Autrefois appelée Kongô-central, le Bas-Congo est après la ville-province de Kinshasa, la plus petite et la moins peuplée du pays (54 000 km² soit 2.3 % de la superficie totale du pays). Mais c'est aussi la province la plus visitée. Avec sa façade atlantique (38 km de côte), le Bas-Congo est une province stratégique pour l'acheminement des marchandises vers Kinshasa. Et très aisément accessible par route, jusqu'à Matadi. Depuis toujours cette partie du pays a été ouverte à différents immigrations et conserve donc un patrimoine historique et culturel qui s'ajoute au patrimoine naturel. Les infrastructures (routes, électricité, hôtels) sont globalement en meilleur état que dans les autres provinces.

Matadi est le chef-lieu de la province qui comprend trois districts et une dizaine de territoires.

Le Bas-Congo a su développer une économie diversifiée qui repose sur l'agriculture, l'agro-industrie, le pétrole et le secteur tertiaire, en particulier dans les activités liées au transport maritime, l'énergie avec le barrage de Inga.

Côté végétation, le Bas-Congo offre une grande diversité de paysages constituée d'une mosaïque de forêts résiduelles dans le Mayombe et des mangroves sur la côte. Par endroits, le paysage est balisé par de grands baobabs. Pour le reste ce sont principalement des galeries forestières qui alternent avec de la savane herbeuse.

A voir : la Réserve de biosphère de Luki, les bonobos, le jardin botanique de Kisantu, le barrage d'Inga, les grottes aux poissons aveugles, quelques belles chutes d'eau (Zongo, Vampa, Inga), des tombes funéraires d'une grande beauté, la plage, les mangroves...

Historiquement, il est intéressant de rapprocher l'histoire du Bas-Congo à celle du pays, par le fait que d'une part, l'actuel Bas-Congo faisait déjà partie du Royaume Kongô qui englobait le nord-ouest de l'Angola, le sud-ouest de la République du Congo Brazzaville et le sud-ouest du Gabon. Et d'autre part, cette province a été le premier point de contact avec les Européens arrivés à l'embouchure du fleuve Congo en 1492 avec l'accostage de l'explorateur portugais Diego Cao. Stanley et son équipe arriveront plus tard pour le compte du roi Léopold II afin de consolider l'occupation du territoire.

De grands projets comme la construction du chemin de fer Matadi-Kinshasa et la construction du port de Matadi furent lancés dès la deuxième partie du 19ème siècle. Lors de l'accession du pays à l'indépendance le 30 juin 1960, le Bas-Congo faisait partie de la province de Léopoldville qui couvrait également les territoires actuels de Kinshasa et du Bandundu. En 1962 la province de Léopoldville éclate en trois entités administratives distinctes ; le Kongô Central, la province de Bandundu et Léopoldville qui restera la capitale du pays.

La province compte trois aérodromes : Matadi, Boma qui a inauguré début 2014 sa nouvelle implantation, et Moanda.

De Kinshasa à l'océan

L'itinéraire que nous vous proposons emprunte le Route Nationale 1 de Kinshasa jusque Moanda. Ce trajet est faisable en voiture toute l'année, même si certains tronçons (surtout à partir de Matadi) sont parfois passablement cabossés. Mais c'est l'occasion d'apprécier un paysage varié et de faire étape dans des endroits charmants et plein de découvertes. Ce trajet peut se faire également avec les excellentes compagnies Kin Avia et Air Tropiques qui relient quotidiennement Kinshasa à Matadi, Boma et Moanda.

Adresses Futées du Kongo-Central

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage dans le Kongo-Central

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos du Kongo-Central

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine !

Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine .