bien sûr les inévitables tentatives de drague. Côté habillement, les seuls endroits où une tenue décente est exigée sont les monastères, églises et mosquées. Pas de shorts ni d'épaules découvertes. Partout ailleurs, c'est le règne de la liberté, comme on peut le voir dans les vitrines des magasins de mode. Les rues dans les villes sont calmes, même la nuit, et s'y promener seule n'a rien de particulièrement dangereux. Idem pour les transports en commun. Ce n'est pas pour autant qu'il faut abandonner toute prudence et se promener avec son sac à main ouvert.

Voyager avec des enfants

Aucun souci pour voyager en famille en République de Macédoine. Les plus jeunes enfants peuvent même profiter de tarifs réduits dans les hôtels (parfois gratuits pour les plus jeunes), les musées et dans les transports publics (- 50 %). Dans les supermarchés, on trouvera facilement des couches et autres produits pour bébé similaires aux nôtres. Les ados pourront profiter de nombreuses activités sportives (VTT, kayak, etc.). En cas de problème médical, il est recommandé de faire soigner l'enfant dans son pays, le système de santé local étant jugé parfois déficient.

Voyageur handicapé

Si vous présentez un handicap physique ou mental ou que vous partez en vacances avec une personne dans cette situation, différents organismes et associations s'adressent à vous. Sur place, le pays possède encore peu de structures adapatées aux handicapés.

Voyageur gay ou lesbien

L'homosexualité masculine n'est plus illégale depuis 1996, celle des femmes n'a jamais été judiciairement poursuivie. Mais les habitants demeurent très peu tolérants, particulièrement à la campagne. La première gay pride s'est tenue en 2009, ne rassemblant que quelques dizaines de personnes. De rares associations militent pour les droits des minorités sexuelles. Dans les hôtels, mieux vaut demander une chambre avec lits séparés. Et, en dehors de Skopje, difficile de trouver des lieux de sortie tolérants ou " gay friendly ".

Adresses Futées de Macédoine

Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine en cahutte pour 5 personnes avec Huttopia !

Vivez une expérience unique pour 5 personnes ! Huttopia vous offre un séjour d'une semaine en Cahutte parmis les 3 villages : Senonches, Dieulefit, Sud Ardèche