Les vacances à vélo en famille sont un excellent moyen de se connecter avec la nature et les paysages, le tout en avançant à son rythme et en partageant des moments complices. Les itinéraires à vélo s'inscrivent dans une démarche de slow tourisme, c'est-à-dire que l'on prend le temps d'apprécier chaque détail de l'environnement qui nous entoure et de se recentrer sur les plaisirs simples de la vie. En France, il existe une multitude d'itinéraires à suivre en famille. On peut aussi bien se balader le long du littoral des Hauts-de-France et de la Bretagne que longer la Loire pour s'arrêter dans des villages historiques et au pied des grands châteaux. Sans oublier les escapades cyclistes un peu plus sportives comme celle qui conduit au coeur des monts d'Auvergne. Alors que la saison estivale est là et qu'il est grand temps d'organiser les vacances pour toute la famille, la Fédération française de cyclotourisme vous donne quelques conseils afin de vivre un voyage serein.

1- Définir le parcours

La première chose à faire lorsqu'on programme des vacances itinérantes à vélo en famille est de s'assurer que les enfants sont parfaitement à l'aise sur leurs deux-roues. Ensuite, ils doivent être capables de suivre un itinéraire, de trouver un rythme constant, mais aussi de comprendre la signalisation routière. Pour cela, il ne faut pas hésiter en amont des vacances à effectuer quelques révisions des principaux panneaux. Des exercices ludiques sont disponibles sur Internet et c'est un point à ne vraiment pas négliger car il en va de leur bonne sécurité.

Ensuite, le parcours que l'on choisit pour rouler en famille doit bien entendu être adapté à l'ensemble des cyclistes. Lors d'un voyage à vélo avec les enfants, il est préférable d'emprunter des routes sans trop de dénivelé afin qu'ils ne s'épuisent pas trop vite. Pour cela, le site de la Fédération française de cyclotourisme regroupe plusieurs itinéraires afin de nous donner des idées. Il existe d'ailleurs un code couleur, comme à la montagne. Avec des enfants, on privilégie le parcours de niveau très facile à facile, soit le vert et le bleu. Pour le confort de tous, il faut savoir qu'un enfant de 12 ans peut rarement aller au-delà de 40 km par jour, 30 km s'il est un peu plus jeune. Et puis, tout en suivant la route, il ne faut pas oublier de faire des pauses et se changer les idées. Un itinéraire à vélo pour les vacances, ça n'est pas que pédaler à longueur de journée, c'est aussi faire des haltes dans de jolis coins de verdure pour partager un pique-nique, s'arrêter dans un village pour prendre un rafraîchissement, aller visiter un monument, pêcher ou bien faire une pause au bord d'un lac aménagé pour se baigner. Il est d'ailleurs très utile de repérer avant de partir tous ces lieux sur le parcours où l'on peut s'arrêter pour s'adonner à toutes sortes d'activités.

2- Respecter le Code de la route et prêter attention aux autres usagers

Comme mentionner plus haut, le respect du Code la route est essentiel pour la sécurité de tous. Même si l'on emprunte une piste cyclable ou une Voie verte interdites aux voitures, il faut respecter les règlementations que sont les arrêts aux feux rouges et aux stops, rouler à droite ou bien encore laisser la priorité aux piétons. De même, lors de vacances en famille à vélo, nous ne sommes évidemment pas les seuls à emprunter ces itinéraires. Il est donc essentiel de prêter attention aux autres et de ne pas les mettre en danger. Il faut par exemple doubler uniquement lorsque l'occasion le permet et que d'autres cyclistes n'arrivent pas en face, puis toujours respecter une distance pour ne pas les frôler. Si la situation l'exige également, il faut systématiquement se mettre en file indienne, rien ne sert de s'entasser. Il faut garder à l'esprit qu'on est en vacances et qu'on a le temps !

3- S'équiper du bon matériel pour un séjour sans encombres

La question du matériel est primordiale lors de vacances en famille à vélo. Pour cela, la Fédération française de cyclotourisme recommande bien sûr d'avoir fait les vérifications nécessaires sur les vélos avant de partir, puis de partir avec le nécessaire de réparations, notamment les rustines et la pompe. À noter que les familles qui décident de partir avec des enfants en bas âge peuvent s'équiper d'une carriole. Cela demande en revanche d'avoir une idée précise du parcours et d'éviter les routes et chemins carrossables.

Il faut également prévoir un sac avec le nécessaire pour s'hydrater régulièrement, manger et une petite pharmacie avec les produits de base en cas de blessure. Pour les vêtements, on privilégie les tons clairs, un pantalon pour protéger les chevilles et des vêtements de pluie. Le casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, mais vivement recommandé pour tous les cyclistes ! Il y a aussi les accessoires très utiles à prévoir tels que les gants et les lunettes de soleil. Les lunettes protègent non seulement du soleil, mais aussi des insectes et autres branchages que l'on peut rencontrer en forêt. Enfin, il est toujours utile d'avoir son téléphone portable avec soi : pour prendre connaissance des sites d'intérêt à voir dans un coin, pour appeler les secours en cas d'accident, ainsi que pour poster de temps en temps des photos du voyage sur les réseaux sociaux avec le #vacancesavelo !

4- Bien s'échauffer pour ne pas se fatiguer trop vite

Chaque jour, les membres de la famille vont avoir besoin d'appréhender la route ou le chemin emprunté. Il faut pour cela partir à allure modérée, constante, et trouver le rythme avec lequel tout le monde est à l'aise. Pour ne pas se fatiguer trop vite, il est aussi préférable de partir en pédalage facile.

Ensuite, lorsqu'on décide de s'installer un ou deux jours dans un endroit et que l'on prévoit quelques escapades à vélo vers les sites d'intérêt du secteur, il faut toujours penser à partir face au vent, et ce afin que le chemin du retour soit plus facile.

5- Adopter les bons réflexes pour rouler en groupe

Rouler en groupe n'est pas une chose simple, et pour cela les adultes ont un rôle important à jouer. Lorsqu'on emprunte un itinéraire à vélo avec des enfants, il est conseillé qu'un adulte se place en tête de file et donne le rythme, un rythme qui bien entendu doit prendre en compte les capacités des enfants. Le second adulte se place lui à l'arrière pour alerter d'un rythme trop ou pas assez soutenu. À noter que le rythme doit être constant car le changement d'allure entraîne de la fatigue.

Adultes et enfants doivent enfin adopter des gestes simples pour rouler en toute sécurité, comme mettre le bras dans la direction vers laquelle on s'apprête à tourner. Au-delà des gestes, les mots sont aussi importants. Pour tourner ou s'arrêter, on emploie des paroles simples et compréhensibles par tous.