Saint-Leu, son centre animé, sa plage et son lagon. Mais il suffit de quelques virages pour changer radicalement d'ambiance. Grimpez par exemple vers la Fontaine Saint-Leu, à l'entrée de la ville, pour y admirer après seulement quelques tournants un panorama époustouflant sur la baie de Saint-Leu, de la pointe au Sel à la pointe des Châteaux. C'est un des endroits de l'île où la pente du cône volcanique est la plus forte, les routes s'agrippent aux reliefs en d'interminables lacets, si raides que l'on monte en première sur tout le long. Mais aujourd'hui, tout a changé. Depuis l'ouverture en 2009 de la route des Tamarins, les bourgs des Hauts de Saint-Leu se rejoignent plus vite depuis Saint-Paul ou l'Etang-Salé... que depuis Saint-Leu !

Les premières maisons, véritables belvédères posés sur la pente, jouissent chaque soir d'un coucher de soleil imprenable car en face, c'est l'Ouest. Premier bourg au-dessus de la 4 voies : Piton Saint-Leu est si étendu - largement plus que le centre de Saint-Leu - qu'il pourrait devenir commune à part entière. Mais il faut monter encore, bien plus haut que la route des Tamarins, pour atteindre la Fontaine Saint-Leu, la Chaloupe Saint-Leu, les Colimaçons... Depuis ces bourgs, outre le panorama époustouflant sur une bonne partie de l'île, dont on profite moins cependant à mesure que l'altitude s'élève et que les nuages s'accumulent dans la journée, la vue porte aussi sur la route des Tamarins, dans sa partie la plus spectaculaire. Les ouvrages d'art colossaux franchissant les ravines encaissées de Saint-Leu font désormais partie du paysage.

Nous avons choisi de placer dans Saint-Leu les premières hauteurs, situées sous la route des Tamarins, qui traverse la commune à 200 mètres d'altitude, et dans les Hauts de Saint-Leu, tout ce qui est au-dessus. Hormis Piton Saint-Leu, les premiers villages au-dessus de la 4-voies sont situés vers les 400 m d'altitude, température idéale pour se passer aussi bien du chauffage que de la climatisation, et pour séjourner près des grands axes. Mais les bourgs les plus importants, ayant gardé atmosphère et charme des Hauts, s'alignent le long de l'historique route Hubert Delisle (D3), entre 600 et 800 m d'altitude. Construite au XIXe siècle, elle serpente de Saint-Paul aux Avirons en franchissant d'innombrables ravines par moult ponts et radiers. C'était, jusqu'à l'ouverture de la route des Tamarins, le seul passage possible hormis la route côtière. Outil d'aménagement du territoire, cette voie a permis le développement des cultures de géranium et de canne à sucre ainsi que l'exploitation forestière. Aujourd'hui, c'est une belle balade à faire en voiture, pour s'arrêter au gré des panoramas, des reflets de lumière sur les champs de canne et l'océan, et prendre la fraîcheur au bord d'une ravine ou y faire une nuit. Gîtes et tables d'hôtes de qualité y sont nombreux.

À voir / À faire aux HAUTS DE SAINT-LEU

Organiser son voyage aux HAUTS DE SAINT-LEU

Photos des HAUTS DE SAINT-LEU

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

LA RÉUNION

Guide LA RÉUNION

LA RÉUNION 2020

12.95 €
2019-10-09
552 pages
Avis