ASIE CENTRALE - guide touristique du Petit Futé

Bienvenue en Asie centrale !

L'Asie centrale. Quelle autre région peut-elle être plus associée à la route de la soie ? Aux caravaniers qui, sous des températures extrêmes, glaciales ou brûlantes, traversaient les plus hautes chaînes montagneuses et les déserts les plus arides, sous la menace des nomades et des bandes de pillards pour avancer, d'oasis en caravansérail, jusqu'aux portes de l'Occident, pour y déverser soies, étoffes, épices, thés, pierres précieuses...

Point de rencontre entre Orient et Occident, berceau de civilisations autrefois florissantes et aujourd'hui disparues, à l'instar des Parthes ou des Sogdiens, champs de bataille pour les tribus nomades et oasis prospère pour les sédentaires, l'Asie centrale a été tout cela et bien plus encore. Après la longue période soviétique qui a quasiment fermé au monde occidental la plupart des pays de la zone, l'Asie centrale est une destination touristique encore neuve, tirée par la locomotive ouzbèke. Placés au centre de l'actualité par leur proximité avec l'Afghanistan, les cinq pays tentent de se démarquer de leur encombrant voisin pour offrir aux voyageurs un bel aperçu de leur patrimoine naturel et historique. Outre les trésors d'architecture et de sites archéologiques, un voyage en Asie centrale est une véritable découverte des hommes et de leur environnement.

Au coeur de la destination, l'Ouzbékistan offre les plus beaux vestiges architecturaux de la route légendaire avec ses villes étapes comme Samarkand, Boukhara ou Khiva. Mais c'est plus au sud, au Turkménistan, que les vestiges archéologiques des civilisations passées de l'Asie centrale sont plus présents, même si le visiteur aura plutôt l'impression d'errer dans les frontières étroites d'une dictature narcissique digne du plus célèbre roman d'Orwell, 1984. Le Kazakhstan et surtout le Kirghizistan ouvrent les portes des cultures nomades qui ont façonné la région au cours des siècles et sont encore vivaces dans les vastes steppes de l'un et les hautes montagnes de l'autre. Le Tadjikistan ravira tout autant les amateurs d'altitude qui pourront se mesurer au Pamir.

En résumé, l'Asie centrale est prête à satisfaire toutes les envies. Surtout, ces pays n'étant pas encore accoutumés aux masses de touristes, chaque rencontre reste exceptionnelle. Il faut avoir passé l'après-midi dans les tchaïkhanas avec les vieux Ouzbeks concentrés sur leur partie d'échecs, bu du lait de jument fermenté sous la yourte de nomades kirghizes, éclusé quelques vodkas avec les Russes toujours présents, partagé les chaos des routes ou les soubresauts des trains avec les locaux, discuté sans fin, avec les mains, les yeux et les sourires avec des compagnons de fortune pour saisir la caractéristique première des habitants d'Asie centrale : leur hospitalité. Tous vous le diront au gré du chemin : " Bienvenue en Asie centrale ! ".

L'équipe de rédaction

Mise en garde

L'univers du tourisme est en perpétuel mouvement. Malgré tous nos efforts, des établissements, des coordonnées ou des tarifs indiqués dans ce guide peuvent avoir été modifiés sans que cela relève de notre responsabilité. Nous faisons appel à la compréhension des lecteurs et nous nous excusons auprès d'eux pour les erreurs qu'ils pourraient être amenés à constater dans les rubriques pratiques de ce guide.

ASIE CENTRALE : les adresses futées

ASIE CENTRALE : Idées de séjour

Vu la superficie couverte par l'Asie centrale et le nombre de pays que comporte la région, un séjour court en Asie centrale semble très difficile à organiser, surtout compte tenu des difficultés d'obtention des visas. Si lors de longs séjours, vous pouvez vous permettre d'attendre 48h dans une capitale pour décrocher le visa du pays voisin, nous vous conseillons, pour les durées de séjour inférieures à deux semaines, de décrocher tous vos visas avant le départ. Voici une sélection de quelques séjours courts permettant de combiner deux ou trois pays d'Asie centrale. Si vous ne disposez pas de plus de 10 jours, nous vous recommandons de vous concentrer sur un seul pays plutôt que de passer votre temps dans les transports.

Pour tous les séjours courts : Tachkent est la capitale la plus facilement accessible grâce aux trois vols directs hebdomadaires entre Paris et la capitale ouzbèke.

Le Kirghizistan est le pays le plus facile d'entrée depuis qu'il a supprimé les visas en 2013.

Les cinq pays ont des relations assez capricieuses, et les postes-frontières ouvrent et ferment en un clin d'oeil. Renseignez-vous autant que possible avant le départ pour bien planifier vos éventuels passages frontaliers terrestres.

Séjour courtHaut de page
Dix jours en Ouzbékistan et au TurkménistanHaut de page

Jour 1 : Arrivée directe à Ourgentch et transfert jusqu'à Khiva. La vieille ville peut être visitée en une journée, même en prenant son temps.

Jour 2 : Trajet jusqu'à Kunya Ourgentch, au Turkménistan et visite de la vieille ville.

Jour 3 : Trajet jusqu'à Achkabad et visite de la ville.

Jour 4 : Trajet jusqu'à Merv, visite du site archéologique.

Jour 5 : Retour en Ouzbékistan, route jusqu'à Boukhara et premiers pas dans la ville.

Jour 6 : Une journée pleine pour découvrir à fond la cité marchande et prendre un peu de repos autour de son bassin rafraîchissant.

Jour 7 : Trajet jusqu'à Samarkand.

Jour 8 : Visite des grands sites historiques de Samarkand.

Jour 9 : Route jusqu'à Tachkent. Visite de la vieille ville. Passez la soirée à l'opéra.

Jour 10 : Dernières emplettes au bazar Chorsu et retour à Paris.

Dix jours en Ouzbékistan et au KirghizistanHaut de page

Jour 1 : Arrivée directe à Ourgentch. Visite de Khiva.

Jour 2 : Fin de la visite de Khiva et trajet jusqu'à Boukhara.

Jour 3 : Un jour complet à la découverte des trésors de la cité marchande.

Jour 4 : Route jusqu'à Samarkand et premiers pas dans la capitale timouride.

Jour 5 : Visite des grands sites historiques de Samarkand.

Jour 6 : Trajet jusqu'à Tachkent et vol pour Bichkek. Découverte de la capitale kirghize.

Jour 7 : Excursion jusqu'à Cholpon Ata, sur la rive Nord du lac Issyk Kul et visite du champ de pétroglyphes.

Jour 8 : Trajet jusqu'à Song Kul.

Jour 9 : Randonnée à cheval et soirée repos sur les rives du lac.

Jour 10 : Retour à Bichkek et vol pour Tachkent puis liaison avec la France.

Dix jours au Kirghizistan et au TadjikistanHaut de page

Jour 1 : Arrivée à Bichkek. Découverte de la capitale kirghize.

Jour 2 : Trajet jusqu'à Cholpon Ata. Visite du champ de pétroglyphes.

Jour 3 : Trajet jusqu'à Karakol. Visite de la ville.

Jour 4 : Excursion autour de Karakol, à Jeti Öghuz ou Altyn Arashan.

Jour 5 : Trajet jusqu'à Song Kul. Excursion à cheval et repos le soir.

Jour 6 : Retour à Bichkek et vol pour Douchanbe.

Jour 7 : Visite de la capitale tadjike.

Jour 8 : Route jusqu'aux ruines de Pendjikent.

Jour 9 : Retour vers Douchanbe via le lac Iskanderkul. Petite randonnée autour du lac.

Jour 10 : Retour à Douchanbe puis Bichkek pour le vol retour.

Douze jours en Ouzbékistan et au KazakhstanHaut de page

Jour 1 à 6 : Reprise du programme de l'itinéraire ci-dessus.

Jour 7 : Vol Tachkent-Astana et visite de la capitale kazakhe.

Jour 8 : Trajet Astana-Balkhach, découverte de la Rive nord du lac.

Jour 9 : Route jusqu'à Almaty. Premiers pas dans la très européenne ancienne capitale kazakhe.

Jour 10 : Promenade autour d'Almaty dans la réserve naturelle.

Jour 11 : Trajet jusqu'à Turkestan, visite du mausolée.

Jour 12 : Trajet jusqu'à Tachkent via Chymkent et vol retour.

Séjour longHaut de page

Voici une suggestion d'itinéraire avec arrivée à Ourgentch et retour depuis Tachkent, en Ouzbékistan. Il suppose que vous ayez sur votre passeport un visa ouzbek multiples entrées, un visa turkmène de transit, et une autorisation de passage de la frontière à Murgab, au Tadjikistan.

Jour 1 : Arrivée à Ourgentch muni d'un visa à entrées multiples.

Jours 2 et 3 : Visite de Khiva et excursion dans les citadelles du désert. Ajoutez encore deux à trois jours pour effectuer une excursion jusqu'à Nukus pour visiter le musée Savitsky ou pousser jusqu'à Moynaq, le port ouzbek sur l'ancienne mer d'Aral.

Jour 4 : Passez la frontière du Turkménistan (simple visa de transit) pour aller visiter Konye-Urgench.

Jour 5 et 6 : Route jusqu'à Achgabat, visite de la capitale turkmène.

Jour 7 : Route jusqu'à Merv et découverte du site archéologique.

Jour 8 : Retournez en Ouzbékistan jusqu'à Boukhara.

Jour 9 à 11 : Visite de la capitale samanide et de ses trésors architecturaux : la forteresse de l'émir, Poy Kalon, le bassin liab-i-Khaouz...

Jour 12 à 14 : Route jusqu'à Samarkand et visite de la capitale timouride. Prenez si vous le pouvez un jour de plus pour faire une excursion à Ourgout (village typique des montagnes) ou Shahrisabz (ville natale de Tamerlan).

Jour 15 : Passage de la frontière pour le Tadjikistan à Denau.

Jour 16 : Visite du site de Pendjikent.

Jour 17 et 18 : Route jusqu'à Douchanbe et un peu de repos dans la capitale tadjike.

Jour 19 : Passage de la frontière vers le Kirghizistan au niveau de Murgab (pensez à demander un visa tadjik comportant l'autorisation de traverser la région).

Jour 20 : Visite de Osh.

Jour 21 à 23 : Route jusqu'à Bichkek et visite de la capitale kirghize.

Jour 24 : Route jusqu'à Karakol. En chemin, visitez les pétroglyphes de Cholpon-Ata.

Jour 25 à 27 : Faites votre choix parmi les nombreuses possibilités d'excursions et de treks offertes par les montagnes autour de Karakol.

Jour 28 : Trajet jusqu'à Kochkor puis Song ul.

Jour 29 : Goûtez au repos sous la yourte à Song Kul.

Jour 30 : Retour à Bichkek et passage de la frontière vers Almaty au Kazakhstan.

Jour 31 à 34 : Route jusqu'au lac Balkach et farniente au bord de l'eau.

Jour 35 : Retour jusqu'à Turkestan, visite.

Jour 36 : Passage de la frontière vers Tachkent.

Jour 37 : Découverte de la capitale ouzbèke : le bazar Chorsu, la place Amur Timur, l'Opéra Navoï, le musée des Beaux-Arts.

Jour 38 : Retour.

Séjours thématiquesHaut de page

En fonction des envies de chacun, des multitudes de séjours sont possibles en Asie centrale.

La route du PamirHaut de page

Cette route mythique est l'une des plus impressionnantes d'Asie centrale. Elle traverse les montagnes du Pamir, offrant des points de vue époustouflants sur les sommets enneigés, sillonnant de hauts plateaux désertiques, et permettant des haltes dans d'incroyables villages nichés dans les vallées. Les jours ne sont donnés qu'à titre indicatif, car le temps de trajet peut varier considérablement si l'on a un véhicule individuel ou si l'on compte sur les transports en commun. De plus, les excursions et trekkings possibles sont innombrables dans la région. Il convient néanmoins de se renseigner au préalable sur les autorisations nécessaires : le Pamir est une zone frontalière sensible.

Jour 1 : Arrivée à Douchanbe, capitale du Tadjikistan. Découverte de la ville, qui propose quelques musées intéressants, des bazars pittoresques et des parcs plein d'animation.

Jour 2 : Départ pour Khorog, à l'entrée de la vallée de Wakhan.

Jours 3 et 4 : Exploration des environs de Khorog, où l'on peut encore admirer des ruines de forteresses, profiter des sources naturelles pour quelques bains régénérateurs, et admirer les magnifiques paysages de la vallée de Wakhan (il vaut mieux avoir un véhicule individuel pour cette expédition, que l'on peut décider de prolonger de quelques jours).

Jour 5 : Route de Khorog à Langar, que l'on peut pousser jusqu'à Murgab si l'on n'a pas envie de flâner en chemin.

Jour 6 à 8 : De Murgab, on peut prendre une ou deux journées pour aller jusqu'au lac Kara-kul, perle bleutée encerclée de pics acérés. Depuis Murgab, de nombreux trekkings sont possibles, qui peuvent être organisés sur place. On peut alors rester autour de Murgab aussi longtemps que dureront les trekkings choisis.

Jour 9 : Route jusqu'à Sary Tash. La ville frontière entre le Tadjikistan et le Kirghizistan offre plusieurs possibilités. On peut choisir de continuer vers le nord, en passant au Kirghizistan, et arriver jusqu'à Osh. De là, le Kirghizistan et l'Ouzbékistan font partie des explorations possibles. On peut également décider de rester au Tadjikistan, et prendre la route du nord vers Sary Moghul.

Jour 10 : De Sary Moghul, on peut profiter de très belles vues sur le pic Lénine, qui méritent à elles seules un arrêt dans cette ville.

Jour 11 : Route jusqu'à Douchanbe, en passant par Garm. Le chemin peut être effectué en une journée si l'on a un véhicule individuel. Dans le cas contraire, il faut compter sur les aléas des transports locaux et le trajet peut durer plus longtemps.

Les sites historiquesHaut de page

Les passionnés d'histoire partiront à la découverte de multiples sites archéologiques et traces historiques de la région : Dehistan, Nissa, Merv, Margush et Kunya-Ourgentch au Turkménistan, les forteresses du désert de Topraq-Qala et Ayaz-Qala, Khiva, Boukhara et Samarkand en Ouzbékistan, Penjikent et Hissar au Tadjikistan, Turkestan au Kazakhstan.

Un tel périple, qui permet de passer des Parthes aux Sogdiens, des Sassanides aux Timourides, est faisable en un minimum de trois semaines, mais les sites présentent l'inconvénient, surtout dans la dernière partie (Tadjikistan et Kazakhstan) d'être très éloignés les uns des autres. Il faut alors être prêt soit à passer de longues heures dans les transports locaux, soit à prendre l'avion, ce qui alourdit considérablement le budget.

L'Asie centrale pour hyperactifsHaut de page

Les sportifs trouveront leur bonheur. Les trekkings et randonnées équestres sont possibles dans l'Altaï, au nord du Kazakhstan, dans les montagnes Tianshan du Kirghizistan, et dans le Pamir tadjik. Pour chacune de ces destinations, des guides professionnels peuvent être recrutés sur place, et une partie de l'équipement peut être loué. Au Kirghizistan, il est également possible de faire du rafting.

Le tourisme communautaireHaut de page

Il est en train de se développer de façon efficace au Kirghizistan, ainsi que dans les villes de Khorog et Murgab au Tadjikistan. On loge chez l'habitant, les guides sont des gens du village, et on peut partager pendant quelques jours la vie des nomades kirghiz ou des montagnards tadjiks. C'est une très bonne façon de voyager en découvrant les populations locales, leurs modes de vie, et de partager leurs fêtes si on a la chance de se trouver au bon endroit au bon moment. Ce tourisme présente également l'avantage non négligeable de profiter directement aux populations locales, qui en sont les premiers bénéficiaires sur le plan économique.

Voir plus d'idées de séjours

ASIE CENTRALE : Les principales destinations

Ailleurs sur le web

Liens utiles Asie centrale

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses Asie centrale