Bahreïn signifie littéralement " les deux mers " : celle salée du golfe Arabique, et celle douce qui jaillit un peu partout le long des côtes de cet archipel. Ces eaux saumâtres créent les conditions parfaites pour la pêche des perles, qui ont assuré aux Bahreïnis richesse et prospérité tout au long de l'Histoire. Et ce depuis les premiers balbutiements de l'humanité, comme le prouve la légende de Gilgamesh. Après un long voyage, ce roi légendaire de Sumer, arriva à Bahreïn, qui s'appelait alors Dilmun. Il était à la recherche de la " fleur de l'immortalité ". Le dieu Enki, divinité tutélaire des habitants de Dilmun, indiqua à Gilgamesh que cette fleur rendant immortel se trouvait au fond de la mer ; le roi plongea et trouva dans une huître une fleur à l'éclat parfait. Gilgamesh s'en empara et retourna sur le rivage. Epuisé par son long voyage, il s'endormit, avec la fleur à ses côtés. Profitant de son sommeil, un serpent l'avala et Gilgamesh échoua à vaincre la mort. De cette légende, Bahreïn a gardé bien des traces. Les plus célèbres, bien sûr, sont les perles. La fleur de l'immortalité devait être une de ces nacres, qui durant toute l'Antiquité, était synonyme de longue vie. Aujourd'hui encore, on peut voir à Muharraq, capitale historique du pays, les vestiges de l'industrie perlière grâce à la " Route de la Perle ", témoin privilégié d'activités et d'une économie perlières classées au patrimoine culturel de l'Unesco. Et de nombreux sites archéologiques rappellent également l'importance de la civilisation de Dilmun.

Aujourd'hui, l'archipel a bien changé. Avec la découverte du pétrole, les Bahreïnis se sont tournés vers une modernisation toujours plus grandiose de leurs terres. Les littoraux se sont agrandis grâce à des terre-pleins artificiels et les gratte-ciel dominent l'horizon. Mais contrairement aux autres pays de la région, Bahreïn a su garder sa culture et son authenticité intactes. Les habitants sont accessibles et prouvent que le sens de l'hospitalité arabe n'est pas un vain mot. Vous les rencontrerez dans le souk, dans les taxis, aux arrêts d'autobus... Se rendre à Bahreïn, c'est une véritable expérience d'une culture multimillénaire et accueillante. Le pays prépare déjà l'après-pétrole, et se tourne donc vers l'industrie touristique. Les infrastructures se multiplient, et le patrimoine historique et culturel est rénové, comme le site de Qal'At Al Bahrain, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Des quartiers de la capitale Manama se sont entièrement transformés ces dernières années, comme le Block 338 à Adliya, le " Saint-Germain-des-prés " de Bahreïn, où les galeries d'art côtoient les restaurants branchés. Voyager à Bahreïn, c'est l'assurance de découvrir un pays authentique, qui a su préserver ses traditions et sa culture, dans le cadre luxueux propre aux pays du Golfe.

Chers lecteurs, bon voyage !

Remerciements : Shaikh Khaled Bin Humood Al Khalifa CEO du Bahrain Tourism & Exhibition Authority, Mr Yousef Alkhan, Dr Elie Flouty, Ahmed Sultan, Christophe Radvinsky, Eric Boss, Mr Zarkadas, Salman, Bouchra Etlouri, Hubert Barbier de Chalais, Aude Robin-Mitrevski, Omar Almekhlafi, Jimmy Dsouza, Dominique Philippe Chastres.

Les lieux incontournables de Bahreïn

Comment partir à Bahreïn ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à Bahreïn

Photos de Bahreïn

Découvrir Bahreïn

Les plus de Bahreïn

Un patrimoine exceptionnel

Le patrimoine de Bahreïn est sans doute un des plus riches de la région. Sites archéologiques multimillénaires à ciel ouvert, forteresses arabes et portugaises un peu partout dans l'archipel et constructions modernes à couper le souffle, comme le théâtre national. Dans les vieilles villes de Muharraq ou Manama, les bâtiments ont su garder leur authenticité. Le pays a fait un effort de rénovation de son patrimoine sans précédent. Tout est donc prêt pour vous accueillir.

L'été toute l'année

Bien sûr, il fait chaud. Très chaud souvent ! Mais le voyageur échappé de la froide et vieille Europe ou venu de terres francophones tropicalisées trouve à Bahreïn une forme d'équilibre, un savant dosage entre les intérieurs climatisés et la chaleur extérieure. Ainsi, neuf mois sur douze (juillet-août peut être éprouvant), il est plaisant de bénéficier des douceurs du mercure pour un bain de mer délicieux et sans frisson, une soirée dînatoire en robe légère, une séance de sport nautique en parfaite homéothermie, et filer ensuite visiter une galerie d'art ou faire quelques boutiques au frais.

Un pays authentique et cosmopolite

Bahreïn a su garder son authenticité. Près de la moitié de la population est originaire de l'archipel. Vous croiserez donc des Bahreïnis au quotidien, à votre hôtel, dans le taxi, dans les restaurants, etc. Cela dit, le pays peut compter sur une population cosmopolite, originaire d'Inde ou d'Europe, donnant à l'ensemble un charme culturel très appréciable. Vous pouvez petit-déjeuner dans le souk avec les habitants de Manama, déjeuner d'un repas végétarien tamil en discutant avec les Indiens, et dîner dans un luxueux restaurant en compagnie d'expatriés. Un voyage autour du monde sans quitter le pays !

Des paysages sauvages à couper le souffle

Les îles de Bahreïn sont presque toutes désertiques, offrant des panoramas exceptionnels. Les îles d'Hawar, à la frontière qatarie, comptent parmi les plus impressionnantes. Dans un cadre sauvage, un désert qui côtoie la mer s'offre à vous. Et vous serez surpris de voir tant de vie dans des étendues si arides. Oiseaux migrateurs, reptiles géants et gazelles de Bahreïn vivent en liberté sur les îles, sans être troublés par les activités humaines. Une journée de safari sur l'île principale d'Hawar est une expérience mémorable.

La pêche perlière

Bahreïn a régné sur l'industrie perlière pendant des siècles. Le joaillier Jacques Cartier ou le journaliste Albert Londres ont vanté les mérites de ces perles si rares et si belles. Dans la vieille ville de Muharraq, la Route de la Perle vous emmène sur les traces des anciens pêcheurs et riches négociants en nacre, en visitant leurs maisons et entrepôts, tous entièrement restaurés récemment. En outre, certaines agences de voyages proposent des séances de plongée sous-marine où vous pourrez récolter les huîtres perlières. Toutes les perles que vous trouvez vous appartiennent. Un voyage dans le temps qui peut s'avérer profitable.

Hospitalité haut de gamme

Plus qu'ailleurs cependant, mieux qu'ailleurs sûrement, le Golfe est un temple de l'hôtellerie de luxe, un palace à ciel ouvert décliné en de multiples adresses. Ainsi, le voyageur s'offrira quelques nuits dans un palace brillant de mille feux, façon palais oriental ou style ultra-design. Les pages qui suivent vous présentent une large sélection d'établissements visités et détaillés. A chacun ses goûts, selon ses moyens.

En toute sécurité

La sécurité, ce droit universel si peu répandu, a pris résidence à Bahreïn. Pour le visiteur occasionnel ou le résident permanent, c'est un bonheur simple que de ne plus jamais se sentir menacé, le jour et la nuit, dans une rue déserte ou au fond d'un parking.

Le Grand Prix de Formule 1

Pour les amateurs de vitesse et de virages vicieux au bout d'une ligne droite, Bahreïn est un petit paradis. Le Royaume a accueilli le premier Grand Prix de Formule 1 du monde arabe en 2004. Depuis, le Grand Prix de Bahreïn est un des rendez-vous de la saison de F1 que tout le monde attend. Le circuit international de Bahreïn, qui accueille la compétition, a été construit en plein désert. Pour pallier la chaleur, les courses se déroulent maintenant de nuit. Les amateurs pourront tester eux-mêmes le circuit une à deux fois par mois, à bord d'un bolide de location, ou du leur, s'ils ont les moyens.

Avis