BINCHE

Cité internationale du Gille, Binche a longtemps semblé ne vivre que trois jours par an, au rythme d'un carnaval de renommée mondiale, inscrit de surcroit au patrimoine mondial de l'Unesco. Binche a changé ces dernières années, tant d'un point de vue purement esthétique que social. La cité débute ce 21e siècle avec un regard sur l'avenir tout en mettant en valeur sa splendeur passée. Et pour le plus visible, ses remparts. A eux seuls, ils représentent l'ensemble de fortifications le plus important en Belgique. La ville a conservé la totalité de ce fleuron d'architecture médiévale. Leur restauration complète en fait désormais le pôle d'attraction touristique majeur de Binche. Parmi les édifices remarquables, notons l'hôtel de ville, élevé principalement au 16e siècle et maintes fois restauré pour en assurer sa sauvegarde. Il fut classé en 1936. Son beffroi puise sans doute ses origines au 14e siècle. Il est également inscrit depuis 1999 au patrimoine mondial de l'Unesco. A l'autre bout de la grand-place, se trouve la Collégiale Saint-Ursmer dont les fondements datent du 12e siècle. Il s'agissait alors d'un édifice roman consacré à Notre-Dame du Mont Carmel. De style gothique, l'église actuelle fut profondément restaurée aux 16e et 17e siècles, suite à la destruction du château de Marie de Hongrie par les troupes d'Henri II dont elle était la voisine. A l'intérieur, le jubé est un exemple parfait de l'art de la Renaissance. A voir encore, la gare, bâtie entre 1905 et 1910. De style néogothique, elle fut l'oeuvre de l'architecte Langerock qui travailla également à la restauration de l'hôtel de ville et de la collégiale. En face d'elle, un petit square entoure le Monument de l'Indépendance, édifié en 1931 à l'occasion du centenaire de la Révolution belge.

THUIN

Vraisemblablement, l'homme habite la région depuis le Néolithique. Des fouilles effectuées au Bois du Grand Bon Dieu en attestent. L'activité humaine a réellement pris son essor durant l'époque romaine. Des recherches entreprises dans les années 1950 et 1970, dans plusieurs villages des environs, ont permis de découvrir les restes d'un temple du 2e siècle. A partir de 888 jusqu'en 1792, Thuin fit partie, avec Fosses-la-Ville et Couvin, de la Triade des Bonnes Villes de l'Entre-Sambre-et-Meuse. Sous l'Ancien Régime, la Thudinie était appelée Pays de Liège car elle relevait de la Principauté : l'administration du Prince-Evêque de Liège y resta pendant plus de neuf siècles, avant de céder sa place aux Sans-Culottes français. De toute cette splendeur passée, subsistent à Thuin de nombreux vestiges. Comment ne pas remarquer son beffroi, visible à des kilomètres à la ronde ? Datant du 17e siècle et superbement restauré depuis quelques années, il est la dernière partie visible d'une collégiale gothique, rasée sous Napoléon 1er pour en faire une place à danser. Son sommet se termine par un bulbe sur lequel on raconte que quatre personnes pourraient s'y asseoir. Le beffroi fait partie (avec ceux de Gembloux, Tournai, Mons, Binche, Charleroi et Namur) des beffrois inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Thuin offre aussi deux églises insolites. Celle de la ville-basse présente une particularité probablement unique : une voûte est située sous le choeur. Ce passage permettait la jonction entre deux rues de la cité. L'intérieur fut conçu selon une nef unique, sans pilier. La charpente en lambris de bois a la forme d'une coque de bateau renversée. A la ville-haute, l'église datant de 1670 fut érigée dans une ancienne grange. A proximité, sur le versant sud des remparts, on peut découvrir les Jardins suspendus, plantés entre autres, d'un millier de pieds de vigne. Du côté nord des remparts, la Sambre caracole au fond de la vallée tandis que le viaduc en S qui la surplombe est dit " unique en Europe ". A l'ouest de la ville, au bord de la Biesmelle, on fait face au Bois du Grand Bon Dieu dont les allées rectilignes invitent à la promenade dominicale.

Aux environs

Lobbes

Face à Thuin sur l'autre rive de la Sambre, Lobbes est l'éternelle rivale. La Collégiale Saint-Ursmer (7e siècle) domine fièrement, usant de son titre de plus vieille église romane de Wallonie. La ville possédait une abbaye renommée, détruite à la Révolution française.

Fontaine-l'Evêque

Orientée au nord et à l'est vers le Pays de Charleroi, tournée à l'ouest vers la région du Centre et implantée solidement au sud en Thudinie. La cité dont les traces remontent au Moyen Âge, possède un folklore bien ancré, notamment grâce à son carnaval (le dimanche de la Laetare), à la Marche de la Vierge (le lundi de la Pentecôte) et aux séculaires fêtes du Chaudeau du hameau de Wespes (le 1er dimanche de juillet). La ville possède un splendide château, le château Bivort, aujourd'hui siège de l'administration communale. On y trouve aussi une vaste forêt domaniale (750 hectares) entièrement dédiée à la nature.

Par ailleurs, Fontaine l'Evêque partage avec Thuin le majestueux site de l'abbaye d'Aulne et ses ruines médiévales. Enfin, la ville a également gardé des traces de son passé industriel et minier et possède un petit musée de la mine ainsi qu'un étonnant gazomètre, remarquablement conservé.

Montigny-le-Tilleul

Charmant village, sans véritable attraction touristique, où les espaces verts occupent une large place. En bordure de la Sambre, Landelies, avec son port de plaisance et son RAVeL offre aux cyclistes et promeneurs du dimanche une respiration bucolique loin du tumulte de la ville.

Ham-sur-Heure

Vallonné, au paysage alternant cultures et forêts. Au centre de la localité, le château (15e siècle) est une petite merveille architecturale. Les Marches de l'Entre-Sambre et Meuse focalisent toute l'attention des habitants. La marche Saint-Roch (dimanche suivant le 15 août) est la plus emblématique, mais chaque village ou hameau possède son propre rite ancestral.

Ragnies

Fait partie de l'association des plus beaux villages de Wallonie. A noter la distillerie de Biercée dans l'ancienne Ferme de la Cour et le golf 18-trous implanté sur une surface de 50 ha, avec un parcours de 5 720 mètres, remarquablement dessiné.

Les lieux incontournables du Val de Sambre et Thudinie

Photos du Val de Sambre et Thudinie

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

12.95 €
2018-03-28
576 pages

Nos bons plans séjours

  • Rhodes : Hôtel Nathalie 3*

    Située dans la mer Egée, à proximité des côtes turques à la frontière de l'Occident et de l'Orient, l'île de Rhodes doit son nom aux amours de la nymp...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Petit Déjeuner
    Dès 499 TTC/pers.
    J'en profite
  • Minorque : Hôtel Maxi Club Vacances Menorca Resort 4*

    Située dans l'archipel des Baléares, au c½ur de la méditerranée, Minorque est la plus petite île des Baléares et aussi la moins fréquentée. D'une supe...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : All Inclusive
    Dès 989 TTC/pers.
    J'en profite
  • Saint Domingue : Hôtel Coral Costa Caribe Resort & Spa 3* sup

    Destination idéale tout au long de l'année au c½ur des Caraïbes, la République Dominicaine est célèbre pour ses kilomètres de plages. Au sud de l'île,...
    • Durée : 9 jours, 7 nuits
    • Pension : All Inclusive
    Dès 989 TTC/pers.
    J'en profite

Reportages & actualités du Val de Sambre et Thudinie

Ailleurs sur le web
Avis