Résultats Sanctuaire - Lieu de pèlerinage à KHARKORIN

MONASTÈRE D'ERDENE ZUU

L'avis du Petit Futé sur MONASTÈRE D'ERDENE ZUU

Plaque millesim 2020

S'il n'y avait qu'un seul site historique à visiter en Mongolie, ce serait sans doute celui-ci. Une histoire riche, un complexe magnifique, un décor unique (surtout à la tombée du jour) : on ne peut pas visiter la Mongolie sans s'être imprégné de l'histoire et de la culture de ce pays à Kharkhorin, et tout particulièrement entre ces murs. La construction du monastère a débuté en 1586, suivant les instructions d’Avdaï Sain Khan, afin d’abriter des tangka (peinture sur soie) qui avaient été offerts par le dalaï-lama au grand khan de Mongolie. Tout d’abord, trois temples ont été érigés, puis des bâtiments sont venus enrichir l’intérieur de l’enceinte au fur et à mesure que les générations de moines et de grands khans se succédaient. Plus de 62 grands temples s’élevaient ainsi dans l’enceinte du monastère en 1872, et leur nombre a continué à augmenter jusqu’à la fin des années 1930, époque au cours de laquelle les soviétiques ont pratiquement rasé l’ensemble du monastère. Au moment de sa plus forte activité, un millier de moines résidaient dans l'enceinte du monastère. Il a fallu attendre le début des années 1990 et la fin de l'influence soviétique pour que des moines soient de nouveau autorisés à y résider.

La présentation ci-dessous, suit l'ordre classique de la visite, en entrant dans l'enceinte par la porte sud.

La cour du monastère comprend encore quelques stèles, dont l'une présente le Soyombo (symbole national, inventé par Zanabazar). Des écritures turques sur une face et des écrits en tibétain, sanskrit et mongol sur l'autre face sont visibles.

Le temple du dalaï-lama. C'est le premier temple sur lequel on tombe en commençant la visite dans le sens des aiguilles d'une montre. Edifié en 1675, il est couvert de céramiques couleur brique et or. Il est composé de petites chapelles de prière et protégé au nord par des barrières de bois destinées à éloigner les mauvais esprits.

Les trois temples d'Avdai Sain Khan. On pénètre ensuite dans une cour situé sur l'arrière du temple du dalaï-lama. Le sol est divisé en une multitude de petites cases. Chacune servait jadis d'espace de méditation pour un moine. Les trois temples sont facilement reconnaissables à leur architecture typiquement chinoise. Au fond de la cour à gauche, se dresse le temple de l'ouest, Baruun Züü. Il abrite trois statues de Bouddha : Kasyapa (à gauche), Sakyamuni (Bouddha à l'origine de la religion, au centre) et Matreya (à droite).

Le temple principal, à la façade entièrement restaurée, compte lui aussi trois statues principales. Il est le plus grand et le plus ancien. Il atteint 15 mètres de haut. Les statues représentent Amitabba, Sakyamuni et Manal, le Bouddha de la médecine. L'entrée du temple est encadrée par deux imposantes statues des divinités protectrices du lieu, Gombogur Dhrama (à gauche) et Baldanlham (à droite). Derrière elles, sur les côtés, se trouvent les statues représentant les disciples du Bouddha. Quelques masques portés pendant les danses religieuses (tsam) sont également exposés à l'intérieur de ce temple.
Le temple situé au fond de la cour à droite est tout simplement appelé Temple Züü de l'Est. Il abrite trois statues, celles d'Aryapala, de Sakyamuni et de Je Zonkhapa, reconnaissable à son bonnet jaune. C'est d'ailleurs lui qui est à l'origine de ce symbole. Enfin, le premier temple sur la droite en entrant dans la cour, possède une fresque murale, plusieurs statues de divinités bouddhiques et des tangka.

Le stupa d'or. Une fois ressorti de la petite enceinte des trois temples, on trouve un peu plus loin le stupa d'or, édifié en 1799 en l'honneur du quatrième Bogd Khan. Entouré de huit petits stupa, il mesure 10,5 mètres de hauteur et renferme 100 000 statues de bouddhas. Les tombes d'Avdaï Sain Khan et de son petit-fils, Tusheet Khan Gombodorj, se trouvent également dans l'enceinte du temple.

A l’est de ce temple chinois se trouve le seul temple encore en activité du monastère. Son architecture est typiquement tibétaine, tel un labrang. Construit en 1760, il servait de résidence au Bogd Khan lorsque celui-ci se rendait à Erdene Züü. Seul le rez-de-chaussée, qui offre une petite salle de prière, est accessible. La partie supérieure, consacrée à Mahâkala, est fermée aux visiteurs.

Il reste quelques traces de l’impressionnante ger (ou yourte) qui avait été installée au cœur de l’enceinte en 1657, par Zanabazar. Appelée Bat Ulziit, cette ger mesurait 45 mètres de diamètre et environ 15 mètres de hauteur. Elle nécessitait 35 murs démontables et 1 700 perches pour le toit ! Par la suite, elle a été déplacée, et son premier emplacement avait été reconverti en scène pour les cérémonies tsam. On peut voir aujourd’hui l’emplacement des 7 poteaux sur les huit originels.

La yourte à prières. Au milieu du monastère, vous trouverez une yourte où prient des moines bouddhistes pour le public. Vous pouvez, contre une contribution symbolique, leur commander une prière. Il suffit de donner votre prénom et le moine fera une prière pour vous en tibétain. Vous pouvez demander à ce qu'elle vous apporte chance, bonheur, amour, argent... Elle dure en moyenne 5 minutes et vous entendrez votre nom prononcé régulièrement dans un chant religieux en tibétain. Nous avons personnellement demandé une prière pour avoir de la chance pendant notre mission... Alors on y croit, ou on n'y croit pas, mais pour nous ça a marché ! Les bouddhistes pratiquants pourront, quant à eux, aller prier dans le temple en activité sur place.

L’enceinte est délimitée par un mur blanc hérissé de 108 stupa. Mesurant 400 mètres de côté et formant un carré, ce mur a été élevé plus d'un siècle après le monastère originel. Sa construction a débuté vers 1730 pour s’achever en 1808.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée maritime
hebergement
  • Trouvez un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réservez une croisière
  • Week-ends en France
Sur place
  • Expériences & Boxs
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs
Partager sur

Informations et horaires sur MONASTÈRE D'ERDENE ZUU

Entrée : 3 000 T. Ajoutez 25 000 T pour une vidéo. Ouvert de mai à septembre, de 9h à 18h et de 9h à 17h du 1er octobre au 1er avril (fermé le week-end). L'accueil se trouve dans le bâtiment de gauche en entrant dans l'enceinte du temple. Il est parfois possible d'entrer gratuitement après l'heure de fermeture, le dimanche ou en hiver, le site restant encore ouvert (mais les temples sont, eux, déjà fermés). C'est l'occasion d'y revenir une seconde fois, après une visite, pour quelques photos mémorables sur le site.

Avis des membres sur MONASTÈRE D'ERDENE ZUU

1 avis
5/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Tchip
5/5
Visité en août 2019
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Incontournable
Temple Intéressant, on se promène entre les temples. Il est un peu défraîchis, mais la restauration est commencée.
Pas de photos où il faut payer comme dans tous les temples en Mongolie.
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine au coeur du Golfe de Saint-Tropez !

Un séjour de 7 nuits pour 2 personnes au coeur du Golfe de Saint-Tropez avec l'hôtel *** Les Jardins de Sainte-Maxime .

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !