Guide d'Anvers : La Flandre en 20 mots-clés

Faire – Ne pas faire

Faire

Gastronomiquement parlant...

Se régaler au moins une fois d'une casserole de  moules, accompagnée de ses célèbres frites. Le plat national belge fait toujours des heureux. D'ailleurs, ne vous privez pas de crustacés, car la mer du Nord offre de très bons produits.

Trinquer avec des Belges autour de l'une ou l'autre bière du pays. Il y en a pour tous les goûts : élégantes et rafraîchissantes, fruitées, modérément maltées et épicées, houblonnées et plus ou moins alcoolisées... Là aussi, les frites peuvent faire partie du jeu, car le mélange est souvent extra ! Dans tous les cas, si vous pensez que vous n'avez jamais vraiment été " bière ", mais que vous êtes plutôt " vin ", c'est le moment de prendre conscience que vous vous êtes trompé(e) ! Enfin, si vraiment rien ne passe, il vous reste les nombreux vins belges à découvrir.

S'offrir des pralines fabriquées par un artisan chocolatier. Le centre-ville de Bruges n'est pas le meilleur endroit pour s'en procurer. Préférez les quartiers moins prisés ou le centre de Gand.

Pour le reste...

En été, faire le plein de bonne musique dans l'un des festivals organisés en Flandre. Le monde entier se déplace pour assister à ces événements, alors profitez-en !

Louer un vélo. C'est sans aucun doute le meilleur moyen de découvrir la région.

Faire preuve de simplicité et montrer profil bas surtout en termes de relations professionnelles. La vantardise est particulièrement mal venue en Belgique et l'autorité ainsi que les différences hiérarchiques n'apparaissent que de façon très discrète.

Ne pas faire

Partir du principe que les Flamands parlent français. Il est préférable de commencer par demander si la personne parle français, anglais ou allemand avant de se lancer dans une conversation. Question de politesse.

Se rendre dans un fast-food quand il y a des friteries dans le coin et manger de la mayonnaise allégée. Sacrilège, les amis, sacrilège !

Marcher sur une piste cyclable. Vous risquez d'en énerver beaucoup et vous prenez un risque pour votre sécurité.

Art nouveau

Très populaire entre 1890 et 1910, ce style artistique est né en opposition à l'art dit " académique " du XIXe siècle. L'Art nouveau s'inspire de formes et structures naturelles, autrement dit des fleurs, des plantes, mais aussi de leurs courbes. La Flandre, en particulier Anvers et la côte, ainsi que la région de Bruxelles, comptent de nombreuses traces et monuments entiers dans ce style et ce, grâce notamment au grand maître Victor Horta.

Autodérision

La faculté de rire de soi-même est une caractéristique que l'on trouve avec plaisir chez une grande partie des Belges. Ils possèdent d'ailleurs un grand sens de l'humour en général et les plus doués le pratiquent à travers différents arts comme la bande dessinée ou le cinéma.

Beffroi

Tour supportant des cloches, par la voix desquelles les magistrats communaux informaient les habitants des villes, le beffroi était un moyen de communication de masse. Il mesurait le temps et rythmait la vie économique et sociale des cités. Le beffroi était aussi une tour de guet d'où les veilleurs scrutaient l'horizon et annonçaient l'approche de l'ennemi ou, fléau très redouté au Moyen Age, le début d'un incendie. Mais les beffrois représentaient aussi, à l'époque médiévale, l'indépendance nouvellement acquise des villes et communes face au régime féodal. Les beffrois de Flandre sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1999.

Béguinages
<p>Le béguinage (Begijnhof).</p>

Le béguinage (Begijnhof).

Les béguinages trouvent leur origine au Moyen Age. Les hommes ne revenant pas toujours des croisades, les femmes se retrouvaient seules, en surnombre... Elles se réunissaient alors dans des béguinages pour s'aider et se protéger mutuellement, mais sans prononcer leurs voeux. Elles vivaient pieusement, et selon un quotidien réglé où la prière tenait une place non négligeable. Les béguines accomplissaient diverses tâches qui leur étaient dévolues : un travail social, médical, pédagogique et économique. Chaque béguinage comprenait un dispensaire, des ateliers de fabrication, une église et, bien sûr, les maisons béguinales souvent très pauvres, de taille très modeste : une cave-cuisine et une chambre. L'UNESCO a classé les béguinages flamands au patrimoine mondial. Ainsi, l'Organisation des Nations unies chargée de la culture reconnaît l'intérêt historique et culturel de ces constructions anciennes, et les protège. Ceux qui existent encore aujourd'hui se trouvent principalement dans les villes flamandes qui n'ont pas trop souffert des attaques d'Henry II, de Louis XIV et de la Révolution française. Sur un territoire assez peu étendu, on trouve un nombre impressionnant de béguinages, de Bruges à Tongres en passant par Courtrai, Gand, Louvain, Malines...

Bières

Il en existe pour tous les goûts, toutes les occasions et toutes les bourses. Plusieurs centaines de bières différentes se partagent le marché du royaume, selon une classification définie par l'endroit de production. La Pils, représentée par les marques Jupiler, Stella Artois, Primus Adler et Maes, est la plus consommée, avec 70 % du volume vendu. Mais vous pourrez également déguster des bières blanches, des blondes fortes, des bières ambrées, des bières brunes, des trappistes, des bières d'abbaye ainsi que de nombreuses bières fruitées.

Canaux

C'est dans les années 1980 qu'une poignée d'étudiants créateurs de mode participent à un concours à Londres. Ils s'appellent Ann Demeulemeester, Dries Van Noten, Walter Van Beirendonck, Dirk Van Saene, Dirk Bikkembergs et Marina Yee. Ils en reviennent auréolés d'une gloire aussi nouvelle qu'inattendue. On les surnomme les Six d'Anvers. Ces talents brillants et décidés investissent alors Nationalestraat et ses environs et transforment en quelques années un quartier à l'abandon en l'endroit le plus branché de la ville. On trouve également dans cette rue le MoMu, le musée de la mode. Aujourd'hui, on vient y flâner, faire son shopping et admirer l'agencement des boutiques et leurs décorations. Autant de révélateurs des nouvelles tendances...

Chocolat
<p>Chocolats belges à discuter sans modération !</p>

Chocolats belges à discuter sans modération !

Le chocolat est reconnu comme une spécialité belge, autant que suisse. Que vous soyez plutôt tablette fondante, bâtonnet fourré ou pralines, vous trouverez votre bonheur !

Un musée unique se trouve à Bruges : Choco Story. Ce musée retrace 2 500 ans d'histoire du chocolat par des mots, des images et des saveurs. Il vous plonge dans le monde captivant du chocolat et vous fait vivre un voyage sensoriel à travers le temps qui titillera non seulement votre regard mais aussi votre odorat et votre goût ! Les amoureux du chocolat y découvriront les différentes étapes de la fabrication de pralines, de pièces montées et de tablettes.

Cocooning

En Flandre comme dans le reste de la Belgique, on attache beaucoup d'importance à l'habitation. Le climat assez pluvieux y est certainement pour quelque chose. Puisqu'on y passe pas mal de temps, on s'ingénie à rendre les intérieurs douillets... et propres. Alors si vous êtes convié chez l'habitant, n'hésitez pas à complimenter Madame pour l'entretien exemplaire de la maison et Monsieur pour la jolie petite allée toute de briques rouges qui mène au barbecue et qu'il a construite lui-même pendant ses week-ends. Autre conséquence sans doute du climat, la plupart des villes comptent de nombreuses galeries commerciales couvertes, bien pratiques lors des jours de bruine.

Dentelle

Depuis le XVIe siècle, la Belgique, notamment la Flandre, est réputée pour la qualité de sa production dentellière encore majoritairement artisanale. Deux centres de confection se partagent le travail : Bruxelles, qui est spécialisée dans la dentelle aux fuseaux de fils coupés, et Bruges, qui est la capitale du point de fée originaire de Binche et de la dentelle aux fuseaux de fils continus. La Duchesse de Bruges est appréciée pour son aspect raffiné : avec des motifs floraux, faits séparément, puis raccordés l'un à l'autre par la suite.

Diamant

Le quartier diamantaire est situé à proximité de la gare centrale à Anvers, sur un périmètre abritant 1 500 compagnies et 4 bourses du diamant. Si vous voulez voir comment les meilleurs ouvriers au monde rendent au diamant sa couleur et son feu et le transforment comme par magie en " brillant ", vous ne manquerez pas de visiter le plus grand musée du diamant au monde, le Diamant Museum. N'oubliez pas d'admirer toutes les pierres précieuses dans la salle d'exposition de diamants " Diamondland ".

Fédéralisme

Depuis le 1er janvier 1995, la Belgique est devenue un Etat fédéral constitué de trois régions économiquement autonomes (la Région flamande, la Région wallonne et la Région Bruxelles-Capitale) et de trois communautés linguistiques (la Communauté française, la Communauté flamande et la Communauté germanophone). Cela dit, les nombreux compromis belges n'ont pas réussi à créer une véritable " culture fédérale " et les scénarios de sécession semblent de plus en plus d'actualité, particulièrement en Flandre. Au lieu d'être un fédéralisme de collaboration, il semble bien que la Belgique vive de plus en plus un fédéralisme de confrontation. C'est peut-être d'ailleurs l'essence même d'un fédéralisme à deux - contrairement à un fédéralisme à 10 (Canada) ou plus (Suisse, Espagne...) - où ce qui est acquis par l'une des parties est perçu comme fait au détriment de l'autre.

Feestje

" Waar is da feestje ? Hier is da feestje ! ", à traduire par : " Où se passe la fête ? La fête est ici ! " Au départ, il s'agit d'une chanson de 2006 signée par un rappeur malinois au doux nom de Pita. Elle est connue dans la Flandre entière et même dans toute la Belgique, car elle est reprise systématiquement lors des matchs de foot noir-jaune-rouge.

Festivals

La Flandre est connue dans le monde entier pour la qualité de ses festivals. Bien sûr, il y a les tout grands comme Tomorrowland, Pukkelpop, Wechter mais également les moyens comme Reggae Geel, ou encore les tout petits ! Rock, électro ou musiques du monde, chaque festival a sa propre identité et son univers.

Informations sur festivals.be

Flamand

Les Flamands, néerlandophones, représentent environ 60 % de la population belge. Au niveau linguistique, le terme " flamand " désigne les dialectes, et pas la langue néerlandaise. Attention à ne pas confondre " Flamand " et " Flamingant ". Ce dernier mot sert à désigner négativement le nationaliste flamand, tant critiqué par Brel.

Marchés

La Flandre adore les marchés. Marché de fruits, de légumes et de fleurs, mais aussi marché aux puces, brocantes ou antiquités. Et de nombreuses villes et villages possèdent leur marché de Noël qui s'installe mi-décembre.

Mer du Nord

Sans doute un peu froide, mais pleine de charme avec ses marées, ses brise-lames, son air iodé et ses immenses plages de sable fin. Le littoral belge, avec ses 67 km de plages, offre de nombreuses possibilités pour toute la famille.

Peinture flamande

Rubens, le grand maître du baroque flamand du XVIIe siècle, a laissé un vaste héritage à Anvers, sa ville natale. Intelligent et complexe, son style est également passionné et étonnant. Ne manquez pas de visiter la Maison Rubens, qui possède une dizaine d'oeuvres du maître, et les églises historiques, notamment la cathédrale Notre-Dame (avec l'oeuvre fondamentale La Descente de la Croix), l'église Saint-Jacques (la chapelle funéraire de Rubens), l'église Charles-Borromée (dessinée par Rubens) et l'église Saint-Paul.

« S » d’Anvers

Le " s " d'Anvers se prononce. On ne le prononce pas comme dans " à l'envers ", personne ne vous comprendrait. La version locale est " Antwerpen " ([Antouèrpeune]).

Spéculoos
<p>Spéculoos.</p>

Spéculoos.

Le spéculoos est ce savoureux biscuit flamand à la jolie couleur brune qui accompagne le café au restaurant. L'étymologie du mot " spéculoos " est douteuse, mais on pense qu'il vient du latin species, c'est-à-dire épices. En tout cas, il est excellent ! Originellement offert aux enfants le jour de la Saint-Nicolas, le spéculoos vient de la tradition romaine de donner des gâteaux à l'effigie des dieux de l'Olympe. Aujourd'hui, c'est un bien national.

Vélos

En Flandre, le vélo n'est pas réservé aux bobos et autres écolos. Ce moyen de transport est très populaire, que ce soit pour aller à l'école, au boulot, en discothèque... Vous serez d'ailleurs surpris par le nombre d'aménagements prévus pour les cyclistes (pistes cyclables, parkings à vélos, etc.). Attention d'ailleurs si vous êtes en voiture : ce sont eux les rois de la route.

Adresses Futées d'Anvers

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis