ITALIE DU NORD - guide touristique du Petit Futé

Benvenuti al Nord !

On ne se lasse point d'admirer les merveilles de l'Italie. Le Nord de la péninsule est un concentré de culture : l'opéra de Vérone, les mosaïques byzantines de Ravenne, les remarquables musées de Turin, la cathédrale de Florence, les villes d'art de la plaine du Pô et de Toscane constituent en partie ce patrimoine exceptionnel.

La typicité des régions et des provinces, des vallées et des villages participe à un dépaysement toujours renouvelé au fil du voyage. Du Piémont à la Lombardie, des Marches à l'Emilie-Romagne, de la Vénétie au Trentin-Haut-Adige, les régions septentrionales alternent littoral, champs de vignes, lacs, montagnes, stations de ski et métropoles comme Turin, Bologne, Milan et Florence - sans oublier Venise, la Sérénissime. Une mosaïque haute en couleur.

L'Italie du Nord se caractérise par son passé industriel, mais aussi par sa gastronomie réputée, nourrie d'échanges avec ses pays frontaliers, qui réchauffe corps et coeurs. Et pour arroser le tout, quoi de mieux qu'un Lambrusco ?

Pourtant si proche... mais à chaque visite, le Nord de l'Italie dévoile de nouveaux atours, révèle des charmes cachés et offre des découvertes précieuses. Partout, l'accueil est chaleureux, mâtiné d'accent vénète ou piémontais, voire allemand au Sud-Tyrol ou encore slovène autour de Trieste. Car dans son histoire mouvementée, le haut de la Botte a subi bien des conquêtes et s'est enrichi de bien des influences. Alors, n'hésitez plus, franchissez les Alpes et partez à la découverte d'une contrée dépaysante et enrichissante !

L'équipe de rédaction

Mise en garde

Le monde du tourisme est en perpétuelle évolution. Malgré notre vigilance, des établissements, des coordonnées et des prix peuvent faire l'objet de changements qui ne relèvent pas de notre responsabilité. Nous faisons appel à la compréhension des lecteurs et nous nous excusons auprès d'eux pour les erreurs qu'ils pourraient constater dans les rubriques pratiques de ce guide.

Idées de séjour ITALIE DU NORD

L'Italie du Nord multiplie les avantages à commencer par celui de sa proximité avec la France. S'ajoutent des attraits à toutes les saisons et des micro-régions très diverses. Toutefois un conseil si vous êtes allergique aux bains de foule, aux prix majorés et aux embouteillages, évitez les zones les plus touristiques (Venise, Florence, la côte ligure, etc.) au plus fort de l'été. Un seul regret : vous n'aurez pas le temps de tout voir !

L'Italie du Nord en 10 joursHaut de page

Jour 1 : Turin et ses délices. La majestueuse capitale de la maison de Savoie fait office de point de départ élégant à la découverte de l'Italie du Nord. Loin des clichés de ville industrielle triste, Turin révélera ses beautés, au détour de ses 18 km d'arcades. Au menu : balade le long de la via Pô, pause (s) café, ou plutôt ciocolatta ou bicerin, la spécialité locale, dans l'un des caffé historiques de la capitale de l'unité italienne. L'après-midi, un tour à l'excellent musée du Cinéma, abrité dans la Mole Antoneliana, édifice symbole de la cité. On accède au sommet par un ascenseur de verre avec, si le temps est clair, une vue royale sur les sommets alpins. Le soir, un opéra au théâtre Regio, ou une nuit agitée dans les clubs des Murazzi, le long du fleuve Pô.

Jour 2 : les Langhe. Peut-être mis en éveil par un verre de Barolo goûté la veille à Turin, il est temps de remonter à sa source. A quelques kilomètres au sud, un paysage vert et vallonné accueille dans ses replis quelques-uns des meilleurs nectars d'Italie. Autour d'Alba, fief de la Ferrero, les cascine - grosses fermes piémontaises - offrent repos et bonne chère dans un cadre encore préservé du tourisme de masse. L'occasion d'une marche revigorante avant les merveilles piémontaises à déguster, peut-être la fameuse truffe blanche, l'or local.

Jour 3 : Gênes. Depuis une dizaine d'années, Gênes a pris un coup de jeune décoiffant. Quand on fait abstraction de la sopraelevata, l'autoroute qui coupe la ville de la mer en une vilaine balafre, la capitale ligure offre le plus grand centre historique chargé de ruelles pittoresques où il fait bon flâner. Dans le port, restauré par le maître Renzo Piano, une visite à l'Aquarium, plus grand parc marin d'Europe, comblera les admirateurs de la Grande Bleue et de la nature. On pourra ensuite déguster une focaccia ou une farinata dans l'une des nombreuses échoppes autour du port. En remontant vers le centre, on découvre le spectacle de la via San Lorenzo qui mène à la cathédrale du même nom. Puis, finir en beauté la journée par la via Garibaldi et ses douze palais Renaissance.

Jour 4 : les Cinque Terre. Après la journée animée de la veille, rien ne vaut un moment de flânerie. Entre terre et mer, le parc national des Cinque Terre, inscrit au patrimoine mondial de l'humanité, promet des marches revigorantes avec les eaux turquoise de la Méditerranée en point de mire. Après une journée de balades sur ses promontoires faits de vignes et d'oliviers, le repos dans l'un des cinq villages de la zone est le bienvenu.

Jour 5 : Bologne gourmande. Symbole de la tradition de bonne chère de la région de l'Emilie-Romagne, Bologne constitue une destination de choix. Les murs ocre de son magnifique centre historique vibrent de la jeunesse cosmopolite qui peuple son université, la plus ancienne d'Europe. Il est agréable de se promener dans le centre historique et découvrir les denrées alimentaires qui font la renommée de la ville dite rouge (dû à la couleur de ses monuments... et à ses penchants politiques) au détour d'un marché, et pourquoi pas garnir son panier pique-nique à celui delle Erbe, ouvert tous les jours de la semaine.

Jour 6 : Ferrare. A une demi-heure de Bologne, bien protégé par ses hautes murailles héritées des guerres entre paladins, Ferrare mérite le détour. Le meilleur moyen d'arpenter ses rues calmes est la bicyclette, à louer sur place. Le château de la famille d'Este et les palais de la Renaissance font de la visite de Ferrare une plongée dans un autre monde. Si l'envie vous prend, dégustez il pasticcio di maccheroni, spécialité locale dans une trattoria au coeur de la ville.

Jour 7 : la beauté des villas paladiennes. Au coeur de la Vénétie, l'architecte Andrea Palladio (1508-1580) a laissé un élégant héritage. Nichées dans des écrins de verdure délicieux, les villas du maître constituent des visites immanquables, en particulier la fameuse Rotonda. De quoi se prendre pour un seigneur de la Renaissance.

Jour 8 : Padoue sous les arcades. Déposé entre Vérone et Venise, ses deux encombrants voisins, Padoue est souvent délaissé des circuits touristiques traditionnels. Une bonne raison pour humer le parfum particulier de cette ville étudiante bordée d'arcades. Elle cultive un art de vivre bien à elle, protégée par saint Antoine. En fin d'après-midi, oser la pause au caffé Pedrocchi, l'institution locale... Ou bien se joindre à la horde d'étudiants qui se retrouve pour un spritz à l'heure de l'apéritif.

Jour 9 : plongée à Venise. Difficile d'échapper à la cohue des touristes entre le pont du Rialto et la place Saint-Marc. Venise, qui dévoile son décor de carte postale le long du canal Grande, lors d'un trajet en vaporetto, a bien des charmes plus mystérieux à découvrir, du côté de la Giudecca ou du quartier du Ghetto. Une pause musée est à prendre en compte : Guggenheim ou Accademia, selon l'envie. A la nuit tombée, la ville prend des reflets nouveaux. Une autre atmosphère nimbée de mystère où il fait bon se perdre.

Jour 10 : Venise côté lagune. S'éloigner de l'euphorie vénitienne pour un recul nécessaire. Les petites îles de la lagune, reliables par bateau, sont autant de confettis marins à découvrir, propices à la rêverie mélancolique. Burano et ses maisons colorées, Torcello et ses ruines mystérieuses. Un bon moyen de se ressourcer avant le retour à la maison.

L'Italie du Nord en un moisHaut de page

Jours 1-2 : Milan. Une journée, c'est très court pour voir les incontournables de la capitale lombarde alors dirigez-vous vers le Duomo, symbole de la ville ; la cathédrale est la troisième plus vaste du monde. On peut rester dans le centre historique et se balader dans les rues animées environnantes regorgeant de boutiques de mode pour finir devant l'opéra de la Scala, haut lieu de la vie culturelle milanaise. S'il reste un peu de temps et d'énergie, une visite à la pinacothèque de Brera finira la journée en apothéose.

Jours 3-4 : les Grands Lacs. Après la tourmente de la capitale économique d'Italie, rien ne vaut un peu de repos dans la région des Lacs, majestueusement encadrée par les hauts sommets alpins, l'un des plus beaux paysages italiens. En arrivant sur les rives du lac Majeur, ne pas manquer un saut sur les îles Borromées. Consacrer la deuxième journée au lac de Côme et au village de Bellagio où l'on pourra apprécier de magnifiques panoramas.

Jours 5-6 : Turin. Voir itinéraire court. On profitera de la deuxième journée pour visiter le Musée égyptien et faire un tour à la basilique de Superga, en funiculaire. De la colline, le panorama sur Turin est à couper le souffle.

Jour 7 : les Langhe. Voir itinéraire court.

Jour 8 : Gênes. Voir itinéraire court.

Jour 9 : les Cinque Terre. Voir itinéraire court.

Jours 10-11 : Florence. Saut dans le passé et la Renaissance en arrivant à Florence, ville emblème de cette époque et capitale mondiale de l'art. La première journée pourra être dédiée à la célèbre Galerie des Offices et à une promenade dans le quartier San Giovanni avec au programme les merveilles du centre historique : la piazza della Signoria, le Palazzo Vecchio, mais aussi la piazza San Giovanni et le Ponte Vecchio. Le deuxième jour, direction les hauteurs de Florence et la piazzale Michelangelo, avant de finir la journée par un aperitivo du côté de l'Oltrarno.

Jour 12 : Sienne. En prenant quelques chemins de traverse dans les collines toscanes, le trajet entre Florence et Sienne est à lui seul un moment rare. Les villages de San Miniato et de San Giminiano y dressent leurs clochers presque millénaires. Arrivé à Sienne, la piazza del Campo, au coeur de la ville, est un point de départ époustouflant avant de se perdre dans les dédales des contrade (" quartiers ") de la ville, qui s'affrontent à cheval lors du célèbre Palio.

Jour 13 : Urbino. Nichée au coeur des Apennins, la petite cité d'Urbino, tout entourée de remparts, est une destination magique. La ville se parcourt à pied, et le palais Ducal, chef-d'oeuvre de la Renaissance, vaut le détour. A midi, un conseil, goûtez les panini a la porchetta des vendeurs ambulants...

Jour 14 : Ravenne. Collection exceptionnelle de basiliques, baptistères et autres mausolées dont les mosaïques et les fresques restent remarquablement bien conservées, Ravenne demeure une étape incontournable pour ses trésors byzantins.

Jour 15 : Ferrare. Voir itinéraire court.

Jours 16-17 : Bologne. Voir itinéraire court.

Jour 18 : Parme. L'étape gastronomique paraît évidente dans la ville du jambon et du parmesan... Mais Parme est avant tout une ville d'art à l'atmosphère paisible, où il fait bon flâner dans le centre historique entre la piazza Garibaldi et celle du Duomo.

Jour 19 : Vérone. Les amoureux en quête de romantisme seront comblés dans cette cité au charme irrésistible. Allez admirer l'impressionnant amphithéâtre romain et vous promener dans le centre avant de prendre de la hauteur pour apprécier le panorama sur la ville et ses alentours qu'offre le castel San Pietro.

Jours 20-21 : les Dolomites. Massif montagneux se partageant entre Vénétie, Trentin et Haut-Adige, les " Monts pâles " se teintent de rose au soleil couchant. Cette région frontalière offre de belles surprises. Capitale germanophone de la province du Sud-Tyrol, Bolzano se parcourt agréablement à vélo. Sa magnifique vieille ville aux arcades généreuses et aux magasins distingués ne laisse pas indifférent. Vous pourrez ensuite visiter les villes voisines de Brunico et de Dobbiaco, où l'influence autrichienne se fait de plus en plus marquante, tout en vous arrêtant en chemin déguster les vins locaux dans l'une des caves célèbres de la région.

Jour 22 : Vicence et les villas palladiennes. Ville natale du célèbre architecte Palladio, Vicence en porte partout la trace. Découvrez le style élégant de Palladio en visitant le théâtre olympique puis les luxueuses villas aux alentours.

Jour 23 : Padoue. Voir itinéraire court.

Jours 24-25 : Venise et sa lagune. Voir itinéraire court.

Jour 26 : Trieste. Découvrez les beautés autrichiennes et slaves de cette ville située aux confins de l'Italie et sur la route des Balkans et de l'Orient, son atmosphère de mitteleuropa a charmé de nombreux voyageurs et écrivains comme James Joyce ou Italo Svevo. Visitez la belle piazza dell'Unità et puis promenez-vous sur le lungomare pour aller visiter le Château Habsbourg de Miramare.

Séjour thématique : les Grands LacsHaut de page

Jour 1 : Lac Majeur. Depuis Stresa, prenez le bateau qui vous emmène à la découverte des îles Borromées. Laissez-vous séduire par les jardins suspendus de l'Isola Bella et de l'Isola Madre ainsi que par le charme du village de pêcheurs de l'Isola dei Pescatori. L'après-midi découvrez l'étonnant couvent de Santa Caterina del Sasso, accroché à la falaise sur la rive orientale du lac.

Jour 2 : Lac d'Orta. Partez du lac Majeur pour rejoindre les berges du lac d'Orta dont les maisons sont plantées au beau milieu des vignes, orangers, citronniers et oliviers. Visitez le bourg pittoresque de Orta San Giulio, il semblerait sorti d'une carte postale. Enfin, embarquez-vous vers l'île de San Giulio à l'heure du coucher de soleil.

Jour 3 : Lac de Côme. Traversée du lac de Côme pour Bellagio, la plus belle station du lac. Visitez la ville et surtout les jardins de la Villa Serbelloni. Puis partez pour Côme visiter l'étonnant musée de la Soie, avant de repartir pour Lecco le temps d'un apéro en terrasse en espérant entrevoir quelque star du cinéma.

Jour 4 : Lac de Garde. Partez à la découverte du plus vaste des lacs d'Italie du Nord, partagé entre Lombardie et Vénétie. Sirmione et Desenzano sont certainement des localités qui méritent le détour, pour visiter les vestiges de la villa romaine de Catulle, mais aussi pour déguster la bonne cuisine locale. Enfin ne manquez pas le Vittoriale à Gardone Riviera, demeure excentrique du poète D'Annunzio.

Voir plus d'idées de séjours

Galerie photo ITALIE DU NORD

Actualité et reportage - Italie du Nord

10 livres pour voyager

Faire sa valise est bien souvent un calvaire. Quoi emporter ? Quoi laisser ? Une chose est sûre, un bon livre est indispensable pour passer le temps lors des nombreuses heures de voyage ! C'est un préliminaire parfait à l'évasion qui permet d'imaginer les aventures qui nous attendent. Si vous ne pouvez pas partir tout de suite, c'est aussi un bon...

Les 10 meilleures destinations viticoles du monde

On connaît tout l'amour des Français pour les bons vins : du bordeaux au rosé de Provence, l'Hexagone est une terre de prédilection dans le domaine. Mais ouvrons nos horizons et partons à la découverte d'autres productions ! Le tourisme viticole s'est considérablement développé ces dernières années : quoi de mieux que de déguster des grands...

Gênes, surprenante cité-port

Souriante et ensoleillée, étirée sur la fine langue de terre qui court entre mer et collines, Gênes ne cesse de surprendre ses visiteurs, étonnés de découvrir un patrimoine artistique, culturel et identitaire si riche et si insolite. Fière d'un passé historique glorieux, la capitale ligure s'impose aujourd'hui comme une ville jeune, dynamique,...

ITALIE DU NORD, les adresses futées

Ailleurs sur le web

Liens utiles Italie du Nord

Toutes les bonnes adresses Italie du Nord

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté