Il y a 3 700 ans, ce qui n'était alors qu'une baie peu profonde du lac Victoria devint, suite à la formation d'un lido sableux qui l'isola, le lac Nabugabo. Aujourd'hui séparé du grand lac par 4 km de limon, de sable et de marécage, ce plan d'eau de près de 25 km2 se démarque de son imposant voisin par la composition physico-chimique de ses eaux et par son ichtyofaune (ses poissons, si vous préférez...). Les nageurs seront ainsi ravis d'apprendre que, faute de calcium (nécessaire à la génération des coquilles de mollusques) en quantité suffisante, les hôtes intermédiaires des vers responsables de la bilharziose sont absents. La baignade est donc, a priori, sûre. Les ichtyologues professionnels et amateurs devraient, quant à eux, inscrire au programme de leur séjour le lac Nabugabo et l'intégralité de son système lacustre. En effet, la désunion du lac Victoria et de son petit golfe a " séquestré " plusieurs espèces de poissons d'eau douce dans ce qui est devenu le lac Nabugabo. Dissociées de leurs congénères, ces dernières existent toujours dans le système lacustre du lac Nabugabo alors qu'elles ont totalement disparu (ou presque) du lac Victoria suite à l'introduction de la perche du Nil dans les années 1950. Bien qu'elles soient également menacées, huit espèces de cichlidés (dont cinq endémiques) et un bel exemple de spéciation vous attendent dans l'onde du lac Nabugabo et au sein des petits plans d'eau avoisinants (Kayanja, Kayugi et Manywa). Le lac, cerné - au nord, à l'est et au sud - par le vaste marais de Lwamunda, présente également un intérêt botanique certain puisque pas moins de 300 espèces de plantes, dont deux endémiques et plusieurs insectivores (droséracées), y ont été répertoriées. Localisé, par ailleurs, sur un couloir de migration, le système lacustre accueille, à certains moments de l'année, plus de 15 % de la population mondiale d'hirondelles bleues. En sus d'espèces vulnérables, les berges du lac sont fréquentées par une pléiade d'oiseaux (colibris, tisserins, rolles violets, touracos, pygargues...). Établie sur la rive occidentale, une poignée d'hébergements calmes (du moins durant la semaine...) vous permettra de découvrir ce coin de nature classé sur la liste des zones humides d'importance internationale de la convention de Ramsar. Les expatriés friands de triathlon et de duathlon pourront, enfin, participer aux compétitions organisées une fois par an (en février ou mars) par l'équipe de Nabugabo Triathlon (www.nabugabotriathlon.com).

Adresses Futées de LAC NABUGABO

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à LAC NABUGABO

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Ecotourisme
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Activités Funbooker
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Assurance Voyage

Photos de LAC NABUGABO

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

16.95 €
2018-11-21
312 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 2 personnes en Catalogne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes à Castello d'Empuries en Catalogne avec l'Office de Tourisme de Castello d'Empuries.