SAHARA - guide touristique du Petit Futé

Bienvenue au Sahara

Aux portes de l'Europe, le Sahara est le plus grand désert du monde. A l'échelle d'un continent, il occupe une superficie exceptionnelle de près de 9 millions de km2. Il s'étend sur dix pays de l'océan Atlantique à la Mer Rouge : le Maroc, la Mauritanie, le Mali, l'Algérie, le Niger, la Libye, le Tchad, la Tunisie, l'Egypte et le Soudan, couvrant ainsi un tiers de l'Afrique. Le Sahara est un espace naturel transfrontalier hors du commun. Absolument sauvage, inhospitalier et en grande partie inhabité, il est composé de plaines, de volcans, de plateaux, de vallées étroites, de montagnes, d'oasis ou de lacs. C'est un territoire d'aventure, de beauté et d'explorations infinies. Parcouru d'abord par les caravaniers, par les explorateurs, par les chercheurs comme Théodore Monod et plus récemment par les voyageurs, le Sahara garde pourtant son mystère. Il reste un immense espace sauvage où la nature règne en maître et qui ne garde aucune empreinte du passage des voyageurs. Ce désert parfait est assez exceptionnel pour susciter la même admiration et le même respect génération après génération.

Les paysages sahariens sont extrêmement variés : les termes qui désignent les différents types de paysage sont typiques de cette région du monde : erg, reg, oasis, oued, sebkha, guelta, hamada, adrar ou encore tassili.

Le Sahara est aussi un immense musée à ciel ouvert regorgeant de préhistoire et d'histoire : gravures et peintures rupestres, ateliers néolitihiques d'une qualité exceptionnelle, tombeaux islamiques, mosquées du désert faites de simple cailloux posés sur le sable. Habité depuis le paléolithique, il est le territoire des grands nomades qui aujourd'hui nous interroge sur leur avenir.

Le voyage au Sahara est aussi le voyage nature par excellence. Tous les jours, on peut admirer le lever et le coucher du soleil. Certains soirs, ce sont les levées de pleine lune sur les dunes pâles où l'on voit presque comme en plein jour. D'autres encore, on s'endort avec le croissant arabe symbole des contes des mille et une nuits. Ou encore par les nuits sans lune, on peut admirer la voie lactée, Orion et l'étoile du sud. Les compagnons du voyageur ne sont pas seulement le sable, le soleil ou les étoiles mais aussi le vent, presque prophétique, qui façonne les paysages.

Le voyage au Sahara a aussi une dimension intérieure. De grands voyageurs ont décrit cette expérience saharienne. Après quelques jours dans ces grands espaces, une grande sérénité envahit le voyageur. Ce dépouillement spirituel n'est possible que dans un paysage aussi pur qu'austère et où ne pousse aucune plante. Devant la nudité du désert, se révèle le dépouillement et l'unité du soi.

Ce n'est sans doute par hasard que les grandes religions monothéistes sont nées dans le désert.

C'est pourquoi les courses de voiture et les records en tout genre, ne peuvent faire découvrir cette expérience. Il faut entrer au Sahara "sur la pointe des pieds" comme le disait Théodore Monod et cheminer si possible à pied ou le plus possible à pied. Ce guide vous aidera à choisir votre destination ou votre expédition dans le plus beau désert du monde.

Marie Liquard

REMERCIEMENTS. Je tiens à remercier Sylvain Philip pour son aide précieuse. Un grand merci à Nicolas Loizillon et au professeur Thierry Tillet, à Arnaud Contreras, à Ahmed ben Saïdi, et à ceux qui ont apporté leur collaboration à ce guide.

Idées de séjour SAHARA

Le Sahara est assez vaste pour accueillir les voyageurs. Soumis aux aléas géopolitiques, les voyageurs sahariens sont des passionnés qui s'adaptent en fonction de l'ouverture des pays. Entre 1990 et 2000, le Sahara Central en Algérie n'étant plus accessible, c'est la Mauritanie de Théodore Monod que les voyageurs ont redécouverte à l'initiative de guides sahariens français. Aujourd'hui, c'est le Sahara Occidental qui connaît une instabilité préoccupante. En attendant une stabilisation de ces régions, les voyageurs se tournent vers le Sahara Oriental. Le Maroc et la Tunisie sont également de très belles destinations. Dans tous les cas, suivez les recommandations du Quai d'Orsay et adressez-vous aux agences de voyage pour organiser votre déplacement.

Avec qui partir ?

Il faut un encadrement technique particulier pour les voyages sahariens. Les agences françaises travaillent avec des agences locales. L'avantage est qu'elles ont déjà fait le choix du meilleur prestataire, mais bien sûr cela à un coût.

Choisir son guide

Si vous choisissez un guide local, vous devez être certain de son sérieux et de sa fiabilité où vous risqueriez de partir sans assez d'eau, d'essence et avec de vieilles voitures qu'il faut réparer toutes les heures, votre voyage tournera vite au cauchemar. Vous devez prévoir la nourriture du guide ou de l'équipe qui vous accompagne. Vous devez également laisser un pourboire avant de partir, un petit plus financier pour le remercier des efforts déployés pendant le voyage.

La transsaharienne absolueHaut de page

Le Sahara regroupe dix pays de la Mauritanie au Soudan, si vous rêvez de la transsaharienne absolue d'Est en Ouest, vous pouvez lire Nomade Blanc de Philippe Frey. Ce récit est celui d'une grande première : la traversée du Sahara, dans sa plus grande largeur, de la mer Rouge à l'Atlantique. Un homme seul, à pied et à dos de chameau, sans aide extérieure. Une aventure très dangereuse, entre les risques du désert, des rébellions, des trafiquants.

Si Philippe Frey a réalisé la transsaharienne absolue, il y en a des plus accessibles comme par exemple relier le Maroc à la Mauritanie, ou la Tunisie jusqu'au Sud Algérien, ou encore traverser l'Egypte vers le Soudan.

Mais chaque pays est assez vaste pour faire de magnifiques voyages en voiture ou à pied. Les possibilités sont très nombreuses : expéditions en 4x4, randonnées à pied, méharée à dos de chameaux, séjours et randonnées en étoile. Nous vous conseillerons ici quelques voyages classiques et thématiques.

Séjours courtsHaut de page
RandonnéesHaut de page

Les régions de l'erg Chebbi, du djebel Zireg, et de M'hamid permettent l'organisation de randonnées dans le désert. L'hébergement s'effectue le plus souvent en bivouac, au pied des dunes, que ce soit dans l'erg Chebbi pour Merzouga ou dans les dunes de Chegaga pour M'hamid, ou encore les dunes de l'Iriki ou dans les massifs alentours. Ces itinéraires à pied sont aussi idéals en famille quand ils sont bien encadrés. Quoi de plus passionnants pour les enfants que de discuter avec les guides des animaux du désert, des vents de sable, de l'orientation, et pour les parents d'admirer un coucher de soleil en dégustant un thé brûlant. Les paysages de la région de l'Anti-Atlas offrent de merveilleuses oasis de montagne : Tata par exemple présente la particularité d'offrir aux voyageurs à la fois des oasis de désert et des oasis de montagne.

En voitureHaut de page

Le sud du Maroc est accessible avec un véhicule de tourisme. Plusieurs possibilités s'offrent donc à vous. Les agences de voyage spécialisées offrent la possibilité de découvrir des sites inédits et superbes, en auto-tour ou en expédition 4x4.

Jour 1. Arrivée à Ouarzazate et nuit sur place.

Jour 2. Départ pour Foum Zguid en passant par Tazenakht. Après Foum Zguid, début de la piste pour se diriger vers les Mdouer Kbir, montagne en forme de château fort en ruine. Nuit en bivouac.

Jour 3. Traversée du lac asséché de L'Iriki, et dans les belles dunes blanches du dayet Chegaga.

Jour 4. Passage à l'oasis sacrée du Marabout Sidi Abdel Rahmane. Visite de la bibliothèque de Tamegroute. Nuit à Zagora.

Jour 5. On remonte la superbe vallée du Draa et ses palmeraies par la piste pour continuer vers NKob, puis Tazzarine puis l'erg Chebbi.

Jour 6. Bivouac dans les grandes dunes de l'erg Chebbi.

Jour 7. Remontée vers Ouarzazate par les gorges du Dadès et du Todra. Nuit à Ouarzazate.

Jour 8. Visite d'Aït Benhaddou et départ.

Variante : il est possible de faire un détour vers Tata en prenant la piste du Dakar (vous devrez quitter ou emprunter la piste à Mihrimina).

Variante : Il est possible aussi de relier Taouz à Mhamid par la piste du sud par l'oued Rheris et le Djebel Zireg. (www.voyages4x4.com/roadbook).

Séjours longsHaut de page

Atlas et Sahara. Ce long séjour d'au moins 15 jours permet de découvrir le Maroc avec un véhicule de Tourisme. Ouarzazate - Tineghir - Merzouga - Tazzarine - Zagora - Ouarzazate - Taliouine - Igherm (route nouvellement goudronnée) - Tafraoute - Tiznit - Bouizakarm - Tata - Foum Zguid - Tazenakht - Ouarzazate.

Le Sahara Atlantique. Pour une découverte du grand sud saharien, nous vous conseillons de vous rendre plein sud à Dakhla, puis de remonter verts Tan-Tan et Laâyoune, puis d'obliquer vers Ouarzazate. La route est superbe et longe l'océan. Les contrôles policiers aux abords des villes sont nombreux en raison de la situation au Sahara Occidental. Pour louer une voiture, contactez les agences et négociez la remise de votre voiture à Ouarzazate ou louez un 4x4 avec chauffeur : www.laargoubcar.com

Séjours thématiquesHaut de page

L'une des particularités du Sahara Atlantique est la pêche. Réputée pour être l'une des plus poissonneuses du globe, la côte Atlantique entre Tan-Tan et la Mauritanie ravira les amateurs de pêche sportive. Vous pourrez faire appel à quelques structures spécialisées dans cette activité ou vous y initier en faisant connaissance avec les nombreux pêcheurs marocains qui, eux, pêchent pour se nourrir. Dakhla et sa région, déjà bien connues pour leurs conditions climatiques idéales à la pratique des sports nautiques, sont devenues l'une des références, certes confidentielle, pour ce type d'activité.

MauritanieHaut de page

La nouvelle transsaharienne permet de passer du Maroc à la Mauritanie avec un véhicule de tourisme. La sécurité s'est améliorée dans l'Adrar, mais renseignez-vous en préparant votre voyage sur les consignes à respecter. Il a deux entrées possibles pour la Mauritanie : Nouakchott (qui permet d'aller au banc d'Arguin) et Atar qui est au coeur de l'Adrar.

Séjour courtHaut de page

Si vous restez environ huit jours, le circuit organisé classique vous fera visiter Atar, Chinguetti, les oasis de l'Adrar (et pas seulement Terjit) et peut-être Ouadâne. Pour avoir une petite idée de la Mauritanie et de la qualité de l'accueil de ses habitants, la durée minimale de séjour est de quinze jours. À l'intérieur de cette option, vous avez toujours le choix entre des circuits organisés dans une fourchette de prix allant de 1 200 à 1 500 €, tout compris, vols aller-retour plus le circuit. L'autre éventualité est d'acheter un vol sec Paris-Nouakchott, entre 600 et 1 000 €, suivant la date.

Si vous faites ce dernier choix, il vous faudra ensuite vous déplacer. Là encore, deux possibilités. La première consiste à louer à Nouakchott un 4X4 avec chauffeur pour la durée de votre séjour (talent de négociateur exigé !). Il vaut mieux être plusieurs car vous louez le véhicule et non la place. Difficile de donner une fourchette de prix, comptez environ 120 € par jour.

Séjours longsHaut de page
Grande découverte de l'AdrarHaut de page

Jour 1 à 3. De Nouakchott à Nouâdhibou. Plutôt que d'emprunter les 470 km de route goudronnée, nous vous conseillons d'effectuer ce trajet par la piste. D'emblée, vous plongez dans le vif du sujet. Ce trajet, d'environ 500 kilomètres s'effectue en partie le long de la plage à marée basse (n'oubliez pas d'en tenir compte). La visite du Banc d'Arguin est sublime. Une fois à Nouâdhibou, ne manquez pas l'excursion au bout de la presqu'île du Cap Blanc, en descendant les falaises qui donnent accès à d'immenses plages de sable, abritant quelques phoques moines.

Jour 4-5. De Nouâdhibou à Zouérate (environ 600 km). En 4X4, vous longez la ligne de chemin de fer. Zouérate est la porte d'entrée pour traverser le Sahara et rejoindre la frontière algérienne par Bîr Mogrein. (Itinéraire dangereux et à ne faire qu'avec un accompagnateur expérimenté. De plus, il subsiste des mines dans cette région, vestiges du conflit entre le Maroc, la Mauritanie et le Front Polisario). Une visite de la mine de fer, à ciel ouvert est fort instructive.

Jour 6. De Zouérate à Atar (environ 300 km, 1 jour). Le trajet s'effectue, soit en totalité par la voie terrestre, soit en train jusqu'à Choûm, puis en taxi-brousse de Choûm à Atar. Avant d'arriver à Atar, choisissez d'effectuer quelques kilomètres de plus, pour ne pas manquer l'oasis d'Azougi.

Jour 7. D'Atar à Chinguetti (entre 2 et 4 heures). Préférez l'ancienne piste qui passe par la passe d'Amogjâr, même si son franchissement est de plus en plus aléatoire. Elle est tellement plus jolie que la nouvelle piste plus rapide, et, avec un peu de chance, vous pourrez admirer de superbes peintures rupestres. Le trajet dure environ une heure de plus, en fonction des compétences de votre chauffeur à trouver la passe, mais les paysages rencontrés vous confirmeront que ce n'est pas du temps perdu.

Jour 8. Visite de Chinguetti : c'est l'un des hauts lieux de l'islam, une des quatre villes de Mauritanie classées au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, dont le rayonnement spirituel fut immense, célèbre pour ses manuscrits ancestraux, à réserver toutefois aux initiés. De par sa situation géographique, Chinguetti se bat contre le désert, dans un combat dont l'issue est au mieux incertaine. Adossée à l'est, sur plusieurs centaines de kilomètres, aux puissantes dunes de l'erg Ouarâne, elle a déjà été déplacée de l'autre côté d'un oued asséché, lors d'une bataille perdue contre le sable. Il ne subsiste de l'ancienne ville que la mosquée et quelques bibliothèques.

Possibilité de traverser l'erg Ouarâne pour rejoindre le nord du Mali. Cet itinéraire, emprunté par Théodore Monod, est réservé aux spécialistes du Sahara et si les conditions géopolitiques le permettent.

Jour 9. De Chinguetti à Ouadâne (4 ou 5 heures). Ouadâne, autre ville classée au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco, est le bout du bout du monde. Il y a 500 ans, elle surpassait Chinguetti, culturellement et commercialement. La disparition des caravanes a entraîné le déclin de cette cité antique. Tentez l'expédition vers l'étonnant Guelb er-Rîchât, site préhistorique présentant un dénivelé de 80 m.

Jour 10. Retour à Chinguetti. Nuit dans les dunes

Jour 11. Chinguetti-Atar par la nouvelle piste plus roulante que la passe d'Amogjar et début du trajet de retour vers Nouakchott. Nuit dans les merveilleuses dunes blondes de l'Amatlich.

Jour 12. Arrivée à Nouakchott.

Sur les traces des caravaniers (15 jours)Haut de page

Atar-Chinguetti-Ouadane-Tichit-Oualata-Nouakchott-Atar. Pour ce grand circuit, il est préférable de se renseigner sur la sécurité.

Au départ de Bamako, la découverte de Tombouctou est incontournable. Tombouctou est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Tombouctou est une ville enclavée et difficile d'accès. On peut l'atteindre en 4x4 par la route dite touristique, praticable toute l'année en voiture. Cette route passe par Douentza et Bambara-Maoundé.

La zone est malheureusement très dangereuse et fortement déconseillée en raison de la présence sur place de l'organisation islamique AQMI qui y aurait établi un camp retranché.

Séjour longHaut de page

Jour 1 et 2. Arrivée à Bamako. Flânerie au hasard des quartiers pour plonger en douceur dans l'animation locale. Nuit à Bamako. Départ pour Mopti, attention il est difficile de faire le trajet en voiture en une seule journée. Aussi, selon l'heure à laquelle vous partez, préférez un arrêt à Ségou ou à Dan. De plus, sachez que si vous décidez de partir en bus, les départs s'effectuent tôt le matin (ou en fin d'après-midi).

Jour 3. Arrivée à Mopti, la Venise malienne. Visite de la ville et nuit à Mopti.

Jour 4. Départ pour Tombouctou. Comptez 7 heures par Douentza. C'est une piste en terre très bien fréquentée. Nuit à Tombouctou.

Jour 5. Arrivée à Tombouctou.

Jour 6. Visite de Tombouctou. Cette cité mythique est l'une des plus belles du Mali. Bâtie au milieu des sables, peuplée de Touaregs, de Songhaï, d'Arabes et de Maures, l'ancienne cité mystérieuse abrite de belles demeures de style maghrébin et de splendides mosquées.

Jour 7 à 10. méharée dans le désert ; visite de campements touaregs au nord de Tombouctou. La découverte des dunes, qui s'étendent à l'infini, et des caravanes nomades targuies est toujours fascinante. Pour ces expéditions, il faut passer par une agence de voyage car elle ne s'improvise pas.

Jour 13. Retour à Mopti.

Jour 14 et 15. Retour à Bamako.

Variante : la traversée du fleuve Niger en pirogue jusqu'à Tombouctou. On peut louer des pinasses privées et il faut prévoir de l'eau. La traversée est superbe.

Séjours thématiquesHaut de page
L'AzalaïHaut de page

Au Nord de Tombouctou, vous pouvez suivre aussi la route millénaire de l'Azalaï, la caravane de sel entre Tombouctou et Taoudenni, durée de 15 jours à dos de chameau, soit un mois, aller et retour. Vous pouvez aussi demander à une agence de venir vous chercher en 4x4 à Taoudenni. Le trajet Tombouctou-Araouane-Tombouctou peut se faire en quinze jours à dos de chameau.

Les festivalsHaut de page

Au nord de Gao, l'Adrar des Ifoghas est un massif montagneux aux allures lunaires où ont lieu plusieurs festivals touaregs. Du 6 au 8 janvier 2011, le désert est en fête au Mali. A deux heures de piste de Tombouctou, les Touareg accueillent d'autres communautés pour un ou deux jours d'échanges et de fêtes. La musique blues du désert résonne dans les dunes et rythme les courses de dromadaires, danses, contes et poésies. C'est l'un des plus prestigieux festivals du Mali.

www.festival-au-desert.org

AlgérieHaut de page

Le choix de circuits est très vaste étant donné la superficie et la variété des territoires sahariens :

le Grand Erg Occidental : dont la plus célèbre oasis est Timimoun.

le Hoggar : Tamanrasset est le point de départ pour la découverte des orgues basaltiques de l'Atakor sur les traces du père de Foucauld et de Laperrine. Les Tassilis du Hoggar font découvrir des paysages somptueux de grès envahis par les sables.

la Téfédest, l'Immidir, ou l'Adrar Ahnet. Au départ de Tamanrasset (2 jours de transfert) ou d'In Salah.

le Tassili n'Ajjer : Djanet est le point de départ pour monter sur le plateau du Tassili n'Ajjer pour découvrir les peintures rupestres laissées par des pasteurs de la préhistoire.

Séjour courtHaut de page

Si on ne dispose que d'une semaine, il est nécessaire de déterminer précisément ce qu'on souhaite découvrir. Il y a par exemple Ghardaïa et la vallée de l'oued M'Zab qu'on aurait pu également classer dans les séjours citadins mais qui est déjà si saharienne. La semaine permet de visiter chacune des cités et de se savourer la quiétude des palmeraies.

Au départ d'Alger, la boucle des Jardins de la Saoura peut elle aussi s'effectuer en une semaine :

Jour 1 : départ d'Alger pour Bou-Saada puis Laghouat. Les gorges de la Chiffa marquent une espèce de frontière entre le Nord et le Sud désertique. Visite d'El-Hamel et du moulin Ferrero. Pause déjeuner puis départ vers Laghouat où on peut passer la nuit.

Jour 2 : départ à l'aube pour Aïn-Sefra où est enterrée Isabelle Eberhardt, en traversant les hauts plateaux steppiques. Pause dans la somptueuse région d'Aflou et d'El-Bayodh. Nuit à Aïn-Sefra où a vécu et est enterrée Isabelle Eberhardt, l'aventurière du début du XXe siècle.

Jour 3 : départ vers Béchar, proche de la frontière marocaine puis vers Taghit où il est temps de déjeuner. Visite de l'oasis et des gravures rupestres et escalade d'une dune pour admirer le coucher de soleil avant de passer la nuit dans la petite cité.

Jour 4 : départ très tôt vers Béni-Abbès où Charles de Foucauld a édifié son premier ermitage. Visite du ksar et de l'oasis. Déjeuner avant de prendre la route pour Timimoun et de faire une petite pause à Kerzaz pour voir les puits à balancier. Arrivée à Timimoun pour prendre un verre sur la fabuleuse terrasse de l'hôtel Gourara.

Jour 5 : visite de Timimoun, de la palmeraie irriguée par un système de foggaras et tour des ksours autour de la sebkha. Seconde nuit à Timimoun.

Jour 6 : départ pour El-Goléa où on se recueille sur la tombe du père de Foucauld. Pause déjeuner avant de reprendre la route vers le nord et le M'Zab où il devrait rester un peu de temps pour une balade dans la vieille ville de Ghardaïa.

Jour 7 : visite de la palmeraie de Ghardaïa et des cités du M'Zab. Farniente dans la palmeraie de Béni-Isguen.

Jour 8 : départ vers Alger via Laghouat et Bou-Saada dans lesquelles on peut effectuer une pause si on ne l'a pas faite au début du circuit.

Séjours thématiquesHaut de page
RandonnéesHaut de page

Le Grand Erg occidental autour de Timimoun permet de belles randonnées en 8 jours. Le massif du Hoggar permet de faire de magnifiques randonnées en montagne, de 8 jours ou de 15 jours. Plus au sud les tassilis du Hoggar permettent de faire des randonnées avec assistance 4x4, prévoir 1 jour de transfert vers les tassilis. La Téfédest ou l'Immidir plus lointaines d'accès par rapport à Tamanrasset, il faut prévoir plus de temps mais on y rencontre les derniers vrais nomades.

ExpéditionsHaut de page

La grande boucle saharienne : il faut compter 14 jours pour cette superbe traversée du Sahara central : Tamanrasset - Assekrem - Idélès - Tihodaïne - Fadnoun - Essendilène - Erg Admer - Djanet - Ténéré du Tafassasset - Erg Killian - Tassilis du Hoggar - Tamanrasset.

Les tassilis de Tin Rerho et les 7 filles de la nuit : un superbe voyage à faire à deux voitures minimums pendant 12 jours. Cette zone est cependant délicate en ce moment à cause de sa proximité avec les frontières maliennes et nigériennes.

Séjours de charmeHaut de page

On peut aussi séjourner à Tamanrasset et faire des expéditions à la journée pour découvrir les alentours et le massif du Hoggar. Plusieurs campements vous accueillent dont notamment le magnifique campement d'O'Toul à 12 km de Tamanrasset.

AlpinismeHaut de page

Le pic d'Ilamâne dans le massif du Hoggar possède de nombreuses voies d'Alpinisme. C'est un pic d'environ 400 mètres de haut et en forme de pain de sucre. Majestueux et entouré de légendes, il domine le massif de la Taessa. Tizouyadj dans le Hoggar est aussi un haut lieu d'alpinisme, ainsi qu'une niche écologique pour de nombreuses espèces endémiques reliques de l'Ahaggar.

Le voyageur au Niger évitera pour l'instant de se rendre dans la région de l'Aïr, perturbée par un conflit latent. Les expéditions sahariennes dans l'Aïr sont pourtant magnifiques et variées : randonnées, grandes expéditions en 4x4 jusqu'au Djado.

Séjour longHaut de page

Le circuit depuis Niamey, Maradi, Zinder et le massif du Termit en 12 jours vous fera découvrir une autre région, plus sûre, et pleine de richesses insoupçonnées.

Ce séjour est réalisable en une semaine depuis Niamey, en passant le minimum de temps dans les villes de Maradi et Zinder, pour aller directement au Termit (2 jours sur place). Pour une vraie découverte, deux semaines représentent la durée idéale.

Si vous ne devez visiter qu'une ville, soit à l'aller, soit au retour, ne manquez pas Zinder, avec son architecture, ses lieux de pique-nique (Miria, le champ de boules granitiques près de l'aéroport) et sa vie nocturne qui foisonne de troupes musicales de renommée régionale. Zinder représente aussi le fief du chanteur le plus sentimental du Niger : Sani Aboussa, aujourd'hui disparu, laissant son public acclamer de talentueux chanteurs qui prolongent le style " Aboussa ".

Jours 1 à 3 : ils sont consacrés à Niamey, la capitale, en privilégiant les marchés, le musée national, le village artisanal de Wadata.

Jours 4 et 5 : partez à l'autre bout du pays, à l'est, histoire de voir deux aspects du pays totalement différents. En bus, la liaison Niamey - Zinder prend une journée. Sur la route, traversée de villes comme Dosso, Birni N'Konni et Tahoua, mais le temps d'arrêt est court. Quand le Sahel va à la rencontre du Sahara, des paysages sahéliens défilent : champs de mil, plus ou moins dénudés selon la saison (verts d'août à octobre), beaux villages avec greniers à mil de facture régionale en paille ou en terre, très belles mosquées de banco de style haoussa dans les villages au sud de Tahoua, puis l'étendue de la zone de pâturage jusqu'à Zinder. Première nuit à l'hôtel à Zinder, le soir, assistez à un concert d'un des groupes de musique zinderoise. Consacrez le jour 5 à la découverte de la ville de Zinder, le vieux birni, le marché de bétail (le jeudi). Des bonnes balades sont possibles autour de la ville, à la forêt de baobabs et manguiers Miria, au désert de boules granitiques au nord de la ville.

Jours 6 à 9 : le désert du Termit. En route pour le Termit, via Gouré, nuit à Kellé avec le parc d'autruches. C'est le début de la vie nomade. Continuation sur le massif de Termit, qui renferme un nombre important d'animaux comme des troupeaux de biches, des outardes, une population d'addax unique au monde, des gazelles damas, très rares, des gazelles dorcas, des mouflons à manchettes, des guépards sahariens, des chacals, des fennecs, des vautours... Les Toubou constituent les habitants de ce bout de désert. Ce sont des éleveurs nomades de chameaux, de chèvres et de moutons. La diversité des milieux offerts au voyageur va du massif rocheux parsemé de pitons aux dunes où émergent des gravures et des sites archéologiques qui n'ont pas encore livré tous leurs secrets. Pour le bonheur des voyageurs, les paysages du Termit sont les mêmes qu'il y a des milliers d'années. Ce site peut être comparé aux réserves naturelles de l'Aïr et du Ténéré (inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco en1990), avec une plus grande diversité de la faune dans le massif du Termit. Cela est dû essentiellement à la forteresse naturelle que constitue cette zone, idéale pour une randonnée, à pied ou à dos d'âne ou de chameau.

Jour 10 : retour à Zinder pour la nuit.

Jours 11 et 12 : retour vers Niamey. S'arrêter à Konni pour une nuit peut s'avérer une belle solution pour réduire la fatigue de la route. Une balade dans les quartiers montre une mosaïque de peuples et de cultures nigéro-nigériannes.

Séjours thématiquesHaut de page
La caravane de selHaut de page

Cette expérience difficile de la traversée de l'erg de Bilma à pied et à dos de chameau tente de plus en plus d'amateurs : il faut avoir du temps devant soi, au moins quatre à cinq semaines, être en très bonne forme physique et prêt à partager un quotidien rustique, voire rudimentaire, parfois monotone (l'erg offre le même paysage sur 400 km). Mais l'attrait de la caravane de sel avec les Touaregs réside beaucoup dans le partage avec les caravaniers, hommes frugaux, courageux, et souvent plein d'humour. Certains voyageurs (souvent solitaires) préparent cette expédition en venant rencontrer des familles de caravaniers dans l'Aïr, d'autres s'adressent à des agences de voyages, car désireux d'un peu plus de sécurité et de logistique. Les puristes font l'aller et retour entre l'Aïr et Bilma avec les caravaniers, d'autres préfèrent rentrer en véhicule depuis Bilma et Dirkou. Tout est possible, c'est une affaire de disponibilité et d'organisation.

La cure saléeHaut de page

Aujourd'hui connue comme un grand rassemblement d'éleveurs sur les pâturages salés du sud-ouest de l'Aïr, couronné par des fêtes, des danses, des courses de chameaux et des discours politiques, la vraie cure salée est d'abord une transhumance qui dure plusieurs mois. Pour ceux que le nomadisme intéresse vraiment et qui ont du temps devant eux, vivre la cure salée c'est accompagner dès le mois de juillet, les grands propriétaires touaregs de troupeaux de chameaux (comme les Touaregs Kell Gress de la région de Madaoua) ou les Peuls Bororo poussant leur troupeau de zébus de mare en mare. Hommes et bêtes cheminent vers le nord durant deux mois ou plus au gré des premiers pâturages. Cela est réservé aux amateurs de vie rustique et de randonnée pédestre, à dos d'âne ou de chameau, par temps chaud et humide, entre les orages de poussière et de pluie (avec des ciels à vous couper le souffle) les cram-crams (herbe qui s'accroche aux basques), dans un paysage désertique de collines sableuses en train de reverdir. L'arrivée dans les prairies de la région d'In Gall est la récompense attendue, avec l'installation de nombreux campements à des dizaines de kilomètres à la ronde et les retrouvailles nocturnes en de longues soirées festives.

Pour les amateurs de grandes étendues désertiques et de superbes palmeraies, il est conseillé d'atterrir directement à Tozeur. On traversera ensuite le Chott el Djérid vers Douz pour de grandes excursions dans les dunes de sable. Ne manquez pas l'oasis au sable rouge très isolée de Ksar Ghilane, ni d'aller à Matmata et son désert de montagne rocailleux tout aussi majestueux. Si l'on veut aller plus loin dans ces terres brûlantes, direction Tataouine et sa région désertique et montagneuse.

Séjour courtHaut de page

Jour 1. Arrivée à Tozeur. Visite de la médina de Tozeur, de sa palmeraie et de son zoo. Balade à cheval pour le coucher de soleil. Nuit à Tozeur.

Jour 2. Direction Nefta et sa corbeille puis traversée du Chott el Djérid vers Douz.

Jour 3 et 4. Nuit à Douz. Tôt le matin, marché des animaux si on est jeudi. Visite de Douz. Soit faire une excursion en dromadaire pour quelques heures, soit partir dans l'après-midi (c'est très bien organisé par des agences) pour un séjour au choix dans le désert.

Jour 5. Si l'on a préféré la première option, aller à Ksar Ghilane. Dormir en campement à la belle étoile et rejoindre Matmata le lendemain.

Jour 6. Matmata. Visite de la ville et des maisons troglodytes. Nuit dans un hôtel troglodyte.

Jour 7. Djerba. Visite de Houmt-Souk et de la synagogue de la Ghriba.

Séjour thématiqueHaut de page
RandonnéesHaut de page

De très belles randonnées de 8 jours sont possibles dans le Grand Erg Oriental. les randonnées vous emmènent au coeur de l'erg avec ses dunes, ses cuvettes, ses petits lacs, ses pitons rocheux. Les nuits peuvent être fraîches en hiver. Les saisons idéales sont les mi-saisons.

La Libye offre des paysages très variés pour le voyageur au Sahara : expédition en 4x4 à travers le Fezzan, randonnées dans l'Akakous ou dans les Tassilis de Maghidet et l'erg Titersin, et mêmes campements de luxe dans l'erg Oubari où il est possible de séjourner. Les possibilités sont nombreuses et variées.

Séjour courtHaut de page

Circuit au départ de Ghat (charter direct depuis Paris et Marseille). Si l'aéroport de Ghat est encore fermé, le circuit devra se faire au départ de Sebha (à 550 km au nord-est ; dans ce cas-là faire les visites du 5e jour le 1er jour sur la route pour Ghat, et nuit en camping à Ghat).

Jour 1. Arrivée à Ghat. Départ pour le massif de l'Akakus, haut plateau montagneux. Nuit en bivouac.

Jour 2. Grande arche de Fozzigiaren et découverte des sites rupestres du wadi Tanshalt et du wadi Anshal. Bivouac.

Jour 3. Découverte de nombreux sites rupestres du wadi Tachwinet et nuit en bivouac.

Jour 4. Départ pour le Messak Settafet. Visite des gravures rupestres du wadi Matkhendouch. Nuit en bivouac dans l'erg Mourzouk.

Jour 5. Visite du site archéologique de Germa, ancienne capitale des Garamantes, peuple mythique du Sud libyen, et du musée qui présente une remarquable synthèse du patrimoine historique et préhistorique du Fezzan. Nuit au camping.

Jour 6. Les lacs-oasis de l'erg Oubari (Gabraoun, Oum el-Ma et Mandara). Visite des lacs. Bivouac dans les hautes dunes.

Jour 7. Retour à Ghat, nuit au camping.

Jour 8. Au matin, visite de la vieille ville de Ghat, ancienne capitale des Touaregs Ajjer, avec sa vieille ville et ses ruelles tortueuses. Transfert à l'aéroport pour le départ vers la France.

Séjour longHaut de page

Jour 1. Tripoli - Qasr el-Haj - Nalout - Ghadamès. Départ vers Ghadamès, " la perle du désert ", via les anciens greniers fortifiés et villages berbères de Qasr el-Haj et de Nalout. Arrivée à Ghadamès dans la soirée.

Jour 2. Ghadamès. Découverte de la vieille ville de Ghadamès et de la palmeraie, du musée, du fort de Ras el-Ghoul et des petits lacs d'Aïn-Debban dans le désert. Coucher de soleil sur les dunes de Ramlet el-Ramsin.

Jour 3. Ghadamès - Sebha. Belle traversée nord-sud de la Libye jusqu'à Sebha, capitale administrative du Fezzan (850 km).

Jour 4. Sebha - Erg Oubari. Visite en 4x4 des lacs salés cachés dans les hautes dunes de l'erg Oubari (lacs Mafou, Gabraon, Oum el-Ma et Mandara), avec une nuit en bivouac.

Jour 5. Erg Oubari - Germa. Visite du site archéologique de Germa, ancienne capitale des Garamantes, peuple mythique du Sud libyen, des tombeaux d'El-Hatya et du musée.

Jour 6. Germa - Wadi Matkhendouch. Visite des sites de gravures rupestres du wadi Matkhendouch, continuation et bivouac dans l'erg Mourzouk.

Jour 7. Erg Mourzouk. Traversée de la passe Imrewan et bivouac dans l'erg Mourzouk.

Jour 8. Tachwinet. Cordons des dunes de l'erg Ouan Kassa et découverte de nombreux sites rupestres du wadi Tachwinet. Bivouac.

Jour 9. Fozzigiaren. Sites rupestres du wadi Anshal et du wadi Tanshalt. Grande arche de Fozzigiaren. Bivouac.

Jour 10. Akakus - Ghat. Fin de la traversée du massif de l'Akakus, haut plateau montagneux, et arrivée à Ghat.

Jour 11. Ghat - Tripoli. Au matin, on visite la vieille ville de Ghat, ancienne capitale des Touaregs Ajjer. Transfert à l'aéroport pour Tripoli si l'aéroport est en service, sinon, transfert en avion depuis Sebha (à 550 km au nord-est).

La destination devient un peu plus accessible. Et le Sahara Tchadien possède des trésors : le Tibesti et l'Ennedi. Un voyage au Tchad ne peut être qu'une grande expédition que ce soit à pied ou en 4x4.

Séjours longsHaut de page
Découverte de l'Ennedi-Borkou en 4x4Haut de page

Jour 1. Départ de N'Djamena ; à Massaguet, prendre la piste du Nord pour Massakory ; remontée du Bahr el Ghazal jusqu'aux environs de Salal.

Jour 2. Traversée du Djourab et nuit dans les barkhanes.

Jour 3. Arrivée à Faya-Largeau ; marché et ravitaillement ; départ dans l'après-midi pour passer la nuit dans le massif de Bembéché.

Jour 4. Traversée de Bembéché, arrivée à Ounianga Kébir ; nuit au bord du lac encerclé de dunes.

Jour 5. Matinée au lac ; après-midi, baignade et soirée au lac d'Ounianga Sérir.

Jour 6. Salines de Tegguedeï et de Démi, traversée de la dépression du Mourdi ; campement à l'entrée de l'Ennedi, vers le puits de Waï ou le massif de Bichagara.

Jour 7. Arrivée à Fada, ravitaillement ; départ pour la Guelta d'Archeï.

Jour 8. Journée à la Guelta d'Archeï et sur les sites des environs : Manda Guéli, Tokou... On peut facilement prendre une journée supplémentaire pour se promener dans la région.

Jour 9. Guelta de Bachikélé ; campement vers Terkeï.

Jour 10. Départ de l'Ennedi et retour sur N'Djamena.

Jour 11. Nuit dans le Djourab.

Jour 12. Arrivée à N'Djamena. Repos dans un hôtel confort ou charme.

Voyage au TibestiHaut de page

Jour 1 : arrivée de Paris (en matinée ou soirée), installation, repos et possibilité de vous promener au marché au quartier de la mosquée. Nuit à l'hôtel.

Jour 2-4 : départ sur Moussoro. Ce beau petit village sahélien est la terre des pasteurs nomades Daza et Kred. Ensuite direction le désert et l'oasis de Faya par le Bahr el-Ghazal et les dunes de l'erg du Djourab.

Jour 5-6 : le voyage se poursuit en direction des falaises de grès roses et ocre vers Ounianga Kébir.

Jour 7-8 : cap plein ouest par Gouro et Yebbi Bou, ainsi le cratère de l'Emi Koussi sera à l'est, et les érosions d'Aneba seront à l'ouest.

Jour 9 : remontez l'Oued Zoumri. Vous aboutissez à l'oasis de Bardaï, après avoir contourné des volcans de Tierko et Voon.

Jour 10-11 : visite des gravures de Gonoa, puis le trou au Natron, à l'ombre du pic Toussidé, au milieu des labyrinthes de grès.

Jour 12-13 : Zouar, pays du Derdeï, chef traditionnel des Toubou. Nuit dans un décor féerique aux environs de Marmar.

Jour 14 : traversée des superbes dunes de Yoa en direction du rond-point Général-de-Gaulle après l'Ehi Atrone et une partie de l'erg de Bilma.

Jour 15 : retour vers Faya.

Jour 16-17 : palpitante traversée des dunes transversales du Djourab vers Oumchalouba, laissant lentement et progressivement apparaître une rare végétation d'abord, puis la terre et enfin la civilisation à travers Kalaït, Biltine, Abéché.

Jour 18 : arrivée à N'Djamena et départ pour Paris le soir.

En Egypte, c'est une nouvelle aventure saharienne qui se profile avec une plus grande diversité des circuits : il y a encore bien sûr la découverte des oasis du désert libyque et du désert blanc, mais aussi la Grande Mer de sable et le plateau du Gilf el Kebir. Là aussi, chacun peut choisir entre la randonnée et l'expédition en 4x4.

Séjour longHaut de page

Jour 1. Quitter Le Caire vers Bahareyya.

Jour 2 - 3 - 4. Découverte du désert Blanc, du désert Noir, de la montagne de Crystal (trois journées).

Jour 5. Descendre vers l'oasis de Farafra, s'y arrêter (une journée).

Jour 6-7. Aller vers l'oasis de Dakhla, visiter Mout, les vestiges de Balat, Bashangi, Deir El-Haggar (deux journées).

Jour 8-9. Pousser jusqu'à l'oasis de Kharga et de Baris, le temple d'Hibis, la nécropole de Bagawat, Qasr El-Douch (deux journées).

Jour 10 à 14. Traverser le désert pour rejoindre la merveilleuse oasis de Siwa (trois journées), y séjourner pour ses sources d'eau chaude (deux journées).

Jour 15. Rejoindre Le Caire (une journée).

Le Soudan est encore méconnu des Français. Pourtant dans le désert de Nubie subsiste des pyramides magnifiques. C'est ce désert que nous privilégions, même si le Sahara au Soudan est la continuation des massifs du Tchad et de l'Egypte. Les circuits classiques sont en 4x4, mais une nouveauté existe, la possibilité de traverser une partie du désert de Nubie en méharée.

Séjour longHaut de page

Jour 1. Khartoum. Visite du musée archéologiques où on peut voir 2 temples sauvés des eaux par l'unesco lors de la construction du barrage nasser.

Jour 2. Old Dongola. Départ vers le site de Old Dongola, pour visiter le temple copte aux colonnes de marbre et les églises. Possibilité de dormir en bivouac dans cette région.

Jour 3. Old Dongola et les villages Nubiens. Visite de superbes villages posés sur le sable orange au milieu des palmiers. Les maisons sont peintes et décorées de motifs floraux. Les habitants sont ouverts et hospitaliers et les femmes ne dissimulent pas leur visage. Départ et nuit à Karima.

Jour 4. Karima, le Djebel Barkal et la nécropole d'El Kurru. Le Mont Barkal est le seul relief qui ressort des plaines désertiques. Vestiges de temples.

Visite de la nécropole Royale de l'ancienne cité de Napata. La capitale d'avant la période méroïtique (800 à 400 avant JC), comportait plusieurs pyramides construites près du djebel Barkal, à El Kurru et à Nuri. Visite d'El Kurru. Nuit à Karima.

Jour 5. Karima. Désert nubien et 4ème cataracte. Nuri. Départ pour admirer la 4ème cataracte du Nil. La région était un peu agitée par la contrusction du barrage de Méroé qui va inonder plusieurs villages qu' lon voit aujourd'hui déserté. Pyramides de Nuri. Nuit à Karima.

Jour 6. Désert de Bayuda et Méroé. Le désert de Bayuda alterne le sable orange et les cônes volcaniques de basalte noir. On peut y croiser les nomades Bisharin, qui vivent dans de petites huttes de branchages entremêlés à proximité des rares puits avec leurs chameaux et leurs ânes. Possibilité de dormir dans un campement agréable à Méroé.

Jour 7. Visite de Méroé. La nécropole de Méroé est à environ 3 km du Nil : il y a plus de 40 pyramides éparpillées sur le site... une vraie merveille complètement incontournable quand on se rend au Soudan. Nuit au campement.

Jour 8. Excursion aux temples de Naga et Mussawwarat.

Jour 9. Retour sur Khartoum par Omdurman et traversé du déserts de boule de granit superbes. Nuit à Khartoum ou embarquement.


Voir plus d'idées de séjours

Galerie photo SAHARA

Actualité et reportage - Sahara

La biennale de Bamako s'annonce

Et c'est bientôt le top départ pour la 10ème biennale de la photographie africaine de Bamako qui se tiendra cette année autour du thème : "Telling Time". Cette année est en plus doublement spéciale. D'abord car la biennale fêtera son anniversaire et à cette occasion une large rétrospective des années antérieures sera réalisée. Et les artistes...

Un Ultra Trail de 100 km se déroulera en Tunisie

" L'ultra Mirage El Djerid " c'est ainsi que se nomme le tout premier Ultra Trail qui fera courir les sportifs sur 100 km le 7 octobre 2017 au Chott El Djerid. Ces derniers viendront des quatre coins du monde et seront tous d'un très haut niveau afin de parcourir dunes, sable et roches avec force et courage. 70 coureurs seront présents qui viendront...

Les incontournables de la Tunisie

À seulement quelques heures d'avion de la France, la Tunisie est un véritable temple du tourisme. Pourtant, malgré la concentration de complexes hôteliers et d'attractions en tout genre, ce petit pays réserve bien des surprises aux voyageurs. Certains endroits encore préservés permettent de découvrir les odeurs et les couleurs authentiques...

SAHARA, les adresses futées

Ailleurs sur le web

Toutes les bonnes adresses Sahara

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté