Sa situation géographique et son environnement extraordinaire pourraient valoir à Wewak une réputation de fort jolie ville. Étendue entre deux péninsules et le long d'une baie offrant une longue plage de sable blanc, dominée par une colline avec, en arrière-fond, des montagnes couvertes de jungle, la ville ne manque effectivement pas d'atouts. Malheureusement, comme c'est souvent le cas en Papouasie, ce potentiel n'est pas exploité. L'architecture y est extrêmement pauvre et, plus généralement, l'entretien fait défaut. L'érosion qui ronge la plage n'arrange rien, de même que l'usine de mise en boîte de thon située en plein centre-ville. Mais les habitants de Wewak étant particulièrement hospitaliers, vous ne perdrez rien à flâner dans les rues. Ce sera l'occasion de rencontres mémorables. La situation sécuritaire est plutôt bonne, même s'il est déconseillé de s'aventurer seul la nuit. Attention les jours de paie (le mercredi toutes les deux semaines) : la ville entière s'enivre et les esprits peuvent vite s'échauffer.

Le centre-ville commercial se compose d'une rue (The Centre), qui commence au marché, récemment refait à neuf, et se termine à la poste, devant la plage, où elle rejoint Boram Raod, laquelle longe la baie jusqu'à arriver à l'aéroport. La colline qui surplombe The Centre, sur la pointe de la plus grande péninsule, est plutôt un quartier résidentiel. Envahie par les Japonais, en 1942, sans qu'un coup de feu ait été tiré puisque tous les résidents blancs s'étaient enfuis avant le débarquement impérial, la ville devint la plus importante base japonaise de Papouasie. En août 1943, elle fut intensivement bombardée par les Alliés, qui détruisirent plus de 100 avions japonais. C'est à Wom Point, non loin de la ville, que les Japonais se rendirent officiellement en Nouvelle-Guinée. Wewak accueille aujourd'hui un tourisme japonais relativement important. La ville, qui est le point de passage quasi obligé pour ceux qui souhaitent visiter le fleuve Sepik, dispose d'un grand choix d'hébergements.

Pour ceux qui souhaiterait prolonger leur séjour à Wewak après quelques jours sur le Sepik, il est possible de découvrir les îles aux alentours de la ville. Si l'on part au petit matin, une journée de bateau restera une belle aventure ; et pour ceux qui voudraient la prolonger, il est possible de passer la nuit sur l'une des îles, certaines tribus ont à disposition des guesthouses rudimentaires. Une occasion unique de découvrir la vie de ces insulaires.

À voir / À faire à WEWAK TOWN

Adresses Futées de WEWAK TOWN

Où ?
Quoi ?

Rechercher par catégorie :

Comment partir à WEWAK TOWN ? Nos conseils & astuces

    Organiser son voyage à WEWAK TOWN

    Photos de WEWAK TOWN

    Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

    PAPOUASIE - NOUVELLE GUINÉE

    Guide PAPOUASIE - NOUVELLE GUINÉE

    PAPOUASIE - NOUVELLE GUINÉE 2019

    16.95 €
    2019-01-09
    216 pages
    Avis