Guide de l'Ile d'Elbe : Mode de vie

Vie sociale

On l'a vu, les valeurs chères à l'Eglise se perdent. Fidélité, mariage... les Italiens se marient tard, ont des enfants plus tardivement encore et, fatalement, en ont peu. En revanche, ils consacrent bien plus de temps à se retrouver et à paraître beaux, élégants lors de la passeggiata ou des sorties nocturnes dans la dernière boîte à la mode. Les villes de Toscane correspondent à cette image d'ensemble.

Education

Galilée, Dante, Pétrarque, Machiavel, Pic de La Mirandole... la liste des grands esprits d'origine italienne qui ont fait l'histoire de la pensée occidentale est impressionnante. La Toscane, terreau de l'humanisme et de la Renaissance, a un lourd passé à assumer dans le domaine de l'éducation et de l'enseignement. Certes, le mythe est aujourd'hui un peu crevassé, et les universités ne sont plus des points de référence pour les hautes sphères de la société.

L'école, bien sûr obligatoire, est divisée en quatre périodes d'étude : scuola materna (de 3 à 5 ans), scuola elementare (de 6 à 11 ans), scuola media (jusqu'à 14 ans), puis la scuola secondaria avant l'université. Il est intéressant de noter que les enfants qui présentent un handicap vont dans les mêmes écoles que les autres.

Famille et natalité

La Toscane reflète les tendances nationales : un taux de natalité de 9 ‰ pour un taux de mortalité supérieur (10,4 ‰). Pire, le taux de fécondité est descendu à un taux record de 1,4 enfant par femme (l'un des plus bas de l'UE), insuffisant donc pour renouveler chaque génération, le vieillissement de la population ne fait que s'accentuer. Il est prédit que la population baisse de plus de 4 millions d'ici 30 ans ! De nombreux facteurs peuvent expliquer ce phénomène et ne feront que l'aggraver : l'urbanisation et l'exode rural, l'essoufflement du discours de l'Eglise auquel la jeunesse est de plus en plus indifférente.

Même si la famille, qui fut pendant longtemps le fondement même de la société italienne, tend peu à peu à perdre de son influence, notamment avec l'institution du divorce, elle garde une valeur fondamentale pour les Toscans, si fortement attachés à la tradition et au sang. Certes, le cercle familial n'est pas, comme en Sicile, la colonne vertébrale de l'être et de la communauté, ou encore l'assurance d'une sécurité, d'un toit, mais il est un centre d'attention permanent. L'importance donnée à la famille provient notamment du passé rural italien, de l'esprit de clan propre aux Toscans, à l'époque où la survie de chacun dépendait de la cohésion et de la coopération du groupe familial large. Des entreprises familiales subsistent dans la gastronomie et le vin notamment, et il est facile d'observer lors des grandes manifestations traditionnelles à quel point les notions de liens du sang, de racines et de communautés prennent une dimension quasiment sacrée et ineffable.

Le caractère elbois décrit dans les manuscrits émanant de la campagne napoléonienne de 1814

" Les Elbois sont naturellement doux, hospitaliers et attachés au lieu qui les a vu naître. La vie frugale qu'ils mènent contribue à les rendre sains et robustes. Ils aiment la chasse, sont bons marins, et se livrent avec plaisir aux exercices pénibles. Si leur territoire est menacé de quelque invasion, on les voit tous se faire soldats. L'amour du travail et de la bravoure sont des qualités qui les distinguent. "

F.H. Arnaud, Précis Historique de la Campagne de 1814.

Mœurs et faits de société
Place de la femme

La Donna... Les femmes et les Italiens, ça n'est pas une légende ! Pétrarque chantait Laure, Dante louait Béatrice, les cinéastes Fellini et Antonioni, leurs égéries respectives. Les féministes et la révolution sexuelle des années 1970 n'ont pas ruiné le mythe mais, au contraire, libéré la femme du rôle réducteur de mamma qui sévit si souvent encore dans le Sud, et le rôle décoratif, non moins réducteur, dans lequel sa " libération " l'a tout d'abord cantonnée. Garçons et filles suivent la même éducation et ont les mêmes espérances professionnelles. Le divorce est permis depuis 1970 (et confirmé suite au référendum de 1974), de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues, l'avortement a été dépénalisé. Les femmes trouvent de nouvelles fonctions dans la société, et le taux de natalité (1,4 enfant par femme) est l'un des plus bas d'Europe.

Homosexualité

L'homosexualité est encore un sujet délicat en Italie, pays profondément catholique et attaché aux valeurs familiales traditionnelles. Les réactions devant un couple d'hommes ou de femmes se tenant par la main dans la rue peuvent varier d'une ville à l'autre...

Religion

La Toscane n'échappe pas à la règle ! 97 % de la population est baptisée, 90 % se déclare catholique, mais l'influence politique de l'Eglise est allée en s'amenuisant depuis les années 1960. Cependant, chacun sait que l'Italie regroupe sur son territoire un nombre unique d'églises, de saints et de sanctuaires du monde chrétien.

En Toscane, comme dans tout le nord de l'Italie et même à Rome, l'emprise de la religion n'est pas aussi forte que dans le sud, comme à Naples et surtout comme en Sicile, où les croyances sont affermies par une superstition héritée de l'Antiquité.

Comme sur toute île, la survie des habitants de l'Elbe, essentiellement paysans et pêcheurs, dépendait pleinement des forces de la nature. Ainsi, de nombreux lieux de culte répartis sur tout le territoire virent le jour, dédiés aux divinités protectrices des récoltes, de la pêche, de la mer...

Adresses Futées de l'Ile d'Elbe

Où ?
Quoi ?
Avis