Un désert de sable qui vient flirter avec la mer, un nom qui est celui de la tribu (les Wahiba) qui le peuplait, une enclave de poche (150 km de long sur 90 km de large) qui a tout d'une grande : des mirages, des dunes magistrales (certaines atteignent plus de 100 mètres de haut), des immensités sans ligne d'horizon. Un océan de couleurs aussi, qui donne plutôt dans l'ocre et les dégradés d'orange, et que la luminosité du soleil se plaît à faire varier. Chaque instant y est un tableau : l'aube, quand la brume matinale se dissipe avec hésitation ; le midi, quand le bleu du ciel tranche avec le rouge du sable ; le couchant, quand le soleil s'efface et disparaît au creux des dunes, égrénant derrière lui comme des traînées de rose et de parme-violine. Et la nuit, enfin, pure, profondément astrale, si silencieuse que cela en devient troublant, pesant presque, si lumineuse que c'est à croire que les étoiles brillent ici plus fort qu'ailleurs.

Pour profiter pleinement de l'aventure, quelques heures ne suffisent pas, il faut y passer la nuit. Rien de plus simple au Wahiba où plusieurs campements bien aménagés attendent les voyageurs. Les plus baroudeurs tenteront la traversée en longueur, de Al Mintarib, aux portes du désert, à Khuwaymah en bord de mer : une expédition à s'offrir sous la houlette d'une agence locale et à deux 4x4 minimum, à moins bien sûr d'avoir l'habitude de ce genre d'aventure et de posséder tous les équipements et atouts nécessaires (mais les deux 4x4 restent impératifs). Une autre alternative consiste à découvrir le désert à dos de dromadaire sur un circuit organisé et guidé de 3 jours. Comme partout ailleurs dans le pays, on peut planter sa tente n'importe où, à condition bien sûr de ne pas aller se coller à un camp de bédouins sans avoir au préalable demandé une autorisation qui ne vous sera pas refusée, hospitalité nomade oblige !

La découverte des Wahiba Sands est l'occasion d'une incursion en terre bédouine, qui permet d'appréhender la culture de ces peuples. On croisera moins d'antiques caravanes que de campements semi-sédentaires, majoritaires en Oman. Ceux-ci consistent en des baraquements de fortune, construits avec trois bouts de tissu, deux morceaux de bois et du grillage ; 4x4 garés à proximité et antennes paraboliques fréquentes. Les bédouins de Wahiba, en raison de la proximité du désert avec la mer et les oasis, subsistent soit de la pêche, soit de la récolte des dattes, rarement du commerce nomade. Les femmes descendent néanmoins assez souvent au marché d'Ibra pour y vendre leurs tissages : tapis faits main surtout, mais aussi porte-clefs, sacs et bracelets en laine de mouton. Autant de souvenirs authentiques qu'il est possible d'acquérir à prix raisonnable lors de la visite à une famille locale, une activité généralement proposée quand on passe la nuit sur place. Sinon, méharée, quad dans les dunes, safari en 4x4, ski sur sable et promenade à l'aube et au soleil couchant sont autant de possibilités de s'imprégner, pour quelques heures ou quelques jours, de cet environnement au caractère fort.

À voir / À faire au DÉSERT DES SHARQIYA SANDS

Adresses Futées du DÉSERT DES SHARQIYA SANDS

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage au DÉSERT DES SHARQIYA SANDS

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos du DÉSERT DES SHARQIYA SANDS

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

16.95 €
2018-08-22
384 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 2 personnes au Domaine des Prés Verts, en Bourgogne !

Un week-end de prestige au Domaine des Prés verts & Spa Vinésime .