Ils fleurissent à l'arrivée des beaux jours sur un grand nombre de plages du littoral français, les bars et les paillotes de plage sont devenus des incontournables pour passer de bonnes vacances d'été. En plus de profiter des joies du bronzage et des baignades, ils nous offrent la possibilité de se rafraîchir autour d'un verre et de se restaurer, à même le sable, à la limite des pieds dans l'eau. Vous aussi, vous vous dites que la plage l'été, c'est tellement fun qu'en faire son lieu de travail pourrait être parfait ? Il y a différentes choses à considérer avant de se lancer dans cette excitante aventure et bien des pièges sont à éviter et des règles à respecter. À titre d'exemple, si vous êtes amené à vendre de la nourriture, sachez qu'au moins l'un des membres du personnel devra avoir suivi la formation hygiène alimentaire HACCP.

La concession de plage, élément déterminant pour installer une paillote ou un bar de plage 

Avant de se lancer dans l'ouverture d'une paillote ou d'un bar de plage, il convient d'avoir en tête la réglementation en vigueur dans ce domaine. Les plages appartiennent au domaine public maritime. Pour créer son petit commerce sur le sable, une enquête publique doit être menée, suite à quoi la plage fera l'objet d'une concession par l'État par le biais d'un arrêté préfectoral. Elle peut être concédée à la commune, à la métropole et, dans certains cas, à un autre concessionnaire. Ceux-ci s'engagent par la suite à aménager, exploiter, entretenir le lieu et le sécuriser dans le respect des règles de sécurité et des contraintes liées à l'environnement. C'est alors qu'une convention d'exploitation va être mise en place entre la commune, la métropole ou le concessionnaire et un sous-traitant qui peut être une personne morale de droit public ou de droit privé ou une personne physique (restaurateur, plagiste, commerçant...). L'exploitant, qui doit impérativement exercer une activité en rapport avec la plage, s'engage à permettre l'usage libre et gratuit de celle-ci et à contribuer à la préservation du site. En effet, en aucun cas la paillote ou le bar ne doit détériorer le littoral. Il faut également savoir qu'une concession ne peut aller au-delà de 12 ans et que l'activité ne peut durer plus de 6 mois dans l'année. Elle peut aller jusqu'à 8 mois dans certaines stations classées, voire à l'année, mais sous certaines conditions.

Les pièges à éviter pour que le projet soit un succès 

Vouloir travailler sur la plage, c'est très tentant, mais avant d'entamer les procédures administratives, il convient d'éviter quelques pièges, afin d'optimiser ses chances. Vouloir travailler sur la plage, c'est très tentant, mais avant d'entamer les procédures administratives, il convient d'éviter quelques pièges, afin d'optimiser ses chances de succès. On peut avoir un coup de coeur pour n'importe quelle plage du littoral français, mais il faut savoir qu'en tant qu'activité saisonnière, le bar ou la paillote de plage attirera les foules si la région est très ensoleillée. Il faut donc préférablement choisir une région jouissant d'un fort taux d'ensoleillement, comme c'est le cas sur la côte méditerranéenne, tout comme privilégier les communes très fréquentées. Il faut également veiller à ce que le raccord en eau et en électricité ne soit pas trop compliqué. Se lancer dans de gros travaux est toujours contraignant. Vous allez aussi sûrement accorder beaucoup d'attention à la décoration du lieu, afin qu'il donne envie à la clientèle de s'y attarder. Ne choisissez pas le matériel au hasard et ayez en tête certains éléments importants. Privilégiez les bâtiments préfabriqués, modulables et faciles à stocker l'hiver. Évitez les fauteuils et les chaises longues qui rouillent ou de mettre des coussins qui subissent l'humidité en fin de soirée ou tôt le matin. Le matériel ne doit pas être à changer toutes les deux saisons, alors optez pour des matériaux robustes et anti-oxydants, tout en prenant garde à l'esthétique.

L'importance de la formation hygiène alimentaire HACCP 

Vous souhaitez proposer des repas, des en-cas et des desserts dans votre bar ou votre paillote ? Tout le monde sait que les vacanciers aiment se faire plaisir pendant l'été et quoi de mieux que de manger avec vue sur la mer ? Sachez que la formation hygiène alimentaire HACCP est obligatoire et doit être effectuée soit par le chef d'établissement, soit par un salarié. Son objectif est simple : acquérir les compétences nécessaires à l'organisation et à la gestion de son activité de restauration dans des conditions d'hygiène conformes et sécurisées pour les clients. Une fois le stage effectué, vous pouvez élaborer votre carte en pensant à mettre en avant les produits phares de l'été : tapas, burgers, poissons, salades et autres glaces.