Guide de Nouvelle-Calédonie : Langues parlées

Le français est parlé partout, car c'est la langue officielle. Les langues kanaks ont été reconnues comme des langues régionales lors des arrêtés du 20 octobre 1992. C'est lors de l'Accord de Nouméa en 1998 que la création d'une Académie des langues kanaks (ALK) est prévue. Cette dernière voit le jour en 2007 et a pour but de promouvoir les langues et de veiller à ce qu'elles soient enseignées. Aujourd'hui, on dénombre 40 langues et dialectes en Nouvelle-Calédonie (28 langues et 11 dialectes). Les langues kanaks sont avec le français, des langues d'enseignement et de culture en Nouvelle-Calédonie. 4 langues sont d'ailleurs aujourd'hui présentées comme épreuve facultative lors du baccalauréat. Les langues kanaks les plus parlées sont les suivantes : 1 - le dréhu (langue de Lifou), avec environ 13 000 locuteurs. 2 - le nengone (langue de Maré), avec environ 8 800 locuteurs à travers la Nouvelle-Calédonie. 3 - le paici (aire de Poindimié) avec 6 600 locuteurs. Le iaai est la langue de Ouvéa, parlée par 3 800 locuteurs. Pour les parents qui le souhaitent, l'enseignement des enfants peut se faire " en langue " dès la maternelle, à raison de 7 heures par semaine. Fruit du travail de l'ALK, qui prône cet apprentissage afin de reconnaître d'avantage la culture kanak.

Adresses Futées de Nouvelle-Calédonie

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis