Le guide touristique CÔTE EST DES ETATS-UNIS du Petit Futé

Welcome to the East Coast !

Alternance de villes mythiques et de nature insolente, la côte Est des États-Unis est un cocktail de destinations diversifiées. New York, la ville qui ne dort jamais : incontournable certes, mais il serait dommage de la réduire à une escapade dans la Big Apple. La région jouit d'autres attraits de Philadelphie à Boston en passant par Washington D.C. En visitant ces métropoles, on lève le voile sur les moments cruciaux de l'histoire américaine, de la déclaration d'Indépendance à la guerre de Sécession ou à l'investiture de Barack Obama. L'offre culturelle de Philadelphie et de Washington mérite tous les superlatifs ; on y compte parmi les plus beaux musées et collections privées du monde. Pittsburgh n'est pas en reste. Désignée troisième meilleure destination mondiale en 2015 par Condé Nast Traveler, cette ville continue de grandir et n'a rien à envier à ses voisines plus populaires. La côte Est séduit également les amoureux de nature. Les alentours des grandes villes sont grandioses, à l'instar des forêts de la Shenandoah Valley, proches de D.C., ou des contrées Amish du comté de Lancaster à seulement quelques encablures de Philly. L'État de New York, à qui la ville homonyme fait de l'ombre, regorge de chutes d'eau, de vignobles et de jolies plages. On ne saurait trop inciter les voyageurs à s'aventurer en Nouvelle-Angleterre avec une première escale à Cape Cod. Ses longues plages sauvages et ses phares méritent une visite qu'on ne manquera pas de coupler à une mémorable excursion au large de l'étonnante petite ville de Provincetown ou de l'île de Nantucket à la rencontre des baleines. Et toujours plus au Nord, nous voilà au coeur de la chaîne des Appalaches, cette colonne vertébrale de l'Est américain. New Hampshire, Maine et Vermont offrent ici aux visiteurs leurs trésors naturels : White Mountains, Green Mountains et le parc national d'Acadia. Un paradis pour les randonneurs, du sentier bucolique à l'ascension ardue, avec, pour récompense le long du chemin, de splendides panoramas. C'est à l'automne que s'impose une virée en Nouvelle-Angleterre alors que les forêts se parent de couleurs incandescentes. Et qui sait, le moose gratifiera peut-être le voyageur chanceux d'une révérence. Et comptez sur la chaleur de l'accueil des Américains pour rendre ce séjour inoubliable !

L'équipe de rédaction

REMERCIEMENTS. Mille mercis à tous les professionnels du tourisme, de l'hôtellerie et à tous les Américains qui ont croisé nos routes et dont l'hospitalité a rendu ce périple possible et incroyablement agréable.

Galerie photo CÔTE EST DES ETATS-UNIS

Idées de séjour CÔTE EST DES ETATS-UNIS

Les options sont innombrables sur la côte Est. On pourrait consacrer la totalité d'une semaine de séjour à l'une des quatre grandes métropoles de la côte, Washington D.C., Philadelphie, New York et Boston, comme à une combinaison de deux de ces villes étonnantes et si différentes.

On peut également en une semaine décider de se concentrer sur une des ces villes et découvrir ses alentours immédiats. Ainsi D.C. et Baltimore ou la Chesapeake Bay, ou Philadelphie et le comté de Lancaster ou Gettysburg, ou encore Boston et Cape Cod. Les voyageurs disposant de deux semaines au moins ont la chance de pouvoir partir à la découverte de la Nouvelle-Angleterre en sillonnant les routes du New Hampshire, du Vermont et du Maine. La meilleure solution pour visiter ces États étant d'organiser un road trip car le train ne permet pas d'atteindre la majorité des sites d'intérêt. Il faut garder à l'esprit que les États-Unis sont le pays des grands espaces... Les distances sont longues. En outre, on conseille vivement au voyageur de découvrir la côte Est et particulièrement la Nouvelle-Angleterre en automne pour être le témoin privilégié de la mue des forêts à cette saison, quand les arbres deviennent incandescents.

Séjours courts : les grandes métropolesHaut de page
Washington : l’essentiel en 7 joursHaut de page

Jour 1 : trolley et National Mall. Commencez par faire connaissance avec la ville en montant dans un trolley. Ils partent régulièrement à côté de la gare South Station (métro du même nom, ligne rouge), les billets s'achètent au 50 Massachusetts Avenue. A bord de ce bus à l'ancienne, vous découvrirez les différents quartiers de Washington. L'après-midi, promenez-vous le long du National Mall, le lieu le plus fréquenté par tous ceux qui viennent à Washington pour la première fois. Ensuite, passez au nouveau grand centre d'information du Capitole, pour y prendre brochures, cartes, etc. Les amateurs de jazz trouveront sûrement le Blues Alley fort agréable pour passer la soirée. Sinon, dîner à Adams Morgan (au 2 Amys par exemple) et verre à Madam's Organ (c'est le week-end que ce quartier est le plus animé) !

Jour 2 : mémoriaux et National Gallery of Art. Il y a tant de musées à Washington (et presque tous gratuits) qu'il faut cibler ceux qui vous intéressent avant de commencer les visites. Pour débuter par une bouffée d'oxygène, on vous conseille de passer la matinée au Mall, pour découvrir les nombreux mémoriaux des guerres du siècle dernier et ceux en hommage aux présidents, comme Jefferson et Lincoln (là, c'est pareil, il y en a beaucoup, donc en sélectionner quelques-uns au préalable). Ensuite, avant d'attaquer la National Gallery of Art, déjeuner à la cafétéria (il n'y a pas de bons restos autour du Mall). Le West Building est plus long que le East, mais les deux sont à voir, donc c'est à vous de juger.

Jour 3 : Georgetown. Les Européens qui sont allés à Washington évoquent souvent le nom de cet agréable quartier. Voici les principaux endroits à voir pendant la journée : Georgetown University, the Old Stone House (dans M Street), les fabuleux jardins de Dumbarton Oaks (et le petit musée d'art précolombien), les boutiques de vêtements sur Wisconsin Avenue et dans M Street, ou les antiquaires de Wisconsin Avenue. Le soir, dîner au Bistro Français et verre au Blue Ridge.

Jour 4 : National Museum of the American Indian, l'un des musées incontournables de la ville. Il met en lumière l'art et la vie actuelle des Indiens d'Amérique qui vivent pour la plupart dans des réserves. C'est dans l'ensemble bien fait et didactique, mais politiquement correct... Non loin de là, toujours sur le Mall, le National Museum of African American History and Culture est à ne manquer sous aucun prétexte. Ce musée à l'architecture unique, qui a ouvert ses portes en 2016, présente l'histoire des Afro-Américains depuis la création des États-Unis. La section consacrée à l'Amérique contemporaine est particulièrement passionnante.

Jour 5 : Washington National Cathedral et U Street. Commencez la journée en allant voir la cathédrale de Washington, la sixième plus grande du monde. L'entrée est libre. Pour le déjeuner, on vous conseille vivement la pizzeria 2 Amys. Prendre le bus 32 (qui arrive de Downtown et va vers le nord de la ville) devant la cathédrale et descendre à l'arrêt Macomb Street (troisième arrêt). L'endroit est plein de locaux et les pizzas sont délicieuses. L'après-midi, on vous propose d'aller découvrir U Street, un quartier noir américain en cours de réhabilitation (bars de jazz, restos...). Pour cela, prenez le bus 90 à Newark Street (direction Anacostia). En sortant du resto, allez vers Wisconsin Avenue, tournez à gauche puis prenez la première à gauche dans Newark Street. Quelques mètres plus loin se trouve l'arrêt de bus. Comptez 20 minutes jusqu'à U Street, descendez au niveau du métro U Street. A quelques mètres de la sortie du métro USt/African-Amer Civil War Memorial/Cardozo (ligne verte, sortie U Street), le musée African American Civil War, situé dans le True Reformer Building (Duke Ellington et un piano sont peints en haut du bâtiment), retrace l'histoire de la communauté noire pendant la guerre civile américaine, avec photos, documents d'archives et tableaux. Quasiment en face de ce bâtiment, Ben's Chili Bowl, dont la devanture portait l'inscription " Soul Brother " pendant la ségrégation, reste une institution du quartier à découvrir. A côté se dresse le Lincoln Theater, entièrement restauré. Prenez la 12th Street et U Street, et découvrez les maisons construites entre 1890 et 1920. Au bout de la rue, tournez à droite dans S Street. Sur le trottoir de gauche, la Garrison Elementary School porte le nom d'un des plus importants personnages de l'histoire de l'abolitionnisme aux États-Unis. Avant de tourner à droite dans la 13th Street, admirez les maisons de style français Second Empire situées sur le trottoir de gauche après le croisement de S Street et 13th Street. Sur la 13th Street, au numéro 1805, se trouve la demeure où Duke Ellington (Edward Kennedy Ellington de son vrai nom) habita avant de partir à New York. Un peu plus loin, au numéro 1829, le bâtiment Whitelaw fut un hôtel, ouvert en 1919, où résidaient de nombreuses personnalités noires de passage à Washington. L'hôtel a été transformé en immeuble pour des familles à faibles revenus. Tournez à droite dans T Street et 13th Street, puis prenez la première à gauche dans Vermont Street. Vous tomberez sur le African-American Civil War Memorial avec, à côté du monument, les noms de tous les soldats qui se sont battus pendant cette guerre. Pour dîner, on vous conseille Ben's Chili Bowl, une institution à Washington depuis 1958, et une boîte de jazz ensuite, le Twins Jazz par exemple. Enfin, ceux qui ont envie d'entendre un concert peuvent regarder la programmation du 9 : 30 Club.

Jour 6 : la Phillips Collection et le quartier de Dupont Circle. Ce musée très renommé abrite la première collection privée d'art moderne aux États-Unis. Passez la matinée à déambuler dans la maison rénovée de son ancien propriétaire, le collectionneur Duncan Phillips. Vous découvrirez, sur plusieurs étages, les toiles de la collection permanente (les Degas sont superbes). Jetez aussi un oeil à l'expo temporaire, si le coeur vous en dit. Ensuite, déjeunez à Dupont Circle et passez à la librairie Kramerbooks & Afterwords, ouverte 24h/24 certains jours de la semaine. Si vous voulez voir quelques ambassades, prenez Massachusetts Avenue au niveau de Scott Circle et marchez en direction du nord de la ville. Ou bien, prenez n'importe quel bus N (Westound) à Dupont Circle, qui vous fera découvrir l' " Embassy Row " (où s'alignent les ambassades de Turquie, du Brésil, des Pays-Bas, du Vatican...). Le soir, prenez un verre dans une ambiance branchée au 18th Street Lounge.

Jour 7 : Maison-Blanche et National Museum of Women in the Arts. Avant d'aller voir la Maison-Blanche (de loin, puisque les visites ne sont plus autorisées pour les ressortissants étrangers), passez au White House Visitor's Center pour vous procurer des brochures décrivant les différentes pièces de la demeure présidentielle. Après avoir passé la sécurité (comme à l'aéroport), on peut voir une expo permanente sur la vie à la Maison-Blanche, les présidents américains, leurs épouses et leurs enfants, avec textes et photos à l'appui. Enfin, ne quittez pas la ville avant d'avoir visité le National Museum of Women in the Arts, un des musées les plus curieux de Washington entièrement consacré aux femmes artistes, du XVIe siècle jusqu'à nos jours. Un bel hommage !

Philadelphie : l’essentiel en 7 joursHaut de page

Jour 1 : trolley et quartier historique. Commencez par faire connaissance avec la ville en prenant place dans un trolley. Ils partent régulièrement à côté du Visitor's Center dans le quartier historique. A bord de ce bus à l'ancienne, vous découvrirez les différents quartiers de Philly, les principaux bâtiments comme le City Hall et les différents musées. Un bon début pour avoir quelques points de repère dans la ville. Si vous faites le tour complet (1 heure 30), vous revenez au niveau du Visitor's Center. Déjeuner au Continental Restaurant, à 10 minutes à pied. L'après-midi, passez au Independence Visitor's Center, un immense office de tourisme, qui propose une expo sur l'histoire de la ville et rend hommage aux hommes qui l'ont façonnée.

C'est également là que vous pourrez vous procurer brochures, cartes et billets pour le Independence Hall (où a été signée la Déclaration d'indépendance des États-Unis, le 4 juillet 1776). Ensuite, rendez-vous à l'adjacent Liberty Bell Center, où des expos et un petit film diffusé en boucle sont consacrés à l'histoire de cette cloche (900 kg) hautement symbolique.

Jour 2 : le Philadelphia Museum of Art et la découverte des quartiers de la ville en marchant. Les collections d'Europe, d'Asie et des Amériques du troisième plus grand musée d'art aux États-Unis, créé en 1876, sont épatantes. Ce musée est sans nul doute l'un des plus beaux du pays avec, en bas des marches, une statue de Rocky Balboa, le célèbre boxeur originaire de Philadelphie que beaucoup de fans prennent en photo. Pour rentrer à votre hôtel, vous pouvez soit prendre un des bus (Phlash, Trolley) soit marcher.

C'est un bon moyen de se familiariser un peu plus avec la ville, d'autant qu'il est très facile de se repérer dans Philadelphie, grâce à des panneaux fléchés indiquant tous les endroits touristiques. Dîner en ville et, pour les fêtards, direction 3rd street et ses bars en enfilade.

Jour 3 : quartier historique, Italian Market et South Street. Comme les musées du quartier historique sont nombreux, on vous conseille d'en sélectionner quelques-uns et de consacrer votre matinée à un, deux ou trois d'entre eux (par exemple, le Carpenter's Hall [rapide], la Second Bank of the United States et le National Museum of the American Revolution). Pour déjeuner, prenez un taxi (vous en avez environ pour 10 minutes) jusqu'au resto populaire de cheese steaks, Pat's King of Steaks, à South Philly. Avec un peu de chance, vous trouverez une table pour avaler votre sandwich. Sinon, jetez un oeil chez son rival de toujours, Geno's, situé juste en face ! Ensuite, en revenant vers le centre-ville, vous passez par le pittoresque et animé Italian Market (stands de fruits, légumes, magasins de produits italiens...). Admirez au passage les fresques murales qui ornent certains murs. Il y a de l'animation autour des stands de fruits et légumes ; on peut également s'arrêter dans des magasins de produits italiens frais. Marchez vers South Street, la rue décalée de la ville, observez le mélange des looks (punk, R&B...), entrez dans les boutiques branchées ou design. Attardez-vous dans le quartier pour boire un verre et/ou dîner.

Jour 4 : la Barnes Foundation et le Reading Terminal Market. L'un des plus beaux musées des Etats-Unis, avec une collection d'environ 9 000 tableaux impressionnistes, dont 181 Renoir, 69 Cézanne, 59 Matisse, 46 Picasso et des oeuvres de Van Gogh, Degas, Gauguin, Manet, Monet et Seurat. C'est la collection privée d'art impressionniste et post-impressionniste la plus grande au monde. Vous pouvez y passer facilement la matinée ou bien l'après-midi entier. Comptez 1 heure pour y aller. De retour en ville, vers 17h, on vous conseille de passer 1 heure au Reading Terminal Market, un ancien marché couvert où les Amish viennent vendre leurs produits (du mercredi au samedi). Enfin, le soir, pourquoi ne pas aller dîner dans un de ces restos BYOB, où l'on peut apporter sa bouteille de vin ?

Jour 5 : Chinatown, Convention Center et shopping. Le matin, après être passé devant le Convention Center puis sous l'arche de Chinatown, faites une balade dans ce quartier dépaysant, n'hésitez pas à entrer dans les épiceries (on y trouve de tout, des bonbons au gingembre aux médicaments chinois). Vous pouvez déjeuner pour presque rien dans un resto du quartier. Après-midi, shopping à Market East ou à Liberty Place... Il n'y a de taxe ni sur les vêtements ni sur les chaussures en Pennsylvanie. Le soir, commandez un bourbon on the rocks dans l'intrigant bar Franklin Mortgage and Investment Co.

Jour 6 : Lancaster. À 1 heure de train de Philadelphie (71 miles à l'ouest de Philly) se trouve Lancaster, la plus ancienne ville intérieure des USA. On fait le tour de la vieille ville dans la journée. Le plus simple est de louer une voiture pour la journée. En arrivant, déjeunez à The Pressroom, sans doute le meilleur resto de la ville. L'après-midi, visitez les musées du centre-ville, une excellente introduction à Lancaster : vous y découvrirez les quilts, les Amish du comté de Lancaster et ce qu'est le Pennsylvania Dutch Country.

Jour 7 : Philadelphie a de prestigieuses universités, comme University of Pennsylvania et Drexel. Un quartier porte le nom d'University City. Allez vous y balader : les rues sont bordées de jolies maisons victoriennes, certaines reconverties en bed and breakfast. L'après-midi, prenez la direction de Northern Liberties ; l'ancien quartier des pêcheurs. Emblème du phénomène de " gentrification " à Philadelphie, cet autre quartier résidentiel est peuplé d'artistes, de petits cafés et de recoins sympathiques.

Si vous disposez de 10 ou 15 jours, partez à la découverte de la campagne pennsylvanienne où vivent les Amish. Un conseil : prenez le train jusqu'à Lancaster puis louez une voiture sur place pendant quelques jours pour explorer les villages alentour.

New York : l’essentiel en 7 joursHaut de page

Jour 1 : introduction. Pour vous immerger dans New York au plus vite, commencez votre journée par un passage à Ground Zero, où se sont effondrées les Twin Towers, et où se dresse aujourd'hui le One World Trade Center. Avec un détour par la St Paul's Chapel adjacente sur Broadway où photos et témoignages rendent un hommage éternel aux victimes. Faites un saut au City Hall et au pied du Woolworth Building. Descendez ensuite le long de Broadway jusqu'à Battery Park. Vous croiserez en route, pour un coup d'oeil ou une visite, Wall Street avec le New York Stock Exchange et le Federal Hall, le Museum of the American Indian sur Bowling Green ou le Museum of Jewish Heritage de Battery Park.

De là, embarquez sur le ferry pour la statue de la Liberté et Ellis Island, petite île par laquelle ont transité, venant du monde entier, les aïeux d'un quart de la population américaine. Au retour, faites une balade par le South Street Seaport, le long et autour de Fulton Street et du Fish Market, un des plus vieux quartiers de New York et haut lieu de la Mafia. Dîner à Chinatown et sortie dans le chic Soho ou le plus bohème Greenwich Village.

Jour 2 : urbanisme démesuré. Après un passage devant le Flatiron Building, ascension du sommet de l'Empire State Building pour une des vues les plus incroyables au monde. Remontez la 5th Avenue jusqu'à la New York Public Library, reconnaissable à ses deux lions de pierre devant l'entrée. Bifurquez à droite vers Grand Central, chef-d'oeuvre du style Beaux-Arts. Continuez vers l'est, le long de la 42nd Street. Admirez le Chrysler Building, joyau Art déco, et marchez jusqu'au siège des Nations unies, impressionnante ville dans la ville et État dans l'État (et le seul endroit où vous pouvez acheter le fameux timbre de l'ONU). Promenez-vous dans Tudor City (quelques blocs en face de l'ONU, où vous pourrez admirer les beaux immeubles et profiter de l'atmosphère paisible qui y règne). Revenez sur la 5th Avenue par la 46th Street, et montez vers la majestueuse St Patrick Cathedral et le Rockefeller Center. À découvrir : ses Channel Gardens, sa statue de Prométhée et sa Lower Plaza, où sont installés, en hiver, un arbre de Noël géant et une imposante patinoire. De là, un détour s'impose pour une visite du MoMA. Descendez sur Times Square à la nuit tombée. Vous voici au milieu d'une débauche grandiose et démesurée de panneaux publicitaires. Des lumières jaillissent de toutes parts. Welcome to New York !

Jour 3 : culture et nature. Quoi de mieux, pour commencer sa journée, qu'une longue balade à Central Park, le poumon de New York ? Vous pourrez même y louer une bicyclette pour en faire le tour (cela ne vous demanderait pas loin d'une journée entière pour le faire à pied). Ensuite, direction le Museum Mile (dans l'Upper East Side), où près d'une quinzaine de superbes musées se succèdent le long du parc, sur 1,5 km. Le plus fameux d'entre eux, le Metropolitan Museum of Art (l'équivalent du Louvre), est immanquable. Vous pourrez arpenter des heures ses somptueuses galeries. Entre la Frick Collection, la Neue Galerie ou le Guggenheim (pour ne citer que les plus fameux), le choix ne sera pas facile, mais pourquoi ne pas tous les visiter, quitte à revenir le lendemain ? Pour finir la journée, l'American Museum of Natural History, de l'autre côté du parc, vous fera profiter d'une manière ludique de son inestimable collection.

Vous pouvez tout à fait répartir sur deux jours une visite plus poussée du Museum Mile. Vous ne le regretterez pas.

Jour 4 : quartiers ethniques et shopping. Après le faste des musées et des grandes zones touristiques, les balades dans l'East Village et le Lower East Side permettent de souffler un peu et de s'imprégner de l'ambiance de ces quartiers. Commencez par vous restaurer dans un des Deli's typiques du coin (Katz's Deli est un excellent choix), puis partez à la découverte de ce quartier multiethnique (juif d'Europe de l'Est au sud du Lower East Side, polonais et ukrainien vers la 2nd Avenue, indien sur Curry Row). Nombre de boutiques de fripes, de jeunes créateurs, de déco et d'antiquités vous attendent. Revenez à l'ouest et arpentez les quartiers de Chinatown (fascinant d'activité) et de Little Italy (entre-temps suspendu et boutiques élégantes). De quoi terminer son tour du monde en une journée d'une belle manière.

Jour 5 : Moyen Âge, Harlem et l'Upper West Side. Commencez votre journée au nord de Manhattan (dans le quartier qui s'appelle Washington Heights), où se trouve le musée des Cloisters (190th Street), entièrement consacré au Moyen Âge. Un joyau dont l'écrin est fait de charmants jardins. Descendez vers Harlem et ses vieilles maisons de briques, promenez-vous dans ce quartier en plein renouveau autour de la 125th Street, où se trouve notamment le cultissime Apollo Theater, et régalez-vous avec de la soul food. Faites un tour sur le campus de Columbia University, une des facultés les plus prestigieuses des États-Unis. Terminez votre journée par une balade dans l'Upper West Side.

Jour 6 : Brooklyn. La diversité de cette banlieue de Manhattan mérite qu'on y passe la journée. L'ambiance y est différente, plus calme et plus reposante. Traversez de bon matin l'emblématique Brooklyn Bridge. Vous allez tomber sur deux quartiers bohèmes peuplés d'artistes : Dumbo (Down Under the Manhattan Bridge Overpass) et Williamsburg. Pause lunch. Visite du Brooklyn Museum of Art, dont l'esplanade, récemment rénovée et résolument moderne, contraste avec le reste du bâtiment. A ne pas rater : la collection sur l'Égypte ancienne, une des plus belles au monde. Continuez votre journée par la visite de l'adjacent et ravissant Brooklyn Botanic Garden (à admirer : un jardin de roses d'une beauté à couper le souffle, surtout au mois de juin), avant d'effectuer une dernière balade dans le vieux quartier de Brooklyn Heights (à proximité du Brooklyn Bridge), où les bâtiments figurent parmi les plus beaux de la ville. Marchez le long de la promenade qui fait face aux buildings de Downtown, et admirez un spectaculaire coucher de soleil.

Jour 7 : Greenwich Village et Chelsea. Dernière journée. Détente, balades informelles dans le très attachant et intimiste quartier de Greenwich Village. Détour dans le Meatpacking District, un quartier qui oscille entre vétustes entrepôts de viande et magasins branchés hors de prix que l'on peut découvrir du haut de la High Line. Visite de Chelsea pour finir. Retour à l'hôtel et direction l'aéroport.

Si vous disposez de 10 ou 15 jours, profitez-en pour aller à Coney Island et passer une journée à la plage, avec fête foraine du fond des âges et montagnes russes, ou prenez le ferry direction Staten Island. Vous pourrez également aller dans le Queens pour y visiter, entre autres musées, le MoMA et le Centre d'art contemporain PS1, deux endroits qui mettent en valeur le visage actuel de l'art contemporain américain. Des soirées prisées par les jeunes, avec des DJ à la mode, sont organisées au PS1 certains jours de la semaine et le week-end. Vous pourrez aussi approfondir votre visite de tel ou tel quartier de Manhattan, faire une escapade au fantastique zoo du Bronx et/ou dans le Little Italy du Bronx, consacrer plus de temps au shopping, etc.

Boston : l’essentiel en 7 joursHaut de page

Jour 1 : Boston Common et Freedom Trail. Pour faire connaissance avec la ville, commencez par suivre le Freedom Trail, ce fil rouge peint sur les trottoirs (4 km) et qui passe par les principaux bâtiments de l'époque coloniale et de la révolution américaine (des églises, la maison de Paul Revere, un personnage clé de la révolution, des cimetières où sont enterrés les premiers habitants de Boston...). La promenade commence au Visitor's Center du parc Boston Common (métro Park Street). Avant de débuter la balade, promenez-vous dans Boston Common, le plus vieux parc public du pays (1634), où vous verrez notamment le Frog Pond (" lac à grenouilles "). C'est un joli parc où les Bostoniens viennent lire, marcher, se reposer, faire du roller... Ensuite, commencez le Freedom Trail. En le suivant, on découvre divers quartiers de la ville, comme Government Center, Faneuil Hall, le North End et Charlestown. On marche beaucoup lors de cette balade.

Alors prenez le temps de vous arrêter où vous voulez et terminez-la le lendemain si vous n'avez pas été jusqu'au bout le premier jour. Le soir, dîner au légendaire Union Oyster House (en face du nouveau Mémorial de l'Holocauste).

Jour 2 : Culture et Back Bay. Après une journée passée à arpenter les rues de la ville (si le temps le permet, bien sûr), attaquez ses deux plus beaux musées. Le matin, commencez par le Museum of Fine Arts (un gros morceau), où vous pouvez faire une pause déjeuner (cafétéria et jardin avec des tables). L'après-midi, on vous recommande vivement d'aller au Isabella Stewart Gardner Museum, un palais vénitien que la collectionneuse originaire de New York s'est fait construire à la fin du XIXe siècle. On y découvre environ 2 500 oeuvres d'art américain, européen et asiatique, des trésors de la Renaissance italienne et le tout premier Matisse à figurer dans une collection d'art américaine. Quant au magnifique jardin intérieur, il constitue un délicieux havre de paix. En fin d'après-midi, si vous avez encore de la force, faites un tour à Copley Square (métro du même nom sur la ligne verte). Assis sur un des nombreux bancs, on peut apprécier certains contrastes architecturaux, comme la Trinity Church qui se reflète dans la Hancock Tower, un building moderne qui ne se visite plus depuis le 11 septembre 2001. Enfin, marchez le long de la charmante Newbury Street (restos, magasins...), où il est agréable de s'arrêter pour dîner.

Jour 3 : Skywalk et South End. Pour comprendre l'agencement des quartiers de la ville, rien de mieux que d'en contempler une vue panoramique. Pour cela, on vous conseille de monter en haut du Prudential Center (Skywalk). Ensuite, vous pouvez faire quelques emplettes dans le grand centre commercial du Prudential Center, puis déjeuner Au Bon Pain, dans Boylston Street. Le magasin de vêtements Filene's Basement (pour les amateurs de bonnes affaires) est à côté. L'après-midi, prenez la Huntington Avenue, en direction de South End, passez devant The First Church of Christ Scientist (sur votre gauche), puis devant le métro Massachusetts Avenue (sur votre droite) et, enfin, devant le Wally's Cafe (toujours sur le trottoir de droite), où vous tournerez à gauche pour rejoindre le South End. Profitez-en pour faire une pause à l'Uptown Expresso Café. Puis balade dans les rues résidentielles du South End et dîner dans un resto du quartier (par exemple Tremont 646). Enfin, soirée dans la légendaire boîte de jazz Wally's.

Jour 4 : art contemporain et musée au choix. Marchez de la station de métro South Station (gare de Boston) jusqu'au nouveau Institute of Contemporary Art (ICA), un imposant bâtiment de verre qui donne sur le port. Vous en avez pour une demi-heure. Ce musée présente une intéressante collection permanente, avec des oeuvres d'artistes comme la photographe Nan Goldin, Paul Chan, Marlene Dumas et Cornelia Parker.

Grande salle (transparente) destinée à des spectacles (de danse notamment), à des conférences et à des discussions. Pour déjeuner, allez au No Name Restaurant, un resto de poisson populaire sur le port. On y sert de succulentes assiettes avec différents poissons venant tout juste d'être pêchés. Et en accompagnement, du coleslaw et des frites ! L'après-midi, visite du New England Aquarium ou du Museum of Science, dans le North End.

Jour 5 : Cambridge et ses musées. Depuis Boston, vous rejoignez Cambridge en métro (ligne rouge, arrêt Harvard Square). Passer une journée à Cambridge permet d'avoir une vision plus globale de la région. Commencez par visiter l'université de Harvard, dont l'entrée se trouve de l'autre côté de la rue du métro. Vous tombez sur le Harvard Yard, avec sa foule d'étudiants et de touristes qui viennent se faire prendre en photo devant la statue de John Harvard. Ensuite, tournez le dos à Harvard et allez vers JFK Street, avec ses nombreuses boutiques (vêtements, bijoux, librairies...). Déjeuner à Algiers Coffee House, repaire d'étudiants et de professeurs. L'après-midi, visitez les musées de Harvard University, dont font parties les galeries du Fogg Museum, du Busch-Reisinger et du Arthur M. Sackler Museum.

Jour 6 : North End et shopping. C'est le quartier italien et historique de Boston (maison de Paul Revere, Old State Church, cimetière Copp's Hill...). Baladez-vous dans Hanover et Salem Streets, qui regorgent de restos de pasta. Déjeuner à la célèbre pizzeria Regina. Après-midi, shopping.

Jour 7 : Beacon Hill. Le plus charmant quartier pour la fin de votre séjour. Les rues sont bordées de demeures victoriennes dont certaines sont recouvertes de lierre. Baladez-vous dans les jolies Joy Street, Mount Vernon Street, Acorn Street (rue pavée) et Cedar Ln Way (étroite rue pavée, très connue). Aussi, faites un tour au très chic Louisburg Square, avec ses maisons de style " Greek Revival " construites dans les années 1830. Ensuite, allez vers Charles Street. Déjeuner au Beacon Hill Bistro. L'après-midi, allez à Beacon Street pour voir et/ou visiter la State House et la façade de la Congretional House (située au 14 Beacon Street). Cette façade, qui apparaît dans les épisodes d'Ally McBeal, a fait croire à tous les adeptes de la série télévisée que celle-ci avait été tournée entièrement à l'intérieur du bâtiment, alors qu'elle l'a été dans les studios de Los Angeles. Finissez l'après-midi en allant boire un verre au pub Cheers, devenu célèbre dans les années 1960 grâce à la série du même nom.

Si vous disposez de 10 ou 15 jours, surtout en été ou au début de l'automne, profitez-en pour aller à Cape Cod, pour visiter, entre autres, Provincetown, Hyannis et Chatham, et pour vous rendre sur les îles Martha's Vineyard et Nantucket. Vous découvrirez l'histoire de ces îles magnifiques (et assez huppées), les dunes et les plages de sable fin... Ces endroits sont vraiment magnifiques et inoubliables.

Séjours longsHaut de page
L'essentiel de la Nouvelle-Angleterre en 3 semaines.Haut de page

À votre arrivée d'Europe dans un aéroport international, il vous faudra prendre dans la foulée un vol intérieur en direction de Burlington.

Jour 1 : Burlington, Vermont. Débutez par une balade sur la rive du lac Champlain qui sépare le Vermont de l'État de New York. Rejoignez ensuite Shelburne pour une visite de la Ben & Jerry's Ice Cream Factory où une boule de glace de la célèbre marque vous attend à la sortie.

Jour 2 : Green Mountains, Vermont. Cet État est surnommé l'État de la montagne verte. Profitez-en donc pour randonner au coeur du poumon vert des États-Unis.

Jour 3 : White Mountains, New Hampshire. Passez du vert au blanc ! Le mont Washington est la plus grande montagne du nord-est des États-Unis. La route Kancamagus qui traverse ces montagnes est une vision paradisiaque en automne.

Jour 4 : Lac Winnipesaukee, New Hampshire. Allez camper au bord de ce lac immense. Vous pourrez y faire du kayak, de la nage, y pêcher ou tout simplement y faire griller des marshmallows pour les plus paresseux.

Jour 5 : Merrimack, New Hampshire. Après tant de nature, autorisez-vous une journée shopping dans les magasins d'usines de Merrimack. Le New Hampshire ne prélève de taxe sur aucune vente (pas même la nourriture) et de grandes marques y sont représentées.

Jour 6 : Parc National d'Acadia, Maine. Prenez la route US1 qui longe l'océan pour ce retour au naturel. Le parc d'Acadia est démesuré. Plages, forêts et monts s'y côtoient. Si vous ne vous sentez pas le courage de marcher, l'ascension en voiture est possible.

Jour 7 : Portland, Maine. La capitale de l'État vous accueille et vous propose de déguster du homard sous toutes ses formes tout près du port, en farce dans les raviolis, lazy (décortiqué et accompagné de sauce au beurre) ou en lobster roll (émietté entre deux tranches beurrées de pain brioché) et accompagné d'une bière issue d'une des nombreuses brasseries locales. Une virée nocturne s'impose dans cette ville bohème et étudiante où les bars deviennent salles de concert en soirée.

Jour 8 : Portland. Visitez le Portland Museum of Art pour y découvrir ou redécouvrir des oeuvres de Picasso, Degas ou Renoir. Faites d'une pierre deux coups en allant à la McLellan House (l'entrée des deux établissements est comprise dans le prix d'un ticket) pour une architecture d'intérieur époustouflante.

Jour 9 : Portsmouth, New Hampshire. Avec seulement 17 miles de côte, " l'État de granite " ne possède qu'une ville côtière : Portsmouth. Flânez dans le centre-ville piéton puis rejoignez la plage de Hampton pour une séance de bronzage.

Jour 10 : Salem, Massachusetts. La ville de Salem est connue pour le procès des trois sorcières de 1692. Salem en a fait son fonds de commerce et attire de nombreux touristes américains, surtout durant la période d'Halloween. Le Salem Witch Museum conte l'histoire de ces trois jeunes femmes en anglais. La ville est également un ancien port de marine marchande où vous pouvez admirer l'architecture d'époque et la reconstitution d'un voilier.

Jour 11 : Providence, Rhode Island. Visitez le campus de l'Université de Brown qui arbore des édifices datant du XVIIIe siècle et la librairie John Hay qui compte parmi ses ouvrages des manuscrits d'Émile Zola ou de Dante. Allez voir un concert au magnifique Veterans Memorial Auditorium.

Jour 12 : Providence. La Rhode Island School of Design est l'école de design la plus renommée du pays. Sa collection de peintures est mémorable.

Jour 13 : Provincetown, Massachusetts. Direction Cape Cod pour vous ressourcer ! C'est à la pointe de cette péninsule de 70 miles que se trouve Provincetown. Ville à deux visages, elle est aussi agréable pour se reposer sur les nombreuses plages que pour y faire la fête l'été dans les parades. Commencez donc par un pique-nique sur Race Beach Point.

Jour 14 : Provincetown. Les baleines sont visibles à quelques miles de la côte et c'est en prenant le Dolphin Fleet que vous pouvez les observer.

Jour 15 : Martha's Vineyard, Massachusetts. 6 miles au large de Cape Cod, cette île allie nature et attractions. Louez un vélo et déplacez-vous à Edgartown, petit village historique où l'on vous servira des fruits de mer délicieux.

Jour 16 : Cambridge, Massachusetts. Visitez le campus de Harvard pour découvrir son histoire. La visite est gratuite et authentique puisque ce sont les étudiants qui vous guident.

Jour 17 : Boston, Massachusetts. Suivez le Freedom Trail pour une visite complète des incontournables de la ville. La visite commence au Boston Common, le plus vieux parc public des États-Unis où les écureuils vous mangent dans la main.

Jour 18 : Boston. Le Prudential Center est la plus haute tour de la ville et offre une vue incomparable sur celle-ci. Elle est également peuplée de nombreux magasins au rez-de-chaussée. L'après-midi, allez à Fenway Park (le plus vieux stade de baseball d'Amérique) pour y voir un match. Même si les règles du sport emblématique américain vous sont inconnues, l'ambiance seule vaut le détour. Mêlez vous aux supporters des Red Sox pour chantez l'hymne national et Sweet Caroline (chanson officielle de l'équipe de Boston) tout en vous goinfrant de cacahuètes et de hot dogs. Le quartier du stade est unique et les soirs de match, c'est l'endroit idéal pour faire la fête.

Jour 19 : Boston. Du côté du port, de nombreux musées vous ouvrent leurs portes. Si vous voyagez avec des enfants, entrez dans le Boston Children's Museum qui propose des activités culturelles et artistiques pour les plus jeunes. Si vous êtes entres adultes, préférez le navire du Boston Tea Party et son musée pour une visite historique et politique ou le New England Aquarium qui plaît aux grands comme aux petits.

Jour 20 : Boston. C'est déjà la fin du séjour et ce dernier jour à Boston mérite bien une visite guidée. Cela permet de voir les derniers sites que vous auriez manqué. Dédiez votre soirée à un concert à bas prix au Berkelee College of Music.

Washington, Philadelphie et leurs environs en 15 joursHaut de page

Jour 1. Découverte du National Mall de Washington D.C., ses mémoriaux et ses musées, la Maison Blanche et le Capitole. Choisissez au préalable les musées que vous souhaitez visiter sur le Mall, car ils sont nombreux.

Jour 2. Georgetown et Dupont Circle. Balade en bateau sur le C&O Canal, shopping et déjeuner dans le charmant quartier de Georgetown, promenade sur le campus de la prestigieuse université de Georgetown et dîner le soir dans le quartier de Dupont Circle qui offre un vaste choix de restaurants.

Jour 3. U Street, Adams Morgan et Columbia Heights. Restaurants ethniques et clubs de jazz.

Jour 4. Découverte d'Alexandria le matin et visite du Steven F. Udvar-Hazy Center l'après-midi (annexe du Musée de l'air et de l'espace où est exposé l'Enola Gay). Une visite du cimetière d'Arlington (sur la même ligne de métro) peut facilement s'envisager au retour vers le centre de Washington. Dans le cimetière, prenez le temps d'apercevoir la tombe de J.F.K. et essayez d'assister à la descente des couleurs par les Marines en tenue d'apparat.

Jour 5. Baltimore. Départ en train tôt le matin pour rejoindre Baltimore, à 40 minutes de Washington. Vous aurez ainsi tout le loisir de déambuler dans la ville, mais surtout de découvrir l'impressionnante collection du Walters Art Museum et de prendre l'air au Top of the World Observation Level qui domine toute la baie.

Jours 6 et 7. Annapolis et la baie de Chesapeake. Au départ en voiture de Washington, vous rejoindrez vite Annapolis pour une première halte. Faites un tour sur le port et goûtez au calme et surtout à la gastronomie de la capitale de l'État du Maryland. Quittez le port pour la rue principale et essayez de dénicher des souvenirs typiques de la région. En fin de journée, direction la baie de Chesapeake. Ici, au milieu des marécages peuplés d'oiseaux, au coeur des villages de pêcheurs, goûtez à un dépaysement bien mérité avant de partir vers la Pennsylvanie.

Jour 8. Arrivée à Philadelphie, visite du centre historique pour comprendre la richesse de la ville : première étape à l'Independence Visitor Center pour prendre des brochures et un ticket pour Independence Hall puis Liberty Bell Center, Elfreth's Alley, Franklin Court et le musée de la Constitution. Déjeuner à la City Tavern pour rester dans l'ambiance avec les serveurs en costumes d'époque. Promenez-vous dans les rues vers Washington Square à la découverte des maisons de briques rouges.

Jour 9. Le quartier des musées. Découvrir le Philadelphia Museum of Art et les marches immortalisées par le film Rocky. La visite de ce musée d'exception prend la matinée. Déjeunez au bord de l'eau en contrebas au Water Works Restaurant ou dans la cafétéria du musée. Ensuite, direction le musée Rodin avec son agréable jardin, puis continuer sur le Benjamin Franklin Parkway jusqu'à la fondation Barnes et son impressionnante collection. Passez la soirée dans Northern Liberties et découvrez ce quartier un peu plus underground.

Jour 10. Le matin, visite de la prison Eastern State Penitentiary où fut incarcéré Al Capone. Déjeunez ensuite à côté du City Hall au Reading Terminal Market, un grand marché régional où les Amish viennent vendre leurs produits (du mercredi au samedi). Terminez la journée dans South Street et perdez-vous un moment dans les mosaïques de Magic Gardens avant de dîner sur le pouce vers Italian Market, ou remontez trouver une bonne table autour de Rittenhouse Square.

Jour 11. Valley Forge National Historical Park et shopping. Le matin, découvrez ce site historique où George Washington avait dressé son campement pendant la guerre d'Indépendance. L'après-midi, direction Lancaster et le pays amish.

Jour 12. Prenez un peu de temps dans les villages du pays amish avant d'aller jusqu'à Gettysburg, célèbre champ de bataille de la guerre de Sécession.

Jours 13 à 15. Direction la côte du New Jersey. Passez une journée à Atlantic City, entre les casinos délirants le long du célèbre Boardwalk et la plage. Prenez également du temps pour découvrir Cape May, charmante station balnéaire aux maisons victoriennes avant de retourner prendre votre avion à Philadelphie ou Washington D.C.

Séjours thématiquesHaut de page
Séjour culturel de deux semaines de Boston à WashingtonHaut de page

Pour un bouillon de culture, rien ne vaut deux semaines d'itinérance sur la côte Est de Boston à Washington en passant par Philadelphie et New York.

Le centre de Boston donne à voir de beaux musées. À commencer par le Museum of Fine Arts (MFA), dans lequel le visiteur se réjouira face aux collections d'art africain, asiatique, européen et des Amériques... Les expositions temporaires sont souvent très intéressantes. En outre, le musée est flambant neuf après des années de rénovation. Il se trouve non loin du palais vénitien d'Isabella Stewart Gardner (Isabella Stewart Gardner Museum). Cette grande collectionneuse du XXe siècle a décoré sa sublime demeure de toiles achetées dans le monde entier (dont l'Italie, la France...).

New York ne laisse jamais en repos le curieux avec ses 150 musées, du MoMA au MET sans oublier le musée d'Histoire naturelle, qui plaira beaucoup aux enfants.

À Philadelphie, commencer en priorité par le Philadelphia Museum of Art qui trône sur le Benjamin Parkway, à 10 minutes environ en bus du centre-ville ou à 20 minutes à pied. On pourrait y passer des journées, donc prévoir au moins deux après-midi pour tout voir. The Barnes Foundation, à Merion (environ 45 minutes de train depuis le centre de Philadelphie), est l'une des collections les plus importantes au monde, réputée pour sa multitude d'oeuvres impressionnistes, post-impressionnistes, et exceptionnelles de Cézanne, Matisse, Picasso, Modigliani et Renoir. La collection de sculptures africaines est également superbe. Ne surtout pas manquer le Museum of the American Revolution, petit dernier des musées de Philly installé en plein coeur de Old City, qui retrace l'histoire de l'indépendance américaine.

À Washington, les 19 musées de la Smithsonian Institution sont gratuits. Art des Indiens d'Amérique, art africain, art asiatique, musée de l'Air et de l'Espace, galeries de portraits et le Museum of African American History and Culture, dernier ajout qui remporte un succès fou et pour lequel il est impératif de réserver à l'avance. Ils se trouvent pratiquement tous au National Mall, entre le Capitole et le Washington Monument. Dans le quartier de Dupont Circle (métro du même nom), se trouve la Phillips Collection (celui-là est payant), rénové il y a quelques années. Les toiles (quelques toiles inoubliables de Degas, Matisse, Hopper, Kandinsky...) se trouvent dans l'ancienne demeure du collectionneur Duncan Phillips.

Une semaine dans les îles du MassachusettsHaut de page

Pour faire un séjour atypique, pourquoi ne pas partir à la découverte des deux îles situées au sud de la péninsule de Cape Cod, Martha's Vineyard (231 km2, ancienne résidence d'été des méthodistes au XVIIe siècle !) et Nantucket (l'île, qui mesure 272 km2, est située à 30 miles de Cape Cod et porte un nom indien qui signifie " île lointaine "). Superbes plages, falaises à donner le vertige, vagues appréciées des surfeurs, chemins de randonnées, pistes cyclables, air pur... C'est idéal pour un séjour sportif ! En revanche, les hôtels et les restaurants sont chers, surtout l'été. Eviter cette saison, car il y a trop de touristes, et y aller en septembre, pendant l'agréable été indien, ou bien au printemps. Les prix sont nettement moins élevés. Pour s'y rendre : après avoir atterri à l'aéroport de Boston, prendre le bus ou louer une voiture jusqu'à Cape Cod. Depuis Provincetown, Hyannis ou Woods Hole, des ferries s'y rendent quotidiennement (vous ne pourrez pas prendre votre voiture, mais des vélos !). La traversée dure environ 1 heure (3 heures avec un navire moins rapide). Au XIXe siècle, Martha's Vineyard et Nantucket commerçaient de l'huile de baleine et en tiraient leurs principales ressources. Les capitaines s'y sont fait construire leurs demeures. Herman Melville s'est d'ailleurs inspiré d'un naufrage qui a eu lieu non loin de Nantucket pour écrire son célèbre roman Moby Dick ou La Baleine blanche. Les principaux points d'intérêts de Nantucket sont le musée de la Baleine, les maisons à bardeaux, les plages de sable blanc, les phares, les petits restos bien agréables, les rues pavées du centre-ville... Ceux de Martha's Vineyard : les plages, les phares, les couchers de soleil, la jolie ville d'Edgartown, les villages de pêcheurs, les surprenantes maisons de pain d'épice d'Oak Bluffs... Pour voir des baleines, c'est à Provincetown qu'il faut aller (le faire éventuellement avant d'aller sur les îles, ou après). Les ferries (il y en a plusieurs quotidiennement) permettent d'aller d'une île à l'autre. Une fois sur place, le meilleur moyen de transport est le vélo !

À la découverte des vignobles du nord-estHaut de page

La Californie n'est pas la seule région des Etats-Unis à pouvoir s'enorgueillir de vignobles de qualité. Les États du nord-est sont également des producteurs importants, et les exploitations sont disseminées sur une grande partie du territoire. Une manière originale de visiter cette région est de naviguer au gré des vignobles et des caves, qui non seulement raviront les fins palais, mais aussi les amateurs de beaux paysages.

L'Etat de New York offre une multitude de vins dont de fameux Riesling et vins de glace. Les régions des Finger Lakes, la vallée de l'Hudson ou encore Long Island ont autant d'atouts climatiques permettant une production de cépages variés.

Au départ de Washington, la Virginie et le Maryland sont tout proches, et permettent d'emprunter plusieurs itinéraires à la journée ou sur plusieurs jours. Le Bedford Wine Trail permet par exemple d'arpenter les magnifiques paysages des monts Blue Ridge et de Smith Mountain Lake. Le Chesapeake Bay Wine Trail parcourt la région du même nom, et offre des vues splendides sur la baie. Le Fauquier County Wine Trail est quant à lui niché entre collines et valons.

Dans le Vermont, les caves vous conduiront des Green Mountains au Lac Champlain sur des routes touristiques sublimes...

Il est bien entendu possible de bâtir son itinéraire de manière à relier ces différentes régions de vin, et ainsi, en donnant un " but " à son voyage, parcourir le nord-est des Etats-Unis de façon originale.

Été indien dans les montagnes du New Hampshire et du VermontHaut de page

Vous avez entendu mille fois que les paysages du nord des Etats-Unis l'automne venu sont époustouflants... pourquoi ne pas aller vérifier par vous-même que la réalité est à la hauteur du mythe. On vous garantit que c'est le cas ! Le périple peut commencer à Stowe, coquet petit village de montagne encerclé par de majestueuses montagnes. On profite dans la région d'une cuisine locale utilisant les produits du terroir et d'activités de plein air variées. On se laisse ensuite emporter par les petites routes qui traversent les Green Mountains bordées d'arbres aux couleurs chatoyantes où pointent les clochers blancs des églises de villages pittoresques. On se laisse entraîner à la frontière du New Hampshire avant de faire une pause au Franconia Notch pour entamer une très belle balade jusqu'à Flume Gorge. La prochaine étape nous mène au coeur des White Mountains, véritable joyau du New Hampshire. Profiter des nombreuses possibilités de randonnées de tout niveau pour se perdre dans les magnifiques forêts. La célèbre route Kancamagus est incontournable tant elle est un concentré de toute la beauté de cette région à cette saison. On peut remonter vers le Mont Washington, plus haut sommet de la côte Est, pour profiter d'un splendide panorama. On rejoindra ensuite le sud de l'Etat jusqu'à Portsmouth, seule ville côtière de l'Etat.

Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses Côte Est Etats-Unis

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté