Guide d'Indonésie : Jeux, loisirs et sports

Le sport national en Indonésie, c'est...le badminton ! Le pays remporte la plupart des grands tournois internationaux.

Disciplines nationales

Sepak takraw. Les disciplines nationales d'Indonésie sont variées et éclectiques, pour certaines partagées avec le voisin malaisien à l'image du sepak takraw, qui consiste à jongler d'une balle de rotin, seulement avec ses membres inférieurs. Spectaculaire, il constitue non seulement une discipline nationale, avec des compétitions officielles organisées à travers le pays, mais aussi une activité du quotidien. Les chauffeurs de taxi, à leurs heures d'inactivité, se plaisent à se rassembler en un petit cercle pour " taper la balle ".

Autre sport traditionnel prisé des Indonésiens : l'art martial du pencak silat, répandu à travers le pays et qui fait la fierté de la population. Des démonstrations, en plus des compétitions officielles, sont régulièrement organisées, notamment dans les grandes zones touristiques, à l'attention des voyageurs de passage.

Dans les régions côtières de l'archipel, la technique des mains prime, tandis qu'en montagne, ce sont plutôt les pieds.

La "griffe de tigre" est l'une des formes les plus connues et elle est pratiquée sur l'île de Sumatra (ouest), où les sportifs sont accroupis par terre quand ils affrontent leurs adversaires.

Le badminton est aussi une discipline fort appréciée des Indonésiens. Si les succès en compétitions officielles au niveau international se font très rares en raison de l'archi-domination des Chinois, l'Indonésien lambda se plaît toujours à user du moindre espace disponible pour faire fuser le volant.

Autres disciplines, beaucoup plus folkloriques celles-ci : les courses de buffles, le cerf-volant et les combats de coqs. Les premières sont populaires du côté de Bali et de Madura, tandis que des affrontements de taureaux (rien à voir avec la corrida sanglante espagnole) peuvent être observés au pays Toraja, en Sulawesi.

Quant aux combats de coqs, bien qu'illégaux s'ils sont organisés en dehors des cérémonies religieuses, ils constituent un passe-temps toujours prisé des hommes de tous âges. Sur le dédale d'un marché, vous ne manquerez pas d'apercevoir de superbes volatiles caressés par leurs propriétaires, ceci dans l'espoir qu'ils leur rapportent gros ! Pas de sentiments ici, seul le gain financier compte. Ames sensibles s'abstenir.

Au niveau international, l'Indonésie a obtenu de bons résultats en polo et en tennis, notamment dans les championnats asiatiques.

Activités à faire sur place

Les activités de plein air ou sous-marines sont à privilégier en Indonésie, pays riche de superbes paysages, qu'ils soient terrestres ou aquatiques.

Les treks permettent de s'oxygéner, que ce soit en partant à l'assaut d'un volcan, en suivant le tracé de rizières ou en traversant un bout de jungle. Dans certaines régions reculées (Kalimantan, Papouasie), c'est d'ailleurs là l'unique moyen pour rejoindre des ethnies minoritaires ou observer des espèces animales en voie de disparition. Prévoyez un équipement adéquat et une conditon physique irréprochable ! Pour une idée plus précise, vous pouvez consulter ce guide en anglais : www.papua-adventures.com

La plongée et le snorkeling comptent parmi les activités préférées des touristes de passage en Indonésie, et à juste titre. Vous êtes là à deux pas des plus beaux paysages sous-marins visibles sur Terre : Alor du côté de Nusa Tenggara, les îles Togian, Florès ou Pulau Bunaken du côté de Sulawesi, et pour les plus aventureux, Raja Ampat du côté de la Papouasie, sont des sites de rêve pour les amateurs des profondeurs. Même Bali et Lombok disposent de quelques sites d'intérêt et vous n'aurez aucun mal à organiser vos excursions sur place, voire au départ de Jakarta. En effet, plusieurs agences très professionnelles (parfois fournies en personnel français ou francophone) ont pignon sur rue, et certaines disposent même de bureaux dans la capitale indonésienne.

Le surf connaît un succès fulgurant en Indonésie et le pays regorge de sites remarquables pour les chasseurs de vagues. Bali et Lombok rassemblent les breaks les plus prisés, notamment par une foule de jeunes surfeurs australiens et européens, mais toutes les côtes indonésiennes sont potentiellement abordables, de la pointe nord de Sumatra (notamment Pulau Weh) jusqu'aux confins du Timor, en passant par Nusa Tenggara.

Le rafting est pratiquable du côté de Bali, mais aussi dans la partie ouest de Java, et pour les plus courageux, du côté du parc national du Gunung Leuser, sur l'île de Sumatra. Quelques fleuves intéressants aussi à Kalimantan et en Sulawesi.

L'escalade est aussi une option à ne pas négliger pour les amateurs de sensations fortes, les spots de grimpette étant nombreux sur cet immense archipel qu'est l'Indonésie. Mais c'est dans la partie occidentale de l'île de Sumatra que vous trouverez les plus belles voies intéressantes, dans la vallée d'Harau plus précisément.

La natation comme une évidence. 17 000 îles, les plages sont inombrables. Attention aux courrants marins, aux requins, aux... Ne vous baignez jamais seul et n'allez pas trop loin !

Adresses Futées d'Indonésie

Où ?
Quoi ?
Avis