Téhéran est une mégalopole très peuplée et très polluée, où certains préfèrent ne pas s'attarder. Pourtant, elle ne manque pas d'énergie et abrite des joyaux anciens et quelques audaces d'architecture moderne (tour Milad, pont Tabiat) qui méritent de prolonger le séjour. Sur fond de montagne, elle se déploie, vivante et passionnante, symbole de ce pays en pleine mutation. Foyer de contestation étudiant et politique, Téhéran regroupe également une série de musées dignes du plus grand intérêt. En hiver, vous pourrez même aller skier sur la chaîne de l'Alborz qui domine la capitale.

Appelée littéralement " ville sur les pentes ", la capitale de l'Iran - depuis 1795 - est située entre 1 050 et 1 950 m d'altitude. Edifiée à l'extrémité d'un plateau aride, au pied du mont Damavand (5 671 m), volcan éteint de l'Alborz, elle bénéficie d'une situation stratégique au carrefour de la route qui longe le piémont de l'Alborz et des voies menant aux oasis du centre du pays. Vers le nord, la ville ouvre sur les différentes vallées qui conduisent à la mer Caspienne. Téhéran concentre les pouvoirs politique, administratif, économique et militaire. Métropole tentaculaire et fascinante, rongée par les problèmes de logement, rythmée par les embouteillages, elle compte plus de 8 millions d'habitants intramuros, 15 millions en incluant la banlieue. C'est également la capitale de la province de Téhéran. Quelques chiffres donnent la mesure de son extension. Si on y dénombrait 1 600 000 habitants en 1956, Téhéran regroupe aujourd'hui plus de 20 % de la population totale du pays, dont 65 % a moins de 25 ans ! Coeur de l'Iran moderne, la ville n'a pas le charme d'Ispahan ou de Shiraz, mais ne manque pas d'intérêt. Les efforts de modernisation entrepris au début des années 1930 par Reza Shah (le père du dernier shah) ont abouti à la constitution, au nord, d'un plan urbain géométrique à larges avenues. Seule l'ancienne ville, au sud, conserve son aspect oriental avec ses étroites ruelles articulées autour du grand bazar. La municipalité fait de gros efforts pour moderniser et animer cette capitale qui programme des expositions et des congrès, édifie de nouveaux équipements et déploie des aménagements urbains destinés à une large population, plus particulièrement des parcs, dans un souci de démocratisation de la culture et des loisirs. Sachez enfin que Téhéran connaît un climat très continental : froid en hiver (températures inférieures à 0°C) et extrêmement chaud en été (plus de 35° C en moyenne).

Les lieux incontournables de TEHERAN

Photos de TEHERAN

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

19.95 €
2017-04-26
384 pages

Reportages & actualités de TEHERAN

Ailleurs sur le web
Avis