Le guide touristique BURKINA FASO du Petit Futé

Bonne arrivée !

Le Burkina Faso est une destination particulièrement connue pour accueillir l'oeuvre d'innombrables partenariats Nord-Sud : associations humanitaires et de développement économique, regroupements d'artistes, missions dans le domaine de la santé, échanges culturels, coopération pour la protection de l'environnement... Chacun y trouve son domaine de prédilection et l'engagement de son choix. L'une des raisons de cet engouement réside sans nul doute dans le caractère accueillant du pays. Le Burkina Faso, terre d'accueil, " terre des hommes honnêtes ", voilà qui est réputé... En revanche, que le Burkina soit également une terre de tourisme l'est beaucoup moins. Pourtant, le voyageur sera surpris par la diversité de ses paysages, par la richesse des cultures et par la beauté de son patrimoine naturel. Des vallons verdoyants du pays Lobi, du parc du W - plus grande réserve d'Afrique de l'Ouest -, aux curiosités du pays Senoufo... la nature et les cultures du Faso interpellent et fascinent. Il est fréquent d'entendre ici et là que pour faire un safari et découvrir la nature africaine, il faudrait préférer l'Afrique de l'Est à l'Afrique de l'Ouest, cette dernière offrant plutôt une expérience culturelle plus riche. Ce raccourci est à revoir dans les deux sens. Aussi vrai que l'Afrique de l'Est est une terre de civilisation, l'Afrique de l'Ouest, et en particulier le Burkina, est aussi une terre sauvage. On y trouve l'éléphant, le lion, l'hippopotame, le crocodile " sacré ", le buffle, le bubale, l'antilope royale ou encore l'hippotrague. Il reste vrai cependant que la grande richesse de ce pays réside dans sa population unie si hospitalière. Partir à la rencontre de ses habitants, humbles et ouverts à l'autre, est un excellent moyen pour réaliser combien le Burkina Faso a à nous apprendre.

L'équipe de rédaction

REMERCIEMENTS. À tous les professionnels du tourisme qui nous ont reçus avec grâce, aux spécialistes du voyage : Guillaume Adeline, Stéphane Ouattara, Mr Roure professionnel à Arly et Soudougui, ainsi que Berni Golbat et Mickaela Solnicka à Bobo-Dioulasso.

Les principales destinations BURKINA FASO

Galerie photo BURKINA FASO

Idées de séjour BURKINA FASO

Le Burkina Faso présente quatre grandes régions touristiques et une région centrale incontournable. L'organisation du guide s'articule autour d'elles :

Ouagadougou, ses alentours et le Plateau central : région incontournable, elle ne présente pas les plus beaux attraits touristiques du pays, mais il est conseillé d'intégrer plusieurs de ses sites dans un voyage au Burkina.

L'Ouest et le Sud-Ouest : pays Bobo, pays Senoufo et pays Lobi sont des régions splendides. Un circuit d'une à deux semaines est recommandé.

Le Sud : le pays Gourounsi et la réserve de Nazinga offrent l'essence du Burkina en un circuit de quelques jours (de 3 à 6 jours).

L'Est : le pays Gourmantché et la région des grandes réserves naturelles. Région tout indiquée pour un safari, elle mérite une bonne semaine d'immersion dans la brousse.

Le Sahel : malheureusement la visite de cette belle région et de ses magnifiques paysages est fortement déconseillée en 2015.

Chacune des 4 grandes régions touristiques forme un ensemble homogène et peut faire l'objet d'un court séjour en y intégrant des parties de la région centrale (Ouaga et Plateau central). Pour un voyage plus long, il est tout simplement suggéré de combiner la visite de plusieurs grandes régions. Pour faire le tour du pays et donc visiter les 4 grandes régions (multiples passages, région centrale comprise), il faut compter de 3 à 6 semaines selon le rythme désiré. Ces circuits ne sont toutefois que des suggestions, et le lecteur est vivement encouragé à lire les parties du guide consacrées à chaque région pour en explorer toutes les richesses.

Le Sahel en 2015

Une grande partie de la zone du Sahel est fortement déconseillée (sauf raison impérative) par le ministère des Affaires étrangères (MAE) et l'ambassade de France. Cette zone s'étend au nord d'une ligne partant de la frontière nord au niveau de Dori, passant au sud de Djibo (intégrant le camp de réfugiés de Mentao) et rejoignant en ligne droite la frontière malienne.

Il est primordial de vérifier les informations mises à jour quotidiennement sur le site www.diplomatie.gouv.fr, dans les parties Burkina et conseils au voyageur.

Les autorités comme les habitants marchent ensemble pour un retour à la normale du tourisme sans risques. La grande famille Zerma, Touarègue, Haoussa... attend le retour des voyageurs pour échanger, partager, passer des bons moments sous un ciel clair.

Ci-dessous une suggestion d'escapade sur 4 jours, aux portes du Sahel.

Jour 1 : Arrivée à Ouaga. Soirée "ambiancé" dans la capitale. Nuit à Ouaga.

Jour 2 : Départ de Ouaga pour Bani. En chemin, déjeuner à Kaya et découverte des productions artisanales (maroquinerie notamment). Arrivée à Bani en fin de journée, soir et nuit.

Jour 3 : Balade dans les collines de Bani avec ses 7 mosquées mythiques, qui se termine par la visite de la grande mosquée.

Jour 4 : Départ de Bani pour retour à Ouaga.

Séjours courtsHaut de page

L'ouest du Burkina est une région très appréciée par les voyageurs. Elle offre une grande diversité au niveau culturel bien sûr, mais aussi en raison de la multitude de sites naturels et des peuples fascinants qui l'habitent. Cette région se visite toute l'année, en saison sèche la "fraîcheur" (plus fraîche que le reste du pays !) de celle-ci sera très appréciable, et en hivernage, la végétation explose littéralement et offre en plus un très beau spectacle de couleurs. Ci-après, une suggestion sur 10 jours à travers les pays Gourounsi, Bobo et Senoufo. Ce rythme de visite est assez soutenu, mais il permet une bonne approche de la région Ouest.

Jour 1 : Arrivée à Ouagadougou, et suivant l'heure d'arrivée : visite du marché artisanal, découverte des maquis et de l'activité nocturne de la capitale.

Jour 2 : Le matin, départ en direction du sud pour la réserve naturelle de Nazinga et ses nombreux éléphants (visibles plus facilement de janvier à juillet) mais aussi des antilopes, crocodiles, phacochères, singes... En fin de journée, safari vision dans la réserve, dîner au ranch en compagnie des pachydermes qui viennent se rafraîchir, en période chaude, dans la retenue d'eau jouxtant le restaurant.

Jour 3 : Départ très matinal pour une seconde excursion dans le ranch. Petit déjeuner et départ en milieu de matinée pour le village de Tiébélé et ses maisons Kasséna.

Après le déjeuner à Tiébélé, visite dans l'après-midi de la Cour Royale ainsi que de l'architecture Kasséna en compagnie d'un guide de l'ADD (Association Djawolin pour le Developpement), qui contera la vie du roi et des coutumes. Nuit à Tiébélé.

Jour 4 : Départ en matinée pour une journée de transfert jusqu'à la seconde ville du pays : Bobo-Dioulasso, ancienne capitale de la Haute-Volta. Faire étape à Léo où il y a possibilité de se rafraîchir dans une piscine d'hôtel. Arrivée à Bobo en début de soirée, nuit à Bobo.

Jour 5 : Découverte de la ville de Bobo : sa mosquée (réfection début 2015), sa vieille ville avec ses artisans et silures sacrés, le marché central avec son ambiance. Soirée et nuit à Bobo dans un maquis en compagnie de balafonistes.

Jour 6 : Départ dans la matinée de Bobo pour Banfora et ses fabuleuses cascades où baignades et farniente dans un cadre naturel époustouflant sont au programme. En fin d'après-midi, visite des dômes de Fabédougou où le coucher de soleil est majestueux. Nuit à Banfora.

Jour 7 : Départ de Banfora pour Sindou, avec la visite des pics de Sindou. En fin de matinée, excursion à Nansogoni et son village troglodyte. Retour pour dîner et nuit à Sindou dans un campement.

Jour 8 : Départ le matin de Sindou pour Tengrela et ses hippopotames, balade en pirogue à la découverte des mammifères. Retour à Bobo dans l'après-midi, soirée "ambiancé" et nuit à Bobo.

Jour 9 : A Bobo, matinée shopping, détente dans la ville. Départ pour Ouaga après le déjeuner, halte à mi-chemin sur la route, à Boromo, où il ne faut pas manquer l'achat du délicieux pain de brousse. Dîner et nuit à Ouaga.

Jour 10 : Départ.

L'Ouest, pays Bobo, pays Sénoufo, pays LobiHaut de page

Ce sont les destinations touristiques numéro un du Burkina. L'agréable région de Bobo-Dioulasso, l'autre capitale culturelle, les sites naturels d'une grande beauté du pays Senoufo (dômes de Fabédougou, cascades de Banfora, pics de Sindou...) et les fascinants peuples Lobi. Ci-après, voici une suggestion sur 11 jours.

Jour 1 : arrivée à Ouagadougou. Dîner musical dans un maquis en ville.

Jour 2 : en route vers Bobo-Dioulasso, faire étape à Boromo pour voir les éléphants de la forêt des Deux-Balé (de décembre à avril) ou découvrir les trésors méconnus de cette petite région. On pourra faire une halte à Sabou ou Bazoulé sur la route.

Jour 3 : Bobo-Dioulasso, deuxième ville du pays. Prendre le pouls du centre-ville.

Jour 4 : visite guidée de la vieille ville de Bobo-Dioulasso qui a conservé son organisation traditionnelle, découverte des quartiers des artisans (forgerons, teinturiers, musiciens...). Soirée à Bobo la festive : concert de musique traditionnelle live.

Jour 5 : le matin, visite d'un musée. Départ après le déjeuner pour les alentours de Bobo : mare aux hippopotames de Bala, villages de Koumi et Koro ou site de la Guinguette.

Jour 6 : départ de Bobo pour Banfora. Bain dans les cascades, visite des champs de canne à sucre et marche dans les superbes dômes érodés de Fabédougou, paysage irréel de champignons rocheux dans un écrin de verdure. Nuit à Banfora.

Jour 7 : journée excursion aux pics de Sindou et au village de Nianssogoni, petit village semi-troglodyte, perché en haut d'une falaise, qui servit de refuge à une communauté menacée par la guerre.

Jour 8 : lac de Tengréla, tour de pirogue, bonjour aux hippopotames et soirée musicale dans un campement de Tengréla ou dans la ville de Banfora.

Jour 9 : départ pour Gaoua, carrefour des peuples Lobi. Visite du passionnant musée du Poni. Nuit à Gaoua.

Jour 10 : excursion guidée vers les villages Lobi et Gan.

Jour 11 : retour à Ouagadougou. Petit tour des galeries artisanales et vol retour après un dernier repas " ambiancé ".

Le Sud : pays gourounsi et NazingaHaut de page

Au sud, le village de Tiébélé offre une excellente introduction à la culture Gourounsi (Kasséna), dont l'architecture est remarquable (cases de banco peintes).

Culture et nature, le Sud offre un concentré du Burkina puisqu'on y trouve également la réserve de Nazinga, à ce jour la plus développée du pays. Entre 3 et 5 jours pour cette région sont recommandés ; la visite est possible toute l'année, mais la saison des pluies rendra la visite de Nazinga difficile par endroits. Ci-dessous, une suggestion sur 4 jours.

Jour 1 : arrivée à Ouagadougou et départ vers Pô. Nuit à Nazinga.

Jour 2 : exploration de la réserve à la recherche des animaux sauvages. Au campement, on pourra observer les éléphants qui prennent leur bain quotidien devant le restaurant.

Jour 3 : dernière sortie matinale dans la réserve puis transfert vers Tiébélé et sa cour royale. Visite du village et extension possible vers les villages alentour. Nuit à Tiébélé (sur le toit des maisons, sous les étoiles !) ou Pô.

Jour 4 : retour à Ouagadougou via la route de Zabré. Petit tour des galeries artisanales et repas " ambiancé ".

L'Est : pays Gourmantché et réserves naturellesHaut de page

À l'est, les réserves naturelles constituent l'attrait majeur de cette région sauvage. Ces réserves sont transfrontalières avec le Niger et le Bénin. Le territoire est divisé entre zones de chasses, zones de vision et zones agricoles. Un safari vision permet d'y observer la grande faune et la flore de l'Afrique de l'Ouest. Eléphants, lions, buffles, hippopotames, cobs, hippotragues, bubales y vivent en liberté, un des derniers grands sanctuaires d'Afrique occidentale. Une semaine est conseillée pour l'ensemble de la région. Durant l'hivernage, les parcs nationaux sont en principe fermés, les pistes sont impraticables et la hauteur des herbes rend presque impossible l'observation des animaux. La période pour s'y rendre est donc de novembre à début mai.

Jour 1 : arrivée à Ouagadougou. Dîner musical dans un maquis en ville.

Jour 2 : départ vers Koupéla et Tenkodogo. Nuit dans un campement villageois.

Jour 3 : route vers Pama et Kompienga via Fada N'Gourma. Nuit près du lac avec tour de bateau.

Jour 4 : en route vers les réserves. Safari dans une concession de chasse ouverte à la vision ou visite du parc d'Arly (extension possible vers le parc de la Pendjari au Bénin).

Jour 5 : suivre la route le long de la falaise de Gobnangou puis visiter le parc du W du Niger (extension possible vers les sections du parc au Bénin et au Niger).

Jour 6 : dernières explorations du parc national et retour " à la civilisation " via Diapaga. Nuit à Diapaga ou à Fada N'Gourma.

Jour 7 : courte visite de la capitale des Gourmantché, retour à Ouagadougou vers midi, petit tour des galeries artisanales et vol retour après un dernier repas " ambiancé ".

Le SahelHaut de page

Au nord, le Sahel, aux portes du désert, est une région mystérieuse. On y aperçoit les premières dunes de sable qui se détachent des vastes territoires de savane sèche. Touareg et pasteurs peuls y ont établi leurs campements nomades, migrant avec leurs troupeaux. On observe une riche faune avicole à proximité des mares naturelles, on déambule dans les marchés colorés et surtout on partage la vie paisible et contemplative des peuples du Sahel.

Entre 5 et 10 jours sont recommandés, la visite est possible toute l'année mais attention à la praticabilité des pistes pendant l'hivernage et éviter les mois chauds (d'avril à juin). Ci-dessous, une suggestion sur 8 jours (l'ordre de la visite est à moduler en fonction des jours de marché).

Jour 1 : arrivée à Ouagadougou. Dîner musical dans un maquis en ville.

Jour 2 : départ vers Dori. Faire halte à Kaya pour le déjeuner et découvrir les productions artisanales (maroquinerie). Visiter Bani et ses mosquées, éventuellement y dormir ou pousser jusqu'à Dori.

Jour 3 : petit tour de Dori, visite du marché et du quartier des bijoutiers et transfert vers Gorom-Gorom.

Jour 4 : Gorom-Gorom, ville centrale du Sahel, célèbre pour son marché où se rencontrent les peuples du désert : Touareg, Peuls. Nuit à Gorom.

Jour 5 : départ pour Markoye le jour du marché. Petit tour dans le village. Les mares de Markoye et Darkoy sont au moins aussi belles que celle d'Oursi. Nuit à Markoye ou à Zigbéri.

Jour 6 : transfert vers Oursi via Gorom ou par une petite piste (guide local indispensable). Balade sur la dune et visite du musée. Nuit à Oursi ou à Gandéfabou (ce campement mérite 2 nuits). Thé touareg !

Jour 7 : petite balade en dromadaire puis route vers Aribinda et Djibo. Halte à Djibo, possibilité d'y dormir ou nuit à Kongoussi.

Jour 8 : retour à Ouagadougou, possibilité de visiter le musée Manéga en route. Petit tour des galeries artisanales et vol retour après un dernier repas " ambiancé ".

Le Plateau centralHaut de page

Constituant une région de passage plus qu'une région touristique à part entière, on peut tout de même concevoir un circuit dans cette région en privilégiant la rencontre avec la culture Mossi. Une petite semaine est conseillée pour faire le tour du Plateau central dont la visite est possible toute l'année. Lors des grands événements culturels, les nuits atypiques de Koudougou et le festival des masques de Dédougou, l'attrait touristique de ces villes est décuplé.

Jour 1 : arrivée à Ouagadougou. Dîner musical dans un maquis en ville.

Jour 2 : départ vers Ouahigouya via Yako et Gourci. Visite de cette capitale mossi où oeuvrent de nombreuses associations. Nuit à Ouahigouya.

Jour 3 : route vers Tougan et excursion en pays Samo. Nuit dans la région de Tougan.

Jour 4 : route vers Dédougou. Visite du marché, possibilité d'assister à une sortie de masques selon la période.

Jour 5 : route vers Koudougou, nuit en campement villageois.

Jour 6 : visite d'une association de Koudougou et retour vers Ouagadougou. Visite du centre-ville de la capitale.

Jour 7 : visite d'un musée de Ouagadougou ou des alentours. Petit tour des galeries artisanales et vol retour après un dernier repas " ambiancé ".

Séjours longsHaut de page

Pour une bonne découverte du pays, d'est en ouest, ci-dessous une suggestion d'un séjour de 3 semaines. Cette suggestion est facilement fractionnable suivant votre temps de voyage, car il est très aisé de rejoindre la capitale à partir des 4 coins du pays.

Jour 1 : Arrivée à Ouagadougou. Installation à l'hôtel et rafraîchissement dans l'une des nombreuses piscines des hôtels ouagalais. Nuit à Ouaga.

Jour 2 : Matinée découverte de la capitale : visite du marché artisanal, et parcours de la ville en taxi ou en moto à la découverte des différentes places, quartiers, artisans... Déjeuner à Ouaga, puis départ pour Fada, capitale du pays Gourma, en pays gourmanché. Nuit à Fada.

Jour 3 : Matinée à Fada : visite du marché central, achat de miel toutes fleurs ou de pagnes tissés. Après le déjeuner à Fada, direction Kompienga. Balade en pirogue, baignade dans une piscine creusée dans la roche. Nuit à Fada.

Jour 4 : Départ pour le parc d'Arly, qui est le prolongement du célèbre parc du W, il s'étend sur 92 500 hectares. Safari de vision à la recherche des lions, buffles, éléphants, léopards et autre hippopotames. Nuit à proximité du parc d'Arly.

Jour 5 : Second safari de vision dans le parc d'Arly. Départ dans l'après-midi pour les falaises de Gobnangou qui offrent un superbe paysage. Région rurale, célèbre pour la culture du coton. Nuit à Pama.

Jour 6 : Départ de Pama en matinée pour le pays gourounsi (journée de transfert), arrivée à Tiébélé en fin de journée. Nuit à Tiébélé.

Jour 7 : Matinée randonnée au pic Nahouri, qui est le point culminant de la région (447 m). Visite guidée dans l'après-midi dans la Cour Royale de Tiébélé avec son roi et ses coutumes, découverte de l'architecture Kasséna. Nuit à Tiébélé.

Jour 8 : Matinée marché, celui de Tiébélé ou celui de Guelwongo à la frontière du Ghana, qui est un marché haut en couleur, et la renommée de ce marché a dépassé les frontières. Après le déjeuner, départ pour la réserve naturelle de Nazinga pour un safari de vision en fin d'après-midi, à la recherche des éléphants, antilopes et autres crocodiles. Nuit à Nazinga.

Jour 9 : Lever matinal pour un nouveau safari de vision au sein du ranch. Petit déjeuner et départ de la réserve pour la forêt voisine : la forêt de Sissili pour un tourisme de vision, possibilité de randonnée accompagnée d'un pisteur. Départ dans l'après-midi pour passer la nuit à Léo.

Jour 10 : Départ de Léo pour une journée de transfert, arrivée dans l'après-midi au pays lobi. Nuit à Gaoua.

Jour 11 : Départ pour une incursion dans les villages lobi environnants à la rencontre des orpailleurs, féticheurs, vanniers, potières... Visite du musée du Poni, pour approfondir les découvertes de la journée. Nuit à Gaoua.

Jour 12 : Départ dans la matinée pour Loropéni, 1er site burkinabé classé patrimoine de l'Unesco, balade dans les ruines forteresse encore mystérieuses, qui sont un symbole de la puissance du commerce transsaharien de l'or. Déjeuner et départ pour Bobo-Dioulasso. Sur la route, arrêt à Diébougou pour la visite de ces grottes... et à la recherche du caïman qui l'habite. Soirée et nuit à Bobo.

Jour 13 : Journée à Bobo-Dioulasso : visite de mosquée Dioulassoba (réfection début 2015), la vieille ville avec ses artisans et silures sacrés, shopping au marché central, promenade dans les jardins maraîchers de Bolomakoté avec quelques vestiges coloniaux, musée de la musique d'hier et d'aujourd'hui. Soirée dans un maquis bobolais au son du balafon. Nuit à Bobo.

Jour 14 : Départ dans la matinée pour le village troglodyte de Koro. Après la visite du village, randonnée possible entre Koro et un campement paisible pour la fin de journée ou visite du site de sacrifice de Dafra. Nuit à Bobo.

Jour 15 : Départ dans la matinée de Bobo pour Banfora et ses fabuleuses cascades où baignades et farniente dans un cadre naturel époustouflant sont au rendez-vous. En fin d'après-midi, visite des dômes de Fabedougou où le coucher de soleil est majestueux. Nuit à Banfora.

Jour 16 : Départ de Banfora pour Sindou, avec la visite des pics de Sindou. En fin de matinée, excursion à Niansogoni et son village troglodyte. Dîner et nuit à Sindou dans un campement.

Jour 17 : Départ matinal de Sindou pour Tengrela et ses hippopotames, balade en pirogue à la découverte des mammifères. Retour à Bobo dans l'après-midi, soirée "ambiancé" et nuit à Bobo.

Jour 18 : Départ le matin de Bobo, pour le site de la Guinguette. A quelques kilomètres de Bobo, c'est un lieu très prisé par les touristes et les Bobolais le week-end, baignade possible dans une piscine naturelle au milieu d'une végétation luxuriante. Promenade dans la forêt de Kou qui s'étend sur 115 hectares, vous permettant de découvrir les différentes essences qui poussent au Burkina, en compagnie des écureuils. Retour à Bobo pour la soirée et la nuit.

Jour 19 : Départ dans la matinée pour Boromo et le parc national des Deux-Balé, 90 000 hectares peuplés d'environ 350 éléphants. Escale dans le village voisin de Ourobono à la rencontre de sculpteurs de masques ainsi que d'une forge collective de l'ethnie Wynié. Visite du parc. Nuit à Boromo dans une case nubienne.

Jour 20 : Départ de Boromo pour Koudougou, 3e ville du pays, habitée par une communauté de Yonyonsé et Mossi, c'est une ville connue pour sa résistance au régime de Compaoré. A Koudougou se trouvent les fermes de spiruline (algue microscopique qui a de nombreuses vertus médicinales) que l'on peut visiter. Départ de Koudougou pour Ouaga dans l'après-midi. Soirée et nuit à Ouaga.

Jour 21 : Départ.

Combinaison d'itinéraires courtsHaut de page

Il est possible de faire toutes les combinaisons de circuits courts pour composer un plus long séjour.

Pour faire le grand tour, de 3 à 6 semaines sont recommandées selon le rythme choisi. Pour passer d'une région à l'autre, voici les liaisons suggérées :

Pour relier l'Ouest et le Sud, passer par Diébougou et Léo. La route présente de très beaux paysages. Le trajet Gaoua-Léo ou Bobo-Léo se fait facilement en un jour.

Pour relier le Sud et l'Est, passer par la région de Bagré et Tenkodogo. La liaison Pô-Tenkodogo se fait facilement en un jour.

Pour relier l'Est et le Sahel, couper par Bogandé et Koala, entre Fada N'Gourma et Dori. La route est un peu longue, mais il est possible d'y faire étape.

Pour relier le Sahel à l'Ouest, passer par Djibo, Ouahigouya, Tougan, Dédougou avant d'atteindre Bobo. Il est fortement conseillé de faire plusieurs étapes pour découvrir le Plateau central dominé par les Mossi. La route Dédougou-Bobo est très belle avec une superbe étape à la mare aux hippos de Bala.

Pour les autres liaisons, Est-Ouest et Sud-Sahel, il est plus simple de repasser par Ouagadougou.

Circuits transfrontaliersHaut de page

Le Burkina Faso est aussi une base idéale pour entreprendre un circuit transfrontalier avec le Bénin, le Togo, le Ghana et la Côte d'Ivoire. Certains grands voyageurs visitent d'ailleurs plusieurs pays en décrivant une boucle Ouaga-Ouaga puisque la capitale burkinabée offre à la fois une position très centrale en Afrique de l'Ouest et une bonne desserte internationale.

Séjours thématiquesHaut de page

Le Burkina Faso, pays si riche en cultures et en paysages, offre une infinité de possibilités pour des voyages thématiques. Selon les centres d'intérêt du voyageur, on peut se focaliser sur la rencontre d'un peuple (Lobi, Mossi, Peul, Gourounsi, Gourmantché, Marka, Samo, Senoufo...), on peut aborder le Burkina en suivant le fil de ses traditions artisanales, on pourra également découvrir le pays à travers ses musiques ou ses cérémonies rituelles (sorties de masques, danses, funérailles...). Les amoureux de la nature pourront orienter leur séjour vers un safari-photo ; les activités proposées sont aussi diverses qu'en Afrique orientale et australe (safari 4x4, approche de la faune à pied, découverte botanique ou ornithologique, approche en bateau, sorties nocturnes...). Pour mettre en place un séjour thématique, la démarche n'est pas très différente d'un séjour plus généraliste, il suffira au voyageur de sélectionner dans son circuit les sites correspondant à ses centres d'intérêt. Certains voyages thématiques demanderont cependant une organisation plus particulière, notamment liée au mode de transport : vélo, marche, moto ou randonnée à cheval sont tout à fait possibles au Burkina. Occupant un voyage entier ou seulement une partie, ces séjours spécifiques devront être organisés avec soin en liaison avec les agences spécialisées de Ouagadougou. Compte tenu de la présence de la grande faune sauvage, ces voyages seront difficilement possibles dans la partie Est du pays.

Voyager en moto, au Burkina et dans les pays voisins, est à la portée des personnes expérimentées grâce à une agence de Ouaga (Couleurs d'Afrique). Il est aussi possible d'intégrer dans un circuit classique quelques jours en Mobylette sur des petites distances, notamment dans l'Ouest. Partir avec un guide est plus que recommandé.

Le Burkina à vélo (saison sèche, avant les grosses chaleurs de novembre à février) est réservé aux grands sportifs. Le pays, très plat, s'y prête bien et tous les Burkinabés utilisent le vélo. Cependant un périple à travers le pays constitue un défi qu'il faudra bien préparer. Il sera toujours possible d'effectuer des transferts en bus ou taxi-brousse, en chargeant sa bicyclette sur le toit. Les régions du Sud et du Sud-Ouest se prêtent particulièrement à ce mode d'exploration avec leurs petits villages millénaires dispersés dans la savane.

Le Burkina Faso à cheval : le cheval fait partie de la tradition burkinabée. Pour une longue randonnée à cheval, s'adresser aux deux établissements de Ouagadougou spécialisés dans ce type de voyage.

Le trekking de quelques jours, notamment dans la région du Sud-Ouest (pays Senoufo et pays Lobi), est proposé par un grand nombre d'agences. Le système est désormais bien en place et le bivouac en constitue l'un des charmes. Ces marches sont l'occasion de partir à la découverte des petits villages isolés en arpentant les plus impressionnants paysages du Burkina Faso.

Ailleurs sur le web

Liens utiles Burkina Faso

Toutes les bonnes adresses Burkina Faso

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté