Guide des Pays Baltes : Jeux, loisirs et sports

DISCIPLINES NATIONALES
Basketball

Un sport très suivi dans l'ensemble des pays Baltes. Mais les Lituaniens sont sans doute, avec les Yougoslaves, les plus mordus de basket en Europe. De Klaipėda à Vilnius, de Tauragė à Utena en passant par Kaunas et Šiauliai, pas une ville sans un panier de basket, sans un " practice " au bord d'une route ou au fond d'une cour.

Porte-drapeau du sport lituanien, l'équipe nationale de basket a récolté deux fois la médaille de bronze aux Jeux olympiques d'Atlanta 1996 et Sydney 2000.

La demi-finale Lituanie-Etats-Unis de Sydney (défaite 81-82 des Lituaniens pour un panier manqué dans les dernières secondes de jeu) restera aux yeux du monde comme un des plus grands moments de sport des dix dernières années. Pensez donc, l'équipe d'un pays de moins de 4 millions d'âmes donnant une leçon de basket à l'omnipotent aigle américain et à ses stars millionnaires, devant les télés du monde !

Le rapport qui lie les Lituaniens au basket va plus loin qu'une simple pratique sportive. Le basket " made in Lituanie " est un modèle de jeu déposé, basé sur l'intelligence collective, à l'opposé du système de jeu américain fait d'exploits individuels.

Parler de basket avec un Lituanien ou une Lituanienne, c'est comme parler " futebol " avec un Brésilien, il en ressort la même passion communicative.

Les 2 meilleurs clubs du pays jouent à Vilnius (Lietuvos Rytas) et surtout à Kaunas (Žalgiris), équipe du légendaire Arvidas Sabonis, figure emblématique du basket lituanien depuis le début des années 1980.

La Lettonie fait pâle figure à côté de la Lituanie. Son équipe, reformée en 1990, essaye de retrouver sa gloire d'antan (elle fut l'une des équipes majeures des premiers championnats d'Europe avant de disparaître fin 1939).

Sports d'hiver

De par leur position géographique et les conditions climatiques les pays baltes sont propices aux sports d'hiver. En Estonie, le ski est une discipline nationale. Les skieurs estoniens Jaak Mae et Andrus Veerpalu ont remporté trois médailles aux JO de Salt Lake en 2002. Plus tard, en 2006, lors des JO de Turin Kristina Šmigun gagne deux médailles d'or. En 2010, elle en remporte une d'argent à Vancouver. La ville d'Otepää se transforme chaque année en capitale du ski de fond. Les amateurs de ski viennent assister ici à une étape de la coupe du monde de ski de fond. Les pistes d'Otepää sont parmi les meilleures au monde.

Football

Depuis la participation de l'équipe lettone et de son joueur star Maris Verpakovskis à l'Euro 2004, un véritable engouement pour le foot s'est emparé du peuple letton.

Pour les supporters lettons, le buteur du Skonto Rīga restera à jamais l'homme du barrage contre la Turquie, troisième du Mondial de 2002, au terme duquel la Lettonie a obtenu son billet pour la phase finale de l'Euro 2004. Verpakovskis a eu le mérite de garder la tête froide au moment de marquer ces buts importants, qui ont permis à son pays de disputer la première phase finale d'une compétition majeure de son histoire. Le public de Rīga s'est levé pour acclamer sa sortie du terrain après la première confrontation avec les Turcs. Les supporters en liesse ont scandé " Maris, Maris " dans les rues de Rīga après le match retour. En Lettonie, Maris Verpakovskis est devenu une star. En 2004, la Lettonie réalise son plus bel exploit en se qualifiant pour les championnats d'Europe, en éliminant la Turquie. Le pays est en liesse. Il faudra suivre cette petite équipe qui, pourquoi pas, pourrait un jour encore créer l'exploit...

Hockey

Sport le plus populaire chez les Lettons jusqu'à très récemment. Les soirs de match, les bars et les pubs sont pleins à craquer et la foule se presse devant les écrans installés dans la vieille ville. En cas de victoire, c'est un véritable défilé qui s'organise où tous se pressent en direction du château du Président qui parfois sort au balcon pour saluer la foule et la victoire lettone. Et les Lettons ont de quoi être fiers ! L'équipe était classée 8e au monde en 2018.

ACTIVITÉS À FAIRE SUR PLACE
Loisirs de plein air

En plus de la randonnée pédestre et de l'observation de la faune et de la flore dans les parcs naturels, qui sont un perpétuel émerveillement, les pays Baltes offrent aux visiteurs la possibilité de nombreuses activités.

L'équitation, la voile, le canoë sur les rivières (la meilleure période est en mai, quand les eaux sont plus rapides), la pêche (à la truite et au brochet) ainsi que la chasse, le patin à glace et même le ski de fond qui peut se pratiquer dans le parc de la Gauja, à Ignalina ou à Otepää en Estonie par exemple, sans oublier le ski alpin à Vilnius ou sur les dunes de Nida. Le bobsleigh, où les Lettons excellent, est un sport très populaire dans la région.

Ces trois pays de très faible altitude sont l'endroit rêvé pour les amateurs de bicyclette. Depuis l'indépendance, de nombreux voyageurs sportifs visitent les pays Baltes à vélo, ce qui est une excellente idée. Il vous sera possible de louer des vélos sur place.

Ski
<p>Frissons de plaisir pour un vol éphémère</p>

Frissons de plaisir pour un vol éphémère

Les plus courageux qui s'envolent pour les pays Baltes en plein hiver ne manqueront pas les quelques pistes de ski alpin. Les aficionados du ski de fond s'en donneront à coeur joie, surtout dans les parcs nationaux où les balades sont exceptionnelles dans des paysages magiques. Ceux qui n'aiment pas la glisse auront la possibilité de se promener en raquettes.

Thermalisme

En Estonie, Pärnu, Haapsalu et Kuressaare, en Lituanie la région de Druskininkai et de Birštonas, en Lettonie celle de Jūrmala, ne sont pas que des plages pour touristes, elles sont aussi depuis le XIXe siècle des hauts lieux du thermalisme à base de boue.

Voile

Les côtes souvent ventées de la mer Baltique offrent de bonnes conditions de navigation. Les îles de Saaremaa et de Hiiumaa offrent un bon spot pour pratiquer la planche à voile. Pour plus d'informations contacter l'Office de tourisme de Kuressaare.

Windsurf
<p>Windsurfers et kitesurfers</p>

Windsurfers et kitesurfers

Kiiking

Méconnu des touristes européens, ce sport national connaît un grand succès chez les jeunes Estoniens depuis 1996. Kiik en estonien signifie " balançoire " et kiiking veut dire " faire de la balançoire ". Au XIXe siècle la particularité du kiiking était la taille des balançoires qui pouvaient atteindre jusqu'à 2,5 m de haut et transporter 4-7 personnes à la fois. Les balançoires modernes mesurent entre 3 m et 8 m et, par mesure de sécurité, ne peuvent accueillir qu'une personne. Faire du kiiking n'est pas une affaire des plus faciles surtout pour les jambes ! Les terrains de kiiking sont aménagés au printemps et en été à ciel ouvert dans les grandes villes du pays. Sensations fortes garanties !

Adresses Futées des Pays Baltes

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis