Guide de l'Ile d'Elbe : L'Île d'Elbe en 15 mots-clés

Faire / Ne pas faire

Faire

Les Elbois sont des gens très ouverts. Vous n'aurez aucune difficulté à entamer une discussion, obtenir des informations et des indications routières, et parfois même à vous faire accompagner jusqu'à votre destination.

Prendre l'aperitivo en début de soirée. C'est une vraie institution : cadres, ouvriers et étudiants confondus, tout le monde se retrouve à partir de 19h pour un apéro-happy hour. C'est la meilleure façon de s'immerger à 100 % dans l'ambiance italienne.

De manière générale, il est préférable de visiter les villes à pied, car la circulation et le stationnement y sont souvent difficiles, voire interdits.

Demander conseil à vos hôtes sur la plage la plus abritée des vents, différente chaque jour.

Ne pas faire

Entrer en short dans les lieux saints ou épaules découvertes et tenues légères, et souvent de prendre des photos.

Critiquer les mammoni, ces Tanguy transalpins. Les statistiques sont formelles, selon l'Istat (l'Insee italien) environ 40 % des hommes de 30-34 ans vivent encore chez leurs parents et 20 % des femmes. En Italie, la mamma, c'est sacré, surtout pour les garçons, qu'elles couvent jusqu'à ce qu'ils se marient. De plus, la crise n'a rien arrangé : le taux de chômage et les loyers prohibitifs dans les métropoles italiennes font que les jeunes adultes n'ont pas forcément d'autre choix que de rester chez leurs parents.

Plaisanter sur leur amour du football car c'est vraiment une affaire de coeur pour les Italiens.

Utiliser un couteau pour manger des pâtes et - pire ! - de couper ses spaghettis. On a beau dire que ce sont peut-être les Chinois qui ont inventé les pâtes, les maîtres en la matière restent les Italiens et on passe vite pour un " barbare " si on ne connaît pas l'art et la manière de manger la pasta. Enfin, le coup de grâce si, pour la digérer, on commande un cappuccino : le café est exclusivement matinal en Italie.

Croire que la dolce vita à l'italienne est synonyme de farniente. C'est avant tout un art de vivre, allant de l'amour de la nature à celui de la mode, du football au respect de la famille, de la religion à l'honneur. Bref, une certaine qualité de vie empreinte de douceur, mais qui n'a rien à voir avec le repos continuel... En outre, tout semble toujours mieux quand on est en vacances mais la crise économique a touché de plein fouet beaucoup d'Italiens et le pays reste encore sclérosé par des problèmes de corruption et par les mafias...

Se fier au nombre de kilomètres pour évaluer les temps de trajets. Les routes en lacets de l'île d'Elbe allongent en effet considérablement les distances et ralentissent les meilleures moyennes.

Aleatico

Sans aucun doute le vin le plus célèbre (mais aussi le plus rare) de l'Elbe. De couleur rubis intense, charpenté et harmonieux, l'Aleatico accompagne parfaitement la spécialité sucrée locale, la " schiaccia briaca ". Au nez, il développe des arômes de fruits rouges mûrs, qui devaient plaire à Napoléon, puisqu'il fit augmenter la production et le prestige de ce vin délicat et particulier.

Contrastes

Avec sa diversité de climats, de coutumes et de paysages, l'île d'Elbe promet un séjour sans routine et riche en découvertes. Terre de contrastes et d'exploration, elle abrite des plages magnifiques, de charmants villages d'altitude, des forêts ombragées, des reliefs accidentés : en couple ou en famille vous y trouverez votre bonheur.

Mayol (Jacques)

Immortalisé dans Le Grand Bleu, film culte de Luc Besson, le plongeur français est considéré comme un pionnier de l'apnée moderne et un défenseur avant l'heure de l'écologie. Jacques Mayol (1927-2001), l'homme dauphin, est tombé amoureux de l'île d'Elbe en 1973, et plus précisément de Calone sur la Costa dei Gabbiani, d'où la vue sur Montecristo est imparable et où les dauphins viennent nager près des côtes. Précurseur et mythe vivant dans les années 1980, Mayol est le premier plongeur au monde à avoir franchi en 1983 la barre mythique des 100 mètres en apnée, dans les eaux de l'île d'Elbe.

Minerai

Granit, schistes, marbre, calcaire, argile, magnétite, pyrite... et surtout les minéraux de fer se répartissent le territoire de l'île. L'observateur attentif aura ici la chance de découvrir de splendides exemplaires de minerais, ainsi que la couleur rougeâtre, violacée ou noirâtre de la roche du versant nord-est. Cet aperçu suffit pour indiquer avec quelle profusion la nature a répandu le minerai sur l'Elbe.

Napoléon

L'île d'Elbe est célèbre dans le monde entier pour son lien à un grand nom de l'histoire : Napoléon Bonaparte. Du 3 mai 1814 au 26 février 1815, en 300 jours d'exil, l'empereur a transformé l'urbanisme et l'architecture, euphorisé l'économie, tracé des routes, planté des châtaigniers et des oliviers, réformé l'arsenal législatif, bref, inventé un petit pays, dessinant même son drapeau orné d'abeilles. Un court séjour, mais qui laissa une empreinte significative dans l'esprit de l'île.

Parc national

Situées dans la zone haute-tyrrhénienne, les sept perles de l'archipel toscan - Elbe, Giglio, Capraia, Montecristo, Pianosa, Giannutri et Gorgona - composent une oasis naturelle d'environ 300 km2, proclamée Parc national en 1996. Ce territoire a eu la chance de conserver une biodiversité devenue rare ailleurs. L'archipel constitue donc une zone importante pour la poursuite et le développement des processus naturels. Considéré comme un pari pour certains, une évidence écologique pour d'autres, le Parc national de l'archipel toscan vise l'harmonie entre développement économique et conservation du patrimoine naturel.

Plages

Destination idéale pour tous les amoureux de plage, de soleil et de farniente bien mérité, l'île d'Elbe compte 200 plages et pas moins de 147 km de côtes. Grandes plages de sable fin équipées et petites criques sauvages, parfois uniquement accessibles par voie de mer, s'étalent sur tout le pourtour de l'île. Chacune d'elles possède sa propre personnalité : Barbarossa, nichée au fond d'un petit golfe et entourée d'une végétation verdoyante ; La Biodola et Cavoli, certainement les plus connues et les plus fréquentées ; Sansone, bordée de hautes falaises blanches qui se jettent dans la mer cristalline ; Fetovaia, l'une des plus belles plages d'Italie...

Plongée

Les passionnés de plongée sous-marine et de snorkeling trouveront dans les fonds marins de l'île d'Elbe un véritable trésor immergé : grottes, rochers et éboulements, failles, épaves et parois plongeant dans le bleu de la mer. Débutants comme plongeurs chevronnés y trouveront leur bonheur. De nombreux centres de plongée sont présents sur l'île pour vous faire découvrir des spots remarquables, où se cachent une multitude de couleurs, une merveilleuse flore et faune aquatique. Ne manquez pas la Punta di Fetovaia et ses gorgones rouges géantes.

Ports

Toutes les îles toscanes se prévalent d'une très ancienne tradition maritime. Elles bénéficient d'une position stratégique sur la plupart des routes maritimes de la mer Tyrrhénienne. Malgré sa superficie relativement modeste, l'île d'Elbe est truffée de bons mouillages et de ports de toutes tailles, jouant ainsi un rôle important pour la plaisance. Portoferraio, le port le plus important de l'île, Magazzini, Marina di Campo, Marciana Marina, Porto Azzurro, Rio Marina et Cavo en sont les principaux exemples.

Poulpe

Parmi les recettes typiques de la tradition elboise, vous ne pourrez pas revenir de votre voyage insulaire sans avoir goûté au polpo all'elbana. Du poulpe tendre et fondant, cuisiné avec des pommes de terre, qui devrait faire céder même les plus réfractaires. L'occasion est parfaite pour une cure d'iode et de bonne santé !

Malheureusement disparue, la tradition voulait que des vendeurs de poulpe bouilli, armés de marmites et de fourchettes sur les places de villages, accueillent le retour des travailleurs et des mineurs en début de soirée.

Pour l'anecdote : Paul le Poulpe, le céphalopode qui a deviné les résultats des matches du Mondial 2010, était natif de l'île d'Elbe !

Routes en lacets

Aimez-vous les routes en lacets accrochées aux flancs des parois rocheuses ? Du littoral aux montagnes de l'intérieur des terres, les routes elboises serpentent, tantôt en lacets (parfois serrés), tantôt en courbes, rarement en lignes droites. Toutes les routes ne sont pas goudronnées (strada sterrata), quoi qu'il en soit la règle d'or est de prendre son temps et de rouler tranquillement. La vue sur les massifs ou la mer accompagne constamment la route riche d'expériences, mais accessible à tous !

Schiaccia Briaca

La Schiaccia Ubriaca (ou Schiaccia Briaca comme on dit sur l'île d'Elbe) signifie littéralement " gâteau ivre ". Partout, vous trouverez ce dessert traditionnel, parfois réinventé avec audace.

La Schiaccia Briaca était couramment offerte aux marins qui partaient en mer. Sa pâte, presque sèche, constituait une source énergétique savoureuse et pouvait être longuement stockée.

Origines de la plus célèbre douceur de l'île d'Elbe. Du XIIIe au XVIe siècle, l'île fut ravagée par de fréquentes invasions sarrasines. Cette empreinte orientale se retrouve singulièrement dans la Schiaccia Briaca, le dessert emblématique de l'île d'Elbe, composé d'ingrédients typiques de la cuisine du Moyen-Orient (pignons de pins, raisins secs, amandes).

A l'époque, cette douceur était moins sucrée qu'aujourd'hui, sans levure, ni oeuf. Néanmoins la recette s'est transmise de génération en génération et, de nos jours, la Schiaccia Briaca se prépare avec des fruits secs ou des figues selon la saison, ainsi qu'une touche d'Aleatico.

Sécurité

Il est important de souligner le sentiment de sécurité perçu sur toute l'île. Fort appréciable, il facilite le voyage, la détente et l'évasion. Peu d'incidents sont effectivement répertoriés, et ce toutes saisons confondues. Partout où vous irez, la bienveillance et la courtoisie de la population elboise renforce cette impression. D'autant que, grâce au souvenir de Napoléon, les habitants ont une tendresse toute particulière pour les Français.

Téléphérique

Le sommet du Monte Capanne, point culminant de l'île (1 019 mètres), peut être atteint grâce à un réseau de sentiers pédestres de difficulté variable, mais aussi grâce à un téléphérique qui part de la route qui relie Marciana à Poggio.

Réalisée dans les années 1960, la " cabinovia " permet de monter à 950 mètres d'altitude en 18 minutes, et d'admirer un panorama absolument unique. Du sommet de l'île, par beau temps, on embrasse du regard l'ensemble du " rocher ", la côte étrusque, les îles de l'archipel toscan, et même la Corse vers l'ouest. Oserez-vous tenter l'expérience ?

Trekking

Le trekking et la randonnée pédestre constituent sans nul doute la meilleure approche pour découvrir la plus grande île de l'archipel toscan. Très escarpée, partagée entre mer et montagne, culminant à 1 019 mètres d'altitude avec le mont Capanne, l'île d'Elbe, particulièrement adaptée à la marche, offre un vaste choix de sentiers, où chaque falaise est l'occasion de poser son regard sur le bleu de la mer en contrebas. Du bonheur pour petits et grands !

La Grande Traversata Elbana (GTE) est un superbe sentier de randonnée qui parcourt l'île d'est en ouest, le long des reliefs qui forment l'épine dorsale de l'Elbe. Entre maquis parfumé, vallées oubliées, sommets et crêtes escarpées, la GTE traverse des paysages à couper le souffle.

Ce parcours nécessite en général 22 heures de marche, même si certains sportifs battent des records.

Adresses Futées de l'Ile d'Elbe

Où ?
Quoi ?
Avis