Le bout du monde. En arrivant à Engaresero, le village qui sert de base à la visite du lac Natron, vous aurez certainement cette impression. Surtout après avoir traversé d'immenses étendues sauvages de part et d'autre de la piste de latérite chaotique qui part de Mto Wa Mbu. La montagne Ol Doinyo Lengaï s'approche lentement tandis que les paysages somptueux des montagnes bordant le rift se détachent à l'horizon. Puis le lac Natron tout au bout.

Natron signifie soude. Le PH de ce lac est en effet supérieur à 10. Il est alimenté en particulier par les eaux qui descendent du grand escarpement (le Grand Rift) et par les eaux de ruissellement descendant du Ol Doinyo Lengaï, chargées de sodium, de soufre et de calcium. Il s'est formé il y a 1,5 million d'années en raison de l'activité tectonique de la région, à l'origine de la formation des volcans de Ngorongoro et Ol Doinyo Lengaï, encore très actif. La région est très chaude et aride, jusqu'à 45 °C dans la journée avec seulement 400 mm de pluies par an, car on se trouve seulement à un peu plus de 700 m d'altitude, ce qui est peu comparé aux 3 600 m de certains volcans voisins au sud, et aux 1 300 m à 1 400 m du Serengeti. Le lac étant de plus très peu profond, son évaporation est intense, ce qui en augmente encore la concentration saline. Les bords du lac Natron sont très riches en oiseaux de toutes sortes (250 espèces environ), notamment des millions de flamants qui y viennent pour se nourrir et boire, mais aussi pour la nidification, la boue du lac empêchant les prédateurs de venir les déranger, eux et leurs oeufs. Les flamants, qui doivent leur couleur rose au pigment d'une algue dont ils se nourrissent, se déplacent volontiers d'un endroit à l'autre du lac, ou même d'un lac à un autre. Vous verrez nombre de girafes et de zèbres autour des lodges et du lac, qui aiment cette plaine herbeuse. A l'ouest du lac, sur la rivière Peninj, ont été découvertes des preuves significatives d'une occupation humaine datant de l'âge de pierre.

Si vous rêvez de voir le lac Natron rouge comme sur les photos de carte postale, presque bordeaux, avec des parties jaunes ou orange, il faut venir en septembre, le seul moment où celui-ci asséché donne ces couleurs martiennes. Si vous êtes en avion, un survol à basse altitude peut être passionnant, notamment dans le nord, où, en plus des taches roses des colonies de flamants, on peut observer des concrétions minérales rouges dans le lac, inaccessibles par la terre. Le reste de l'année il est plutôt bleu-gris-marron, couleur de l'eau habituelle du lac, mais tapissé de flamants roses bien entendu.

À voir / À faire à LAKE NATRON

Organiser son voyage à LAKE NATRON

Photos de LAKE NATRON

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

TANZANIE

Guide TANZANIE

TANZANIE 2020/2021

14.95 €
2019-10-09
480 pages
Avis