Grande agglomération urbaine, Accra est le principal centre industriel et commercial du pays. Débouchés commerciaux et agricoles (exportation du cacao en premier chef), textile, industrie du bois, industrie chimique, telles sont les activités principales qui font vivre Accra et sa région. Plus que jamais, Accra est une capitale hydrocéphale qui attire à elle la grande majorité des forces vives du pays, y compris celles de Kumasi, la deuxième ville. Au demeurant, beaucoup de Ghanéens ont un pied dans leur ville d'origine et un pied à Accra.

Les lieux incontournables du Ghana

Les circuits touristiques au Ghana

Découverte du Ghana

Pour ce court séjour, on longera la côte du Ghana, au départ d'Accra sa capitale, pour découvrir les vestiges de l'aire coloniale et profiter des longues plages.

Richesses du Ghana

On partira au moins pour deux semaines pour faire le tour du Ghana et découvrir ce que ce pays a à offrir. En commençant par sa capitale Accra, puis, en partant vers le nord avant de redescendre sur l...

Photos du Ghana

Découvrir le Ghana

Les plus du Ghana

La côte et les plages

Sur les rives de l'actuel Ghana, les Européens ont autrefois débarqué, attirés par l'or et le commerce des esclaves. Le premier fort d'Afrique de l'Ouest, construit en 1492 par les Portugais, vit le jour à Elmina. A cette époque, le Ghana était un nouvel eldorado, une véritable " Gold Coast ". L'or des Ashanti attira des cargos de toute l'Europe, les châteaux poussèrent comme des champignons sur le littoral du pays. Aujourd'hui, ce sont le sable, les palmiers et l'infini océan qui attirent les étrangers. Pourvue d'infrastructures hôtelières, de " beach resorts ", de restaurants, la jolie côte ghanéenne au climat halitueux peut être le cadre d'un séjour balnéaire. Ils sont là, les palmiers, le sable blanc et l'ambiance des pêcheurs qui ramènent du poisson frais.

Une gastronomie africaine de qualité

Epicée, exotique à des papilles européennes, la cuisine du Ghana, qui propose des escargots géants, de la pintade ou de la chèvre, des poissons, des fruits de mer ou de la viande, son " riz jollof " et son " fufu " ont de quoi satisfaire celui qui recherche à la fois diversité, goût relevé et qualité des produits. A Accra ou dans le pays, des myriades de petits restaurants, ou " maquis ", (ces bars-restaurants en terrasse où l'on passse des heures en Afrique de l'Ouest) servent pour des prix modiques des plats de cette cuisine qui mérite bien qu'on la découvre.

Un mémorial de l'esclavage à ciel ouvert

Avec ses dizaines de forts européens autrefois impliqués dans la traite des noirs et le commerce triangulaire, dont certains sont bien conservés et transformés en musées, le Ghana est par excellence le pays où l'on peut lire la mémoire du commerce triangulaire. Cette histoire douloureuse, au cours de laquelle des millions d'Africains, souvent originaires de l'espace subsaharien, sont morts ou ont été déportés en Amérique, en Europe et ailleurs dans le monde, est loin d'être apaisée en Afrique.
Le Ghana cultive cette mémoire. Il a fait de sa côte un lieu de pèlerinage mémoriel, notamment pour les Afro-Américains qui viennent nombreux sur les traces de leurs origines. En voyant les forts d'où l'on embarquait par mer ces populations capturées, on peut ici mieux qu'ailleurs se faire une image de ce qu'a été la traite négrière.

Une année rythmée par des rites sociaux syncrétiques

Le Ghana détient un étonnant syncrétisme de traditions et de modernité : les rites ancestraux de la royauté ashanti ont été préservés et ils ont cours dans le cadre de l'Etat ghanéen moderne. Ainsi, à côté des maires et des administrateurs officiels, les provinces ghanéennes - et surtout la région ashanti - possèdent des rois et des chefs qui règnent sans statut constitutionnel, mais avec un pouvoir réel... La culture des rois et des groupes traditionnels (guerriers et monarques) s'accompagne d'un lot de traditions qui s'expriment dans la rue : festivals, rites religieux, intronisations. Avec un peu de chance, on pourra être témoin de la vie de cette culture pluriséculaire qui s'est adaptée à l'ère contemporaine. Hautes en couleur, les festivités qui rythment l'année sont bien plus que du folklore ; ce sont des rites socio-politiques de prime importance qui donnent à la vie collective du Ghana une coloration singulière.

L'Afrique de l'Ouest en sécurité

Visiter le Ghana représente une rare possibilité de découvrir l'Afrique de l'Ouest sans prendre des risques majeurs pour sa sécurité. Le pays est souvent vanté pour la sécurité qui y règne. Effectivement, c'est l'un des rares pays du Golfe de Guinée à connaître une stabilité politique couplée d'une sécurité minimale. Si l'on ne peut garantir l'absence de délits, c'est tout de même un pays assez sûr. Quand on le replace dans le contexte de sa zone géographique, c'est une terre où la circulation est relativement libre. Le Ghana possède son lot de dureté et de difficultés, mais reste accessible et sans danger majeur pour le visiteur.

Reportages & actualités du Ghana

Ailleurs sur le web
Avis