Guide des Pays Baltes : Argent

Monnaie

Jusqu'en 1992, la monnaie commune aux pays Baltes était évidemment le rouble. Puis chacun des trois pays a adopté sa propre monnaie nationale : la couronne en Estonie (la première créée), le lats en Lettonie et le litas en Lituanie. Toutes ces monnaies se sont liées à l'Euro (change à taux fixe, le MCE II) en 2004, puis ont tous adopté l'euro comme monnaie unique entre 2011 et 2015.

Lituanie. Le litas (LTL, abréviation internationale ; ou Lt, abréviation nationale, utilisée dans ce guide) était la monnaie nationale lituanienne entre 1922 et 1941. Elle a adopté l'euro le 1er janvier 2015.

Lettonie. La banque de Lettonie avait fixé le 30 décembre 2004 le taux d'ancrage du lats à l'euro. Elle est passée définitivement à l'euro le 1er janvier 2014.

Estonie. L'Estonie a adopté l'Euro au 1er janvier 2011, remplaçant la couronne estonienne.

Kaliningrad. Comme dans la mère patrie russe, la monnaie locale est le rouble (RUB, abréviation internationale ; ou Rb, abréviation nationale, utilisée dans ce guide). En novembre 2018, 1 € = 75 RUB. Il faudra cependant bien vérifier le taux de change en cours au moment de votre départ. La plus petite unité du rouble est le kopeck (100 kopeck = 1 RUB). D'où l'expression...

Coût de la vie

Depuis l'indépendance, puis le passage à l'euro, les prix ont considérablement augmenté. Le séjour peut revenir relativement cher pour le touriste et encore plus pour les résidents baltes, dont le salaire mensuel moyen reste bas (de 300 € à 500 €). Certains prix (produits de luxe, hôtellerie, loisirs...) sont équivalents à ceux des capitales comme Paris ou Londres. Toutefois, les produits de première nécessité et la nourriture restent bon marché : environ 20 % moins chers que dans les anciens membres de l'Union européenne.

Lituanie. C'est le moins cher des trois pays Baltes, même si les prix ont flambé ces dernières années. On parvient encore à s'y nourrir à des prix assez bas, sauf évidemment si l'on choisit des adresses prestigieuses ou très récentes.

Les prix varient grandement à l'intérieur du pays, selon que l'on soit dans la capitale, dans une zone touristique ou à la campagne. Comme toute capitale qui se respecte, Vilnius est la ville la plus chère du pays. Une fois en dehors de la capitale, les prix chutent de 30 à 40 %. A noter que les cigarettes et l'alcool sont vraiment bon marché. En règle générale, le logement sera le poste le plus onéreux, mais on trouve toujours des bons plans en cherchant bien (auberge, camping, chez l'habitant, location d'appartements, etc.).

En ce qui concerne l'alimentation, elle est de 30 à 40 % moins chère qu'en France. Le coût des transports intérieurs par bus et par train est carrément dérisoire. L'accès aux musées, et en règle générale à toutes les manifestations culturelles, est peu coûteux. La carte ISIC d'étudiant international offre droit à des réductions dans de nombreux musées, espaces culturels et auberges.

Lettonie. Les prix en Lettonie n'ont plus rien à voir avec ceux des lendemains de l'indépendance ; la vie est devenue chère. Pour le touriste, la nourriture reste encore bon marché excepté quelques endroits huppés de la capitale mais les prix des hôtels ont beaucoup augmenté. Les cigarettes et l'alcool demeurent encore bon marché. A Rīga les prix des loisirs et consommations ont tendance à se rapprocher très nettement de ceux pratiqués dans les capitales d'Europe de l'Ouest.

Estonie. Sans conteste, le plus cher des pays Baltes ! Le coût de la vie y est presque au niveau des pays de l'Europe de l'Ouest. Il est difficile de trouver une auberge ou un hôtel à moins de 35 € la nuit à Tallinn. Pendant la période estivale, les hôtels du centre de Tallinn font le plein. Réserver à l'avance n'est pas superflu. Les hébergements proposés ne présentent en général pas de mauvaises surprises : les prix sont raisonnables, c'est propre et le personnel parle anglais. Pour un hébergement de 4 personnes et plus, il est avantageux de louer un appartement. En règle générale, les appartements proposés sont bien équipés, proches du centre et les prix sont dégressifs dès le deuxième jour de location. En arrivant et pour gagner du temps, ayez le réflexe office du tourisme (Niguliste 2) ; son personnel saura vous renseigner.

Kaliningrad. La vie à Kaliningrad est plus chère que dans la Grande Russie, du simple fait qu'elle est au coeur de l'Union européenne et que les produits importés arrivent directement de chez ses voisins. Ce qui coûte le plus cher pour un voyage dans l'enclave est le logement ainsi que les frais de visa. Manger, se déplacer et visiter coûte moins cher qu'en Lituanie. Votre budget quotidien pourra être un poil plus modeste qu'en Lituanie (et encore...). Mais il faudra prendre en compte le coût du visa (entre 35 et 136 € selon la rapidité de la demande) et le prix des hôtels pour étrangers.

Inflation. L'inflation est un élément à prendre en compte avant tout séjour dans les pays Baltes. Les tarifs affichés dans ce guide ne sont qu'indicatifs.

Budget

Budget serré : 50 €/jour/personne (30 € pour le logement, 20 € pour la nourriture et les faux frais). Un petit budget (même pour Kaliningrad) ne pourra être concevable sans serrer trop fort sur la ceinture en dessous de 30 €.

Budget moyen : 70 €/jour/personne, ce qui permet de se loger correctement, de bien manger et de profiter des activités qu'offre le pays.

Budget plus élevé : entre 80 € et 120 €/jour/personne, on peut mener une vie de nabab, à condition de ne pas tout engloutir dans le logement.

Banques et change

Les banques sont généralement ouvertes du lundi au vendredi de 9h à 16h, et de 9h à midi le samedi.

Moyens de paiement

C'est le liquide qui est d'usage dans les pays Baltes. Pensez à en avoir tout le temps sur vous. Les cartes de crédit sont acceptées maintenant dans la très grande majorité des commerces, restaurants, hôtels... On peut utiliser les cartes de crédit Visa, MasterCard et l'EuroCard (l'American Express beaucoup moins). A Kaliningrad, il est fortement conseillé d'avoir plutôt du liquide en petites coupures (euros et/ou roubles).

Cash

On trouve des distributeurs d'argent liquide dans toutes les villes. Attention tout de même : même si la situation évolue avec la mise en place de terminaux bancaires, il n'en reste pas moins que les villages ne possèdent en règle générale aucun endroit pour changer et retirer de l'argent. Il vaut mieux prévoir de retirer des sommes suffisantes pour ne pas vous retrouver à court d'argent si vous voyagez à l'intérieur des pays.

Si vous payez par carte bancaire ou retirez des espèces dans un pays de la zone euro, les frais bancaires seront les mêmes que ceux qui s'appliquent en France.

Transfert d'argent

Avec ce système, on peut envoyer et recevoir de l'argent de n'importe où dans le monde en quelques minutes. Le principe est simple : un de vos proches se rend dans un point MoneyGram® ou Western Union® (poste, banque, station-service, épicerie...), il donne votre nom et verse une somme à son interlocuteur. De votre côté de la planète, vous vous rendez dans un point de la même filiale. Sur simple présentation d'une pièce d'identité avec photo et la référence du transfert, on vous remettra aussitôt l'argent.

Pourboires, marchandage et taxes

Pourboire. Le service est compris dans la note. Les pourboires ne sont donc en rien obligatoires, mais ils sont très appréciés dans les hôtels, restaurants, bars, vestiaires et taxis. Le niveau relativement élevé du coût de la vie et la faible rémunération généralisée fait que les pourboires sont un apport non négligeable aux revenus du personnel.

Marchandage. Le marchandage dans les pays Baltes n'existe guère. Sauf sur les marchés où l'on peut essayer d'avoir un bon prix pour plusieurs articles achetés.

Taxes. Les prix affichés sont tous TTC. Il n'y a aucun produit pour lequel il est nécessaire de rajouter une taxe.

Duty Free

Puisque votre destination finale est hors de l'Union européenne, vous pouvez bénéficier du Duty Free (achats exonérés de taxes). Attention, si vous faites escale au sein de l'Union européenne, vous en profiterez dans tous les aéroports à l'aller, mais pas au retour. Par exemple, pour un vol aller avec une escale, vous pourrez faire du shopping en Duty Free dans les trois aéroports, mais seulement dans celui de votre lieu de séjour au retour.

Adresses Futées des Pays Baltes

Où ?
Quoi ?
Avis