Bastogne. Chef-lieu d'arrondissement, Bastogne (un peu plus de 15 000 habitants pour l'ensemble de l'entité) est une plaque tournante de l'Ardenne. Le plateau de Bastogne, habité depuis la préhistoire, conserve de nombreuses traces de la présence des Celtes et des Romains. Dès le Moyen âge, la ville de Bastogne joue un rôle commercial de premier ordre, grâce à ses artisans (travail du cuir, de la laine et du fer) et à ses commerçants dont les bouchers qui ont établi la réputation du fameux jambon de Bastogne. Tellement célèbre qu'une de ses charcuteries abrite aujourd'hui le musée du Cochon !

Pour éviter les pillages incessants, nuisibles aux affaires, la ville obtint en 1332 une charte de franchise et le droit de construire des remparts. Remparts démantelés en 1688 par Louis XIV et dont il ne subsiste aujourd'hui que la vénérable Porte de Trèves.

Dès le Moyen Âge aussi, des communautés religieuses se sont installées à Bastogne (Trinitaires, Récollets) et ont joué un rôle déterminant en matière d'éducation, en créant par exemple, une école latine.

Aujourd'hui, Bastogne reste un centre commercial de première importance. Pour s'en convaincre, il suffit d'arpenter la rue principale, un dimanche après-midi. Ce n'est pas un hasard si Bastogne s'est vue dotée du surnom flatteur de " Paris en Ardenne " depuis le 16e siècle. C'est dans le périmètre de Bastogne - appelée depuis lors Nuts City - que fut livrée la grande bataille de l'Offensive des Ardennes durant l'hiver 1944-1945. Ces combats entre les troupes allemandes lancées par von Rundstedt et les libérateurs américains, a fortement marqué l'histoire et les esprits. A tel point que la cité ardennaise est connue pour être celle qui affiche le plus de drapeaux américains au kilomètre carré !

Aux alentours de Bastogne, on pourra également porter un regard sur la superbe petite église de Rachamps (Noville) avec sa tour romane et son mobilier du 18e siècle fabriqué par le sculpteur Jean-Georges Scholtus, originaire de Bastogne. Enfin, n'omettons pas la célèbre " Doyenne " cycliste, Liège-Bastogne-Liège, qui traverse la cité ardennaise chaque année en avril.

Décembre 44. Evénement décisif dans l'issue de la Seconde Guerre, la bataille pour la prise de Bastogne a duré un mois. Le 17 décembre 1944, en repos près de Reims, les paras de la 101st Airborne Division du général Mc Auliffe sont mis en alerte. La météo maussade empêchant un largage, les parachutistes se rendent par la route vers la zone des combats en Ardenne afin de stopper la progression des troupes allemandes vers Bastogne et défendre ses principales voies d'accès. Entretemps, les Allemands assiègent la ville par le nord et le sud et Bastogne se retrouve encerclée. Venant du sud, une colonne blindée américaine de la 3e Armée du Général Patton réussira pourtant à la libérer le lendemain de Noël, malgré les bombardements. L'épisode est marqué par l'impressionnant Mémorial du Mardasson, doté d'une crypte décorée par le peintre français Fernand Léger. Cependant, le site naturel de Bastogne et son Mémorial du Mardasson, de même que les nombreux lieux de mémoire de la région liés à la Seconde Guerre, semblaient sous-exploités. Ouvert en 2014, le " Bastogne War Museum " à vocation civique et pédagogique, contribue largement à garder vivace ce tourisme d'histoire et à entretenir la mémoire.

Aux environs. Située au coeur d'un triangle ayant pour pointes les villes touristiques de Bastogne, Houffalize et La Roche-en-Ardenne, la commune de Bertogne constitue la partie la plus pittoresque de la vallée de l'Ourthe. Vingt-neuf villages et hameaux s'y partagent un espace naturel intact, un patrimoine riche (château de Rolley et château de Roumont, chapelles de Flamisoul et de Wigny, Ferme Rosière...) et une vie associative dynamique.

Centre de vie du parc naturel des Deux Ourthes, Sainte-Ode est composée de 24 villages. Elle est située au coeur des vallées du Laval et de l'Ourthe. Sainte-Ode est jumelée depuis 1988 avec Sainte-Mère-Eglise en Normandie et possède un patrimoine aussi riche que varié : la chapelle de la Bonne Dame à Lavacherie, le pont Romain de Fosset, la pierre du Gayet à Tillet, l'église romane d'Amberloup, les vitraux des églises de Lavacherie et de Houmont. La commune est prisée pour son réseau de promenades balisées, ses circuits VTT, ses routes touristiques GTA. Sainte-Ode offre encore de nombreuses possibilités de pêche en rivière et en étang. Parmi les produits du terroir, la bière Cuvée de la Jonquille, le fromage de la Bonne Dame (symbole de la légende de Sainte-Ode) et les pralines " Les Jonlines ".

À voir / À faire à Bastogne

Organiser son voyage à Bastogne

Photos de Bastogne

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

12.95 €
2018-03-28
576 pages
Ailleurs sur le web
Avis