Les crèches sont l'un des symboles les plus forts de la fête de Noël. Des artisans passionnés reproduisent parfois à la perfection l'épisode de la Nativité. Entre art et sacré, ces véritables chefs-d’œuvre demandent un travail d'orfèvre qui s'étale souvent sur toute l'année, avant de pouvoir les présenter lors de la période attendue qui s'étend tout le long du mois de décembre. Qu'elles soient traditionnelles, originales, vivantes ou inanimées, toutes ces crèches sont des représentations artistiques époustouflantes, et qui mettent des étoiles dans les yeux des plus petits... et des plus grands ! Petit Futé vous propose son classement des plus belles crèches du monde.

©

République tchèque, la culturelle

Pendant la période de Noël, vous verrez fleurir des crèches un peu partout en République tchèque. Chaque ville possède son marché de Noël et vous y retrouverez bien souvent des représentations vivantes de la Nativité qui font rêver les enfants. Ces derniers prennent d'ailleurs un malin plaisir à s'asseoir sur un âne, un mouton ou une chèvre ! On trouve aussi de nombreux musées consacrés à cet artisanat. Près de Prague, le musée de Karlštejn expose des crèches toutes plus originales les unes que les autres. Certaines sont en sucre, d'autres en pain et les plus grandes font près de 4 m ! 

©

Mexique, la plus créative

Au Mexique, l'originalité est à l'honneur ! Et si la tradition a été introduite dans le pays au XVIe siècle avec l'arrivée des Espagnols et l'évangélisation, on dispose dans les crèches tout un tas d'éléments provenant directement de la culture du pays : cactus, cocotiers et même des santons confectionnant des tortillas prennent part à la scène de la Nativité. On y retrouve parfois aussi Adam et Eve et le diable comme représentations du bien et du mal. La crèche est installée le 16 décembre, premier jour des posadas, des fêtes quotidiennes qui durent 9 jours. Elles retracent le pèlerinage de Joseph et Marie avant la naissance de Jésus. Une belle façon de débuter les festivités !

©

Portugal, la baroque

Au Portugal aussi, la crèche est une tradition incontournable à l'occasion de Noël. C'est dans la région de l'Alentejo que son empreinte est encore la plus forte avec une production de santons religieux et profanes issus de la culture portugaise comme la lavandière ou le danseur folklorique. Ces figurines sont bien souvent réalisées grandeur nature, ce qui leur donne un charme incontestable. Sachez aussi que le Portugal a été un grand producteur de crèches baroques au XVIIIe siècle. On peut maintenant retrouver ces chefs-d’œuvre dans les églises ou cathédrales comme à la Sé de Lisbonne.

©

Russie, la théâtrale

La crèche russe, ou vertep qui signifie « grotte » en vieux slave, est un véritable petit théâtre ! Il s'agit d'une maisonnette à deux étages : au premier on retrouve la Sainte-Famille, au deuxième des scènes satiriques ou des légendes liées aux héros nationaux. Pour que ce petit monde s'anime, il y a bien sûr des ouvertures qui permettent de manipuler les poupées. Le spectacle alterne alors dialogues et chants traditionnels et il a bien souvent lieu à la lumière des bougies, dans une pièce plutôt sombre, et devant des enfants dont les visages n'ont de cesse de s'émerveiller.

©

Pérou, l’amazonienne

Tous ceux qui ont l'occasion de se rendre au Pérou au moment de Noël se rendront compte que la crèche a une importance primordiale, bien plus que le sapin. Sa composition varie selon la région : les Andes, la côte ou l'Amazonie. Les crèches amazoniennes sont peuplées de santons court-vêtus et le petit Jésus est entouré de félins : tigres ou panthères. Sur la côte, les personnages portent des chapeaux de paille. Enfin, dans les Andes, les protagonistes de la Nativité sont chaudement habillés et portent un bonnet péruvien. Tous attendent l'arrivée de Niiño Manuelito, soit l'Enfant Jésus. 

©

Allemagne, la crèche à combustion

C'est en Allemagne que l'on trouve les plus beaux marchés de Noël, mais c'est ici aussi qu'il y a l'une des crèches les plus originales : la Weihnachtspyramide. Il s'agit d'une sorte de carrousel à plusieurs niveaux dont le dernier est en mouvement grâce au principe de la combustion. Ce sont les bougies placées au premier étage qui génèrent un courant d'air chaud favorable à la rotation. On retrouve la plus grande de ces pyramides au marché de Noël de Dresde, l'un des plus impressionnants. Son origine remonte à 1434, année où le Prince-Électeur Frédéric II donna son autorisation pour le marché de la veille de Noël. Frohe Weihnachten

©

Burkina Faso, la DIY

Les familles chrétiennes du Burkina Faso rivalisent chaque année d’ingéniosité pour édifier devant leur propre maison la crèche la plus créative. Ici, pas de représentation de la Nativité, mais une cathédrale miniature ! Dans les rues de certains villages, on peut alors trouver des répliques de Notre-Dame de Paris ou bien des représentations d'églises romanes savamment décorées. La plupart du temps, ce sont les enfants qui construisent et peignent ces petits trésors architecturaux en utilisant de l'argile, des boîtes de sardines, du carton et de la peinture. À l'occasion, les enfants musulmans construisent eux aussi des mosquées qu'ils exposent devant leur domicile. 

©

Cracovie, la monumentale

Sur la plus grande place médiévale d'Europe, celle de Cracovie, les crèches polonaises (szopka) les plus belles et les plus originales sont exposées le premier jeudi de décembre. Les szopka représentent la Nativité sise, non pas devant une étable, mais devant un monument de Cracovie. La précision dans les détails est impressionnante ! Ces édifices miniatures sont aussi habités par des personnages issus de la culture polonaise. Les szopka sont promenées de rue en rue accompagnées de chants de Noël. Les crèches témoignent de l'engouement profond des Polonais pour la période Noël. Une manifestation immanquable si vous êtes en Pologne ! 

©

Provence, la plus typique

La crèche provençale est une représentation très détaillée d'un village du sud de la France avec toutes les parties de la vie quotidienne : le four à pain, le moulin à eau, les animaux domestiques. Et bien sûr, dans ce charmant bourg, on retrouve l'étable de la Nativité et tous les personnages qui y habitent. C'est à Grignan, en Drôme provençale, que se trouve d'ailleurs la plus grande crèche du monde selon le Guinness Book des records. Sur 1116 m2, vous serez impressionné par cette reproduction incroyable de la Nativité. Et si vous passez du côté des Baux-de-Provence, ne manquez pas la crèche de Noël géante sur le thème du Grand Nord. 

©

Naples, l’originale

C'est en Italie que saint François d'Assise aurait inventé la crèche de Noël... C'est donc sans surprise que nos voisins transalpins remportent la palme ! La crèche napolitaine est un artisanat reconnu dans le monde entier et elles sont fabriquées selon des méthodes ancestrales. Ici, les santons sont finement décorés à la main par des artistes qui s'y exercent toute l'année. Dans la pittoresque Via San Gregorio Armeno du centre de Naples, vous pourrez d'ailleurs admirer ces petits chefs-d’œuvre qui représentent bien souvent des personnages politiques ou publics chers à notre époque. 

©