Guide des Alpes italiennes et Dolomites : Argent

Monnaie

Comme la plupart des pays appartenant à l'Union européenne, la monnaie est l'euro.

Coût de la vie

Les prix ont augmenté ces dernières années en Italie. C'est le cas sur les lacs, dans les localités balnéaires et les stations de ski en haute saison où tout coûte deux fois plus qu'ailleurs. En ce qui concerne la vie de tous les jours, elle est assez chère dans des grandes villes comme Milan ou Florence. En revanche logement, restauration, transports et commerces conservent des tarifs tout à fait corrects dans les localités de province.

Budget
Hôtels

Tarifs moyens pour une chambre double avec salle de bains. 2 étoiles : entre 65 et 120 € • 3 étoiles : entre 80 et 150 € • 4 étoiles : entre 125 et 200 € • 5 étoiles : entre 165 et 300 €. Des variations de prix sont prévues entre la haute et la basse saison.

Shopping

Les prix de vente dans les magasins incluent généralement la TVA (en italien IVA, soit Imposta sul Valore Aggiunto).

TVA appliquée à l'hôtellerie et produits touristiques : 10 %. TVA pour autres produits et services : 22 %

Musées

L'entrée des musées peut aller de l'entrée libre au billet à 12 €. Les moins de 18 ans, les plus de 65 ans, les étudiants et les groupes ont droit à des réductions.

Restaurants

La loi italienne oblige les restaurateurs à délivrer aux clients soit un ticket (scontrino), dans les bars et cafés, soit une facture (ricevuta fiscale) dans les restaurants. Exigez-les car vous pouvez en avoir besoin dans le cas d'un contrôle à la sortie des locaux. Cependant, ces contrôles ne sont pas courants en Italie. En principe, avant de consommer au comptoir, on passe à la caisse où l'on vous donne lo scontrino. Il faut également savoir que dans beaucoup de bars et cafés, les toilettes sont fermées à clef. Il faut donc consommer pour y avoir accès.

Prix indicatifs : voici une liste des prix moyens pratiqués par les cafés et restaurants en Italie du Nord : entre 3 et 6 € pour un panino bien garni • entre 1 et 3 € pour une bouteille d'eau • aux environs de 8 € pour une pizza et 17 € un menu à prix fixe (TVA comprise) • entre 20 et 30 € dans un restaurant moyen typique • plus de 40 € dans un bon restaurant. Sachez que si vous vous installez à une table, ces prix augmentent d'au moins 50 % (sauf en ce qui concerne les restaurants !).

Pane e coperto (pain et couvert). Il s'agit en général d'une augmentation de 1 à 3,50 € sur le prix de votre repas. Cette majoration doit être signalée sur la carte, ce qui est assez rare dans les petits restaurants ou les trattorie.

Acqua (H2O). L'eau du robinet est plus ou moins buvable selon les endroits. A Milan, elle est très calcaire, c'est pourquoi d'une manière générale la plupart des Milanais consomment de préférence de l'eau minérale en bouteille. L'eau est assez chère dans les restaurants italiens ; plate ou gazeuse (acqua minerale liscia ou gassata), elle coûte environ 1,50 €-3 € le litre. Ne demandez jamais de l'eau du robinet (acqua del rubinetto) car vous n'aurez en réponse que la grimace du serveur.

Sortir

Voici ce qu'il en coûte (en moyenne) ici de vouloir s'amuser :

Entre 0,80 et 1,50 € pour un café au comptoir • Entre 2,50 et 6 € pour un verre de vin • Entre 5 et 9 € pour un apéritif simple • Entre 7 et 15 € pour une consommation dans une discothèque • Entre 15 et 30 € pour une entrée dans une discothèque (première consommation incluse).

Carte bancaire

L'Italie étant un pays de la zone Euro, vous pouvez y effectuer vos retraits et paiements par carte bancaire (Visa, MasterCard, etc.) comme vous le feriez en France. Inutile d'emporter des sommes importantes en liquide. Tous vos paiements par carte sont gratuits et vos retraits sont soumis aux mêmes conditions tarifaires que ceux effectués en France (ils sont donc gratuits pour la plupart des cartes bancaires). De plus, les distributeurs et terminaux de paiement sont aussi sécurisés que dans l'hexagone. Enfin, si la signature du ticket de caisse sans composition du code pin est une méthode encore appliquée en Italie, les paiements sont toutefois majoritairement validés par code pin.

En cas de perte ou de vol de votre carte à l'étranger, votre banque vous proposera des solutions adéquates pour que vous poursuiviez votre séjour en toute quiétude. Pour cela, pensez à noter avant de partir le numéro d'assistance indiqué au dos de votre carte bancaire ou disponible sur internet. Ce service est accessible 7j/7 et 24h/24. En cas d'opposition, celle-ci est immédiate et confirmée dès lors que vous pouvez fournir votre numéro de carte bancaire. Sinon, l'opposition est enregistrée mais vous devez confirmer l'annulation à votre banque par fax ou lettre recommandée.

Conseils avant départ. Pensez à prévenir votre conseiller bancaire de votre voyage. Il pourra vérifier avec vous la limitation de votre plafond de paiement et de retrait. Si besoin, demandez une autorisation exceptionnelle de relèvement de ce plafond.

Retrait

Trouver un distributeur. Aucun problème pour retirer de l'argent avec votre carte, on trouve des distributeurs automatiques de billets un peu partout dans le centre des villes, voire des villages. Pour connaître le plus proche, un outil de géolocalisation de distributeurs est à votre disposition. Rendez-vous sur visa.fr/services-en-ligne/trouver-un-distributeur.

Utilisation d'un distributeur anglophone. De manière générale, le mode d'utilisation des distributeurs automatiques de billets (" ATM " en anglais) est identique à la France. Si la langue française n'est pas disponible, ce qui est relativement assez rare en Europe, sélectionnez l'anglais. " Retrait " se dit alors " withdrawal ". Si l'on vous demande de choisir entre retirer d'un " checking account " (compte courant), d'un " credit account " (compte crédit) ou d'un " saving account " (compte épargne), optez pour " checking account ". Entre une opération de débit ou de crédit, sélectionnez " débit ". ". (Si toutefois vous vous trompez dans ces différentes options, pas d'inquiétude, le seul risque est que la transaction soit refusée). Indiquez le montant (" amount ") souhaité et validez (" enter "). A la question " Would you like a receipt ? ", répondez " Yes " et conservez soigneusement votre reçu.

Cash advance. Si vous avez atteint votre plafond de retrait ou que votre carte connaît un disfonctionnement, vous pouvez bénéficier d'un cash advance. Proposé dans la plupart des grandes banques, ce service permet de retirer du liquide sur simple présentation de votre carte bancaire au guichet d'un établissement bancaire, que ce soit le vôtre ou non. On vous demandera souvent une pièce d'identité. En général, le plafond du cash advance est identique à celui des retraits, et les deux se cumulent (si votre plafond est fixé à 500 €, vous pouvez retirer 1 000 € : 500 € au distributeur, 500 € en cash advance). Quant au coût de l'opération, c'est celui d'un retrait à l'étranger.

Paiement par carte

De façon générale, évitez d'avoir trop d'espèces sur vous. Celles-ci pourraient être perdues ou volées sans recours possible. Préférez payer avec votre carte bancaire quand cela est possible. Les frais sont moindres que pour un retrait à un distributeur et la limite des dépenses permises est souvent plus élevée.

Acceptation de la carte bancaire. La carte bancaire (Visa, MasterCard, etc.) est acceptée dans la plupart des hôtels et restaurants d'un certain standing. Les petits commerçants ou restaurants peuvent la refuser mais vous trouverez alors des distributeurs à proximité.

Transfert d'argent

Avec ce système, on peut envoyer et recevoir de l'argent de n'importe où dans le monde en quelques minutes. Le principe est simple : un de vos proches se rend dans un point MoneyGram® ou Western Union® (poste, banque, station-service, épicerie...), il donne votre nom et verse une somme à son interlocuteur. De votre côté de la planète, vous vous rendez dans un point de la même filiale. Sur simple présentation d'une pièce d'identité avec photo et la référence du transfert, on vous remettra aussitôt l'argent.

Pourboires, marchandage et taxes

Pourboires. Les pourboires ne sont pas obligatoires mais ils sont toujours appréciés, surtout lorsqu'ils viennent des touristes français qui ont en Italie la réputation d'être très radins. Nous vous conseillons de laisser un pourboire d'environ 5 à 10 % de votre consommation.

Marchandage. En Italie du Nord il très rare, voire impossible, d'obtenir un rabais dans une boutique. En revanche sur les marchés, marchander les prix de vêtements, d'accessoires et des produits alimentaires est une pratique courante.

Taxes. Les biens dans le commerce sont soumis à la TVA (IVA en italien, de 4 % à 22 % selon les produits) déjà intégrée dans le prix présenté à la vente.

Duty Free

Lorsque vous vous rendez dans un pays membre de l'Union européenne, vous ne pouvez pas bénéficier des offres Duty Free (achats exonérés de taxes).

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Activités Airbnb

Adresses Futées des Alpes italiennes et Dolomites

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'exception pour 2 personnes en Corse !

Un séjour de 4 nuits et 5 jours pour 2 personnes en Corse avec l'Agence du Tourisme de la Corse.