Bâtie sur les bords de Saône il y a plus de 3 000 ans, la ville de Chalon-sur-Saône est aujourd'hui une étape idéale pour découvrir les plaisirs de la Bourgogne. Gastronomie et culture viticole se mêlent délicieusement pour vous faire vivre un séjour haut en saveurs. Et dans cette ville chargée d'histoire, les activités ne manquent pas, notamment lors du carnaval à la fin du mois de février et au début du mois de mars. Une occasion unique de poser ses valises dans cette ville d'art et de culture.

 

Un peu d'histoire...

Chalon-sur-Saône est une ville festive mais aussi chargée d'histoire, puisque les hommes préhistoriques s'y étaient installés et que les romains en ont fait un centre stratégique. Sous la Révolution, pendant la mise en place des nouvelles circonscriptions administratives, Chalon est supplantée par Mâcon comme chef-lieu du département et perd son statut d'évêché (1790). Mais la ville va connaître un nouvel essor avec la construction du canal du Centre (fin XVIIIe, début XXe), puis celle des canaux de Bourgogne et du Rhône au Rhin qui développent davantage le commerce régional par voie fluviale. C'est à la même époque que Nicéphore Niepce met au point plusieurs procédés révolutionnaires dont celui de la photographie. La première photo du monde a été prise tout près d'ici.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la ville vit une situation inconfortable. De juin 1940 à novembre 1942, la ligne de démarcation passe au niveau de la Saône, Chalon étant en zone occupée et la rive gauche à partir de Saint-Marcel en zone libre.

Aujourd'hui, les nombreux vestiges du passé médiéval de la deuxième agglomération de Bourgogne n'ont pas fini de séduire les touristes...

 

Un patrimoine à découvrir

La visite commence par la superbe cathédrale Saint-Vincent. Cet ancien siège du diocèse de Chalon-sur-Saône s'élève au coeur de la ville ancienne. Entourée de commerces et de restaurants, la cathédrale mérite le détour. Elle est classée monument historique depuis 1903 et ses deux tours ont été classées en 1991. Construite au Ve siècle, sur l'emplacement d'un temple probablement dédié à Mars, rebâtie entre le XIe et le XVIe siècle, la cathédrale affiche deux périodes architecturales : l'âge roman et l'âge gothique. A l'intérieur, on remarque la beauté de certains chapiteaux et les chapelles latérales fermées par des grilles de pierre (une particularité régionale) dans les bas-côtés sud. D'autres chapelles abritent une grande tapisserie du Saint Sacrement exécutée vers 1510, une pietà en pierre de la fin du XVe siècle, un tableau sur bois du peintre Richard Tassel datant de 1608, représentant le Christ aux anges et, dans l'avant sacristie et un vitrail du XVIe siècle évoquant l'Apocalypse. Le superbe cloître date de la fin du XIVe siècle et possède quatre statues en bois. L'orgue de tribune date de la fin du XVIIe siècle et, enfin, le buffet est classé au titre des monuments historiques depuis 1846. L'édifice possède, par ailleurs, une maquette pour les déficients visuels, située à l'entrée.

La visite continue à quelques mètres de la cathédrale, une fois passé le pont Saint-Laurent. Sur les quais se trouve la Tour du Doyenné. Cette ancienne tour escalier desservait les appartements du doyen de Saint-Vincent. Menacée de ruine, elle a été démolie en 1907, vendue puis abandonnée dans une cour parisienne avant d'être reconstruite en 1926. Après une petite pause dans son jardin, direction l'Espace Patrimoine, quai des Messageries. Cet hôtel particulier met en valeur l'histoire et le patrimoine de cette ville d'art et d'histoire. Il propose des expositions temporaires et une exposition permanente qui permet de découvrir l'évolution urbaine de la cité depuis l'Antiquité.

Enfin, il ne faudra pas non plus oublier d'aller jeter un oeil à l'Arbre à Manon, cette attraction touristique entourée d'une légende qu'il faut découvrir, et à l'église Saint-Pierre située en face de l'Hôtel de Ville. Construite de 1698 à 1713 en forme de croix grecque, cette ancienne chapelle bénédictine propose une architecture particulière avec l'extérieur de style italien et l'intérieur baroque. 

 

Des musées à visiter

Juste en face de l'église Saint-Pierre, on entre ensuite (gratuitement) dans le musée Denon. Il présente une collection de peintures, sculptures et dessins du XVIe au XIXe siècle ainsi que de nombreux objets archéologiques témoins de la préhistoire et de l'histoire du Val de Saône. La section beaux-arts du musée est consacrée aux peintures françaises, italiennes, flamandes et hollandaises aux XVIe et XIXe siècles. Les collections archéologiques illustrent elles la présence de l'homme dans la région chalonnaise depuis une centaine de milliers d'années. Rappelons que Vivant Denon, né à Chalon-sur-Saône en 1747, fut directeur du musée du Louvre et ministre des arts sous Napoléon. La ville de Chalon a voulu lui rendre hommage en créant ce musée dédié aux oeuvres de Vivant Denon et à l'art dans son ensemble.

Retour ensuite quai des Messageries pour remonter l'histoire de la photographie. En effet, il faut se rappeler qu'en 1954 la Société Kodak Pathé a sélectionné la ville comme implantation industrielle lui permettant de transférer progressivement les activités de son usine de Vincennes en province. Malgré sa fermeture en 2008, Chalon-Sur-Saône reste le berceau de la photographie et il était tout à fait normal que son inventeur, Nicéphore Niepce, y soit honoré. C'est donc le cas avec ce musée, sans doute l'un des plus anciens et l'un des plus riches consacrés à la photographie. Les plus vieux appareils qui y sont exposés ont été mis au point dès 1816. Vous découvrirez, d'ailleurs, la plus vieille photographie du monde. Installé depuis 1972 dans l'ancien hôtel des Messageries royales, le musée conserve donc ces trésors, ainsi qu'une collection exceptionnelle d'autres objets photographiques. Le daguerréotype, chambre conçue par Daguerre et premier appareil commercialisé, ainsi que la chambre daguerréotype commercialisée par Chevalier en 1840, forment un ensemble unique au monde. A la suite de cette série, la collection se compose de dizaines d'appareils prestigieux qui permettent de suivre les évolutions techniques, jusqu'à l'appareil utilisé par la mission Apollo pour photographier la Lune. Incontournable !

Enfin d'autres musées seront à découvrir comme celui du Souvenir du Combattant pour découvrir notamment l'histoire des uniformes de l'armée française, le musée du Rail ou l'Imaginarium pour percer les mystères du vin et de la vigne de la région. Avant de déguster quelques étiquettes prestigieuses...

 

Les trois coups du Carnaval

Nationalement reconnue pour son festival annuel des arts de la rue " Chalon dans la Rue ", organisé fin juillet, Chalon-sur-Saône est aussi connu pour son Carnaval. Et le 26 février prochain, ce sera le début des festivités. Ce carnaval est dérivée de la " Fête des Fous ", réjouissances païennes transformées depuis lors par la Confrérie royale gôniotique. Les Gôniots sont, eux, les descendants des joyeux drilles moyenâgeux ; ils illustrent l'état d'esprit qui s'empare des Chalonnais lorsqu'approche Mardi gras ! Comme toujours : cavalcades, charivaris musicaux, fête foraine, shows, bal des enfants et grandes soirées festives seront programmés en marge des défilés de Sa Majesté Carnaval, du roi Cabache et de la reine Moutelle. Des festivités hautes en couleurs qu'il faut absolument découvrir si vous êtes dans la région. Alors, à vos agendas !

 

Infos futées

 

Quand ? L'arrivée des beaux jours est la période idéale. Sinon, pour assister au carnaval cette année, rendez-vous du 26 février au 6 mars.

 

S'y rendre. En train ou en voiture.

VOYAGES SNCF - Plus d'informations sur le site

Louer votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

SITE OFFICIEL DU CARNAVAL DE CHALON-SUR-SAÔNE - Plus d'informations sur le site

CHALON TOURISME - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hôtel aux meilleures conditions - Comparez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez