Aux portes de l'Europe, le Sahara est le plus grand désert du monde. A l'échelle d'un continent, il occupe une superficie exceptionnelle de près de 9 millions de km2. Il s'étend sur dix pays de l'océan Atlantique à la Mer Rouge : le Maroc, la Mauritanie, le Mali, l'Algérie, le Niger, la Libye, le Tchad, la Tunisie, l'Egypte et le Soudan, couvrant ainsi un tiers de l'Afrique. Le Sahara est un espace naturel transfrontalier hors du commun. Absolument sauvage, inhospitalier et en grande partie inhabité, il est composé de plaines, de volcans, de plateaux, de vallées étroites, de montagnes, d'oasis ou de lacs. C'est un territoire d'aventure, de beauté et d'explorations infinies. Parcouru d'abord par les caravaniers, par les explorateurs, par les chercheurs comme Théodore Monod et plus récemment par les voyageurs, le Sahara garde pourtant son mystère. Il reste un immense espace sauvage où la nature règne en maître et qui ne garde aucune empreinte du passage des voyageurs. Ce désert parfait est assez exceptionnel pour susciter la même admiration et le même respect génération après génération.

Les paysages sahariens sont extrêmement variés : les termes qui désignent les différents types de paysage sont typiques de cette région du monde : erg, reg, oasis, oued, sebkha, guelta, hamada, adrar ou encore tassili.

Le Sahara est aussi un immense musée à ciel ouvert regorgeant de préhistoire et d'histoire : gravures et peintures rupestres, ateliers néolitihiques d'une qualité exceptionnelle, tombeaux islamiques, mosquées du désert faites de simple cailloux posés sur le sable. Habité depuis le paléolithique, il est le territoire des grands nomades qui aujourd'hui nous interroge sur leur avenir.

Le voyage au Sahara est aussi le voyage nature par excellence. Tous les jours, on peut admirer le lever et le coucher du soleil. Certains soirs, ce sont les levées de pleine lune sur les dunes pâles où l'on voit presque comme en plein jour. D'autres encore, on s'endort avec le croissant arabe symbole des contes des mille et une nuits. Ou encore par les nuits sans lune, on peut admirer la voie lactée, Orion et l'étoile du sud. Les compagnons du voyageur ne sont pas seulement le sable, le soleil ou les étoiles mais aussi le vent, presque prophétique, qui façonne les paysages.

Le voyage au Sahara a aussi une dimension intérieure. De grands voyageurs ont décrit cette expérience saharienne. Après quelques jours dans ces grands espaces, une grande sérénité envahit le voyageur. Ce dépouillement spirituel n'est possible que dans un paysage aussi pur qu'austère et où ne pousse aucune plante. Devant la nudité du désert, se révèle le dépouillement et l'unité du soi.

Ce n'est sans doute par hasard que les grandes religions monothéistes sont nées dans le désert.

C'est pourquoi les courses de voiture et les records en tout genre, ne peuvent faire découvrir cette expérience. Il faut entrer au Sahara "sur la pointe des pieds" comme le disait Théodore Monod et cheminer si possible à pied ou le plus possible à pied. Ce guide vous aidera à choisir votre destination ou votre expédition dans le plus beau désert du monde.

Marie Liquard

REMERCIEMENTS. Je tiens à remercier Sylvain Philip pour son aide précieuse. Un grand merci à Nicolas Loizillon et au professeur Thierry Tillet, à Arnaud Contreras, à Ahmed ben Saïdi, et à ceux qui ont apporté leur collaboration à ce guide.

Les lieux incontournables du Sahara

Comment partir dans le Sahara ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage dans le Sahara

Photos du Sahara

Découvrir le Sahara

Les plus du Sahara

Les grands espaces

Le Sahara est sans doute l'une des régions les plus sauvages de la planète. La terre à nue, sans végétation, permet de voir jusqu'à l'horizon, sans aucune entrave pour le regard. Le vent a souverainement façonné ces paysages minéraux qui sont parmi les plus beaux de la planète. Les espaces désertiques offrent une vision à 360° du paysage. Mais seuls les nomades arrivent à s'y orienter sans boussole car ils connaissent des routes ancestrales. L'hostilité du climat décourage toute implantation humaine, à l'exception des oasis.

L'aventure

L'appel du désert c'est aussi l'appel de l'aventure : lâcher prise, larguer les amarres et s'embarquer pour un voyage sans repères. Comme tous les espaces naturels exceptionnels, le désert entraîne le voyageur plus loin qu'il ne s'y attend. Il est encore possible de faire de grandes expéditions dans certaines régions très peu fréquentées. Les grands voyages dans le désert demandent une bonne condition physique, une préparation minutieuse et des guides locaux ou français très compétents. L'aventure, c'est aussi de dormir à la belle étoile sous la voie lactée pendant plusieurs jours.

Des paysages variés

Les paysages sont très variés, même si certains imaginent le désert comme la traversée accablante d'une interminable plaine rocailleuse. Ces regs existent mais ce n'est pas là que vous choisirez d'aller. Vous découvrirez les grands massifs de dunes (les ergs), où s'égrènent des chapelets d'oasis luxuriantes, ou encore les montagnes volcaniques (comme le massif du Hoggar en Algérie ou l'Emi Koussi au Tchad). Vous pourrez choisir de découvrir les lacs salés de Libye au coeur des grandes dunes de l'erg Oubari, ou de partir au Mali contempler le large fleuve Niger du haut d'une dune orange, ou encore de suivre les traces des caravanes entre Chinguetti et Ouadâne.

La rencontre avec les nomades

Un voyage au Sahara est aussi une rencontre avec les nomades. En les observant, vous apprendrez beaucoup sur la manière de vivre dans le Sahara. Comme ils sont en osmose avec la nature, ils vous apprendront à l'être également. Un occidental ne peut survivre dans le Sahara sans la science des nomades : il ne sait pas s'orienter ni trouver de l'eau, il ne connaît pas les plantes ni les animaux. Il ne sait pas lire les traces ni les interpréter. Il ne sait pas ce qui se passe dans le désert, alors que le nomade le sait lui. Dans ce paysage indéchiffrable, il repérera bien avant vous un homme au loin qui cherche un chameau, il entendra un bruit et l'interprétera avant que vous l'ayez seulement remarqué, il se souciera d'une trace qui part dans une direction peu fréquentée de peur que quelqu'un s'y soit perdu. Le secret de la vie dans le désert, c'est les nomades qui le détiennent. C'est pourquoi vivre avec eux est l'unique apprentissage possible du désert. En modifiant les conditions de vie de ces populations, c'est un savoir ancestral qui peut se perdre. Aujourd'hui au désert, l'humain peut provoquer des situations difficiles, mais la vraie valeur est la solidarité des gens du désert : si l'on vous trouve en difficulté, on vous sauvera la vie sans vous poser de questions avec générosité et on vous aidera jusqu'à ce que vous puissiez rentrer chez vous.

Une grande richesse préhistorique

Avec le Croissant Fertile, le Sahara a abrité la civilisation la plus avancée de la planète. Aujourd'hui, c'est un immense musée à ciel ouvert. Il abonde de vestiges néolithiques passionnants. Gravures, peintures rupestres, ateliers néolithiques. Les gravures et surtout les peintures sont souvent réalisées à l'air libre sur des dalles rocheuses ou dans des grottes. On en trouve dans les Tassilis, refuge idéal pour ces populations. Leur qualité, la finesse des dessins, les informations contenues sont absolument exceptionnelles quand on sait qu'elles sont extrêmement anciennes. Les plus célèbres de ces productions sont celles découvertes par Henry Lhotte dans le Tassili n'Ajjer en Algérie. Il faut aussi citer celles du Messak en Libye, ou encore celles de l'Ennedi au Tchad. Certains voyages sahariens sont organisés autour de la découverte de ces sites exceptionnels.

Une communion avec la nature

Un voyage au Sahara est une expérience intense : à mesure que les paysages défilent et qu'un mode de vie différent s'impose à lui, le voyageur apprend à lâcher prise, à privilégier d'autres valeurs comme le dépouillement et la simplicité. Le désert, c'est l'apprentissage "du vent, du sable et des étoiles", comme disait Saint-Exupéry dans Wind, Sand and Stars, le titre anglais de Terres des Hommes. Les rencontres avec les nomades sont aussi des moments privilégiés. Des siècles semblent séparer nos deux mondes : d'un côté le monde moderne capitaliste envahi par la technologie et de l'autre, le monde nomade dont la priorité n'est pas le matériel. La rencontre entre ces deux modes de vie est un choc de part et d'autre. Il en résulte une prise de conscience sur la nécessité de protéger ce désert exceptionnel et les populations qui y vivent.

Reportages & actualités du Sahara

Ailleurs sur le web
Avis