SELOUS GAME RESERVE

+22 212 0373
Afficher le numéro
Plaque millesim 2018

La meilleure saison pour s’y rendre s’étend de la mi-juillet à début novembre, puis de fin décembre à mars. Attention ! La réserve est fermée aux mois d’avril et de mai. Mêmes taxes que dans un parc national, à savoir 30 US$ par jour (5 US$ pour les moins de 15 ans), auxquels il faut ajouter 30 US$ supplémentaires par véhicule. Créé en 1922, 55 000 km2, entre 110 m et 1 250 m d’altitude. La réserve de chasse de Selous est la plus grande zone naturelle protégée du monde. Sa superficie est supérieure à celle de la Suisse. Classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, elle porte le nom d’un très grand chasseur anglais du début du XXe siècle, Frederick Courtney Selous, tué au combat à la tête de ses hommes du 25th Royal Fusiliers, alors qu’il avait le grade de capitaine, le 4 janvier 1917. Une stèle est dressée en son honneur là où il tomba, près de la rivière Beho Beho. Dès 1905, les Allemands avaient fait de cette région une aire de chasse, que le kaiser Guillaume offrit même à sa femme en 1909. Les Anglais la nommèrent Selous en 1922, ce nom est aujourd’hui associé à la conservation d’espaces naturels, alors que Selous avait une manière peut-être habile, mais en tout cas, particulièrement brutale de chasser : il aurait tué près d’un millier de bêtes (une partie des trophées se trouve au National Museum de Dar). Un certain J.-P. Ionises, grand chasseur d’ivoire, fut le premier conservateur de la réserve et contribua à en accroître l’étendue. Le Selous, grand de plus de 50 000 km2, s’étend essentiellement sur le bassin de la rivière, dont les eaux boueuses traversent la réserve du nord au sud. C’est le plus grand bassin d’Afrique de l’Est, avec plus de 177 000 km2. Le fleuve Rufiji se jette ensuite dans l’océan Indien en face de l’île de Mafia. Les safaris du Selous sont organisés autrement que dans les parcs du Nord, on demeure dans un camp à partir duquel on rayonne. Quasiment tous les camps organisent des safaris en 4x4, à pied (avec un garde armé) ou en barque à fond plat sur le fleuve Rufiji : les crocodiles sont à portée de main et les hippopotames se montrent assez offensifs. Globalement, la réserve est extrêmement sauvage, on y voit de ce fait un peu moins d’animaux, car ils se laissent moins approcher que dans les parcs du Nord, mais l’ambiance et les sensations y sont très, très fortes. La partie nord du Selous est réservée aux safaris photo, tout le reste de la réserve étant découpé en concessions de chasse. Elle comprend notamment la gorge de Stiegler, du nom d’un aventurier suisse tué dans le coin par un éléphant au début du XXe siècle, qui a une longueur de 8 km et où l’on peut, par endroits, voir couler la Rufiji, 100 m plus bas. À partir de Matambwe, quartier général de la réserve où logent aussi une centaine de rangers, on accède à cette gorge en environ 2 heures par une belle piste de 40 km. La rivière Kilombero, du côté de la frontière nord-ouest de la réserve, forme un bassin inondé de mars à mai, période pendant laquelle les animaux se replient plus vers le sud. Un peu plus au sud justement (mais toujours dans le nord de la réserve), se trouve la rivière Luwegu, autre affluent de la Rufiji, avec ses rives rouges et sableuses et ses palmiers : c’est une zone à forte densité animale, qu’il est très intéressant de découvrir. On se rend à la rivière de Beho Beho à partir de Matambwe, en prenant la route de Mtemere. Au bout de 12 km, on tourne à droite pour atteindre le pont, près duquel on trouve l’un des campsites officiels de la réserve. Cette région de collines boisées est notamment habitée par de nombreux buffles et éléphants. En revenant en arrière, 2 km après l’aérodrome se trouve à droite la route de Mbuyu et Mtemere. Après 1 km, à nouveau à droite, on découvre la tombe de Selous. Au sud de l’aérodrome, commence la piste du lac Tagalala, que l’on atteint au bout de 14 km. La région du lac Tagalala, sur lequel on peut faire des parties de pêche, près de la Rufiji, est également très riche en zèbres, gnous, buffles et lions, et est habitée par des antilopes rares. 2 km avant d’atteindre le lac, il y a une petite crique près de laquelle part, à droite, une piste menant vers des sources d’eau chaude situées à 1 km. La faune est bien entendu très riche : crocos et hippos par milliers sur le fleuve, girafes, plusieurs dizaines de milliers d’éléphants et de buffles (on parle de respectivement 55 000 et 160 000 têtes dans l’écosystème), zèbres, grands koudous, guibs, réduncas, hippotragues noirs, sitatungas et autres antilopes, lycaons… Les félins, pourtant nombreux (plusieurs milliers de lions et sans doute davantage de léopards), sont plus difficiles à observer, car la chasse les rend craintifs. Le Selous abriterait encore plusieurs dizaines de rhinocéros noirs, ils ne sont pas chassés (l’espèce est protégée), mais braconnés par des trafiquants dont l’activité est heureusement freinée par, sinon la surveillance, du moins la présence des compagnies de chasse ; il existait encore plusieurs milliers de ces rhinocéros à la fin des années 1970. On trouve également dans la région un animal nocturne et exceptionnel, l’oryctérope, ou fourmilier (aardvark en anglais) ; gros d’environ 70 kg, cet animal de couleur grise a un dos voûté, une tête allongée, terminée par un long groin tubulaire et surmontée de grandes oreilles. Avec ses quatre doigts aux pattes antérieures et cinq aux postérieures, il creuse très habilement pour déterrer des insectes et fabriquer des terriers complexes pourvus parfois de plus de 20 ouvertures. Le Selous est aussi habité par des grysboks, petite antilope de plaine ressemblant un peu au céphalophe et pesant environ 20 kg, et quelques sassabys, antilope rarissime rappelant un peu le damalisque et pesant environ 150 kg, avec des cornes inclinées d’abord en avant puis en arrière (de toutes les antilopes, c’est celle dont la course est la plus rapide). La réserve accueille aussi plus de 350 espèces d’oiseaux et plus de 2 000 variétés de fleurs. Les paysages de ce parc immense et extrêmement sauvage sont superbes.

SELOUS GAME RESERVE
Je gagne 100 foxies
Partagez ce bon plan

Adresse et contacts :
SELOUS GAME RESERVE

Les informations à connaître sont disponibles à l'office du tourisme de Dar-es-Salaam
Selous Game Reserve
Tanzanie
Voir sur la carte
  • Afficher le numéro

Sélection Hébergement Selous Game Reserve

En savoir plus sur Selous Game Reserve

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !
    Jeu concours

    Les jeux concours du moment

    Remportez un séjour à Majorque pour 2 personnes !

    Un séjour unique à Majorque pour 2 ! Logitravel vous offre un séjour de rêve à Majorque (vols+ hébergement inclus).