Le tourisme fluvial, découvertes et petits plaisirs au fil de l'eau

Recommandé

En France, le vaste réseau de voies navigables que nous connaissons, le plus étendu d'Europe, est l'héritage d'une longue politique d'aménagement du territoire. Aujourd'hui, il ne s'agit plus pour l'homme de maîtriser l'environnement mais bien de profiter de la nature comme elle se présente à lui. Elle impose à présent son rythme, dont le tourisme fluvial serait le tempo. Naviguer au fil de l'eau et siffloter sur les berges est un plaisir simple accessible à tous. Car, contrairement aux idées reçues, vous n'avez pas forcément besoin d'un permis pour prendre les commandes de votre embarcation. Et le tourisme fluvial permet de découvrir un autre visage de la France de Nancy à Strasbourg, d'Auxerre à Joigny en passant par le canal du Midi. Voilà trois exemples de destinations qui ne vous donneront qu'une seule envie : larguer les amarres une nouvelle fois !

 

Des bateaux sans permis

Sus aux idées reçues ! Il n'y a pas besoin de permis pour partir à la découverte des canaux ! Parmi les nombreuses possibilités qu'il existe pour naviguer, il faut savoir que les embarcations longues de moins de 15 mètres et dont la vitesse n'excède pas les 12 km/h sont accessibles à tous et ne demandent aucune formation particulière en amont. Alors, une location de bateaux sans permis vous permettra ainsi de parcourir en toute autonomie certaines des plus belles régions de France en variant, à votre gré, les escapades culturelles ou les activités sportives (vélo, escalade, golf, sports nautiques, etc...). Car partir en vacances en bateau sans permis, c'est aussi pouvoir profiter en famille et en toute sécurité de nombreuses autres activités que la croisière proprement dite. Notamment, en explorant les rives des canaux et des rivières à vélo. En 2016, les Voies Navigables de France (VNF) et les Départements & Régions Cyclables (DRC) ont d'ailleurs signé un partenariat en faveur du développement touristique fluvestre. Les acteurs de développement de voies pédestres et cyclables et de voies fluviales s'unissent donc pour créer un réseau d'itinéraires vélo au bord de l'eau afin de développer le tourisme fluvial et ses infrastructures. Les voies d'eau constituent bien évidemment des sentiers privilégiés pour le développement d'itinéraires cyclables d'excellence. Et pour se remettre d'une bonne balade à vélo, quoi de mieux qu'un petit plongeon ? C'est possible dans la majorité des canaux et rivières dès la sortie des grandes agglomérations. Et, pour les plus petits, certains bateaux peuvent accueillir une petite piscine chauffée et remorquée. Enfin, des terrasses permettent bien souvent de profiter du soleil et de déjeuner en famille ou entre amis.

 

Le mythique canal du Midi

Ici, c'est la zone fluviale la plus méridionale du pays. Le canal du Midi, classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1996, forme avec le canal latéral à la Garonne le canal des Deux-Mers. Il permet de relier la Méditerranée à l'océan Atlantique. Ce bassin est riche en ouvrages fluviaux. Traditionnellement, c'est aussi celui qui, en France, attire le plus grand nombre de plaisanciers. Il faut dire qu'avec une météo clémente toute l'année, une navigation facilitée par la rareté des écluses et les cités mythiques de la région, les atouts ne manquent pas. Alors, plus une seconde à perdre pour aller déguster un cassoulet dans sa capitale mondiale Castelnaudary, découvrir les remparts de la cité médiévale de Carcassonne, aller se baigner à la Grande-Motte ou au Grau-du-Roi (voire y prolonger ses vacances), jouer au rugby à Béziers, etc... Et, partout, on se régalera des spécialités régionales et on s'initiera ou on se perfectionnera à la pêche depuis le pont de son bateau. Et qui sait, peut-être que vous trouverez au bout de la ligne le repas du déjeuner ?

 

En Bourgogne, poissons et grands vins au menu

Les rivières navigables et les nombreux canaux créés aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles en Bourgogne relient les trois bassins de navigation des principaux fleuves français - la Seine, la Loire et le Rhône - dont la ligne de partage des eaux se trouve au coeur de son territoire. Et il y a de quoi faire puisque la Bourgogne compte 1 200 km de voies navigables ! Le plaisancier emprunte un grand nombre d'écluses sur ces terres viticoles et piscivores. En effet, ici, les plats à base de poissons d'eau douce (pochouse, petite friture, anguille ou gardon) sont légions et arrosés de vins locaux à la renommée internationale. De quoi se régaler à l'heure de se mettre à table ! La région compte également un grand nombre de curiosités touristiques, notamment des châteaux et des abbayes remarquables. Quant aux écluses, de plus en plus serrées à partir de Vénarey-les-Laumes, elles forment des échelles jusqu'au seuil de Bourgogne à 378 m d'altitude, le plus haut bief de partage d'Europe, qui se franchit au tunnel de Pouilly-en-Auxois, long de 3 333 m.

 

L'Alsace, aux portes de l'Europe

Naviguer sur les canaux alsaciens est également une option des plus agréables. Et les sites mythiques ne manquent pas. A commencer par Strasbourg et le quartier pittoresque de La Petite France, où les maisons à colombage se reflètent sur l'Ill. Il ne faudra pas non plus manquer Nancy, l'ancienne capitale des ducs de Lorraine. La ville mérite une escale prolongée, mais n'oubliez pas non plus que la capitale alsacienne vous ouvre les portes de l'Europe : des croisières vous permettront de découvrir l'Allemagne et la Hollande en faisant escale à Francfort, Düsseldorf, Nuremberg et Amsterdam, si réputée pour ses canaux... Mais en France, le site le plus florissant en ouvrages fluviaux est Saint-Louis-Arzviller avec ses tunnels, son musée de la Batellerie et son plan incliné. Il pourrait également être intéressant de s'arrêter sur l'étang de Mittersheim, qui bénéficie d'aménagements dédiés au nautisme pour le plus grand plaisir des vacanciers, d'acheter quelques faïences à Sarreguemines et, partout, de se délecter de spécialités régionales qui ont fait depuis bien longtemps la réputation de la région.

 

Infos futées

 

Quand partir ? Dès l'arrivée des beaux jours pour profiter également de votre croisière en extérieur, jusqu'à avant novembre - car ensuite les canaux et rivières de France sont fermés pour la plupart, avec des périodes dites de " chômage " pendant lesquelles VNF (Voies Navigables de France) va lancer ses campagnes de travaux annuels pour l'entretien des berges, des écluses et autres ouvrages nécessaires au bon fonctionnement de la voie d'eau pendant la saison touristique.

 

Le spécialiste. Pour préparer au mieux sa croisière.

NICOLS - Plus d'informations sur le site

Les dernières Actus

Sur la route des vacances au ...

Le Parc des Exposition de Strasbourg accueille la 24ème édition du salon Tourissimo du 27 au 29 janvier. Une centaine ...
Lire l'article

Salon Immobilier La Rochelle

Le 3, 4 et 5 février 2017, l’Espace Encan accueillera pour sa 17e édition, le Salon Immobilier de La Rochelle. ...
Lire l'article
Vidéo de voyage
Ailleurs sur le Web
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Guide ALPILLES - CAMARGUE - ARLES

Le territoire du massif des Alpilles et de la Camargue est typiquement provençal. De par son cadre verdoyant, où se côtoient vallées, cours d'eau comme le Rhône, plaines et pâturages. Les curiosités que le Petit Futé explore ici sont nombreuses, et comptent notamment le moulin qui ...