Etats-Unis : Tout ce qu'il faut savoir pour organiser son séjour

Recommandé

Vous rêvez de monter dans l'Empire State Building et de lézarder sur les plages de Miami Beach ? Ces vacances magiques sont possibles à condition de bien connaître les consignes et réglementations à respecter pour tout voyage vers les États-Unis. Les voyageurs français sont dispensés de visa mais doivent tout de même respecter certaines règles pour pouvoir embarquer à bord d'un avion pour l'Amérique. Voici tout ce que vous devez savoir.

 

Le passeport qu'il vous faut

 

Vous devez présenter un passeport biométrique ou électronique en cours de validité. Les passeports à lecture optique ne sont pas valables mais, bonne nouvelle, ils sont échangeables gratuitement contre un passeport biométrique.

 

Quant à la durée de validité du passeport, pas de consignes particulières.

Si votre passeport expire 6 mois après la date de retour, vous pourrez tout de même vous envoler pour les États-Unis, contrairement à certains pays qui imposent une durée de validité de 6 mois après la date de retour.

 

La durée de séjour maximum

 

Pour tout voyage touristique aux États-Unis, la durée de séjour maximum est de 90 jours.

Et le séjour ne peut pourra pas être prolongé sur place... Il est donc impossible de prendre juste un aller-simple pour les États-Unis, un billet aller-retour est obligatoire.

 

L'autorisation ESTA : le sésame obligatoire

 

Il ne suffit pas d'avoir un passeport biométrique pour se rendre aux États-Unis, il faut également avoir obtenu une autorisation ESTA au plus tard 72h avant votre vol.

Sans ce précieux sésame, l'enregistrement vous sera tout simplement refusé à l'aéroport. Et vous ne pourrez rien y changer, même si vous suppliez l'hôtesse ou que vous lui faites votre plus beau sourire...

 

L'ESTA est un formulaire obligatoire à remplir en ligne par tout ressortissant français en prévision de son voyage aux États-Unis et cette formalité est obligatoire depuis le 12 janvier 2009.

 

C'est une autorisation d'entrée aux États-Unis qui concerne tous les voyageurs français ou les ressortissants d'un pays qui fait partie du programme d'exemption de visa (informations disponibles sur l'ESTA en français)

 

Le formulaire ESTA remplace la " feuille verte " fournie dans l'avion et qu'il fallait présenter au douanier à l'arrivée aux États-Unis. Or, grâce au formulaire ESTA, cette demande se fait désormais en amont du voyage et elle est valable deux ans.

 

Comment obtenir son ESTA ?

 

La demande d'autorisation ESTA se fait en ligne sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/esta/

 

C'est au voyageur lui-même de faire cette demande en ligne et, pas d'inquiétude, c'est relativement simple.

 

Parmi les renseignements demandés sur le formulaire en ligne de l'Esta figurent les noms et prénoms, numéro de passeport, pays de résidence, dates du voyage, lieu de séjour... Mais vous devez aussi répondre à toute une série de questions qui permettent aux autorités américaines de juger si vous êtes une personne dangereuse ou potentiellement criminelle.

On vous demandera de répondre par oui ou par nom à chaque question.

 

Si vous êtes une personne sans reproches, vous devez normalement répondre non à toutes les questions... En ce cas, l'ESTA vous sera automatiquement accordé après le paiement.

 

Vous pourrez alors imprimer votre autorisation d'ESTA mais ce n'est pas indispensable car votre statut ESTA est normalement directement transmise aux autorités et aux douanes américaines.

 

Les contrôles de sécurité à l'aéroport

 

Depuis 2014, les autorités américaines ont renforcé les mesures de sécurité pour les vols à destination des États-Unis. Il est demandé aux passagers de bien charger téléphones mobiles, ordinateurs portables et tablettes avant de passer les contrôles de sécurité à l'aéroport.


En effet, le personnel chargé des contrôles peut demander aux passagers d'allumer leurs appareils pour vérifier l'état de charge. Si les appareils sont complètement déchargés, ils seront confisqués. Les autorités américaines craignent en effet que ces appareils soient détournés de leur usage d'origine pour être transformés en explosif.

 

Si jamais vous voulez embarquer malgré tout avec votre appareil déchargé, l'embarquement vous sera refusé.

 

En cas d'appareil déchargé, il vaut donc mieux le faire partir en soute et ne pas le garder dans son bagage cabine.

Les dernières Actus

Exposition "Mitchell/Riopelle...

Le Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture, à Landerneau, présente une exposition exceptionnelle qui met en ...
Lire l'article

La Nuit des idées : restez év...

Chaque année, la Nuit des idées célèbrent la libre circulation des idées entre les pays et les cultures, les ...
Lire l'article
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
xiti
Avis