En arrivant par avion, vous allez vous demander, en observant par le hublot les petites maisons de briques et les rues en latérite, si vous allez bien débarquer dans une capitale ! La première impression est généralement celle d'une ville à la végétation luxuriante. Les arbres sont majestueux : manguier, jacaranda, ou lapachos aux magnifiques bouquets de fleurs roses, blanches ou jaunes durant l'hiver. Mais assez vite vous allez vous retrouver dans un joyeux chaos urbain : panneaux publicitaires géants, jongleurs et vendeurs d'ananas aux feux rouges, vieux bus surchargés portant la mention " Yo manejo, Dios me cuida " (" je conduis, Dieu me garde "), gratte-ciel abandonnés en cours de chantier, toiles d'araignées de fils électriques, drapeaux rouge-blanc-bleu un peu partout, barbecues sur les trottoirs et surtout plein de gens qui marchent avec un grand Thermos à la main !

Asunción présente les contrastes classiques des villes latino-américaines. La grande richesse côtoie l'extrême pauvreté. Vous remarquerez vite ces calèches tirées par des chevaux faméliques, transportant les déchets que des gamins hauts comme trois pommes viennent de trier, mais aussi ces énormes pick-up aux vitres teintées, ou ces magnifiques hôtels-particuliers des avenues España ou Mariscal López.

Mais on s'attache assez vite à cette capitale à taille humaine où l'on se réveille avec le chant des oiseaux (ou du coq), lorsqu'on loge en dehors du centre. Ce paysage urbain hétéroclite est finalement assez harmonieux, malgré la pollution visuelle et l'usure du temps. Les bâtiments ne sont jamais trop hauts et le ton rouge brique des immeubles s'accorde parfaitement avec le vert des arbres omniprésents. Et puis, il y a de la vie dans les rues, mais sans le stress des grandes villes européennes. Posez-vous sur une place et observez la douce nonchalance et les rapports humains détendus.

Cette ville de 600 000 habitants (plus de 2 millions avec les faubourgs) s'étale sur 117 km². Elle est bâtie sur sept collines, comme Rome. Les rues sont tirées au cordeau et la plupart sont à sens unique. Le centre historique et le port sont au bord de la baie d'Asunción. C'est là que se trouve aussi le vieux quartier de la Chacarita, un semi bidonville aux rues sinueuses, régulièrement inondé par le fleuve. Un barrio que ne peuvent ignorer les hommes politiques puisqu'il se trouve juste sous les fenêtres du Congrès !

Plus à l'est, toujours au bord du Río Paraguay, Sajonia et San Jerónimo sont des quartiers anciens, avec une identité propre et des habitants fiers d'y habiter. Le reste de la capitale est surtout constitué de maisons basses et de rues dont les pavés étaient autrefois mieux arrangés. Quelques centres commerciaux modernes, ou shopping-centers, ont poussé à la fin des années 1990 dans le quartier résidentiel de Villa Mora et ses alentours. C'est là que vous trouverez...

Les lieux incontournables du Paraguay

Les circuits touristiques au Paraguay

Dépaysement garantit au Paraguay

Si vous disposez d'une période assez courte pour venir au Paraguay, c'est probablement que vous arrivez d'un pays voisin, Bolivie, Brésil ou Argentine. Vous pourrez visiter les ruines des missions jés...

Richesses du Paraguay

Trois ou quatre semaines permettent une bonne découverte du Paraguay, de ses villes plus ou moins animées et de ses villages isolés. La première semaine peut être consacrée à la région d'Asunción, ave...

Photos du Paraguay

Découvrir le Paraguay

Les plus du Paraguay

L'inconnu, le dépaysement, la surprise

On vient généralement au Paraguay par pure curiosité, suite aux conseils d'un proche qui a attiré votre attention sur ce pays mystérieux, en vous parlant avec passion de la gentillesse de la population ou de ses paysages sauvages. C'est cet inconnu qui attire les voyageurs, le désir de sortir des sentiers battus et de " découvrir " des paysages, une population et un mode de vie, loin des images classiques de l'Amérique latine. Et les surprises sont nombreuses, la première étant d'avoir trouvé un guide sur le Paraguay !

Une destination nature

Le principal atout touristique du Paraguay se trouve dans ses paysages bucoliques, aux contours doux et verdoyants, avec l'omniprésence de l'eau, dans toute la partie orientale du pays. Dans la partie occidentale, le Chaco offre une terre ingrate mais belle et sauvage, qui plaira à ceux qui cherchent l'aventure, le dépaysement total. Cette terre, rouge à l'est du Río Paraguay et gris jaune dans le Chaco, offre de multiples activités de pleine nature, à commencer par l'observation de la faune sauvage.

Une population authentique et accueillante

C'est ce qui marque au premier abord : la gentillesse des gens et la douceur de vivre. Les sourires sont partout, le stress est inexistant et l'on prend vite une bonne dose d'ondes positives ! Le Paraguayen est amical, blagueur et peu méfiant avec l'étranger. Il l'invitera avec plaisir à partager son traditionnel tereré, héritage d'une culture guarani omniprésente. Le tourisme est embryonnaire et les contacts restent donc naturels, simples et dénués d'arrière-pensées.

Un pays central, sûr et économique

Le Paraguay n'est pas touristique mais est entouré de pays qui le sont, en particulier l'Argentine et le Brésil. Il est facile de voyager dans les pays voisins depuis la capitale paraguayenne, en avion ou en car. De plus en plus de congrès internationaux ont lieu au Paraguay pour cette position centrale, mais aussi pour des raisons économiques et de sécurité. Asunción fait partie des capitales les moins chères au monde et c'est une ville globalement beaucoup plus sûre que les capitales des pays voisins.

Ailleurs sur le web
Avis