La Rioja, terre viticole bénie

Pics enneigés, vallées verdoyantes, côtes maritimes déchiquetées et battues par les vagues, criques isolées, plages de surf, désert lunaire, vignobles rougeoyants, la côte nord de l'Espagne vous offre l'occasion de découvrir une multitude de paysages et d'atmosphères en un seul et unique voyage. Celle que l'on surnomme l'Espagne verte saura vous séduire par son aspect moins touristique que le reste du pays. Notamment en Rioja, région célèbre dans le monde entier pour la qualité de ses vins et qui permet de toucher à l'essence de l'Espagne, de ses paysages variés à sa riche histoire, en passant par une gastronomie divine.

 

Un peu d'histoire...

La Rioja est située à l'ouest de la vallée de l'Ebre. Son nom lui est donné par le río Oja (la rivière) qui la baigne. Ses 5 045 km2 sont divisés en deux parties. La Rioja Alta, montagneuse et humide, va de la montagne de la Demanda jusqu'à l'Ebre. Elle est traversée par le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, ponctuée de monastères, et produit les meilleurs vins. La Rioja Baja est nichée entre Aragon, Soria et Navarre. Dès le Xe siècle, les régions alentour se disputent cette petite zone très riche. Au XIIe siècle, la Navarre perd ses droits et l'on rattache La Rioja à la Castille. Puis au XIXe siècle, la province de Logroño est créée, marquant son détachement avec celles de Burgos et Soria. C'est après la transition démocratique espagnole que La Rioja s'émancipe totalement et devient une Communauté autonome, en dépit des revendications des régions voisines. Le visiteur découvrira par lui-même cette diversité qui a suscité tous les désirs. A commencer par les fameuses empreintes de dinosaures, qui longent le río Cidacos, avant de côtoyer les mystérieux dolmens, les vestiges romains, puis l'ère médiévale à travers le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, ses monastères, ses châteaux et forteresses.

 

Les vins de la Rioja

Dès le début du XIVe siècle, le vin constitue la principale richesse du pays de Haro. Mais son époque florissante correspond à la fin du XIXe siècle. En 1852, les vignobles bordelais sont attaqués par le mildiou et les vendanges très compromises. Les chais français cherchent en Espagne des vins capables de pallier leurs difficultés. La gare de chemin de fer qu'on vient d'inaugurer permet d'acheminer les vins jusqu'au port de Bilbao. Une fois le mildiou vaincu, l'intérêt des Français décline, mais en 1867 c'est le phylloxéra qui fait le malheur des uns (le Bordelais) et le bonheur des autres (La Rioja). Chaque année, des Français viennent goûter, sélectionner et acheter des vins. En 1882, un traité commercial franco-espagnol réduit les taxes douanières et favorise le commerce. Un groupe de Français s'établit à Haro et fonde des caves selon les méthodes d'exploitation françaises. Haro se développe alors brusquement et gagne d'un seul coup une ligne de chemin de fer, l'électricité, le téléphone, l'ouverture de la Banque d'Espagne et celle de la station oenologique (1907). L'appellation d'origine contrôlée Rioja date de 1927. Elle couvre trois zones : Rioja Alavesa, Rioja Alta et Rioja Baja, qui s'étendent le long de l'Ebre, à cheval sur les provinces d'Alava, de Navarre et de La Rioja.

Cela représente en tout 42 000 hectares de vignobles qui produisent plus d'un million et demi d'hectolitres. Les vendanges ont lieu début octobre.

Commencez par visiter le Centre d'interprétation du vin de Haro. Trois routes des caves vous attendent : La vigne gaie (à l'ouest de Logroño, elle passe par Abalos, Badarán, Briñas, Cuzcurrita, Haro, Olauri, Sajazarra, San Vicente et Tirgo),

la vigne aimable (autour de Logroño, elle passe par Agoncillo, Cenicero, El Cortijo Fuenmayor, Logroño, Navarrete, San Asensio, Torremontalbo, Villamediana), la vigne robuste (à l'est de Logroño, elle passe par Alcanadre, Aldeanueva de Ebro, Alfaro, Arnedillo, Ansejo Calahorra, Grávalos, Quel). Les caves (bodegas) sont indiquées dans chaque village et vous n'aurez que l'embarras du choix !

 

Logroño, entre pèlerinage et bars à tapas

Sur les rives de l'Èbre, Logroño, le " bourg aux deux ponts " que franchissaient les pèlerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle dès le Xe siècle, fait place aujourd'hui à un important carrefour sur la route du vin. La capitale de la petite région de La Rioja, riche productrice de " l'or rouge " national, manifeste tous les signes de l'opulence : des artères modernes bordées de buildings, des rangées de bureaux, banques, compagnies d'assurance, un développement urbain galopant... À côté, les quelques ruelles du vieux bourg continuent leur vie tranquille au rythme de la sacro-sainte tournée des bars.

Le lien profond entre Logroño et le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle est particulièrement visible autour de la Rúa Vieja, où l'on peut voir l'auberge des pèlerins et la fontaine des pèlerins. L'église Santiago du XVIe siècle reflète également ce lien. Dans le centre historique, on ne manquera pas d'admirer la cathédrale Santa María la Redonda, avec ses imposantes tours baroques. La ville abrite aussi d'intéressants exemples d'architecture civile, comme le palais de Espartero, une construction baroque du XVIIIe siècle où est installé le musée de La Rioja.

L'ambiance nocturne se trouve Plaza del Mercado pour prendre un verre, dans la zone de Breton de los Herreros pour les cafés branchés, Calle Victoria pour aller en discothèque. Mais le plus authentique reste le "sentier des Eléphants" qui égrène son chapelet de petits bars à vin le long des rues Laurel, San Augustín, Zaporta. A l'heure de l'apéro, à midi comme le soir, rendez-vous au Soriano, au Paganos ou au bar de la Tortilla, qui proposent chacun leurs amuse-gueule (respectivement tapas de champignons, petites brochettes de viande, tortillas). D'autres offrent des pommes de terre pimentées ou des moules farcies : à adopter selon l'humeur du moment, comme le font les autochtones. Au terme de ce parcours, " trompe " de bois assurée !

 

Haro, la capitale du vin

Haro se trouve elle dans le nord-ouest de la Rioja, près d'une boucle de l'Ebre qui marque la frontière avec Alava. Petite ville très sympathique, elle est considérée comme la capitale du vin de la région. L'industrie principale est agroalimentaire : à part la vigne, on y cultive les pommes de terre, la betterave à sucre et le blé ; autre activité importante : l'élevage des moutons et des chèvres. Haro possède un joli petit centre historique doté de cafés et restaurants accueillants et typiques. La rue principale, Virgen de la Vega, vous réserve une agréable promenade ; à l'une des extrémités se tient le centre d'interprétation du vin et un parc avec la basilique, à l'autre bout, on retrouve le centre historique.

Les bars à tapas se concentrent dans la zone baptisée La Herradura, " le fer à cheval ", qui comprend les rues de Santo Tomás et Mayor, la place de l'Eglise, l'adorable place San Martin et la place Bilibio. L'ambiance, le soir, se respire plutôt sur les places de La Paz, Arrabal, de la Cruz et les rues San Bernardo, de las Vega Granada et de la Costanilla.

 

Une bataille de vin mythique

Célébrée tous les ans à l'occasion de la Saint-Pierre, la bataille du vin de Haro est déclarée fête d'intérêt national. Les participants, vêtus de blanc avec un foulard rouge et munis de gourdes remplies de vin, font un pèlerinage jusqu'aux falaises de Bilibio, où un office est célébré à l'ermitage de Saint-Félix. Après la messe, la bataille commence entre les participants, qui ont jusqu'à midi pour s'arroser allégrement de vin. Ils rejoignent ensuite la Plaza de la Paz pour assister à une course de vachettes sur la place. Un événement immanquable qui vaut bien de partir à la découverte de ce charmant coin de la péninsule ibérique.

 

Infos futées

 

Quand ? Globalement, les meilleures périodes pour s'y rendre sont le printemps et l'automne, car les températures y sont très agréables, tout comme le relativement petit nombre de touristes. Pour assister à la bataille du vin, rendez-vous à Haro le 29 juin.

 

S'y rendre. En avion (via l'aéroport de Logroño-Agoncillo), en train ou en voiture, tout est possible.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

LA RIOJA TURISMO - Plus d'informations sur le site

BATALLA DEL VINO - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hôtel aux meilleures conditions - Comparez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Les dernières Actus

Les 10 meilleures destination...

On connaît tout l'amour des Français pour les bons vins : du bordeaux au rosé de Provence, l'Hexagone est une terre ...
Lire l'article

La Rioja, terre viticole béni...

Pics enneigés, vallées verdoyantes, côtes maritimes déchiquetées et battues par les vagues, criques isolées, ...
Lire l'article
Vidéo de voyage
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Guide COSTA DAURADA ET TERRES DE L'ERBRE