Lamballe vient du breton lan (monastère) et de saint Pal (saint Paul), natif d'Angleterre, qui fonde, vers la fin du VIe siècle, un monastère sur un terrain nommé Saint-Pal, au sud de la ville actuelle, sur la route de Moncontour. La plus ancienne mention de Lamballe (Lambala) date de 1083, dans une charte latine du prieuré de Saint-Martin de Lamballe. La ville se développe avec Jean III de Brosse, duc d'Etampes, gouverneur de Bretagne, comte de Penthièvre. Le seigneur aménage deux " lieux de plaisance " à l'est et à l'ouest de la ville. Les parchemins de Lamballe sont alors connus jusqu'au Vatican. L'arrivée du chemin de fer en 1865 et la construction des haras boostent l'activité économique et structurent l'urbanisme. Le développement des coopératives (début du XXe siècle) puis l'essor de l'agro-alimentaire (après la Seconde Guerre mondiale) contribueront encore à son essor. A moins d'une heure de Rennes en voiture et 2 heures 15 de Paris par le train, Lamballe a diversifié une économie où l'agroalimentaire reste très important. Le territoire est historiquement marqué par les métiers liés à l'automobile. Lamballe bénéficie aussi d'une attractivité touristique, en particulier avec le haras national (60 000 à 75 000 visiteurs par an) et la proximité du littoral.

À voir / À faire à Lamballe

Comment partir à Lamballe ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à Lamballe

Photos de Lamballe

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2019-01-30
576 pages
Ailleurs sur le web
xiti
Avis