Plusieurs explications pour l'étymologie : un terme francisque werki signifiant fortification, un mot latin quercus signifiant chêne ou un dérivé bas-latin d'un terme gaulois désignant un lieu humide et marécageux. Au XIIe siècle, alors que le château est pillé par Henri II Plantagenêt, les Templiers y fondent l'une des quatre commanderies de Bretagne, dont on voit les vestiges sur la route de Cuillé. Au XIIIe siècle, la ville s'entoure de remparts. Du Guesclin s'en empare en 1373 et en restera le maître pendant presque vingt ans. Assiégée par les Anglais au XVe siècle, la citadelle sera démolie en 1739. Depuis 1121, le marché draine les marchands des quatre départements limitrophes. " On trouve de tout, comme à la Guerche ", dit le dicton, même des " resses " (grands paniers en châtaignier et en osier bouilli). A voir : vestiges médiévaux, maisons à pans et porches de bois et la belle basilique Notre-Dame. L'abside XIIIe siècle et ses fenêtres à meneaux, la vieille tour du XIIe siècle, les vitraux et le tombeau de Guillaume II sont aussi à visiter. Dans les environs, le château de Montbouan, l'abbaye de la Roë, l'église d'Arbrissel et la chapelle Sainte-Anne méritent le détour.

À voir / À faire à La Guerche-de-Bretagne

Comment partir à La Guerche-de-Bretagne ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à La Guerche-de-Bretagne

Photos de La Guerche-de-Bretagne

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

5.95 €
2019-04-03
192 pages
Ailleurs sur le web
Avis