Guide d'Islande : Quand partir ?

Climat

Quelle que soit la saison, prenez bien en compte que le temps change en permanence. Rien n'est jamais acquis ! Le beau soleil du matin peut se cacher soudain derrière un brouillard épais, le versant ouest du fjord si ensoleillé peut laisser place au versant est pluvieux, etc. L'Islande se visite de plus en plus toute l'année ; et si la période estivale représente la grosse saison touristique où tout est ouvert, le reste de l'année gagne de plus en plus à être fréquenté pour y découvrir moins de monde et des ambiances nouvelles et différentes à chaque fois.

En mai et en juin le printemps s'installe. La lumière est permanente, le soleil de minuit est à son apogée (solstice d'été le 21 juin). En revanche, il est encore impossible (et même interdit) de pénétrer dans les hautes terres désertiques de l'intérieur, les pistes étant rendues impraticables par le dégel et les précipitations neigeuses tardives. De plus, les campings ne sont parfois pas encore ouverts.

Pendant la haute saison (juillet et août), toute l'Islande est (a priori) accessible et en fête. Tous les types d'hébergement sont disponibles (au moins jusqu'au 25 août, 15 septembre pour certains) et toutes les lignes de bus fonctionnent. Mais, bien sûr, vous ne serez pas seuls ! Les solitaires trouveront néanmoins toujours un coin désertique en s'éloignant un peu de la route n°1...

En automne, le climat devient particulièrement pluvieux. Le vent commence à souffler fort. Les routes de l'intérieur gèlent et s'enneigent progressivement, pour ne plus être accessibles. La végétation resplendit toutefois de multiples couleurs. Bon nombre d'oiseaux ont déserté les côtes de l'île et l'espace comble les amateurs de solitude. Les touristes ont en effet disparu du territoire qui s'offre à de rares privilégiés.

En hiver. Certains intrépides curieux découvrent ce pays et ses merveilles naturelles sous des températures plus froides et des journées plus courtes. Les routes sont difficilement praticables, si ce n'est la route n° 1 et quelques artères principales, régulièrement entretenues par les ouvriers de la voirie. Les alentours de Reykjavík ne posent toutefois aucun problème. Les campings sont, à quelques rares exceptions, fermés mais les auberges de jeunesse, certaines guesthouses et hôtels restent ouverts avec des tarifs plus bas. Un voyage en hiver est donc très particulier et conviendra à ceux qui connaissent déjà bien le pays et désirent l'aborder " sous un autre angle ", durant la période où l'intérieur des cafés semble encore plus chaleureux et le Rúntur un peu plus fou encore...

Adresses Futées d'Islande

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis