Capitale du Trégor, Lannion, ville labellisée 4 fleurs et deuxième ville du département, est une cité de caractère à multiples facettes. L'étymologie de Lannion résulterait de l'installation, au Ve siècle, d'un établissement religieux (lann, en breton), sous le patronage d'un saint irlandais nommé Ion - ou Iudon. Fondée au XIe siècle, elle a su conserver son patrimoine architectural et culturel, qui enchante ses visiteurs. Découvrez ses petites rues pavées bordées de maisons à colombages des XVe et XVIe siècles, et ses églises du XIIe au XVIIe siècle. C'est aussi la capitale bretonne de l'électronique et des télécommunications, championne des techniques de pointe, avec sa technopole regroupant une centaine d'entreprises high-tech et des centres de recherche. Mais ce n'est pas tout ! C'est encore une ville d'eau, avec le Léguer qui la traverse de part en part et son stade d'eaux vives. Et une commune côtière avec sa plage de Beg-Léguer que vous trouverez en suivant le chemin de halage, le long du cours d'eau, jusqu'à la mer. Lannion est une petite cité portuaire. Mais c'est aussi une ville fortifiée qui sera rapidement plongée dans la guerre de Succession à la mort de Jean III en 1341. Au début du XVe siècle, la ville prend son essor, une expansion qui durera jusqu'en 1591, quand les Espagnols, mercenaires au service des ligueurs du Trégor, envahissent la ville et détruisent une partie de ses habitations. Quelques années plus tard, la peste vient achever le travail de mort et de destruction déjà engendré par les guerres et les pillages. Ce n'est qu'au XVIIIe siècle que s'achève cette période de délabrement. La prospérité revient peu à peu, le port est rénové, un quai est construit. Aujourd'hui Lannion est une technopole active, depuis l'installation en 1960 du Cnet - Centre National d'Etude et de Télécommunications.

À voir / À faire à Lannion

Comment partir à Lannion ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à Lannion

Photos de Lannion

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.95 €
2019-01-30
576 pages
Ailleurs sur le web
Avis