Guide de Bavière : Comment partir ?

Partir en voyage organisé

Région très touristique de l'Allemagne, la Bavière séduit sans aucun doute les amateurs de randonnée et de nature. Ainsi, les offres de treks et de voyages à pied sont importantes pour cette destination. En hiver, le climat et le relief sont propices aux randonnées en raquettes et aux vacances sportives, et Garmisch-Partenkirchen ne désemplit pas. Vous trouverez quelques offres de séjours incluant des soins de remise en forme, spa et thalassothérapie. Les visites culturelles sont nombreuses avec des circuits accompagnés qui permettent aux voyageurs de découvrir les châteaux de Louis II de Bavière. Pour les envies citadines, des forfaits "  vols + hôtel  " permettent de découvrir Munich et Nuremberg. Comptez entre 700 et 1 700 € pour une randonnée en Bavière (8 jours).

Voyagistes
Spécialistes

Vous trouverez ici les tour-opérateurs spécialisés sur votre destination. Ils produisent eux-mêmes leurs voyages et sont généralement de très bon conseil car ils connaissent la région sur le bout des doigts. À noter que leurs tarifs se révèlent souvent un peu plus élevés que ceux des généralistes.

Généralistes

Vous trouverez ici les tour-opérateurs dits " généralistes ". Ils produisent des offres et revendent le plus souvent des produits packagés par d'autres sur un large panel de destinations. S'ils délivrent des conseils moins pointus que les spécialistes, ils proposent des tarifs généralement plus attractifs.

Sites comparateurs et enchères

Plusieurs sites permettent de comparer les offres de voyages (packages, vols secs, etc.) et d'avoir ainsi un panel des possibilités et donc des prix. Ils renvoient ensuite l'internaute directement sur le site où est proposée l'offre sélectionnée. Attention cependant aux frais de réservations ou de mise en relation qui peuvent être pratiqués, et aux conditions d'achat des billets.

Agences de voyage
Partir seul
En avion

Il est très aisé de se rendre à Munich au départ de la France en avion. Les compagnies régulières Air France et Lufthansa prévoient de nombreux vols quotidiens directs. Comptez 1 heure et demie de vol. Air France prévoit par ailleurs plusieurs vols (A/R) de Paris à Nuremberg. A ne pas oublier l'aéroport de Francfort qui se trouve à 120 km de Wurtzbourg. Air France et Lufthansa prévoient des vols directs vers Francfort de plusieurs villes en France, à savoir Bordeaux, Toulouse, Marseille, Nice et Lyon. A noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée mais, surtout, du délai de réservation. Pour obtenir les meilleurs tarifs en haute saison, achetez vos billets six mois à l'avance. Pour ce qui est des périodes moins courues, un délai beaucoup plus court ne devrait pas vous empêcher de décrocher un prix intéressant.

Principales compagnies desservant la destination
Aéroports
Aéroports de Paris : comment s’y rendre ?

Transports en commun

RER B. Vers CDG. L'arrêt " Aéroport Charles de Gaulle 1 " dessert les terminaux 1 et 3.

" Aéroport Charles de Gaulle 2 - TGV " dessert les terminaux 2 ACDEF et G.

Durée : 35 min. Prix : 9,75 €.

Vers Orly. Paris-Orly est relié à la station " Antony " du RER B par la navette ORLYVAL. Arrêts Paris-Orly Sud : porte K. Arrêts Paris-Orly Ouest : porte A niveau Départs. Prix : 12,05 €. Durée : environ 30 min.

RER C. Vers Orly. Paris-Orly est relié à la station " Pont de Rungis " du RER C par le service de bus " Paris par le train ". Paris-Orly Sud : porte C, arrêt 6. Paris-Orly Ouest : porte C, arrêt 7. Durée : 35 min. Prix : 6,15 €.

Bus. Vers CDG. La navette Roissybus assure une liaison depuis Opéra. Durée : 45 à 60 minutes. Prix : 11 €.

Bus 350 depuis " gare de l'Est " et le 351 depuis " Place de la Nation ". Durée : 70 min. Prix : 6 €.

Vers Orly. OrlyBus depuis Denfert Rochereau. Paris-Orly Sud : porte C. Paris-Orly Ouest : porte D niveau Arrivées. Durée : 20 à 30 min. Prix : 7,50 €.

Bus 183 depuis " Paris-Porte de Choisy ". Durée : 50 min. Prix : 2 €.

Tramway. Vers Orly. T7 passe par l'aéroport d'Orly depuis Villejuif-Louis Aragon ou Athis-Mons. Durée : 30 min. Prix : 1,70 €.

Interconnexion CDG-ORLY

Navette Orly-Roissy. Ligne 3. Dessert Orly Sud, Orly Ouest, Terminal 1, 2E/2F, 2B/2D, 2A/2C de CDG. Durée : environ 1 heure 15. Prix : 21 €.

Taxis

La loi Thévenoud a mis en place un tarif au forfait des courses de taxis pour se rendre aux aéroports d'Orly et Roissy. Forfait qui s'applique 7j/7, 24h/24, dimanches et jours fériés compris.

Entre Roissy et Paris rive droite : 50 €.

Entre Roissy et Paris rive gauche : 55 €.

Entre Orly et Paris rive droite : 35 €.

Entre Orly et Paris rive gauche : 30 €.

Sites comparateurs

Certains sites vous aideront à trouver des billets d'avion au meilleur prix. Certains d'entre eux comparent les prix des compagnies régulières et low cost. Vous trouverez des vols secs (transport aérien vendu seul, sans autres prestations) au meilleur prix.

En train
En bus
En voiture

Pour aller à Munich, au départ de la capitale française, il faut compter 850 km et entre 8 et 9 heures de trajet selon la densité de circulation. Les frais de péage s'élèvent à 38 €. Il vous faut rejoindre Strasbourg en empruntant l'A4. Une fois la frontière franchie, suivez la direction de Karlsruhe pour rejoindre l'A5. Prenez la sortie n° 46, puis l'A8 jusqu'à Munich. Calculez facilement votre itinéraire sur le site www.viamichelin.fr ou sur www.mappy.fr (à titre indicatif, pour une routière roulant au diesel tarif mars 2017, le coût est estimé à environ 80 € hors péages).

Location de voitures
Séjourner
Se loger

Attention, le prix de votre hébergement comprend souvent une Kurtaxe, taxe de séjour, qui permet souvent des réductions dans les musées et les transports publics. Demandez des conseils à l'office du tourisme.

Hôtels

Hôtels. Pour l'hébergement dans les grandes agglomérations, il est très souvent difficile de trouver des établissements affichant des prix raisonnables ! Il faut compter au moins 50 € ou 60 € pour une chambre double et pour une nuit sachant que la douche et les toilettes seront éventuellement à partager et... sur le palier !

Hôtels garnis. Cette dénomination signifie tout simplement que c'est un établissement hôtelier sans service gastronomique. Exception : petit déjeuner, boissons et parfois aussi des collations.

Chambres d'hôtes

Les chambres d'hôtes ou Fremdenzimmer sont très nombreuses dans les zones prisées des touristes. Les prix varient en fonction du confort, de l'emplacement... En règle générale, il faut savoir que les propriétaires sont un peu réticents à louer une chambre juste pour une nuit. En revanche, en cas de séjour d'une semaine ou plus, le propriétaire propose souvent des tarifs plus attractifs que ceux annoncés au départ, sur les brochures. Les offices de tourisme disposent de listes complètes référençant les adresses. Parfois même, ils mettent à disposition du voyageur un système de réservation gratuit. Si la langue allemande est un véritable problème, le personnel peut même effectuer la réservation.
Ce mode d'hébergement s'avère très sympathique et convivial car il permet de vivre au rythme des locaux et de pouvoir observer leur mode de vie et leurs habitudes. Le matin, petit déjeuner chez l'habitant, en compagnie des hôtes. L'occasion rêvée de discuter un peu et de ne pas être anonyme comme dans bon nombre d'hôtels !

Auberges de jeunesse

Il est très facile d'en trouver en Bavière puisque quasiment toutes les villes en comptent. Cette solution se révèle parfois la plus avantageuse, surtout dans les grandes villes où l'hébergement est souvent hors de prix. Il faut compter entre 20 et 25 € pour une nuit en dortoir avec le petit déjeuner. Très cosmopolites, les auberges de jeunesse sont souvent des lieux agréables, emplis de vie. Dans les régions moins touristiques, une petite chambre chez l'habitant vaut souvent le même tarif, la tranquillité en plus !

Campings

Sans aucun doute le mode d'hébergement le plus économique et la Bavière est relativement bien pourvue en la matière. Seul petit bémol  : les déplacements. Mieux vaut posséder son propre véhicule car ils sont bien souvent excentrés du centre-ville et situés au calme, dans la campagne proche. Comme partout, le confort est très variable d'une adresse à l'autre. Pour un séjour en juillet et août, mieux vaut réserver quelque temps à l'avance. De nombreux campings ferment également leurs portes en hiver. Rappel  : le camping sauvage est strictement interdit !

Bons plans

Appartements de vacances. Les Ferienwohnungen sont mis à disposition des vacanciers par des particuliers et comportent tout le confort et l'équipement  : cuisine, salle de bains...

La durée du séjour doit être de trois jours au minimum en règle générale. Cette solution peut se révéler très avantageuse dans le cas d'un voyage en famille ou d'un voyage à plusieurs. Autre avantage  : l'indépendance. Pas d'horaires à respecter, la liberté la plus complète !
Les offices du tourisme possèdent toutes les adresses précieuses et nécessaires. Pour un séjour à Pâques, en juillet et août ou à Noël, mieux vaut réserver.

Pensions. La solution de transition entre l'hôtel et la chambre chez le particulier. Petit détail mais de taille (!), le coût d'une nuitée dans une pension se révèle très souvent bien plus avantageux qu'en hôtel. Généralement, les pensions gardent un côté traditionnel et convivial plus marqué. Pour en connaître les listes, il suffit de se renseigner auprès des offices du tourisme.

Mitwohnzentralen. Il s'agit d'agences qui recensent et gèrent les chambres, les appartements, propriétés à louer ou à sous-louer pour quelques nuits ou quelques mois. On les trouve dans toutes les grandes villes.

Wohngemeinschaft (colocation). Contrairement à la France, la colocation est extrêmement répandue en Allemagne. Idéal pour les étudiants, car cela permet de vivre avec des locaux et de se plonger dans la langue ! On trouve des annonces (Mitbewohner gesucht, cherche colocataire) en ligne, dans les journaux locaux, ou sur les panneaux de petites annonces dans les facs.

Agence de relocation. Pour les nouveaux arrivants, il existe une solution originale, les agences de relocation. Elles louent à leur compte des appartements qu'elles relouent ensuite à des étrangers. C'est un moyen commode qui évite de passer par une agence officielle et permet de dépasser la barrière de la langue à votre arrivée.

Se déplacer

Les transports en commun sont une solution très avantageuse en Bavière. Le réseau, Netz en allemand, est très bien organisé et, dans une ville comme Munich, de nombreuses lignes fonctionnent même la nuit. Là encore, il y a plusieurs possibilités - le métro (U-Bahn), le train de banlieue (S-Bahn), le tramway (Straßenbahn) ou encore le bus -, mais aussi plusieurs offres en fonction de la durée du séjour, des déplacements... Tout dépend de la taille de la ville. Quoi qu'il en soit, il suffit de se rendre dans les gares (Bahnhof ou Hauptbahnhof) pour effectuer l'achat des tickets (au guichet ou par le biais des machines automatiques) ou, pour le bus ou le tramway, de les acheter auprès du chauffeur. En campagne, les lignes de bus font la liaison entre les agglomérations.

Avion

La Bavière peut compter sur une plateforme aéroportuaire de grande capacité située à Munich et accueillant la majeure partie des compagnies aériennes européennes et mondiales. En dehors de cela, les aéroports régionaux d'Augsbourg et de Nuremberg font leur office et permettent de relier les autres localités allemandes, voire européennes.

Bus

Les services d'autocars complètent le réseau ferré. Le service Europabus propose aux touristes des lignes spéciales sur des itinéraires particulièrement intéressants. Par exemple : " La Route romantique " ou " La Route des Châteaux forts ". Sinon, la centrale européenne Eurolines dessert Nuremberg et Munich au départ de Paris et d'autres villes françaises.

Voiture

Il est très facile de se déplacer en voiture en Bavière. Le système de signalisation est très bien organisé  : lorsqu'on quitte un village ou une ville, le nom du village ou de la ville suivant est toujours indiqué, ce qui permet de pouvoir vérifier très rapidement sur la carte si on se trouve sur la bonne route. La majorité des routes est signalée par la lettre A pour autoroute et B pour les routes nationales. En ville, il est conseillé de laisser son véhicule sur ou dans un parking puisque l'accès au centre-ville peut être limité et les parkings y sont très rares et chers.
Pour l'accès aux parkings combiné avec un transport en commun, sigle P+R, prévoir au maximum 1,50 € la journée. Le parking de plus de 24 heures n'est pas autorisé. Pour les parkings de longue durée à Munich, se diriger vers le Parkhaus Messestadt-Ost. La première journée coûte 1 €, les suivantes coûtent 3  €, et 12  € pendant les congrès. Le Parkhaus Fröttmaning est le second parking longue durée. Il vous en coûtera 1 € pour la première journée et 3  € les suivantes. Pour les visiteurs de l'Allianz Arena, compter 5  €.

Taxi

Il s'agit d'un mode de déplacement assez répandu en Bavière, surtout dans les grandes agglomérations. La prise en charge pour les taxis est de 2,50 € à 4 €, dépendant de la ville. Comptez ensuite environ 2 € par kilomètre, 1,50 € à partir du dixième kilomètre. Du centre-ville de Munich à l'aéroport, comptez au minimum 60 € (des tarifs spéciaux sont appliqués lors des grands événements, se rendre sur le site www.muenchen.de pour en prendre connaissance). Chaque bagage est taxé à hauteur de 0,60 € et 1,20 € est appliqué lors de tout appel à la centrale.

Deux-roues

Le vélo est sans hésitation le moyen de transport qu'affectionnent les citadins bavarois. Dans les centres-villes, il est souvent plus facile de se déplacer en vélo qu'en voiture ou même en transport public. Il y a des pistes cyclables aménagées partout !

Le vélo étant si répandu en Bavière, même les petites villes disposent de loueurs, ou Fahrradvermieter. Les tarifs sont très variables en fonction de l'endroit où l'on se trouve et il faut compter 12 à 15 € pour une location d'une journée.

Adresses Futées de Bavière

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis